AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

" Invité "
Who am i !

Et la lumière fut ... [Pv Aria]

MessageSujet: Et la lumière fut ... [Pv Aria] Jeu 10 Avr - 23:16
L'usine est calme, le silence y règne. Personne pour perturber ce moment ...

-PUTAIN !!!

La voix de Aliena retentissais dans toute l'usine a présent. Aliena apparut alors sortant de nul part. Elle était venu dans cette vieille usine a la recherche de matériel abandonné. Mais elle n'avais trouver que des caisses vides. Mais la cause de se hurlement avais été provoquer par la chute d'une de ses caisses sur son pied.

Aliena regarda autour d'elle avec un regard froid et méchant. Son pied était douloureux, mais elle avais connu pire. Elle se mit alors a repartir a la recherche de matériel abandonné. Mais cet atelier n'avais pour le moment vraiment rien d’intéressant. Certaine personne avais même voler les fils en cuivre dans les murs. Mais bien sure il en restait assez pour que les rares lampes fonctionnelles grésillent. Rien de tel pour mettre une ambiance de film d'horreur.

Aliena s’approcha alors du compteur électrique de la pièce, l'ouvrit délicatement, l'observa en silence, elle semblait très concentrer quand tout a coup elle mit un coup sur le coté du boitier. Les lampes arrêtèrent alors grésiller dans la salle. Aliena resta ensuite pensive face au boitier électrique ... elle semblait ailleurs! Puis ne lachant pas le regard du boitier elle finit par dire.


-C'est vraiment de la camelote ce truc! Non?

Aliena se retourna alors pour regarder derrière elle, allais t'elle regretter d'avoir mit une robe blanche pour explorer une usine abandonnée? Bien sure mais le pire c'est qu'elle avais avec elle son sac a dos remplit d'objet ... plus ou moins légal.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Et la lumière fut ... [Pv Aria]

MessageSujet: Re: Et la lumière fut ... [Pv Aria] Ven 11 Avr - 23:06
Un petit ruisseau rouge dégringole de ma lèvre alors que le silence règne de nouveau dans l’usine désinfectée. Je regarde avec pitié les 4 corps jonchant le sol avant de passer ma main sur mes lèvres pour enlever le sang qui venait de prendre place. Il ne faut pas, jamais, me chercher si vous tenez à la vie. Non je n’ai pas tué ces types, j’ai déjà assez de problème sur le dos, je leur ai simplement foutu la raclée du siècle. Que s’est-il passé ? Et bien commençons par le commencement. Je me promenais tranquillou dans le centre-ville de Kyrie et qui vois-je ? Des gros relou qui me matte le cul en mode « elle est trop bonne, je vais me la faire ! ». Très grave erreur les mecs, je n’apprécie pas tellement cette manière de parler. Limite on nous prend pour des objets, faut pas déconner quand même ! Ils me suivaient de près, je les ai clairement vue et je les ai emmenés jusqu’à ces lieux. La meilleure façon de rester discrète quand on écrase trois ou quatre visages contre un mur, c’est d’aller dans un lieu peu côtoyé. La suite de l’histoire vous l’aurez deviné j’imagine. Profond soupir en voyant les quatre déchets par terre, je fini par dire d’une voix blasée.

-Vous êtes vraiment pathétiques les gars…

Essayant le sang présent sur ma main sur un t-shirt d’une des victimes, je m’allonge alors sur le tas de parasites qui est plutôt confortable malgré son aspect déplaisant puis je pars direction le pays des rêves.

-PUTAIN !!!

Un mot, un réveil. Ouvrant les yeux instinctivement à l’écoute de cette voix qui résonne dans tout le bâtiment, je me dis : WTF ?! Je ne suis pas seule dans ce trou perdu ?! Surprise de savoir qu’il y a une autre personne qui se balade dans l’atelier, je m’en vais à sa rencontre sans trop me poser de question. Mes sens en alerte, je suis instinctivement les bruits de pas de l’inconnu jusqu’à enfin apercevoir la silhouette. Des cheveux roses, une taille fine, petite robe blanche, jolie silhouette qui me tape à l’œil dès le premier regard. Une autre chose attire mon attention cependant, le sac qu’elle porte sur le dos, tout ça ne m’a pas l’air très légale… Aurait-elle volé tout ce matériel ? Petit sourire sournois au visage, je me racle la gorge avant de prendre une voix sûre en m’adressant à l’étrangère.

-Les mains en l’air mademoiselle, vous êtes en état d’arrestation pour avoir volé du matériel ne vous appartenant en aucun cas.

