AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio]

MessageSujet: Re: Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio] Jeu 27 Nov - 18:24
Le calme envahissait tout mon être. Je sentais mes paupières se fermer petit à petit, l’atmosphère était si paisible malgré l’odeur. Rien ne pouvait contrarier ce calme, excepté une personne…

-Tient, il a fallu que tu te taise pour que l’odeur de bouse s’en aille…

Ces répliques sont dignes d’un gamin de CP, mais elles m’énervent tout de même. L’image que je voyais en ce moment, c’est une vitre qui se brisait en mille morceaux. Il a à peine ouvert la bouche que sa réplique a eu l’effet d’une invitation au combat. Ouai, il ne faut pas me déranger quand je suis au calme et sur le point de m’endormir. Le pire pour lui, ça aurait été de me lancer ce pic en plein somme. Un sourcil froncé, je lance un regard menaçant au brun, qui était en train de pianoter sur son portable ? Non mais c’est une blague ?! En plus de me provoquer, il écrit tranquille pépère un sms ! Cette fois, je vais le buter !

-Une chose à proposer pour passer le temps ?

Je ne réponds pas, me levant simplement de ma place pour lui faire face comme il se doit, prenant garde de ne pas marcher dans une merde.

-Tu as le don pour m’énerver toi !

Un petit sourire amusé apparait d’abord sur mes lèvres, avant de disparaitre et de laisser place à aucune expression. Un visage aussi froid que la glace, les coups que je retenais depuis le début de la journée, allaient enfin partir. Tant pis si il fait trois têtes de plus que moi, je ne me laisserai pas faire. Ma petite taille ne signifie en aucun cas que je suis quelqu’un de faible.

Une jambe devant les siennes, je lui fous un gros coup dans le dos pour le faire basculer en avant. Je lui attrape alors les deux bras pour lui plaquer sur le dos, m’asseyant alors sur lui, en mode « prise des policiers. L’empêchant de bouger, je viens lui chuchoter à l’oreille, un sourire en coin, contente d’avoir réussi mon coup.

-Ne me sous-estime pas le tas de muscles. Je suis loin d’être une gentille fille… La prochaine fois, évite de me lancer des pics quand je suis calme, ça t’évitera de manger le sol.

Petit rire après ma réplique, je le relâche, pour me relever et dépoussiérer un peu mes vêtements. Je porte mon regard vers le ciel un instant, avant de me retourner vers monsieur biscotto.

-J’avais bien l’idée de faire un combat pour passer le temps, mais j’ai trop peur de te faire mal… Il ne faut pas pleurer hein ?

Ça c’est tout moi. On veut me provoquer ? Eh bien je continue ! Il ne fallait pas me chercher Ezio, c’était une grave erreur, tu n’as pas encore saisie la leçon ? Va-t-il vouloir se battre ? Je n’en sais rien, mais je reste prête quoi qu’il arrive.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : Rue sombre.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio]

MessageSujet: Re: Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio] Mar 2 Déc - 22:09
Après ma demande, je la regarde en coin, n peu ennuyé de ne rien faire sur le moment, mais voilà qu’elle se lève en me disant que j’ai le don de l’énerver. Ah ? Cela devient intéressant alors ! Son sourire ne m’inquiète pas avant de me faire voir un visage sans expression. Bah alors ? J’ai à peine le temps de me demander quand elle allait démarrer qu’elle finit par s’approcher de moi, me faisant tomber en m’emprisonnant les mains au sol avant de sentir un poids pour me maintenir face à terre. Comment a-t-elle pu être aussi rapide ? Elle m’impressionne vraiment ! Elle me montre son réel caractère. Oh, j’ai peur ! Madame accepte pas les pics, mais moi je dois accepter les siens ? On verra ça !!! Ne sentant plus le poids sur mon dos et mes mains se libérer, je finis par me redresser, frottant mon torse pour retirer les saletés. Dans mon occupation, je peux l’entendre à nouveau me parler. Hein ? Elle est sérieuse ?

-Ne pète pas plus haut que ton cul la blonde, regarde toi ! Me mettre à terre a été un coup de chance pour toi, s’est plutôt moi qui ai peur de te faire mal !! Cela dit, si tu y tiens vraiment…

Je termine ma parole en démarrant directement sur elle. La frapper ? Non, je ne frappe pas une femme, mais disons que si elle se bat comme un homme, elle peut aussi ramasser comme un homme ! Je verrais bien dans ce cas comment elle répondra à mon approche, mais pour l’instant, je me contente simplement de la plaquer au sol sur le dos, me plaçant à califourchon sur elle et emprisonnant ses mains avec les miennes, je la regarde dans les yeux de mon regard le plus froid. Je laisse le poids de mon cop se laisser aller sur elle. Je la défis de savoir me basculer dans cette position et surtout vu mon poids, cherchons la encore un peu plus dans ce cas !

-Tiens, dans cette position tu m’es attirante ! Ton regard est de toute beauté sous la lumière de ce ciel étoilé, mais je que je préfère le plus, c’est de me sentir dominant sur toi… Dommage que tu sois une chienne enragé ! Je n’ai pas encore de penchant zoophile désolé !

Un sourire moqueur vient se dessiner au coin de mes lèvres avant que je ne me recule dans coup pour éviter de ramasser un mauvais coup en me redressant, je fais quelque pas en arrière pour lui laisser place pour se lever. Je place mes mains dans mes poches, faisant comme si je ne voulais pas me battre, mais au moindre démarrage de sa part, je me tiendrais près à faire face ! Ne me prends pas de haut non plus chérie, je ne suis pas ton ami !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio]

MessageSujet: Re: Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio] Mer 3 Déc - 16:17
-Ne pète pas plus haut que ton cul la blonde, regarde toi ! Me mettre à terre a été un coup de chance pour toi, s’est plutôt moi qui ai peur de te faire mal !! Cela dit, si tu y tiens vraiment…

-C’est ce qu’on v…

Je n’ai même pas eu le temps de terminer ma phrase que le voilà déjà parti à l’attaque. Prise par surprise, le brun n’eut aucun mal à me faire tomber dos contre sol. Le voilà désormais sur moi, tenant fermement mes mains pour m’empêcher de bouger. La situation venait d’être totalement inversée. Je le déteste.

-Tiens, dans cette position tu m’es attirante ! Ton regard est de toute beauté sous la lumière de ce ciel étoilé, mais je que je préfère le plus, c’est de me sentir dominant sur toi… Dommage que tu sois une chienne enragé ! Je n’ai pas encore de penchant zoophile désolé !

