AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

" Invité "
Who am i !

Première rencontre [PV Grey Lacey]

MessageSujet: Première rencontre [PV Grey Lacey] Lun 3 Mar - 20:34
Kyrie. Était le nom de cet établissement ou j'allais être interné. L'inconnu ne me faisait pas peur, au contraire une certaine excitation était là, mais au-delà de cette excitation, je ressentais une certaine haine qui me faisait trembler, l'idée d'avoir été trahis me hantais, toutes sortes d'atrocités me passaient par l'esprit, surtout découvrir pourquoi on m'a envoyé dans cet internat et non en prison, pourquoi on à vendu tout les miens...

Depuis le départ de Londres, les transferts s’enchaînait sous la plus haute sécurité possible, toute idée de m'échapper se faisait très rapidement balayer par les forces qui m'escortaient. J'ignorais ou je me trouvais, prenant d'abord un train, puis un avion et encore un train... Les moyens de transports étaient aussi divers que rudimentaires. Je me retrouvais dans des cellules de transport de prisonniers pendant je ne sais combien d'heures, isolé sans lumière et seulement avec des lampes qui m'éclairaient pendant le voyage.

L'arrivé à Kyrie se fit probablement en début d'après-midi, les nuages menaçants recouvraient le ciel, mais laissaient parfois apparaître la position du soleil. Il faisait légèrement froid lorsque j'ai pu enfin poser un pied dehors. Les mains enchaînés j'étais raccompagnés par quatre porcs qui m'escortaient à travers cet endroit que je découvrais en marchant au milieu de cet escorte qui me rendait encore plus colérique.

Petit à petit nous arrivions bientôt devant un grand bâtiment qui semblait être l'internat dans lequel j'allais passer un bout de temps. Très vite à l'intérieur je fus accompagné jusqu'au bureau d'une sale grognasse qui sortait tout un dossier sur moi et commença à me poser des questions inutiles...

"- Inculpé de trois crimes, dont des Assassinats... Nous allons avoir beaucoup à faire avec vous monsieur Walker".

Assit en face d'elle je fus rapidement libéré des menottes que j'avais sur les mains, mais les hommes qui m'avaient raccompagnés étaient toujours là, prêts à me bondir dessus si je faisais quoi que ce soit de suspect. Pour le moment j'avais peu d'options qui se dressaient face à moi, faire le con et m'en prendre plein la gueule tout en restant dans un pitoyable rôle de rebelle... Ou alors me montrer neutre et essayer de collaborer avec ces gens, aujourd'hui je ne peux rien faire contre eux, mais demain peut-être que je pourrais arracher les yeux de la vieille ainsi que les os de ces quatre abrutis qui m'avaient emmenés ici. J'optais très rapidement pour le second choix, collaborer avec l'ennemi était toujours le meilleur moyen de survivre et de se venger tôt ou tard. Je pris la parole en contenant ma haine et en fermant les yeux afin de mieux pouvoir prendre une inspiration pour me contenir.

"- Je ne les ai jamais niés, qu'importe les crimes pour lesquels je suis ici, poursuivez".

Étonnée la femme qui se dressait en face de moi continua, j'observais sa réaction attentivement, les mouvements de ses yeux et de ses mains, elle regardait mon dossier, mais elle ignorait énormément de choses sur moi, elle devait être une simple secrétaire et ne savait sans doute pas que je suis ici à cause d'un coup monté à mon égard, malgré mes crimes.

Des heures passaient et la fin d'après-midi semblait proche, elle me posait des questions je collaborais un maximum. Elle m'expliquait les procédures de cet établissement, j'hochais la tête pour dire oui, et je posais des questions débiles afin de laisser paraître un intérêt pour cet endroit, bien que je le haïssais, et que je me mordais parfois la langue pour me calmer, un moyen de contenir ma colère par la douleur.

Lorsqu'elle avait fini, elle me souhaita la bienvenue dans l'internat Kyrie tout en m'expliquant ou se trouvait mes quartiers dans lesquels je pourrais trouver certaines de mes affaires dores et déjà transférés, surement afin de pouvoir fouiller dedans...
Elle finit sa phrase en me demandent si j'avais un besoin de me restaurer, surtout après ce long voyage. Dans ma tête j'imaginais déjà la bouffe pour chiens qu'ils pouvaient servir dans cet endroit... Mais je rétorquais simplement par un oui.

Sorti de son bureau et cette fois-ci accompagné par seulement deux hommes et sans menottes je ne voulais pas me risquer à faire le con, surtout le premier jour. Ils m’avaient donc emmenés à la cafétéria, les couloirs semblaient vides, les cours devaient êtres terminés. Très vite donc nous arrivions à notre destination. Ils m'ont alors expliqué à qui demander pour voir si il restait de quoi manger.

La cafétéria semblait vide, seulement quelques cuistots qui passaient par la en me regardant d'une étrange façon. J'ai du attendre devant un comptoir pouilleux pour avoir le repas avant de m’asseoir à une table. J'étais à présent seul pour manger, l'endroit devait surement disposer de diverses sécurités vu que les deux hommes étaient partis, ils m'avaient également imposé une heure précise à laquelle je devais rejoindre ma chambre.

Ayant enfin du temps pour réfléchir tout en mangeant la pourriture qu'ils m'avaient servis je me calmais petit à petit en ne pensant à rien, la colère me quitta rapidement et le gout répugnant de la bouffe me coupa vite l'appétit. Je n'avais personne à qui parler, mais voilà bientôt qu'une femme inconnue arriva dans la cafétéria...
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Première rencontre [PV Grey Lacey]

MessageSujet: Re: Première rencontre [PV Grey Lacey] Lun 3 Mar - 23:17

    Vive les nuits blanches ! Je n’ai rien pu dormir de la nuit, mais dans un sens ça m’a permis d’être à l’heure pour le début des cours, qui aujourd’hui se passait en amphi sur les auteurs qui ont enrichi la littérature française, mais en contre partis j’ai passé ma matinée à boire des cafés ayant tous un goût des plus affreux, je ne vois pas comment ils peuvent appeler ça du café on dirait plus du jus de  chaussette.

    Ma journée n’est pas différente de la matinée. Vers les 16 heures je fais sortir mes élèves un peu plus tôt que l’heure obligatoire, il l’avait mérité après m’avoir supporté trois heures d’affilé je pouvais bien leur faire plaisir. Mais malheureusement ma journée n’est pas terminé, je dois pondre un examen à mes élèves et rédiger mes prochains cours et pour ça je vais me réfugier dans le lieu le plus calme de l’internat : la bibliothèque.

    Au bout de quelques minutes me sentant fatiguée et ayants les yeux qui me piquent  légèrement, je décide de faire une petite pause et pour ça je ferme les yeux mais une chose en entraînant une autre les bras de Morphée m’emporte doucement dans le monde des songes.