Avançant d’un pas décidé, je m’arrête pile devant elle, plongeant mon regard dans le sien, un air sérieux et strict au visage, alors que mon ce n’est pas l’envie de rigoler qui manquait, je lui dis d’un ton froid.

-N’opposez aucune résistance, ça pourrait vous porter préjudice ma belle.

Suis-je crédible dans le rôle de gendarmette ou va-t-elle me griller dès le début ? Peu importe la réponse, je sens que cette journée est loin d’être ennuyante.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Et la lumière fut ... [Pv Aria]

MessageSujet: Re: Et la lumière fut ... [Pv Aria] Sam 12 Avr - 2:48
Aliena ne bougea pas regardant fixement une fille entrer dans la pièce. Aliena resta de marbre, elle ne jugeai jamais quelqu'un sans lui avoir parler. Mais cette fille avais un truc étrange que Aliena ne pu tout de suite deviner, mais avant que Aliena n'ai pu interroger la blondinette celle-ci lui dit alors avec une voix assuré.

-Les mains en l’air mademoiselle, vous êtes en état d’arrestation pour avoir volé du matériel ne vous appartenant en aucun cas.

Aliena la regarda, sans un mot, son regard était maintenant en mode détection. Aliena s'était fais attraper une fois par malchance il n'y aurais pas de seconde fois. Et mais attendez, pourquoi un flic en civil irait s'amuser dans une usine désaffectée dans arme ou renfort. Et puis franchement même avec un air stricte et sérieux Aliena émettais de plus en plus de doute dans sa tête. Puis sur un ton froid blondinette lui lança.

-N’opposez aucune résistance, ça pourrait vous porter préjudice ma belle.


"Ma belle", soit cette fille est une rookie vraiment très bizarre soit c'est juste une comique, Aliena opta pour la seconde solution. Elle s'adossa contre le mur derrière le regards dans celui de blondinette. Aliena regarda au plafond tout en parlant de sa voix la plus nonchalante.

-Mouais mouais mouais, je sais pas qui tu es, mais je pense pas que tu soit flic ... ou plutôt j’espère que tu l'ai pas ... pour toi!

Aliena regarda alors blondinette, en temps normal elle aurais pirater les serveurs de la police pour avoir plus d'information mais étrangement on ne lui a rien laissé amener a part un smartphone sans rallonge de mémoire ... autant dire une antiquité inutile aux yeux de Aliena. Mais il y a d'autre moyen d'obtenir des informations, la solution la plus simple était d'attendre et de voir. Aliena eut un micro sourire a l'idée que si les chose tournais au vinaigre elle pourrais s'amuser un peu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Et la lumière fut ... [Pv Aria]

MessageSujet: Re: Et la lumière fut ... [Pv Aria] Sam 12 Avr - 16:02
J’ai vraiment envie d’éclater de rire mais il ne faut pas. Quand je joue la comédie, je la joue jusqu’au bout même si je pense me faire démasquer très bientôt. Pourquoi je pense ça ? Tout simplement en regardant sa façon de me fixer. Elle s’interroge sur mon identité et sur ma crédibilité en tant que flic c’est certains. Observer les gens je connais bien alors quand on m’observe, je sais tout de suite le repérer. Lorsque je la vois s’adosser contre un mur et regarder les toiles d’araignées au plafond, un sourire commence à apparaitre sur mes lèvres. Sourire qui s’accentue lorsqu’elle me parle d’un ton à s’en foutre royal de la situation présente.

-Mouais mouais mouais, je sais pas qui tu es, mais je pense pas que tu soit flic ... ou plutôt j’espère que tu l'ai pas ... pour toi!

Petit rire de ma part après sa réplique. Cette fille m’intrigue fortement et je ne compte bien en apprendre plus sur elle. D’après ses mots, je dirais qu’elle vient de l’internat Kyrie. Porter tête comme elle vient de le faire c’est signé délinquante de l’internat Kyrie. Si elle veut m’impressionner, il va falloir plus que simples mots. Sourire provocateur au visage, je fixe la belle en lui sortant d’un ironique.

-Serait-ce une menace ? Je devrais avoir peur peut-être ?

Petit soupir en mode « c’est pitoyable » histoire de bien chercher la merde. Je n'ai pas peur des menaces, au contraire elles m'incite à vouloir éclater le visage de mon adversaire. Mais pour le coup, je n'ai pas envie d'abimer le si beau minois de mon opposante. Mon but étant de voir de quoi elle est capable et de débusquer son caractère, je continue de parler après un autre petit soupir.