Son sourire moqueur me fait froncer les sourcils. Une chienne enragée ?! Non mais sérieux, quel bâtard ! J’ai juste une envie, là, tout de suite, lui encastrer la tête dans un mur ! Essayant de me dégager de sa prise, j’arrive à extirper ma main de la sienne. Un cop violent allait s’écraser en plein dans sa tronche s’il n’avait pas reculé à temps. Ce gros tas de muscles sait se battre finalement. Très bien, je vais lui montrer de quoi je suis capable dans ce cas. Me redressant en me dépoussiérant à nouveau. Léger rire, je prends la parole.

-Une chienne enragée ? Mais tu n’as encore rien vu monsieur biscotto !

Je ferme les yeux un instant, je me calme. Se battre avec rage ne donne jamais rien de bon, il avoir la tête froide pour se battre au mieux. Mon visage sans expression refait surface, le combat peut donc reprendre. Je sais qu’il est désormais sur ses gardes, alors il faut que je redouble de prudence. Il est grand, il est baraqué comme Hulk, ma seule chance, c’est de l’avoir par la vitesse. Etre grand n’est pas toujours un atout ! Je lui aurais bien foutu un coup de pied dans les couilles pour la réplique de la chienne enragée, mais le combat sera vite terminé sinon, et ce n’est pas ce que je cherche. Je m’avance rapidement vers lui, essayant de lui porter des coups dans le visage et dans le ventre histoire de lui couper la respiration, mais il ne cesse de parer mes coups. Le seul coup que j’ai réussi à lui foutre c’est dans la poitrine et ses putains de pectoraux m’ont niqué la main ! Enfin bon, les coups de face ne sont qu’une distraction donc je ne vais pas me plaindre.

Après plusieurs coups en l’air, donnés au front, je me glisse agilement derrière lui pour lui sauter sur le dos et mettre un bras autour de son cou. Je reconnais que cette prise est mesquine mais j’en m’en fous royalement !

-Game over le tas de muscles !

Je peux l’achever, là, maintenant. Il me suffit de l’étouffer à petit feu ou de lui briser la nuque. Il n’a rien fait et puis je rigole bien avec lui quand même. Mes lèvres se rapprochent alors de son oreille pour lui chuchoter quelques mots, alors que mon bras resserrait petit à petit l’étreinte sur son cou.

-Une dernière volonté ?

Trois mots, un ton glacial. Je posais parfois cette question sur ce même ton aux gens que je tuais auparavant. Je soupir un moment en voyant les images de sang me passer dans la tête. Tsss, pathétique. Je relâche alors le cou d’Ezio pour descendre de son dos, le visage ne montrant toujours pas d’expression. Je regardais dans le vide, comme si j’étais absente de ce monde. Puis, un petit sourire anima mes lèvres alors que je pensais au mini-combat passé.

-Pas trop déçu d’avoir perdu contre une chienne enragée ?

Je ris d’une manière moqueuse, alors que mon regard était de nouveau provocateur. Allait-il vraiment s’avouer vaincu ? Ou le combat allait-il poursuivre ? Quoi qu’il en soit, je commence à avoir soif après ce p’tit sport.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : Rue sombre.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio]

MessageSujet: Re: Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio] Mer 3 Déc - 22:04
Oh ! J’ai énervé la blonde ? J’ai réussi mon coup alors ! J’écoute ses paroles en prenant garde à ce qu’elle ne démarre pas pour se venger ; mais son calme ne m’enchante pas, je sens qu’elle va démarrer à tout moment ! Bah voilà ! Je la regarde s’approcher en essayant de repérer le moindre de ses mouvement pour ne pas avoir de mauvais coup. Jusqu’à présent, je gère mes parades, mais elle m’impressionne avec sa rapidité et la force qu’elle peut dégager à chaque coup. L’enchainement commence à me perturber et j’ai de plus en plus de mal à parer ce qui arrive et c’est là que bingo ! Je sens un coup puissant sur mon torse qui me fait légèrement reculer. La douleur ne reste pas bien longtemps, mais j’en ai été impressionner, ce qui m’a fait la lâcher du regard.

Hein ? J’oublie l’impact en la sentant me sauter dans le dos, serrant son bras à mon cou ou automatiquement, je me protège la gorge en gonflant les muscle de celui-ci. Cela me permettra de na pas manquer de souffle trop vite ! Game over ? Mais elle rêve ! Je ne bouge pas pour autant, dans le but de lui faire croire qu’elle domine la situation, mais je ne manque toujours pas d’air et je peux bien rester comme ça un moment encore. Ses lèvres se rapproche de mon oreille pour me souffler quelque mot, mais sur le moment, je ne trouve pas réponse. Je ne pense qu’à être libérer pour enfin me retourner contre elle. Son ton ne m’impressionne pas du tout, là je suis plutôt en train de mousser sur sa lâcheté à être venue se foutre dans mon dos, mais d’un côté je peux comprendre que la facilité est à son avantage vu ma carrure imposante !

Sentant enfin mon coup se sentir moins écraser et mon dos à nouveau léger. Je tourne mon regard noir directement vers elle. Son sourire et ses paroles m’agacent fortement ! C’est en grognant que je lui répond d’un ton énervé, faisant ressortit mon accents au maximum qu’une chienne enragée n’aurait pas épargné sa proie ! Au moment où je voulais bondir dessus pour me venger, j’entends un véhicule s’approcher. C’était mon contact. Je peux reconnaître sa voiture et surtout sa manière de rouler en faisant grincer ses freins ainsi que de poussées son moteur à bout ! C’est dans un soupire agacé que je m’en vais le rejoindre auprès de ma moto pour récupérer le bidon qui signe mon retour à la maison.

Un salut, un échange rapide et me voilà en train de remplir mon réservoir avant de lui rendre le bidon pour qu’il le remette dans son coffre. Un merci amical et voilà qu’il me demande qui est cette blonde qui patauge dans la merde de vache. Je ne regarde même pas vers elle, répondant à mon ami que c’est simplement une blonde qui va se retrouver ici toute seule ! Ouais ! Je pense pas la laisser là. J’espère qu’elle a du souffle pour refaire la route dans l’autre sens pour retourner chez elle, car une demi-heure de moto, fait bien plus de temps à pied ! Non aller ! Faisant ronronner la moto pour faire passer l’essence dans le circuit, je regarde mon ami pour lui dire de ramener la blonde si ça lui dit. Aussitôt je l’entend l’appeler en lui faisant signe de venir. Attendant qu’elle arrive, je pose son casque dans le coffre également avant d’enfiler le miens quand je l’entre voit rapidement près de nous.