    Au bout d’un moment, dans mon sommeil j’entends une douce voix aigus m’appeler, je me réveille et me retrouve totalement déboussolé, je ne sais plus où je suis, ni l’heure qui l’est. Mon premier réflexe est de chercher mon portable. L’heure affiché me laisse sur le cul, merde j’ai dormi longtemps, trop longtemps, je rassemble vite fait mes affaires et commence à partir après un dernier sourire à la bibliothécaire en la remerciant de m’avoir réveillé.  

    Les couloirs sont déserts, je passe par la salle des profs pour chercher mon trench en passant je saluts les quelques professeurs encore présent qui je suppose, de par les feuilles entassé, sont en train de corriger des copies.

    Quand je fus près de la sortis, mon ventre décide que c’est l’heure de se manifester en me hurlant qu’il a faim. Je décide de le contenter mais ne voulant pas faire la cuisine car d’abord j’ai la flemme mais aussi car je crois que je n’ai plus rien dans mon frigo, mémo à moi-même aller faire les courses dans la semaine, je vais profiter de la pâté pour chien que sert la cafétéria aux élèves. Bref, en clair je fais demi-tour et me dirige vers la cafétéria qui doit être bientôt complétement vide même voire carrément vide ou pire fermée.
    Une légère lumière s’échappe de la cafétéria qui me prouve qu’elle n’est pas encore fermée, ce qui est une chance pour moi, et lorsque je rentre je me rends compte qu’il y a encore du monde. Enfin du monde, deux trois personnes qui se cour a près. Je vais vers le comptoir et attend qu’un cuistot me serve. Il a l’air très heureux de le faire, ou pas.

    Une fois servis je me dirige vers une table libre, non loin du seul jeune homme entrain de manger seul, j’ai l’impression qu’il est nouveau je n’ai encore jamais vu ça petite bouille dans un de mes cours ou dans les couloirs. En passant près de lui je lui adresse un petit sourire et vais m'assoir à la table derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Première rencontre [PV Grey Lacey]

MessageSujet: Re: Première rencontre [PV Grey Lacey] Mar 4 Mar - 0:32
Je fixais la jeune femme qui venait de rejoindre la cafétéria, elle était originale dans son genre, malgré le peu de lumière qu'il y avait j'ai pu distinguer un détail qui attira mon attention, ses cheveux qui étaient de couleur rose. Original, bon il faut dire que j'ai toujours été attiré par les gens étranges et j'ai toujours considéré les autres comme de simples moutons. Ayant moi-même les cheveux blancs et les yeux rouges, bien que je ne l'ai pas voulu je me suis toujours rangé du coté de ceux avec une apparence unique.

J'avais les mains sous le menton lorsqu'elle passa à coté de moi en m'adressant un sourire, j'en profita comme à mon habitude pour la regarder dans les yeux puisqu'elle était toute proche, pas de signes d'agressivité et sa démarche était lambda, ce n'était donc pas un sourire hypocrite, de plus elle n'avait aucun trait présentant une personne psychiquement malade, et ne sentait pas la mort, donc aucun meurtre à son actif probablement. Sans vraiment le vouloir je lui ai décroché un sourire naturel en réponse du sien, sans aucune arrière pensée négative, chose qui ne m'était pas arrivé depuis bien longtemps.

J'ai regardé ou elle allait s'asseoir, c'était juste la table derrière moi avant de tourner la tête devant. Me faisant chier et ne pouvant pas avaler plus de leur merde, je me suis contenté de ramener mon plateau et de regarder l'heure qu'il était, j'avais encore largement du temps avant d'aller trouver mon nouvel "habitat". Ne sachant pas quoi faire j'avais décidé sur le coup d'aller m'asseoir avec la jeune femme, elle pourrait surement me renseigner sur cet endroit si je restait un minimum courtois, chose qui était plutôt naturelle vu ce que mon père m'a appris.
J'avais l'habitude d'engager une conversation avec les gens qui m'intéressaient donc cela n'allait pas être dur, hormis si le dialogue ne passe pas tant pis.

"- Sympa votre couleur de cheveux, ça rend plutôt bien avec votre visage"

Je m'étais assis en face d'elle, pas trop proche, je n'aimais pas rester près d'une personne, cela met souvent les gens mal à l'aise, et puis le compliment que j'avais ajouté était vrai, je n'essayais pas de la manipuler, j'avais simplement besoin de contact humain comme tout le monde, après le procès je n'avait plus parler à personne hormis à cette vieille harpie lors de l'entretien de cet après-midi...
La première chose à faire est toujours de se présenter peu importe si l'on est connu ou non, la personne en face se sentira plus à l'aise si elle sait votre prénom. Tout en souriant et en la regardant dans les yeux afin de renforcer la véracité de mes propos, je lui révéla alors le mien,

"- Damon Walker, nouveau oiseau en cage dans cet institut, je suis d'origine Britannique, et je m'excuse en avance de vous déranger lors de votre repas, n'y voyez aucune agression je voulais simplement discuter, par ailleurs je suis désolé si mon apparence vous dérange mais je suis comme ça depuis ma naissance".

Prenant une respiration rapide, j'avais continué directement sur une question, en ayant une position naturelle, pas d'air hautain ni de sourire hypocrite, mais un vrai sourire j’enchaînais la suite,

"- Cela fait longtemps que vous êtes ici ? Et juste par curiosité pourquoi ?"

Et voilà j'avais décidé de la jouer franc, j'avais engagé la discussion, maintenant c'était à la personne qui se trouvait en face de moi de voir si elle allait me répondre ou non, dans tout les cas tant pis j'avais décidé d'être sympa avec au moins une personne aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Première rencontre [PV Grey Lacey]

MessageSujet: Re: Première rencontre [PV Grey Lacey] Mar 4 Mar - 6:20
    Une voix assez grave s’élève à côté de moi, je relève les yeux de mon plateau et tombe dans ceux rouge sang du jeune homme d’il y a à peine quelques minutes. Je le détail, chose que je n’ai pas pu faire tout à l’heure, il ressemble à un albinos avec ses cheveux blancs et ses yeux rouges ça n’a pas dû être facile quand il était petit sauf si bien-sûr c’est lui qui est décidé d’être ainsi. Son compliment fait colorer mes joues d’une légère teinte rosée.

    « Ah… euh merci… c’est euh…gentil. »

    Je le regarde s’installer en face de moi, puis me replonge dans mon « repas ». J’ai dû passer pour une idiote à bafouiller comme ça. Reprend toi ma grande ! Ce n’est qu’un gamin, bon qui a l’air très mature mais ça reste tout de même qu’un gamin.

    Lorsque sa voix  retentit de nouveau, dans la salle vide, je relève mes yeux et j’avale difficilement la bouchée que j’ai dans prendre en bouche, le café de ce matin avait meilleur goût que cette…chose, je ne sais même pas ce que c’est censée être.  
    Bref j’enregistre les informations les plus importantes, donc il s’appelle Damon et il vient lui aussi d’Angleterre, tiens ça nous fait une chose en commun, enfin deux si on compte le fait que nous avons tous les deux une couleur de cheveux très original. Bon c’est à mon tour de me présenter, je ne vais pas faire mon asocial.
    Tout en répondant je cherche dans ses yeux si tout ceci n’avait pas un but précis qui allait mal tourné mais son attitude avait tout d’une attitude des plus naturels, on aurait même dit que son sourire affirmait qu’il était sincère et qu’il voulait vraiment avoir une conversation avec quelqu’un.  