-Je ne suis pas flic et toi tu n’es pas une petite fille innocente. Puis-je savoir à quoi va te servir tout ce matériel que tu as volé jolie délinquante ?

Avant même qu'elle ne puisse répondre, je lui plaque les mains contre le mur pour venir lui chuchoter quelques mots à l’oreille d’un ton malicieux.

-Nous sommes en dehors de l’internat, tu devrais faire attention de ne pas tomber sur des personnes mal intentionnées, c’est très fréquent par ici…

Je lui lèche sensuellement l’oreille avant de lui refaire face. Bah quoi ? Ce n’est pas de ma faute si cette fille est belle, il faut profiter des bonnes choses comme le dit le proverbe ! Un rire m’échappe à l’égard de cette pensée. Bon allez fini les conneries, je vais vraiment commencer à la faire flipper si ça continu. C’est donc avec un sourire sincère et un ton amical que je me présente.

-Aria Mizako, 18 ans, classe A-4 de l’internat Kyrie, enchantée de te rencontrer…euh…comment dois-je t’appeler ?

C’est du moi tout craché, je passe du coq à l’âne ! J’aborde une fille que je ne connais pas pour ensuite commencer à l’embêter un peu pour finir par me présenter comme si rien ne venait de se passer. Situation assez perturbante mais amusante à la fois, ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Et la lumière fut ... [Pv Aria]

MessageSujet: Re: Et la lumière fut ... [Pv Aria] Sam 12 Avr - 16:49
Blondinette eu un petit rire de rien du tout mais Aliena avais été former a remarquer ce genre de détail, la c'était sure la personne en face d'elle n'était pas une flic et encore moins une menace.

-Serait-ce une menace ? Je devrais avoir peur peut-être ?

Aliena ne répondit pas, surtout que la question ne se posait pas. Aliena fixa toujours blondinette sans un mot. Son regard était toujours aussi inexpressif, la seul chose qui passa par la tête de Aliena était que son matériel lui manquait, c'était bien plus simple avant.

-Je ne suis pas flic et toi tu n’es pas une petite fille innocente. Puis-je savoir à quoi va te servir tout ce matériel que tu as volé jolie délinquante ?

Aliena fixant toujours blondinette était heureuse d'avoir raison, mais elle ne laissa rien paraitre de plus. Il fallait qu'elle pense a rien, elle avais déjà eu un sourire malgré elle tout a l'heure maintenant elle resterait de glace. Puis alors qu'elle fixait blondinette celle-ci lui attrapa les mains et les lui colla contre le mur. Aliena résista a l'envie de lui exploser le nez mais c'était seulement pour évitez les ennuis, du moins ce genre d’ennuis. Blondinette chuchota alors a l'oreille d'Aliena.

-Nous sommes en dehors de l’internat, tu devrais faire attention de ne pas tomber sur des personnes mal intentionnées, c’est très fréquent par ici…

Aliena était en train de se dire que cet fille était vraiment mauvaise en intimidation et que elle en faisait a la fois trop et pas assez. Mais avant qu'elle n'est le temps de parler blondinette lui lécha l'oreille. Les yeux d'Aliena s'ouvrit en grand, elle devais vraiment se maitriser pour pas tuer blondinette sur un coups de tête.

-Aria Mizako, 18 ans, classe A-4 de l’internat Kyrie, enchantée de te rencontrer…euh…comment dois-je t’appeler ?

Aliena reprit son air froid avant de dire froidement.

-Aliena, 17 ans, dans ta classe depuis peu ...

Aliena se dégagea pour se frotter l'oreille avec le bas de sa robe sans même réfléchir une seconde a la situation. Tout le monde pouvais voir sa culotte et profiter du spectacle, la seul chose qui importait a Aliena était que son oreille soit sèche. Apres avoir bien frotter son oreille Aliena fini par dire sur un ton qui se voulait agréable.

-Quand au matériel ... je suis juste une geek qui adore fabriquer des robots, tu sais ces petit robot qui rapporte des balles et marche sans raison ba c'est ma passion!

Bien sure c'était totalement faux mais ça c'était pas le plus important, l'essentiel c'est de brouillé les pistes. Aliena ne dit rien et par réflexe se touchais sans cesse l'oreille. Aliena regarda alors la fille de haute en bas sans raison, attendant une réaction.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Et la lumière fut ... [Pv Aria]

MessageSujet: Re: Et la lumière fut ... [Pv Aria] Sam 12 Avr - 17:51
Alors que j’attends une quelconque réaction de la jeune fille en face de moi, que dal. Froide comme la glace, aussi expressive qu’une pierre, cette fille est une statue. Elle est reste de marbre même après mes petites provocations. Bon et bien on va faire avec. Une fois ma présentation terminée, j’attends bien gentiment qu’elle se nomme à son tour ce qui arriva quelques secondes après.