-Monte avec lui, il te ramènera chez toi ! Dans quel état, je ne sais pas, j’espère que tu seras aussi vive qu’avec moi !

M’énervant sur l’accélérateur de ma moto, j’attends de voir qu’elle se décide à monter dans la voiture. Dépêche-toi ! Il ne me faut qu’une manœuvre pour que la moto démarre à toute vitesse !!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio]

MessageSujet: Re: Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio] Jeu 4 Déc - 18:03
Il allait riposter, j’étais prête à contrer ses attaques, mais voilà qu’une voiture débarque. Pourquoi une voiture s’arrête juste ici ? Je ne comprenais pas vraiment mais après avoir vu Ezio s’approcher du véhicule, je me dis que c’est lui qui l’a appelé jusqu’ici. Qu’as-tu derrière la tête monsieur biscotto ? Je reste au loin, observant seulement la scène, je remarque que le mec dans la bagnole lui donne un bidon d’essence pour sa moto. Il continu de parler avec son pote, oubliant totalement ma présence apparemment. Pfff, qu’il en soit ainsi ! Alors que je pensais être invisible aux yeux des deux, l’inconnu m’appela, me faisant signe de monter dans sa voiture. Euh, d’accord… Je m’avance alors vers les deux mecs, quand monsieur biscotto ouvrit enfin son clapet.

-Monte avec lui, il te ramènera chez toi ! Dans quel état, je ne sais pas, j’espère que tu seras aussi vive qu’avec moi !

Il croit que je vais l’écouter, c’est ça ? En rangeant mon casque, etc ? Je ne connais même pas ce type alors non merci ! Je grimpe alors sur la moto de tas de muscles, remerciant tout de même son pote pour sa proposition de me ramener chez moi. Me ramener chez moi… Tsss je ne sais même pas si je peux appeler l’internat Kyrie un chez moi. Après avoir remercié poliment l’inconnu, je m’adresse désormais à Ezio.

-Tu sais très bien que je ne t'écoute pas, alors pourquoi tu t'acharnes ? C’est toi qui m’a emmenée ici, c’est toi qui me ramène à Kyrie. Dépose-moi juste à l’entrée du village, je me débrouillerai après.

Je n’avais pas envie de rentrer à l’internat ce soir. Surtout que le couvre-feu est dépassé depuis un moment. Je trainerai un peu dans le village un p’tit bar puis après j’irai me poser sur un toit pour m’endormir à la belle étoile, comme une clocharde. Ou je ne dormirai pas du tout jusqu’au matin, à voir.

-C’est quand tu veux pour démarrer monsieur biscotto !

Je n’avais pas de casque, mais je m’accrochais bien au brun. Au pire, je tombe et je meurs, ça sera tant pis pour moi. J’aurai au moins vu les étoiles une dernière fois. Je ris légèrement à cette réflexion mentale.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : Rue sombre.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio]

MessageSujet: Re: Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio] Jeu 4 Déc - 20:21
Quoi ? Elle remballe mon ami et fini par s’installer derrière moi ? Bon ok ! Je n’ai donc pas le choix, madame a décidé de continuer à m’embêter ! Avant de démarrer, je lui rappel de ne pas oublier la bouteille et de retourner dans le coffre pour chopper son casque si elle ne veut pas non plus poser son front contre mon dos afin de savoir respirer sous la vitesse du vent. J’attends donc qu’elle fasse tout cela, attendant sans lui faire de mauvais coup avant de démarrer la moto.

Chose faite, je m’excuses auprès de mon ami, le remerciant de m’avoir ramener de l’essence et me voilà parti dans un coup d’accélérateur. L’emmener jusque Kyrie ? Non non ! JE la ferais descendre devant chez moi, là où notre balade a commencé et elle n’aura cas reprendre sa route pour rentrer chez elle. Une fois devant chez moi, elle ne sera plus mon problème, qu’elle soit déjà heureuse que j’accepte son cul à nouveau à l’arrière de ma moto sans trop râler ou autre.

Le temps de la route inverse, je ne fais même pas attention au fait si elle me parle ou non. Je file à toute allure, montrant tout de même que le coup de tout à l’heure m’a agacé. Accélérant, freinant sauvagement comme si madame se retrouvait cul sur un taureau qu’elle peine à contrôler, mais l’amusement se termine quand les tournants sont passés pour laisser place à une ligne droite. Mince ! Je suis sure que la route aurait continuer que j’aurais pu un minimum la faire paniquer. Ma conduite devient alors un peu plus prudente pour arriver sur la grande route ou il y aura certainement d’autre conducteur et voilà qu’après quelque minutes nous arrivons devant chez moi. J’ouvre mon garage avec ma commande à distance, puis entre la moto, la plaçant entre ma voiture et ma moto routière.

-Tu peux descendre là ! Je n’irais pas te mettre plus loin ! Tu n’as qu’à utiliser tes jambes aussi bien que tu utilises tes poings.

J’attends qu’elle descende, refermant le garage derrière nous, je descends également, posant rapidement mon casque sur mon armoire pour aller couper l’alarme avant qu’elle ne s’enclenche ! Je peux enfin souffler, l’arme est bien coupé et… Est-elle déjà partie ? Bref, je vais m’installer comme un gros tas dans mon canapé. Si elle ne me rejoint pas, c’est qu’elle a quitté les lieux. Du cop, je verrais…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio]

MessageSujet: Re: Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio] Dim 7 Déc - 17:43
Je suivais les conseils d’Ezio, pour une fois, j’attrapais alors la bouteille puis j’enfilais le casque sans tarder. La route pouvait alors reprendre, et je sentais bien qu’il rageait encore de la défaite de tout à l’heure. Une conduite des plus sauvages, freinages, dérapages, accélérations, il faisait de son mieux pour me faire regretter mon choix d’être montée avec lui. Mais malheureusement pour lui, plus il y a de sensations, plus ça me plait ! Je suis le genre de fille qui adore tous les manèges à sensations des parcs d’attractions, et qui n’hésite pas à les refaire 5 fois à la suite quand elle le peut. Je ne sais pas s’il l’a compris après plusieurs minutes, mais il commence à rouler plus doucement, jusqu’à arriver enfin chez lui. Une fois la moto rangée soigneusement dans le garage du brun, ce dernier prit la parole.

-Tu peux descendre là ! Je n’irais pas te mettre plus loin ! Tu n’as qu’à utiliser tes jambes aussi bien que tu utilises tes poings.