    « Moi c’est Grey Lacey, je suis moi aussi britannique, si tu l’avais pas remarqué avec mon accent »,je lui adresse un petit sourire, ouah c’est la première fois que j’en fais autant, «Je ne vois pas en quoi ton apparence me dérangerais, je n’ai rien à dire sur ce que tu ressembles, j’ai une couleur de cheveux assez étrange et puis on ne peut pas vraiment dire que ce qu’ils servent ici soit un vrai repas.»

    Je dis ça assez fort pour que les quelques personnes du personnels encore présent puissent l’entendre. Puis j’enchaîne sur la deuxième question de Damon.

    « Mmmh non ça ne fait pas longtemps que je suis ici et je suis là car je suis ta prof de littérature,  enfin pas spécialement la tienne. Tu avais compris n’est-ce pas ? » Je laisse un petit rire franchir mes lèvres. « Bref je suis embauché ici  pour essayer de vous remettre dans le droit chemin avec comme seule arme des bouquins qui pour certains existe depuis des siècles.»

    Je repose ma fourchette dans mon assiette, qui est encore pleine, et pousse mon plateau au milieu de la table, comment les élèves peuvent-ils manger ça tous les jours ?

    « Et toi pourquoi tu es ici ? Tu viens tout juste d’arriver, n’est-ce pas ? Je ne t’ai jamais vu avant aujourd’hui, je dis ça car des yeux comme les tiens on ne les oublies pas.»

    Je place ma mains gauche sous mon menton et m’appuie dessus, ça fait du bien de parler, de temps en temps, à des personnes qui vienne du même continent que soi, et puis il a l’air d’un garçon plutôt sympathique.
    Je suis vraiment intéressé par ce jeune homme et ce qu'il va me répondre, je me demande bien pourquoi, peut-être à cause de  ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Première rencontre [PV Grey Lacey]

MessageSujet: Re: Première rencontre [PV Grey Lacey] Mar 4 Mar - 18:13
Je la regardais entrain de parler, j'affichais un grand sourire malgré moi lorsqu'elle me révéla qu'elle était également britannique, chose inattendu surtout dans cet endroit pourri. Quelque part c'était rassurant de voir une personne venir du même pays que soi. Je voyais également qu'elle me regardait droit, surement dans les yeux et probablement intriguée par leur couleur peu commune, chose qui à toujours fasciné beaucoup de gens.

Bref elle me révéla également que c'était une prof de cet institut, elle ne semblait pas beaucoup plus âgée que moi, cela m'étonna d'ailleurs, surtout qu'elle était prof de littérature, une matière dans laquelle je n'étais pas mauvais vu tout les livres dont on disposait au manoir, passant de la littérature classique de Dickens et de Conan Doyle à la fiction de Lovecraft et Tolkien. Je ne pouvais pas m’empêcher de rigoler un peu sans être provocateur lorsqu'elle parla de nous remettre dans le droit chemin. Lorsqu'on est né sous la mauvaise étoile comme moi on à même pas de chemin. Mais qu’importe je continuais à l'écouter, elle semblait également avoir envie de discuter alors autant en profiter.

Elle me questionna par la suite pour savoir pourquoi j'étais là... Je réfléchissais à ce que j'allais lui dire, si je lui révèle mes facteurs d'accusations et mes crimes peut être qu'elle s'en ira et pensera que je suis comme les autres dans cet établissement. Mais la remarque qu'elle ajouta me fit changer d'avis, elle souligna le fait que je venais sans doute d'arriver, et que des yeux comme les miens ne pouvaient pas passer inaperçues. Une nouvelle fois j'affichais un sourire, ça me gênait quelque part, personne ne s'était jamais autant focalisé sur mes yeux, et puis en y réfléchissant deux secondes, si elle voulait elle pouvait sans doute consulter mon dossier lorsqu'elle le voudrait, alors lui mentir n'aurait servit à rien hormis passer pour une personne malhonnête, chose dont j'ai toujours eu horreur...

Prenant une inspiration, refermant rapidement les yeux avant de les rouvrir j'avais décidé de lui dire pourquoi j'étais là, même si cela reste encore un mystère pour moi, affichant un sourire je pris la parole,

"- Ça me surprend de rencontrer une personne venant également d'Angleterre et encore plus en apprenant que vous êtes prof Miss Grey. Quant à moi pour être franc avec vous, eh bien on m'accuse de plusieurs choses. Tout d'abord si vous consultez mon dossier vous verrez 31 assassinats que j'ai commis, même si je ne le laisse pas réellement paraître."

Reprenant mon souffle et regardant sa réaction, j'ai continué à parler,

"- Je suis également le fils du fondateur de WhiteTech Arms, l'une des plus grande industries d'armement et de production de machines de guerres vous avez surement déjà du entendre parler de cette industrie vu que les armes et autres engins produits ont été utilisé par notre armée, ce qui ne représente absolument aucune fierté pour moi... Même si je n'ai rien à voir la dedans, j'ai été accusé de trafic de machines de guerres, probablement à cause de mon foutu père, de qui en passant je n'avais eu aucune nouvelle".

Fronçant les sourcils et regardant la table afin de me calmer, je n'osais plus la regarder, qu'est que j'allais lui dire pour le dernier facteur d'accusation, elle allait surement comme beaucoup de gens dire que j'étais un putain de sataniste ou une connerie du genre... Mais le fait de recroiser son regard à nouveau m'apaisa, je ne sais pas si son regard voulait dire quelque chose ou non mais j'avais pour la première fois réussi à me calmer en un instant.

"- Enfin la dernière chose à cause de laquelle je suis ici va surement vous paraître ridicule mais il ne s'agit en aucun cas d'une blague. Comme ils disent je suis accusé d'appartenir à un ancien culte interdit, il s'agit d'un cercle ultra privé. On pouvait y trouver de grandes figures, je ne peux pas vous en dire plus, mais si vous êtes réellement une littéraire vous trouverez le nom bien vite. Même si maintenant il n'existe plus..."

Étrangement je regardais la jeune femme honteusement, alors qu'auparavant j'étais fier de l'ordre, mais en pensant à l'idée que nous nous sommes fais trahir par probablement l'un des membres m'attrista.

"- Bref vous savez maintenant pourquoi je suis ici, si vous pensez que je mens vous pouvez toujours consulter mon dossier, d'ailleurs vous êtes la première personne hormis la direction à le savoir".

Ne pouvant pas vraiment détacher mon regard du sien, je remarquais seulement maintenant que ses yeux étaient l'opposé des miens, bleu d'une couleur étrange mais bien moins dérangeants que les miens, plutôt joli à vrai dire. De plus c'était la première fois de mon existence que je me suis confié à une personne, et bordel qu'est que ça m'a fait du bien même si c'était une inconnue pour moi.