-Aliena, 17 ans, dans ta classe depuis peu ...

Elle est donc en A-4.. Dois-je vraiment me méfier d’elle ? Si elle est dans cette classe c’est bien pour une raison. A-4, la classe qui regroupe les plus dangereux individus de l’internat ou ceux qui ont commis les crimes les plus graves en tout cas. Alors que je suis en pleine réflexion mentale, un évènement me tira bien vite de mes pensées. La belle aux cheveux roses attrape le bas de sa robe pour s’essuyer l’oreille et me laisse apercevoir –volontairement ou pas- sa jolie culotte. Elle n’a pas l’air d’être pudique elle aussi. Sans me priver du spectacle je l’écoute sans un mot.

-Quand au matériel ... je suis juste une geek qui adore fabriquer des robots, tu sais ces petit robot qui rapporte des balles et marche sans raison ba c'est ma passion!

Elle croit vraiment que je vais plonger tête la première dans ce mensonge ?! Très drôle cette fille, vraiment, même si elle est aussi glaciale que le pôle nord. Lorsque je la vois se toucher sans cesse l’oreille, un sourire se fait clairement visible sur mon visage. Je la regarde un moment de haut en bas comme elle le fait puis je lui balance en mode « gros foutage de gueule ».

-Ah d’accord je comprends mieux… Et tu t’es fait envoyé à l’internat Kyrie parce que un de tes petits robots a accidentellement égaré une balle dans le jardin du voisin c’est ça ?

J’avoue que je cherche un peu la merde là mais en même temps faut pas me prendre pour une conne, même si je ne prends pas vraiment ses répliques à cœur. Il faut dire qu’il y a longtemps que je n’ai pas joué la provocation. Je suis restée plutôt sage ces temps-ci. Bon aller une dernière réplique pour la route avec un sourire pervers pour changer.

-Ah…et j’allais oublier, jolie culotte la nudiste !

Petit clin d'œil pour le fun. Je joue avec le feu, elle va finir par me tabasser je le sens mais peut-être qu’au fond j’attends ce moment qui sait ? Quoi qu’il en soit, j’examine chacune de ses réactions pour voir un peu le personnage qui se cache derrière ce jolie visage.


[HRP: C'est court, je sais mais je voulais postey avant de partir en soirée QwQ]
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Et la lumière fut ... [Pv Aria]

MessageSujet: Re: Et la lumière fut ... [Pv Aria] Dim 13 Avr - 21:23
Aria regarda de haut en bas Aliena comme elle même le faisait. Puis elle finit par dire sur un ton que Aliena n'aimais pas trop.

-Ah d’accord je comprends mieux… Et tu t’es fait envoyé à l’internat Kyrie parce que un de tes petits robots a accidentellement égaré une balle dans le jardin du voisin c’est ça ?

Aliena ne répondit pas ne broncha pas, elle resta de marbre a cette moquerie. Puis alors que Aliena s'essuya a nouveau l'oreille avec sa main, Aria lui lança un sourire pervers. Aliena se commença a se demander pourquoi cette fille la regardais comme ça. Aria dit alors.

-Ah…et j’allais oublier, jolie culotte la nudiste !

Aliena ne comprit pas tout de suite, puis après avoir refait la scène dans sa tête se rendit compte que effectivement Aria avais tout vu. Aliena décida de ne pas réagir de suivre la voie que lui avais montrer ses confrères. La voie de la vérité et de la justice, ou presque.

-Ok, la tarée, tu as gagné ... J'ai été arrêter pour tentative de meurtre, violence, torture, vol ... j'en oublie surement.

Aliena passa bien sure le piratage et sous silence car elle avais besoin de se fabriquer du matériel pour continuer a faire ce qu'elle faisait de mieux. Aliena s'adossa alors contre le mur a nouveau avant de dire sur un ton théâtral.

-Fin de l'acte 4 ... un noir est demander sur le plateau.

Elle leva le poing et tapa un grand coup sur le boitier électrique ce qui eut pour conséquence d'éteindre les lumière et de la rallumer a peine 3 secondes après. Pendant ces 3 secondes Aliena avais bouger pour atterrir derrière Aria. Puis elle lui attrapa le coup avec le bras droit et lui fit une clé de bras a son bras gauche.