J’esquisse un petit sourire, avant de descendre du véhicule en donnant à monsieur biscotto mon casque. Bouteille en main, je fais genre de partir, regardant en coin le tas de muscles qui tourne le dos un instant pour couper l’alarme il me semble. Ne jamais tourner le dos à son adversaire… Et puis, je n’ai rien de mieux à faire que d’embêter jusqu’au lever du jour monsieur biscotto, non ? Je me dissimule donc derrière un placard, attendant qu’il se pose. Me rappelant de l’emplacement du frigo, je me permets de faire comme chez moi, retirant deux bières de celui-ci. Bah oui, j’ai soif moi ! Cherchant un décapsuleur sans faire de bruit, je finis enfin par mettre la main dessus. Les bières ouvertes, je dépose ma bouteille offerte par Gianni sur une table, puis je me dirige vers le canapé, apercevant une silhouette affalée dedans. M’appuyant sur le haut du dossier du canapé, je prends la parole comme si de rien n’était.

-Yep gros tas, c’est plutôt sympa chez toi !

Je lui colle la bière fraiche sur la joue, avant de reprendre.

-Tiens, cadeau !

Genre c’est un cadeau ! Je lui ai surtout volé cette bière, puis je lui donne comme si elle m’appartenait...irrécupérable. Une fois la bière donnée, je commence à siroter la « mienne », poussant légèrement monsieur biscotto pour me faire une place dans le canapé. Bah oui, moi aussi j’ai envie de m’assoir nan mais oh ! Cognant doucement ma bière contre la sienne je lance un « tchin », histoire de trinquer, accompagné d’un petit sourire.

-Tu prends quand même pas mal de place dans le canapé…je n’aurais peut-être pas dû te donner une bière…

J’étais obligée de la sortir celle-là, trop tentante. Je sens que je vais me faire virer de la baraque...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : Rue sombre.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio]

MessageSujet: Re: Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio] Mar 9 Déc - 21:08
C’est après un moment de silence que j’entends mon frigo s’ouvrir. Eh oui, un frigo fait un bruit particulier quand on l’ouvre et quand on le ferme, mais ce n’est pas pour autant que je me retourne. Je me doute que ce soit cette blonde qui a décidé de rester pour peut-être continuer à m’ennuyer ? Je peux aussi entre le bruit de pression, comme pour l’ouverture d’une bouteille de bière, je me contente de soupirer en me disant qu’elle est quand même sans gêne !

Après un moment, j’entre voit du coin de l’œil Aria, s’appuyant sur le dossier de mon canapé en me disant que c’est sympa chez moi avant de sentir une forte froideur sur ma joue qui me fait reculer aussi vite. Hein ? Cadeau ? Elle rigole là ? Elle m’offre en cadeau une bière qu’elle a pris dans mon frigo ? Je la prends tout de même pour en boire une grosse gorgée avant de sentir qu’elle essaye de se trouver une place à mes côtés en me poussant un peu. Je soupire un peu, embêter par sa réaction, ce n’est pas pour autant que je bouge.

C’est alors que je sens un choc sur ma bière, faisant un bruit aigu, suivi également de son « tchin » pour dire qu’elle trinque avec moi. Encore une fois la voilà sans gêne. Je n’ai pas le droit de m’installer comme je veux sur mon canapé ? Pourquoi vient-elle m’emmerder alors que j’ai un putain de divan en L avec plusieurs place autre que celle que j’ai prise ? Bon ! Là, faut que je réponde !

-Écoute, si ça te plait pas que je m’installe, chez moi ! Comme je le sens ! Tu n’as cas changer de place. Je me demande même si c’est pas ton cul imposant qui a du mal à se poser-là ! Bref ! Sur ce, tu me permettras de lever mon cul afin d’aller me foutre à l’aise après une longue douche pour retirer cette odeur que tu as collé dans mon dos !

Je me redresse en posant ma bière sur la table sèchement pour me lever du canapé et ainsi me diriger vers ma chambre ou j’attrape vite fait quelque vêtement léger qui me serviront certainement de pyjama avant d’aller vers la douche. J’espère qu’elle ne viendra m’emmerder pendant que je me rafraichisse et me lave. Je préfère encore qu’elle s’amuse à visité mon appartement moderne et assez spacieux dans ce cas ! Au pire elle entre, bah qu’elle entre ! Ce n’est certainement pas moi qui vais faire mon timide à la limite de se casser la figure dans la douche en se précipitant pour attraper une serviette. Passons ! Là, je ne veux qu’une chose. Sentir l’eau chaude sur ma peau et l’agréable odeur de savon qui viendra camoufler son odeur…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio]

MessageSujet: Re: Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio] Jeu 11 Déc - 19:54
Après plusieurs commentaires de ma part, le voilà qui réplique enfin.

-Écoute, si ça te plait pas que je m’installe, chez moi ! Comme je le sens ! Tu n’as cas changer de place. Je me demande même si c’est pas ton cul imposant qui a du mal à se poser-là ! Bref ! Sur ce, tu me permettras de lever mon cul afin d’aller me foutre à l’aise après une longue douche pour retirer cette odeur que tu as collé dans mon dos !

Je crois que ce mec a un sérieux problème avec mon cul… Non mais il ne peut pas le laisser un peu tranquille ?! Mon cul n’a rien demandé à personne ! Il n’est pas si gros que ça en plus, alors il faut vraiment qu’il arrête d’en parler ! Et puis, je ne sens pas la merde non plus, il ne faut pas déconner ! Je soupir longuement avant de reprendre une gorgée de ma bière que j’avale avant de déclarer.

-Rooh ça va n’exagère pas quand même ! Tu pus, tu pus. Ne remet pas la faute sur moi, ça ne sert à rien !

Je le regarde se diriger vers sa chambre puis partir dans une autre pièce qui devait être la salle de bain. Moi aussi je prendrai bien une douche…Mais bon, attendons qu’il termine la sienne avant d’y aller. Pas que ça me dérange d’y aller avec lui, mais il serait bien capable de critiquer encore mon cul ce pervers ! Je commence alors à bailler, tout en prenant mon aise sur le canapé. J’entends l’eau couler dans la pièce où se trouvait le brun. J’espère qu’il ne va pas rester trop longtemps parce que moi aussi je veux de l’eau chaude !