En réalité je me rendis compte seulement quelques instants après qu j'étais entrain de penser à haute voix comme un abruti...
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Première rencontre [PV Grey Lacey]

MessageSujet: Re: Première rencontre [PV Grey Lacey] Mar 4 Mar - 22:03
    Après, ce que j’ai l’impression d’être comme une sorte d’hésitation, Damon décide de m’expliquer les raisons de son placement ici. Je le laisse faire sans l’interrompre une seule fois. Il a été accusé d’assassinat, plus d’une trentaine, d’une chose que son père, que je connais de nom étant le plus grand fabricant d’arme d’Angleterre, a commis. Et aussi de faire partis d’un ancien culte qui est interdit mais qui je croyais n’existais plus depuis pas mal d’année déjà, enfin d’après ce que j’ai pu lire dans les livres.
    Lorsqu’il parle de cet ordre il semble un peu honteux, j’hésite à tendre ma main pour attraper la sienne pour essayer de le réconforter, mais je ne le fais pas ne sachant quelle serait sa réaction.
    Quand il eût fini de tout m’expliquer, il ajoute que si je ne le crois pas je n’ai qu’à vérifier son dossier mais j’en suis  sûre qu’il ne me ment pas, tout ce qu’il m’a dit il n’a pas pu l’inventé et surtout je ne vois pas pourquoi il l’aurait fait.

    Quand j’entends de nouveau sa voix je me reconcentre sur lui et un petit rire m’échappe quand je me rends compte qu’il a pensé à voix haute m’informant que de toute sa vie je suis la première personne à qui il se confie ainsi et je ne sais pas pourquoi mais cet aveux me touche énormément, allez savoir peut-être parce que ça peut vouloir dire qu’il a confiance en moi-même si je ne vois pas comment ça peut être le cas vu comme il le dis si bien nous sommes comme des inconnus l’un pour l’autre.

    « Je suis heureuse d’être la première personne à qui tu te confies. Et crois-moi je ne mets aucunement ta parole  en doute et puis si tu ne voulais pas me le dire tu aurais pu. Vous êtes ici pour des raisons qui vous sont propres et que je le sache ou non ça ne change pas le fait que je suis ici pour vous aider. »

    De toutes les accusations dont il a été condamné celle qui m’interpelle le plus c’est le fait qu’il a commis plus d'une trentaine d'assassinats. Enfin ce n’est pas vraiment le fait qu’il en est commis plus d'une trentaine mais plutôt le fait qu’il en est déjà commis trente et un alors qu’il est si jeune. Non pour tout dire, il n’y a pas que ça, le fait qu’il fasse aussi parti d’un culte me laisse un peu sur le cul surtout d’un ordre qui a disparus depuis plusieurs années déjà.

    «  Je vais surement te poser une question indiscrète mais tu as quel âge ? »

    Gêné par la question que je lui ai posée je pose mes yeux sur la table. Je crois que depuis qu’il mit a rejoint c’est la bien première fois que je détourne mes yeux de lui.

    « Si tu ne veux pas y répondre tu n’es pas obligé mais c’est que tu as l’air si jeune et quand tu me dis que tu as commis plus d’une trentaine d’assassinats ça m’étonne…. Tu as dû commencer jeune, très jeune, non ? » Je fais une petite pause pour respirer un bon coup et relève mes yeux sur lui « Tu les as assassiné pour l’ordre n’est-ce pas ? »

    La gêne me fait jouer avec mes doigts, j’ai surtout peur de sa réaction. Ce genre de question c’est ça passe ou ça casse. Une idée germe tout à coups dans mon esprit.

    « Ce qu’on peut faire c’est qu'à chaque question auxquelles tu réponds tu peux m’en poser une en retour comme ça on pourra faire connaissance. Qu’est-ce que tu en dis ? »
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Première rencontre [PV Grey Lacey]

MessageSujet: Re: Première rencontre [PV Grey Lacey] Mer 5 Mar - 0:53
Je me contrôlais qu'à moitié, jamais je ne me suis senti aussi faible en face d'une personne, heureusement pour moi elle ne semblait pas de nature à exploiter cela contre moi. Elle semblait même enclin à m'écouter, étrange mais je me sentais moins con face à ce que j'avais dis plus tôt. Elle continua à parler et me demanda même mon âge tout en semblant gênée vu qu'elle baissa les yeux.

"- J'ai 20 ans, et non ce n'est pas indiscret, surtout avec tout ce que je vous ai dis auparavant"

Je la regardais de plus près elle était nerveuse, ses doigts bougeaient, elle ne me regardait plus, son comportement était clairement celui d'une personne effrayée. Je devais simplement lui montrer qu'elle n’avait pas à avoir peur de moi, je me suis levé tout en regardant l'heure, j'avais encore du temps, alors j'ai décidé d'aller m’asseoir à coté d'elle. M'appuyant sur la table avec un bras en ayant le poing renfermé contre ma joue pour soutenir ma tête. Elle m'avait également posé une question pour savoir si je les avais éliminés pour l'ordre. Sa curiosité semblait être au maximum. Mais sa peur également, elle me proposa même de répondre à mes questions en contrepartie... A nouveau j'affichais un sourire avant de soupirer, tout en lui répondant.

"- J'ai commencé à mes dix-huit ans, j'avais décidé de voyager à travers tout le pays afin de rencontrer et m'imposer chez les pires hooligans anglais pour m'endurcir. Entre temps j'avais reçu une liste avec 32 noms dessus sous lesquels il il y avait marqué élimination pour trahison, c'est à dire la pire chose qui pouvait arriver à notre ordre. Je ne suis pas un ninja comme dans les films américains ni un tueur à gage confirmé, mais disons que j'ai appris à me défendre et à défendre les intérêts de l'ordre lorsqu'il le fallait. J'ai donc éliminé 31 cibles, une seule m'avait échappé, car elle à été éliminée lors d'étranges circonstances que je n'avais jamais compris".

Une chose me perturbait, c'était de la voir me craindre, j'ignorais pourquoi, surement parce qu'elle demandais beaucoup de choses sur moi alors que personne ne l'avais jamais fais auparavant. Elle avait le cran de le faire et ça, ça me plaisait pour une fois qu'une personne me parle d'égal à égal putain je me disais dans ma tête enfin ! Cependant ça aurait été n'importe qui d'autre je l'aurais éliminé sur le champ surtout dans un endroit aussi isolé, qui l'aurait aidé ? Personne, mais il était hors de question de penser à cela, pour une fois qu'une personne semble réellement gentille, je ne pouvais pas lui faire de mal.