Les minutes passaient, et moi, je me faisais chier toute seule. Mes yeux ne m’écoutaient plus et commençaient à se fermer tout seul. Je m’étire pour rester éveiller. Pfff, ça sert à quoi de toute façon, lutter contre le sommeil ne sert à rien. Je souris un instant avant de me diriger vers la chambre d’Ezio. Bah quoi ?! Je ne vais pas dormir dans cette tenue, un vieux t-shirt fera parfaitement l’affaire ! J’en prends donc un dans le placard de monsieur biscotto, que j’enfile après m’être déshabillée, jetant mes affaires sur le sol d’ailleurs, gardant tout de même ma culotte sur moi. Très bien, je suis parée pour dormir ! Bon maintenant, à savoir où je vais me coucher…le lit ou le canapé ? Je regarde le lit un moment, puis le canapé, je refais l’action au moins 5 fois avant de me diriger dans le salon où je prends ma bière, pour repartir dans la chambre. Bah quoi ? On dort bien mieux dans un lit que sur un canapé ! Je termine d’une traite ma bouteille avant de me vautrer sur le lit. Je reconnais un parfum d’homme qui n’est pas désagréable… Sans même m’en rendre compte, je venais de m’endormir sur le lit d’une personne que je viens à peine de rencontrer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : Rue sombre.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio]

MessageSujet: Re: Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio] Dim 21 Déc - 18:03
Voilà que madame réplique, non mais elle n’oublie pas un peu qu’elle m’a étalé face à terre sur un terrain miné ? C’est ça la réelle raison du fait que je veux me laver pour me changer, mais j’aime bien l’attaquer un peu aussi… Je me contentais de profiter de l’eau chaude sur mon corps pendant un long moment jusqu’à ce que je finisse par attraper mon gand de toilette pour me laver le corps tout en appuyant bien dessus pour retirer la moindre mauvaise odeur. Chose faite, je me rince minutieusement avant d’enfin couper l’eau pour sortir de la douche et me sécher. J’enfile mon boxer, mon pantalon training et mon singlet avant de sortir de la pièce.

Mais où est-elle passée ? Voilà que mon salon est vide ! Plus personne à l’horizon. Elle a peut-être enfin décider de me foutre la paix ? J’hausse les épaules pour retourner au salon afin de finir ma bière quand l’envie de me coucher me vient. Je laisse alors ma bouteille vide sur ma table de salon avant d’attraper une cigarette que je fume avant d’aller en direction de ma chambre pour sentir enfin la paix m’envahir complètement.

Cigarette terminée, je m’en vais vers ma chambre en retirant mon singlet. Eh oui, je suppose qu’elle est partie donc je peux reprendre mes habitudes de dodo ! Je ne prends pas la peine d’allumer la lumière de ma chambre, connaissant le lieu, je sais où marcher pour ne pas me viander comme une grosse merde sur mon sol. Au passage, je marche sur des vêtements. J’ai oublié de ranger quelque fringues ? Claquer et sous l’alcool que j’ai pu boire de la soirée, je n’y prête pas plus attention et continue donc de marcher jusqu’à mon lit. Je m’étends un peu, soupirant et baillant légèrement avant de m’asseoir au bord pour enfin me coucher de mon côté, mais ma position me dérange et je me décide à me retourner en m’étendant en mode étoile, mais je sens un truc pas normal dans mon lit. Ne me dit pas qu’elle est venue se coucher là ?

-Hey !!!!

Je me redresse pour m’appuyer sur mon coude en la secouant pour la réveillée et…. Attends là !? Elle a un tee-shirt trop large pour elle ! En plus elle s’est carrément servit dans MA GARDE ROBE ! Elle est vraiment sans gêne cette fille ! Basta ! Elle sortira de la illico presto ! Je me met en position fœtus pour poser mes pieds au niveau de son dos et l’expulse de mon lit, la faisant tombée à terre. Je pense bien que du coup je l’ai réveillé…

-Comment oses-tu entrée dans mon lit avec cette odeur de bouse sur toi ! Et surtout sans me demander la permission ?!

Un râlement se fait entendre pendant que je restais sur le dos en croisant mes bras, mais pour une fois, j’aurai été chien, mais pas jusqu’au bout…

-Va te laver et tu pourras squatter mon lit si tu le souhaites vraiment, soit déjà heureuse que je t’acceptes dans mon pieux tant que cette condition est respecté !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio]

MessageSujet: Re: Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio] Dim 28 Déc - 22:24
Je suis chez moi, à Bordeaux. Mes parents m’attendent pour manger, je viens tout juste de sortir du lycée qui se situe à 10 minutes à pied de ma maison. La marche une fois terminée, me voilà enfin devant la porte que je ne tarde pas à ouvrir pour découvrir une table bien remplie. Pourquoi était-elle aussi garnie alors que les sous manquent en ce moment ? Je soupire mais je ne fais aucun commentaire oral, je me contente de déposer mes affaires dans ma chambre et de me laver les mains avant de mettre à table. L’ambiance était comme avant, lorsque mon père avait un boulot, la bonne humeur et les rires étaient au rendez-vous et cette atmosphère réchauffait mon cœur. Je n’étais pas en train de jouer la comédie cette fois, ni la provocation, l’expression et le sourire que j’affichais étaient sincères. Je suis consciente que ceci n’est qu’un rêve mais je ne veux pas me réveiller. Je veux goûter à ce bonheur encore un moment, juste une dernière fois avant de retrouver la réalité. Qu’est-ce que… ? Le sol de la maison se met à bouger violemment. Un tremblement de terre ?! PAF !

-Aïe…

Voix blasée, je ne savais même pas ce qu’il venait de se passer. La seule chose dont je suis certaine c’est que mon rêve est parti très loin et que désormais, je suis vautrée sur le sol. Putain, ça fait trop chier !

-Comment oses-tu entrée dans mon lit avec cette odeur de bouse sur toi ! Et surtout sans me demander la permission ?!

Je l’avais complétement zappé celui-là…c’est donc lui qui m’a envoyée manger le sol ?! Je soupire encore une fois, je suis complétement blasée par le rêve que je viens de faire. L’alcool que j’ai accumulé y serait pour quelque chose ? Je n’en sais rien, je m’en fous. Mais c’est vrai que normalement, je lui aurais pris la tête pour l’encastrer dans un mur.

-T’es Marseillais ou quoi pour tout exagérer comme ça ? Okay je ne t’ai pas demandé la permission mais je ne me suis pas amusée à m’étaler dans la bouse, donc l’odeur est dans ton nez ou dans ta bouche.

Un ton calme, vraiment calme, sans sourire provocateur ou autre. Une réplique je lui avais lancée le plus simplement possible, sans l’agresser. Alors là, on peut dire que je suis bien trop calme…

-Va te laver et tu pourras squatter mon lit si tu le souhaites vraiment, soit déjà heureuse que je t’acceptes dans mon pieux tant que cette condition est respecté !