"- Sans vous vexer miss Grey vous avez avoir peur de moi. Pourtant vous voyez bien que je ne ferais rien qui compromettrais ma position ici. De plus logiquement vous êtes ma supérieur ici, vu que vous êtes ma prof donc vous n'avez pas à avoir peur, croyez moi j'ai été élevé avec des principes que j'honore, de plus si cela peux vous rassurer, je vous donne ma parole que je ne ferai rien contre vous, si vous connaissez un peu mon ordre vous savez que notre parole est tranchante et sans faille."

Faisant une pause je la regarde à nouveau, en souriant pour la je ne sais combientième fois. Avant de reprendre à nouveau,

"- Je vous connais à peine, mais je vous apprécie, je ne vous en veux pas pour vos questions au contraire, ça m'apaise de vous parler comme à une vraie amie chose que je n'ai jamais eu, d'ailleurs je vous retourne la question vous avez quel âge ? Pour une prof' vous me semblez plutôt jeune, et puis j'aimerai en savoir plus sur vous, qu'est qui vous à pousser à venir travailler dans une pseudo-prison ? Pour devenir professeur il faut déjà bien du cran, encore plus dans cet établissement même si je ne le connais pas encore. Cependant malgré tout votre courage vous n'osez même pas me regarder dans les yeux... Je vous ai dis quoique vous fassiez à mon égard je ne vous ferais aucun mal, de toute façon je suis enfermé ici sans pouvoir bouger."

Reprenant un bon souffle après tout ce que je venais de dire j'allais à nouveau ajouter quelque chose,

"- En réalité en vous observant de près vous êtes renfermée sur vous même, j'aimerai également savoir pourquoi ? Si je peux vous aider comme vous l'aviez fait pour moi avec vos questions précédentes je le ferai, de plus cela fais trois questions de ma part, alors vous pouvez m'en poser également trois voir même plus."

Dire que tout cela avait commencé car je l'avais voulu pour perdre du temps je découvrais enfin une personne qui m'aidais par des paroles, se dire qu'il m'a fallu attendre 20 ans pour cela, et surtout trouver une personne comme elle ici, ça tenais du miracle...
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Première rencontre [PV Grey Lacey]

MessageSujet: Re: Première rencontre [PV Grey Lacey] Mer 5 Mar - 10:35
    Lorsque je vois Damon se lever mon cœur se serre un peu. Je l’ai surement énervé avec toute ces questions bon c’est vrai que j’avais conscience qu’il pouvait ne pas me répondre mais de là à partir sans m’adresser un mot. J’aurais dû me taire, je n’ai jamais essayé d’établir des liens avec une personne je ne vois pas pourquoi j’ai essayé cette fois.
    Mais quand je le vois faire le tour de la table je comprends que c’est pour venir s’assoir près de moi. Je pousse un petit soupir de soulagement presque discret, lorsque qu’il commence à répondre à mes questions. Je l’écoute avec la plus grande attention. Au final j’avais raison il les a bien tué pour l’ordre. Il  faudrait que je trouve des informations sur ce culte, je ne sais pratiquement rien dessus et j’ai comme l’impression que ça lui tient beaucoup à cœur.

    Je suis étonnée, il ne me connaît à peine mais il m’avoue qu’il m’apprécie et qu’il me parle comme si nous étions amis, enfin je l’ai compris comme ça. J’attends qu’il ait posé tous ses questions avant de prendre la parole pour éclaircir avant tout quelque point.

    « Je n’ai pas peur de ce que tu pourrais me faire car je sais que si tu aurais voulu me faire quelque chose tu aurais pu le faire depuis un petit moment, il n’y a plus personne dans la salle, et pratiquement plus personne dans l’établissement et puis j’ai l’impression que tu ne veux pas faire de mal au personne qui t’entoure. J’avais juste peur de ta réaction face à mes questions quelque peu indiscrète. Et je tiens à ce que tu saches que tu peux toi aussi avoir confiance en moi.»

    Maintenant répondant aux questions de ce cher jeune homme. Je m’installe de façon à ce que je puisse le regarder dans les yeux pour lui prouver que j’ai confiance en lui et qu’il peut me parler comme à une véritable amie, malgré notre statut de prof/ élève. Un sourire s’affiche sur mes lèvres avant de commencer à lui répondre.

    « Alors j’ai 25 ans, j’avoue que j’ai mon diplôme de prof depuis pas longtemps, et que c’est mon premier lieu de travail mais j’ai choisi cet établissement car comme je te l’ai dit tout à l’heure je veux vous aider.  Quand j’étais petite les livres m’ont, comment dire, beaucoup aider et j’aimerais que ce soit aussi le cas pour vous. Même si je sais que ça ne va pas être facile. »

    Quand je repense à mon enfance mon sourire s’estompe légèrement. Si je n’avais eût la possibilité de pouvoir m’évader de ce monde grâce aux livres je pense que j’aurais pu finir comme eux, être enfermé dans un établissement. Je ferme les yeux et secoue légèrement la tête pour effacer les images de mon enfance qui s’y profilait avant que des larmes face leurs apparitions. Je garde mes yeux fermé et répond à sa question en essayant de garder le contrôle de ma voix.

    « Alors pour répondre à ta question pour savoir la raison qui me pousse à me renfermer c’est tout simple c’est simplement que je ne veux plus m’attacher à une personne. Je ne veux plus à avoir à souffrir à cause de la perte de quelqu’un qui m’est cher. » Je rouvre mes yeux et lui fait un petit sourire. « Tu vas peut-être trouver que ce n’est pas une si bonne raison que ça. »

    Et qu’est-ce que je suis en train de faire ? M’attacher à cet élève ! Ma logique me perdra ça j’en suis sûr.
    Bon maintenant que j’ai répondu à toutes ses questions c’est à mon tour. Et je vais en profiter pour éclaircir quelque point.

    « Il y a une chose que je ne comprends pas, comment t’es-tu fait prendre ? Si en seulement deux ans tu as pu commettre 31 assassinats ça veut dire que tu n’as pas vraiment était inquiété par la police, alors comment ? Et surtout l’ordre, auxquels tu appartiens, tout le monde pense qu’il n’existe plus alors comment ils ont pu être au courant ? »

    Je le regard droit dans les yeux, il y a bien autre chose que j’aimerais savoir mais est ce que je peux vraiment le lui demander ? Aller je me lance.

    « Et il y autre chose.»Je prends une grande inspiration. «  Est-ce que je peux te demander si tu fais toujours parti de ce culte ou tu n’en fais plus partis depuis que tu es ici ?»
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Première rencontre [PV Grey Lacey]

MessageSujet: Re: Première rencontre [PV Grey Lacey] Mer 5 Mar - 19:54
Je regardais autour de nous, c'est vrai il n'y avait plus personne, les cuistos ont du se tirer par une autre sortie, on se retrouvait seulement nous deux. Elle n'avait pas peur que je lui fasse de mal, tant mieux ce n'était clairement pas mes intentions. Cependant la suite de sa phrase m'interpella, elle disait que je ne semblais pas vouloir faire du mal aux personnes autour de moi, cependant elle me connaissait encore mal... Je n'éprouve aucun remord à m'attaquer à une personne si je dois le faire. Bref la suite m'a surpris, je pouvais avoir confiance en elle ? Depuis tout petit on m'a appris que le secret de la survie dans ce monde était de ne se fier à absolument personne hormis sois même, mais je découvris rapidement que cette idéologie n'était pas pour nous les humains, notre besoin de sociabilité nous poussait à aller a l'encontre des autres et tôt ou tard à leur faire confiance, surtout moi qui malgré que je sois un homme m'attache très vite à une personne... L'une des chose qui m'a toujours porté préjudice. Quoi qu'il en soit étrangement je lui faisais confiance, je ne sais pas si c'est à cause de tout ce que j'ai vécu qu'à présent ou quoi mais elle non seulement de lui faire confiance un étrange lien c'était produit depuis qu'on à commencé à discuter. Maladroitement je pris la parole.

"- Aussi étrange que ça puisse paraître, tu es la première personne à qui je fais réellement confiance".

J'avais dis cette phrase avec un air tellement calme que je me reconnaissais pas moi même, je me rendis même compte que je l'avais tutoyé sans le vouloir...

"Vous...pardon".

Elle poursuivit son histoire et répondit à mes questions. Elle avait donc 25 ans, et c'était son premier poste, drôle d’expérience pour commencer dans la vie, elle continua également en parlant des livres, elle disait que les livres l'avait aidée lorsqu'elle était petite, probablement un moyen de refuge contre la réalité, une chose classique d'après les livres de psychos que j'ai pu lire, même si j'ignorais la cause.

Soudain son sourire fut remplacé par un visage triste, elle ferma même les yeux et secoua sa tête, étrange moment. Par la suite elle avoua également avoir souffert à cause d'une personne, chose que je connaissais, sauf que contrairement à elle je me suis parfois retrouver à éliminer ces personnes... Elle rouvrit enfin ses yeux en affichant à nouveau un sourire, puis me posa plusieurs questions, la plupart étaient sur l'ordre.

Je repensais justement au jour de l'arrestation, tout s'était passé si calmement...

"- En réalité pendant que je rentrais à Londres et j'ai découvert dans les journaux qu'une "chasse aux sorcières" comme ils disent avaient été organisé contre l'ordre, je ne sais pas qui nous avaient balancé mais j'avais lu des articles comme quoi les plus grandes figures du pays ont été arrêtés, j'ai été arrêté le jour même en sortant du train qui me transporta jusqu'à Londres... J'avais pas essayé de me défendre, c'était une opération au niveau national et ou que j'aille j'aurai été pourchassé comme un rat... D'ailleurs je ne sais même pas ce que mon père était advenu, probablement arrêté également".

C'était tellement ridicule et tellement prévisible, que c'était un coup monté, mais cela je ne voulais pas lui dire, cela n'allait l'avancer à rien puisque c'est chose faite. Elle me fixa droit dans les yeux, j'étais légèrement mal à l'aise je savais pas qu'allais être la prochaine question mais probablement une chose très sérieuse.

Et voilà la question à laquelle je ne savais pas répondre, vu que l'ordre n'existe plus, je ne réfléchissais même à ce que j'allais lui dire, je pouvais librement lui dire mes pensées je lui faisais confiance,

"- A vrai dire j'en sais rien, officiellement l'ordre n'existe plus après des centaines d'années elle prit fin il y a seulment quelques jours. Cependant deux choses me rattachent encore au culte, la première est notre code, premier principe de l'ordre, l'ordre reste secret et ne meurt jamais, second principe de l'ordre, seul on avance pas, et enfin troisième principe de l'ordre si l'ordre n'est plus, alors souviens toi du second principe."

Pour la seconde chose j'avais décidé de me lever, je lui faisais confiance, alors je pouvais me permettre de lui montrer. Je me suis donc levé doucement et lui ai tourné le dos, enlevant le haut pour me retrouver torse nu et lui montrer la marque que j'avais sur le dos. Il s'agissait d'un cercle gravé sous la peau avec des insignes étranges et des lettres anciennes, on pouvait lire le nom d'un démon majeur en Latin sur les bords du cercle.

"- Il s'agit d'un sceau démoniaque, chaque famille de l'ordre dispose d'un démon qui veille sur elle contre les blessures et les maladies selon la légende, chaque homme de la famille portait ainsi un sceau pour protéger sa famille, le mien est le plus haut placé car je viens de la famille fondatrice. Cependant malgré cette légende ma mère est morte à ma naissance, et j'ai cette foutue chose qui rend mes cheveux blancs et mes yeux rouges..."

Je remis mes vêtements après quelques minutes et décida d'aller me rasseoir à ses cotés, j'étais plutôt triste, car je venais de parler de ma mère que je n'ai jamais connu hormis les photos... Mon père ne s'était jamais vraiment remis de sa disparition, mais le cachais derrière une facette froide. Je n'avais plus vraiment de questions à lui poser.

Je repensais simplement au moment ou elle avait fermée les yeux en repensant à son passé et cela m'intriguais. Mais avant de poursuivre j'avais fais une chose que mon cerveau me disais de faire, malgré que cela me paraissait étrange, je l'avais fais...

Je me suis rapproché d'elle et l'ai serré autant que je pouvais dans mes bras sans lui faire de mal en disant simplement,

"- Merci, vraiment, je n'avais jamais parlé avec autant de franchise à une personne"

Avant de lâcher, j'avais placé une autre phrase,

"- Je veux savoir ce qui vous tracasse, pourquoi vous aviez fermé les yeux lorsque vous m'avez évoqué votre passé, je veux vous aider à mon tour même si vous me considérez comme un monstre, un assassin taré... Je veux vous aider miss Grey"

Je l'ai relâché en n'osant plus la regarder dans les yeux après ce que je venais de faire, je reconnaissais en elle la personne que j'ai toujours cherché. Je m'attendais simplement à sa réaction à présent...
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Première rencontre [PV Grey Lacey]

MessageSujet: Re: Première rencontre [PV Grey Lacey] Mer 5 Mar - 23:16
    Quand Damon utilise le tutoiement à la place du vouvoiement habituel ça ne me gêne pas plus que cela devrait.

    Il m’explique que s’il est ici c’est à cause d’une sorte de chasse aux sorcières, j’en avais lu quelque ligne dans les journaux londoniens que je peux avoir à disposition. Et pour le fait qu’il fasse ou non encore partis de l’ordre il ne sait pas même il ne peut pas oublier ce qu’on lui en a enseigné, et je comprends parfaitement. A l’annonce des ordres qui compose son culte je comprends pourquoi elle a survécu tant d’année sans jamais se faire découvrir.
    Quand il se lève je le suis du regard, il se tourne et lorsqu’il enlève son tee-shirt, ce que j’y découvre me laisse sans voix. Je découvre un tatouage fait de plein d’insignes étrange dont je ne connais pas la signification. Ce tatouage est la preuve qu’il fait partie de cet ordre et plus particulièrement de la famille principale. Sans m’en rendre compte je tends ma main pour passer mes doigts sur les contours de son tatouage mais avant que je puisse toucher la peau de son dos, il se retourne ce qui me fait tout de suite la retirer.