Je me remets donc debout, en position du garde à vous avant de lancer d’une voix nette.

-A vos ordres chef !

Puis je m’en vais direction la douche. J’enlève le grand t-shirt emprunté ainsi que ma culotte avant de passer sous l’eau chaude, me savonnant toute entière sans perdre de temps. Une fois toute propre, je remets le fameux t-shirt puis j’explose de rire sans savoir pourquoi. D’accord, bon là, c’est l’accumulation de fatigue et d’alcool… Et puis elle est passée où ma fucking culotte ?! Je soupire une énième fois, esquissant un rire par la suite tellement je suis blasée. Retournant donc dans la chambre du brun, je ne tarde pas à prendre la parole.

-Prête-moi une culotte Ezio stp, j’ai perdu la mienne.

Euh…c’est un mec Aria, il n’a sûrement pas de culotte…. Je m’en fous, je veux une culotte !

-Et puis merde !

Je m’allonge finalement dans le lit, recouvrant mon corps de la couette qui recouvrait le matelas, attrapant le coussin pour le glisser sous ma tête. De toute façon, le t-shirt m’arrive presque aux genoux alors je m’en bats les couilles, même si j’en ai pas !

-Bonne nuit monsieur biscotto !

Une voix assez douce pour ces dernières paroles avant que je ne ferme les yeux. Avait-il quelque chose à redire ? Aucune idée, mais j’ai fait tout ce qu’il a demandé alors il ne me virera pas de lit…enfin je l’espère.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : Rue sombre.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio]

MessageSujet: Re: Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio] Lun 29 Déc - 20:34
Eh paf! Madame est mal réveillée, pourtant, elle reste douce et calme dans ses paroles, cela m'impressionne vraiment. Se redressant pour exécuter mon exigence en mode garde à vous, je l vois donc s'en aller vers ma salle de bain. Le temps de son occupation, mes paupières se font lourdes et je finis par me laisser guider par le sommeil, qui reste malgré tout léger pour être à l’affût du moindre bruit! Cela dit, je sens mon corps se faire de plus en plus lourd sur mon matelas avant d'entendre Aria me parler.

En un instant, je suis bel et bien réveillé, écarquillant les yeux à l'idée de sa tenue, je n'ai pas le temps de répondre avant qu'elle s'en fiche et finit par venir se glisser sous la couette à mes côtés. Merde! Elle me fait quoi là putain? Je veux bien qu'elle soit casse couille, mais je reste tout de même un homme, torse nue dans mon lit et qui sait surtout que la nana a ses côtés n'a pas de sous-vêtement sous ce long tee-shirt! Je fais quoi moi maintenant hein? Des idées malsaines viennent se faufiler dans mon crâne, ne laissant pas mon corps sans réaction...

Sautant hors du lit, je me frotte la tête rapidement pour reprendre mes esprits les plus clairs, tout en me mettant dos à elle pour ne pas lui montrer le soucis du moment afin de ne pas avoir de gêne.

-Ecoute! Dans cette tenue que tu as là... J'aurais certainement énormément de mal à dormir alors je vais te sortir un boxer ok...

Raclant ma gorge rapidement, je me dirige vers ma garde robe pour choper un boxer au hasard que je lance en sa direction, sans me retourner afin de ne pas faire face à elle et puis, elle pourra ainsi l'enfiler en toute intimité. Va comprendre comment elle a pu perdre sa culotte dans ma salle de bain?! Certainement la tête dans le cul ça!

J'attends un moment sans rien dire d'autre, ayant enfin repris le controle sur mon corp, je me dirige à nouveau vers mon lit ou je m'y installe en lui présentant mon dos aussitôt. C'est sur un ton un peu grognon que je lui dis alors.

-Bonne nuit!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio]

MessageSujet: Re: Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio] Mar 30 Déc - 23:38
Je pensais que j’allais enfin pouvoir dormir, après cette longue et animée journée, mais apparemment le sort en a décidé autrement. La lumière n’était pas encore éteinte, je sentis monsieur biscotto sortir brusquement du lit alors que je venais à peine de m’y installer. Il va éteindre la lumière ? Première réaction que j’eu en le sentant quitter le lit, mais lorsque je l’entendis parler, cette hypothèse a totalement disparu de mon esprit.

-Ecoute! Dans cette tenue que tu as là... J'aurais certainement énormément de mal à dormir alors je vais te sortir un boxer ok...

Du mal à dormir à cause de ce que je porte ? Je ne réagis pas sur le moment, mais en tournant la phrase plusieurs fois dans ma petite caboche, tout prenait enfin son sens. Ne me dites pas que… J’ouvre les yeux difficilement pour regarder le brun qui n’osait me faire face, cherchant un boxer dans le placard. Hum, je suis sûre que ce n’est pas qu’à cause du boxer qu’il est de dos… La suite de ses actions confirma encore une fois mes soupçons. Il me lance le fameux boxer sans me faire face. Si je n’étais pas aussi blasée, un sourire aurait orné mon visage, mais là, je réceptionnai le boxer sans un mot avec comme première idée, l’enfiler sans broncher. Cependant, mon esprit diabolique et chieur au possible a repris le dessus sur ma flemme de bouger du lit. Je fis donc semblant d’enfiler le boxer en sortant du lit un instant, avant de m’y re-glisser à nouveau, me remettant dans la position initiale. Il finit par me rejoindre avant de me lancer un « bonne nuit » un peu ronchon. Heureusement qu’il me montrait son dos, sinon il aurait vu le sourire qui animait mon visage. Je me retenais de rire alors que la lumière venait de s’éteindre.

J’attendis quelques minutes avant de me décider à bouger. J’aurai dû rester tranquillement à ma place car la plupart de mes neurones ont été noyé par l’alcool vu comment le plan que j’avais élaboré intérieurement. Planquant Ezio dos contre le matelas, je me mets à califourchon sur lui, puis le boxer sur la tête, je sors d’une voix enfantine.

-Je suis le super-héros qui va enlever en toi toutes pensées grognons avec le ton qui va avec !

Je savais qu’il ne pouvait me voir et pourtant, j’ai quand même mis ce fucking boxer sur la tête. La logique dans tout ça ? Il y en a absolu plus ! Je rigole à ma connerie un moment, puis je me décide enfin à enlever mon masque de super-héros avant de le balancer je ne sais où.

-Il est trop grand ton boxer, désolée mais je ne mettrais pas ça !