    Ce qu’il fait ensuite me surprit. Il me prend dans ses bras et me serre relativement fort mais en aucun cas il ne me fait mal. Ce qu’il me dit aussi me surprend. Il veut m’aider, c’est la première personne que je croise qui veut m’aider alors qu’il ne me connaît depuis pas longtemps.  Je n’ai pas le temps de reprendre mes esprits qu’il m’a déjà relâché pour finir par regarder le sol.
    Je passe ma main sous son menton et le lui relève pour que je puisse le regarder dans les yeux.

    «  Arrête de te dénigrer, je ne te considère aucunement comme un monstre ou encore un assassin taré mais bien comme une personne, qui a certes fait des choses qu’elle n’aurait pas dû, mais tu restes un homme avec des sentiments. Je suis désolé pour ta mère, ça dû être dur pour toi et ton père. »

    Et je sais exactement quoi faire ou plutôt dire pour lui montrer qu’il compte pour moi comme un jeune homme et non un monstre, même si ça ne fait vraiment pas longtemps que l’on se connaît.

    « Ce qui me tracasse, comme tu le dis, c’est que j’ai peur de m’attacher à une personne. Je connais ce que tu as pu ressentir quand tu as su que ta mère était morte. Mon père est mort dans un accident d’avion. Ça m’a détruit mais pas autant que ma mère. J’ai pu me reconstruire voire passer à autre chose sans jamais l’oublier cependant. Mais ma mère, elle, l’amour qu’elle lui portait était si grand et fort qu’elle est, en quelque sorte, morte en même temps que mon père. »

    Je fais une pause pour pouvoir me calmer, et que je ne finisse pas en larmes, comme toutes les fois que je parle de mes parents. Une fois sûre  que tout irait bien je reprends, là où je m’étais arrêté.

    « Ce qu’elle a vécu, je ne veux pas le vivre.» Je soupire en lâchant son menton. «  Voilà tu sais tout alors s’il te plaît ne te dénigre plus ou en tout cas pas devant moi. Et merci de vouloir m’aider, et rien que ça montre que tu n’es pas un mauvais gars.»

    Je pose mes mains dans ses cheveux et les ébouriffe dans un geste affectif voire même tendre.
    Je repense à ce qu’il m’a dit tout à l’heure comme quoi je suis la première personne à qui il se confie réellement.

    « Pour moi tu es la première personne à qui je raconte toute cette histoire.»

    Un léger sourire prend de nouveau forme sur mon visage, il faut que je sache comment il fait pour me faire autant sourire.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Première rencontre [PV Grey Lacey]

MessageSujet: Re: Première rencontre [PV Grey Lacey] Jeu 6 Mar - 0:39
La situation avait complètement dérapé, à présent on était plus proche l'un de l'autre, on se connait depuis quoi un quart d'heure grand maximum et on est plus proche que des amis à présent. Elle m'a même touché les cheveux et je n'ai rien dis à ça et pourtant, c'est l'une des chose dont j'ai le plus horreur. Elle me confia également que j'étais la première personne à qui elle avait confiée cette histoire, donc elle se dévoila enfin, elle avait vécu la perte d'un parent elle aussi... J'étais perdu dans ma tête je ne savais plus quoi dire, je n'avais jamais ressenti tout ça auparavant et je n'étais jamais en position de faiblesse comme la. Sans vraiment réfléchir je me suis rapproché une nouvelle fois d'elle, posant mes bras autour de ses hanches et l'embrassant, au point ou on en était cela ne me gênait plus et puis j'en avais envie même si on avait tout en opposé je l'avais fais.

"- Désolé mais c'était plus fort que moi, j'en avais envie, je l'ai jamais fais auparavant à personne donc j'avais décidé de le faire".

La regardant à nouveau sans la lâcher, elle ne semblait pas se débattre, j'avais toujours mes bras autour d'elle même si mon visage s'était éloigné afin que je puisse parler. Je réfléchissais rapidement à ce que je devais lui dire et surtout à la situation, non seulement je venais de la rencontrer, mais en plus de ça c'était ma prof et elle était plus âgée que moi, fallait l'avouer je suis parti un peu fort, mais c'était tentant.

"- Juste une chose, même si tout cela te parait étrange, ça l'est également pour moi."

La serrant contre moi, j'approchais juste ma tête de son oreille droite afin de lui chuchoter quelque chose...

"- Quoi que j'ai pu faire dans ma vie, jamais je ne te lâcherai..."

Sur ces mots je lui ai fais un câlin afin de renforcer mes propos pendant de longues secondes...
Avant de revenir à moi même tout en retirant ma tête je chuchotais à nouveau,

"- Je ne sais pas ce que tu m'a fais, mais tu m'a clairement rendu amoureux de toi, je pense qu'à présent tu peux vraiment être toi même avec moi".

La lâchant doucement je reprenais ma place tout en la regardant plein d'admiration et lui souriant. Je m'en foutais complètement d'être son élève ou de l'avoir fait, je n'avais aucun regrets la dessus, j'en étais même fier, mais j'attendais tout de même sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Première rencontre [PV Grey Lacey]

MessageSujet: Re: Première rencontre [PV Grey Lacey] Jeu 6 Mar - 9:39
    Je sens ses bras passer autour de mes hanches et voit son visage s’approcher dangereuse du mien, il ne va pas le faire. Et bien si, il m’embrasse enfin dépose juste, avec une extrême délicatesse, ses lèvres sur les miennes quelques instant puis se recule tout en gardant ses bras sur mes hanches et m’avoue qu’il n’avait jamais fait ça à personne avant moi.

    Le premier réflexe que j’ai, lorsqu’il se recule, c’est de porter mes doigts à mes lèvres, ou je pouvais encore sentir la présence de ses lèvres, le tout s’en me débattre le laissant me serrer dans ses bras

    Lorsqu’il s’éloigne pour se réinstaller sur sa chaise, je suis complètement perdue. Je ne sais pas quoi dire, faire ou même penser. Tout ça s’est passé si vite, ça va faire à peine vingt minutes qu’on se connaît mais cet homme vient, tout de même, de m’avouer qu’il m’aimait, m’a demandé d’être moi-même et m’a comme promis qu’il ne me lâcherait pas.
    Malgré moi, mon cœur se serre. Je sais exactement pourquoi. Je ressens quelque chose pour cet homme que je ne connais à peine depuis plus de quinze minutes mais je sais aussi que cette relation est perdue d’avance, je suis plus âgée que lui, même si ça n’est pas particulièrement grave en soi, ce qu’il l’est plus c’est que je sois sa prof.
    Je m’approche de lui, je l’enlace tout en déposant un baiser au coin de sa bouche puis me dirige vers son oreille, pour pouvoir lui chuchoter à l’oreille.

    « Je ne vais pas te le cacher, je ressens quelque chose à ton égard, je ne peux cependant pas mettre un mot dessus. Mais je sais que ce sentiment est fort même si ça fait pas longtemps que l’on se connaît.» Je me recule et le regarde droit dans les yeux. « Mais je ne sais plus ce que c’est d’aimer ou de se faire aimer. Je ne sais plus exprimer ce que je ressens et au final celui qui va le plus en souffrir c’est toi et je me le pardonnerai pas si cela t’arrivais. »

    Je fais une pause pour me réinstaller correctement face à la table, comme ça je ne vois pas son visage et encore moins ses yeux qui premièrement me trouble et deuxièmement me prouve la vérité de tout ce qu’il m’a dit.

    « Et puis tu ne connais que moi pour l’instant ici, ce que tu penses être de l’amour n’est finalement  peut-être qu’un lien d’amitié. Tu vas peut-être trouver ton véritable amour dans quelques jour et je ne serais plus qu’une passade, le réconfort que tu avais besoin en débarquant ici.»

    Un sourire triste s’installe sur mon visage et des larmes dans mes yeux, j’aimerais qu’il m’affirme le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Première rencontre [PV Grey Lacey]

MessageSujet: Re: Première rencontre [PV Grey Lacey] Jeu 6 Mar - 18:41
"- Stop".

C'était la première chose qui m'étais venu à l'esprit, elle m'avoua donc s’être attaché à moi, lorsqu'elle le fit je l'ai enlacé en posant mon front contre le sien. Elle m'avoue qu'elle ne savait pas exprimer ce qu'elle ressentais ce qui m’embêtais un peu, même si elle venait justement de le faire. Je réfléchissais à ce que je devais faire, elle renforça ses propos par mon arrivé récente ici et en avançant que je pouvais m'attacher à d'autres personnes ici. Dans ce lieu ? Il devait y avoir plus de délinquants que de personnes ayant un minimum de bon sens. Je considérais cet établissement comme une arène dans laquelle je voulais avoir un maximum d'influence auprès des internés, et en aucun cas m'attacher à une personne, certes il me fallait des alliés et surtout un ou une bras droit mais le reste m'importais peu. Les larmes qu'elle avait dans ses yeux m'énervaient, je ne voulais pas qu'elle souffre à cause de moi...

"- Ne dis plus jamais ça, tout ce que je viens de faire je ne l'ai jamais fais avec personne et crois moi que les femmes je pouvais en avoir par dizaines, mais elles ne m'ont jamais intéressé car non seulement de ne pas chercher, je ne suis jamais tombé sur la bonne personne, tout ce que je viens de faire je l'ai fais naturellement, et non je ne trouverai personne d'autre".

Sur ces mots je la serrai plus fort en éloignant mon visage du sien, je la regardais en l’embrassant fort une nouvelle fois, il était hors de question pour moi qu'elle se dénigre. Malgré tout ce qu'elle m'avait dit j'avais décidé de ne pas l'écouter, je voulais lui prouver que je tenais réellement à elle. J'ai repris la parole pour lui dire ce que j'avais sur le cœur,

"- Ecoute, ne redis plus jamais que tu est une passade ou un réconfort, tu est bien plus que cela, je ne te lâcherai pas, je m'en fiche des rencontres que je peux faire ici, des femmes comme toi il n'y en à pas beaucoup, si tu pense que je vais te lâcher tu te trompe lourdement. Je comprend que tu ne puisse pas exprimer ce que tu voudrais mais moi je te l'exprime".

Cette fois-ci je me suis permis de me lever et de la serrer débout contre moi, sa tête contre mon torse, la serrant toujours contre moi avant de lui essuyer les larmes qu'elle avait aux yeux. Je n'étais pas un expert pour réconforter les gens, à vrai dire j'étais même mauvais pour cela, je faisais ce qui me venait à l’esprit sans trop savoir si je faisais bien ou non.

"- Au fond peut-être que tout cela n'est pas bien ce qu'on fait, mais quoi qu'il en soit, je me suis bien trop attaché à toi pour tout laisser tomber maintenant".

Je lui avais dis tout ce que j'avais à lui dire maintenant c'était à elle de voir si elle voulait réellement continuer ou non...
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Première rencontre [PV Grey Lacey]

MessageSujet: Re: Première rencontre [PV Grey Lacey] Jeu 6 Mar - 22:54
    J’allais continuer quand son stop me coupe net dans mon élan. Il pose son front contre le mien tout en essayant de me rassurer sur le fait qu’il ne trouvera pas une autre femme que moi, que tout ce qui c’est passé, c’est passé d’une manière tout à fait naturelle pour lui. Enfin de mon côté aussi tout c’est fait de manière naturelle, ce qui, je trouve, est quelque peu étrange, et surtout assez rapide.
    Il me serre, étrangement, plus fort dans ses bras tout en éloignant son visage du mien pour revenir m’embrasser une nouvelle fois. J’ai l’impression, de par ses réactions que tout ce que je viens de lui dire l’a mis en colère.

    Malgré moi, tout ce qu’il dit me réconforte et me fait même douter sur le choix que je dois faire, soit laisser une chance à notre relation, soit lui faire comprendre qu’entre nous rien ne peux se passer.
    Il se lève et me prend dans ses bras, ma tête se retrouve contre son torse. Si je me concentrais un peu je pouvais entendre battre son cœur, ce qui m’apaise un peu.
    Il essuie mes yeux et me réaffirme qu’il  ne me laissera pas tomber et que ce qu’il pourrait se passer serait mal. Il en pense pareil que moi mais il a l’air de s’en foutre complètement.
    Des larmes coulent de mes yeux pour venir s’échouer sur son tee-shirt. Je referme mes bras dans son dos et me serre un peu plus contre lui.

    « Damon j’ai peur de ce qui pourrait se passer si on continuait et même après tout ce que tu m’as dit, sur le fait que tu me lâcherais, je doute encore. Tu peux trouver une femme ayant beaucoup plus que moi, qui te comprenne mieux et qui pourrait t’exprimer ce qu’elle ressent. »

    Je recule mon visage de son torse, me lève et fait un pas en arrière pour pouvoir le regarder correctement dans les yeux.

    « Mais je veux tout de même essayer, je sais que ça ne sera pas tous les jours simple. Mais ça n’empêche en rien qu’on peut essayer. Et j’essayerais de te dire clairement ce que je ressens malgré que je sache que se sera difficile mais je veux tout de même essayer. Ça aussi ça ne sera pas simple au début. »

    Je m’approche de lui, me met sur la pointe des pieds et dépose délicatement mes lèvres sur les siennes. Premier baiser où j’en prends l’initiative, ça fait bizarre mais je peux vite m’y habituer, enfin je pense.
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Première rencontre [PV Grey Lacey]

MessageSujet: Re: Première rencontre [PV Grey Lacey]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Première mission de Grey pour le QG de North Blue
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» [Grey's Anatomy RPG]
» Première mission
» "Ne lui jetez pas la première bière..." [The Simpsons]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: .:Archives:. :: Rp's terminés-