A peine fini ma phrase que je m’endors debout ou à califourchon sur monsieur biscotto, enfin vous avez compris quoi ! Non, je ne suis pas bourrée…juste fatiguée… Bref, allez tous vous faire foutre !!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : Rue sombre.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio]

MessageSujet: Re: Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio] Ven 2 Jan - 22:51
La lampe finit par s’éteindre quand enfin je ferme les yeux afin d’essayer de m’endormir, mais le temps me semble long et la fatigue n’arrive pas à m’envahir. Merde ! Elle m’a vraiment perturbé ! Je vais bien finir par m’endormir à un moment.. Enfin j’espère ! J’ose pas me tourner, j’ose même pas bouger alors qu’une envie de cigarette me vient, mais non, je ne bougerais pas ! Je ne veux pas revenir par la suite dans le noir et me retrouver à me coucher sur elle parce qu’elle aurait bougé pendant le temps de ma cigarette. Hein ? Voilà qu’elle bouge. J’écarquille les yeux, me sentant un peu nerveux de ses mouvements avant de me sentir partir en arrière pour être plaquer au matelas avec elle qui monte sur moi à califourchon. Elle me fait quoi là ? Le pire, c’est que je ne vois rien, je l’entends juste me parler.

Elle délire dans ses paroles ou quoi ? Elle a trop bu je pense ! Les prochaines paroles me mettent ultra mal à l’aise. Mon boxer est trop grand ? Elle ne le mettra pas ? Ne me dites pas qu’elle est à califourchon sur moi sans culotte quand même !Merde ! Qu’est-ce qu’il lui prend de me grimper dessus comme cela et de me balancer ça ? Elle doit certainement me raconter des bobar pour me mettre mal ! D’un geste sur de moi, je viens alors vite poser ma main au niveau de sa fesse que je sens nue. WTF !!! Je la retire aussitôt en la poussant un peu pour ne plus qu’elle soit à califourchon sur moi.

-Hey ! Tu cherches quoi exactement ? Je paris que tu viens encore pour m’enmerder ! Avoue que tu fais et dit ça pour me charrier un peu ?

Je me sens déjà un peu soulager qu’elle ne soit plus trop à califourchon au niveau de mon entre jambe, mais n’ayant pas de réponse, je la secoue un peu. J’ai l’impression que madame s’est assoupi et moi j’attends une réponse !

-Hey la bonde ! Répond à ma question ! Tu fais exprès de m’enmerder avoue ! Fais gaffe que je peux retourner la situation aussi !

Je termine à peine ma phrase que je lui attrape le bras pour la tirer et la mettre allonger à côté de moi en retournant la situation, me mettant à califourchon sur elle, je prends soin de lui bloquer les mains contre le lit avant de venir mettre mon visage près de son oreille pour lui murmurer.

-Ne me taquine pas de trop là-dessus sinon tu le regretteras… Peut-être ! C’est toi qui verra ça !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio]

MessageSujet: Re: Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio] Sam 3 Jan - 13:35
-Hey ! Tu cherches quoi exactement ? Je paris que tu viens encore pour m’enmerder ! Avoue que tu fais et dit ça pour me charrier un peu ?

J’ai entendu ses mots, j’ai même senti sa main se poser sur mes fesses, mais mes yeux se sont fermés automatiquement, je ne répondis donc pas, laissant le sommeil m’envoyer dans le monde des rêves. Cependant, ce repos fut de courte durée, le brun commença à me secouer pour éviter que je m’endorme. Tsss, mais laissez-moi dormir bon sang !

-Hey la bonde ! Répond à ma question ! Tu fais exprès de m’enmerder avoue ! Fais gaffe que je peux retourner la situation aussi !

J’ouvre les yeux pour observer seulement du noir. Mes yeux ne se sont pas encore habitués à l’obscurité mais bon ce n’est pas ça qui va m’arrêter dans mon élan de faire chier mon monde. Maintenant je suis réveillée et que monsieur biscotto ne semble pas vouloir me laisser dormir, je vais continuer à l’embêter. Mais alors que je voulais répondre à ses paroles, je sentis mon bras se faire attraper et mon corps partir à la renverse, dos sur le matelas avec un poids supplémentaire au niveau du bas ventre, dans l’incapacité de bouger mes bras. J’aurai pourtant dû prévoir ce coups…tsss, il faut que je reste attentive pour éviter de me refaire avoir. Essayant de me libérer de son emprise le plus vite possible, un frisson parcourut mon corps tout entier lorsque son souffle vint effleurer mon oreille. Mes joues se teintèrent en rouge, le laissant complétement désorienter pendant un moment. Putain, pourquoi il a fallu que ce soit mes oreilles mon point sensible ?!

-Ne me taquine pas de trop là-dessus sinon tu le regretteras… Peut-être ! C’est toi qui verra ça !

Je ne répondis pas tout de suite, essayant d’abord de me calmer pour enlever le rouge sur mes joues. Puis sans trop réfléchir par la suite, je balance.

-Je n’ai pas peur de tes petites menaces, désolée mais ça ne marche pas avec moi ce genre de discours !

Ma réplique une fois terminée, je commence enfin à réfléchir vraiment comme il faut. Me repassant dans ma p’tite caboche en boucle, sa dernière phrase. Puis en prenant du recul sur la situation et sur ma position en ce moment, je me dis que ça commence vraiment à sentir mauvais cette histoire. Il n’oserait tout de même pas faire ça…si ? Etait-ce vraiment que des mots en l’air ou ses soit disant menaces sont telles vraies ? Je ne savais plus vraiment quoi penser. Une partie de moi me dit de continuer à l’emmerder pour ne lui laisser aucune chance de victoire, et une autre me dit de ne pas plus le provoquer au cas où… J’essaye de me libérer encore une fois mais rien à faire, je ne peux faire aucun geste. Bon, il faut que je dise quelque chose alors puisque je ne peux pas bouger à ma guise.

-Tu ne me feras rien… Malgré ton allure de mec baraqué, je vois bien que tu respectes les gens un minimum. On a passé toute une journée ensemble et même si je t’ai fait chier tout aujourd’hui, tu m’as ramenée jusqu’à Kyrie, et tu ne m’as pas virée de chez toi. Ça prouve donc que sous tous ces muscles, il y a un cœur gros comme le monde même si tu ronchonnes souvent à mon goût… Et puis pourquoi tu perdrais ton temps avec moi ? De toute façon, tu me touches je t'encastre la tête dans un mur !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : Rue sombre.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio]

MessageSujet: Re: Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio] Sam 3 Jan - 16:03
Il lui faut un bon moment avant de pouvoir me répondre jusqu’au moment où elle réessaye de se libérer de mon emprise, mais sans succès, je suis bien décidé à ne pas la lâcher vu ce qu’elle ose me faire endurer, mais une autre de ses paroles me fait doucement écarquiller les yeux. Elle m’a cernée ! Pas complètement, mais elle a compris une chose chez moi, le respect. Seulement, je n’ai que de respect pour les femmes et c’est tout. J’ai alors un sourire un peu nerveux avant de revenir glisser au creux de son oreille ce que je pense de sa déduction.

-Bien trouvé ! Tu m’as cerné, mais pas complètement malheureusement pour toi !

Pendant mes paroles, une question de sa part me trottait. Pourquoi perdre mon temps avec elle ? Cela devrait dire qu’il faut que je lui dise ma façon de penser, que je sois franc avec elle alors qu’elle est dans mon lit ? Bien que le faite que nous nous connaissons à peine est un plus pour que je lui dise les quatre vérités, la situation me freine un peu, mais je sens que je vais prendre le risque avec une pointe de taquineries également ! Je lui tend alors ses bras afin de savoir attraper ses mains dans une seule avec poigne quand cette fois-ci je lui murmure d’un ton un peu plus sensuelle tout en passant le bout de mes doigts sur ses côtes.

-Je ne sais pas, mais tu es dans mon lit, à me chercher de la mauvaise manière. N’oublie donc pas que j’ai pu voir ton corps en bikini, ta poitrine nue également et que tu as un corps qui peut plaire à n’importe qui. Malgré ton caractère désagréable, je te trouve des plus attirantes !!!

Terminant ma phrase, je viens lui déposer un baiser dans le creux de son cou en souriant en coin. Alors ? Va-t-elle vouloir m’exploser la gueule ? Je ne laisse pas de temps de réaction avant de la libérer en me remettant à ma place, dos à elle pour lui dire d’un ton pour narguer.

-Allez ! Bonne nuit la blonde, avant que la violence ne vienne et que tu m’excites encore plus !

Je ne sais pas du tout ce qu’elle va faire à présent, ni dans qu’elle état elle va venir me sauter dessus pour me peter la gueule, mais ma curiosité me donne envie de voir la suite. Fermant un peu les yeux, j’attends qu’une réaction de sa part se fasse. Va-t-elle rester de son côté ou non ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio]

MessageSujet: Re: Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio] Sam 3 Jan - 22:20
Je sentais une nouvelle fois son souffle sur mon oreille, ce qui me déstabilisa et me fit rougir une fois encore. Là, je suis bien contente qu’il n’y a pas la moindre lumière dans la chambre.

-Bien trouvé ! Tu m’as cerné, mais pas complètement malheureusement pour toi !

Que voulait dire son « malheureusement pour toi » ? J’essayais de me dégager de son emprise, mais il me tira les bras pour les tendre et les saisir avec une seule main. Il a beaucoup plus de force que moi, c’est certain, et j’avoue que ça m’énerve qu’il puisse faire ce qu’il veut, m’empêchant de faire le moindre geste. Dans une situation pareille, il ne me restait plus que les mots. Les sourcils froncés, je lui dis sur un ton énervé.

-Je ne suis pas ta marionnette, lâche moi gros tas de muscles ! Je te préviens que...

Je m’arrêtai brusquement lorsque ses doigts vinrent caresser mon corps. Son souffle effleurant encore mon oreille ne faisait qu’accentuer le rouge sur mes joues. J’entrepris de parler encore une fois, essayant de garder mon calme un maximum sachant que ses lèvres sont tout près de mon point faible.

-Qu’est-ce que tu fabriques ?! Tu ne tiens pas à la vie toi !

-Je ne sais pas, mais tu es dans mon lit, à me chercher de la mauvaise manière. N’oublie donc pas que j’ai pu voir ton corps en bikini, ta poitrine nue également et que tu as un corps qui peut plaire à n’importe qui. Malgré ton caractère désagréable, je te trouve des plus attirantes !!!

Il me fait quoi là ?! Il veut me gêner ?! C’est ça ?! Eh bien c’est totalement réussi si c’est le cas. Je ne m’attendais pas du tout à ça, mais alors vraiment pas ! Je sens mes joues me bruler, et c’est sur un ton gêné et énervé, que je reprends la parole.

-Tsss, sale pervers. Enlève tes sales pattes de mon corps si tu tiens à ta tête !

J’avais beau le menacé, ça n’avait pas l’air de prendre avec lui. Et puis, je ne pouvais rien faire tant qu’il me tenait comme ça… Et puis mes joues ne veulent pas retrouver leur couleur d’origine, ça m’énerve encore plus !!! Il a vraiment de la chance d’avoir trouvé mon point faible ! Je l’aurai tué sur le champ si je n’étais pas autant déstabilisée… Il me touche encore une fois et… Le contact de ses lèvres sur mon cou figea mes pensées.

-Allez ! Bonne nuit la blonde, avant que la violence ne vienne et que tu m’excites encore plus !

Il venait de se remettre à sa place initiale, dos à moi, me laissant moi et mes joues rouges à côté. « Avant que je l’excite encore plus » ? Tssss, imbécile ! Je lui fous un coup de poing sur l’épaule avant de me tourner à mon tour, dos à lui.

-Espèce d’idiot…je te hais !

Je sais qu’il fait tout ça pour me faire chier, et le pire c’est que ça marche ! Il m’énerve !!!!!! La prochaine fois, c’est moi qui aurai le dessus, je ne le laisserai plus faire de moi ce qu’il veut. Je ferme alors les yeux, espérant faire un rêve où monsieur biscotto se fait encastrer la tête dans un mur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : Rue sombre.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio]

MessageSujet: Re: Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio] Sam 3 Jan - 23:21
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio]

MessageSujet: Re: Faire les boutiques, c'est chiant! [PV Ezio]
Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Sujets similaires

-
» aller faire les boutiques
» Celui qui a dit que l’argent ne fait pas le bonheur, ne savait pas où faire les boutiques. - Faith
» [TERMINÉ] Tea ||Celui qui a dit que l’argent ne fait pas le bonheur, ne savait pas où faire les boutiques.
» Blair Waldorf - Celui qui a dit que l'argent ne faisait pas le bonheur ne savait pas où faire les boutiques.
» » Celui qui a dit que l’argent ne fait pas le bonheur, ne savait pas où faire les boutiques.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Centre-ville-