-Et la lumière fut a nouveau ...

Elle lui avais dit ça en chuchotant dans son oreille avant de lui donner un grand coup de langue sur l'oreille.

[HRP: faillais pas te presser ... bon ba désoler de répondre si tard alors]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Et la lumière fut ... [Pv Aria]

MessageSujet: Re: Et la lumière fut ... [Pv Aria] Mar 15 Avr - 17:35
Après ma réplique quelque peu indécente, je ne sais pas vraiment à quoi m’attendre avec la belle aux cheveux roses. Vu ses réactions précédentes, elle va sûrement encore rester de marbre face à mon insolence. Alors que je pensais n’avoir aucune réplique, la voilà qui prend la parole.

-Ok, la tarée, tu as gagné ... J'ai été arrêter pour tentative de meurtre, violence, torture, vol ... j'en oublie surement.

Tentative de meurtre ?! Violence ?! Et après c’est moi la tarée ?! Sérieusement où va le monde ?!  Okay je ne suis pas une sainte mais me faire traiter de tarée par une tarée c’est le comble de l’ironie ! En plus elle dit oublier des délits…c’est fille a un lourd passé c’est certain ! Je me demande bien ce qu’elle peut cacher  et surtout à quoi va servir le matériel qu’elle a récolté. Alors que j’étais en pleine interrogation sur les intentions d’Aliena, cette dernière me tira de mes pensées.

-Fin de l'acte 4 ... un noir est demander sur le plateau.

Plus rien. Le noir total. J’ai à peine eu le temps de la voir frapper le petit boitier près d’elle que la lumière avait disparu. Géniale…comment trouver son adversaire lorsqu’il n’y a pas un pète de lumière dans la salle ? Je ferme alors les yeux pour me concentrer sur tous les bruits environnants. Je l’aurais trouvé si elle n’avait pas une longueur d’avance, mais la lumière se rallume quelques secondes après l’extinction. Je sens un bras entourer mon cou alors qu’un autre vient saisir mon bras gauche. Eh merde, je ne peux plus bouger ! Elle m’a bien eu, j’avoue qu’elle sait attaquer. Dois-je recourir à la violence pour m’échapper ? Un coup de boule en arrière pourrait faire l’affaire mais est-ce que j’ai envie de lui faire du mal ? C’est une autre histoire.

-Et la lumière fut a nouveau ...

Un frisson parcourut tout mon corps lorsque je l’entends chuchoter à mon oreille ces quelques mots. Une rougeur apparut ensuite sur mon visage au contact de sa langue sur mon oreille alors que je me mort la lèvre inférieures pour éviter de justesse un gémissement qui voulait sortir. Je ne m’attendais mais alors pas du tout à ça. Elle m’a pris de court et a touché à un endroit sensible de mon anatomie. Complétement déstabilisée ma voix devient toute douce et innocente.

-Je..euh…tu..euh…touche pas à mon oreille…j’aime pas…

J’essaye de m’extirper de son étreinte mais rien à faire. Je suis vraiment mal à l’aise et j’ai horreur d’éprouver ce sentiment. Ressaisi toi Aria, ne la laisse pas prendre le dessus ! Même avec mon intérêt prononcé pour la violence et la perversité, je ne veux pas la frapper et j'ai mes petits points sensibles. Mais en sachant ça, il faut que je trouve un autre moyen pour me sortir de cette situation inconfortable. Un frisson envahit mon corps à nouveau rien qu’en me rappelant la sensation de sa langue sur mon oreille. Est-ce que j’ai aimé ce contact ? Mon visage redevient rouge sans m’en rendre compte. Je ferme alors les yeux pour me calmer puis je régule ma respiration pour que mon rythme cardiaque récupère sa vitesse normale. Une fois mon esprit apaisé, une idée germe à l’intérieur et je commence à prendre la parole d’une voix calme.

-Je ne veux pas te faire de mal...

A peine fini ma phrase, mes lèvres viennent se poser sur celles d’Aliena pour lui voler un baiser. Oui c’est la seule bonne idée que j’ai trouvé pour la déstabiliser assez et pour au final lui faire lâcher prise. Pour être plus sûre de mon coup, ma langue se glisse entre ses lèvres pour venir caresser la sienne. French kiss réussit ! Va-t-elle me lâcher ou va-t-elle me briser en deux ? A suivre dans le prochain épisode ! Non plus sérieusement, soit ça passe, soit ça casse et dans le deuxième cas je sens que je vais prendre cher, très cher. Mais qui ne tente rien n’a rien n’est-ce pas ?

[HRP: Voilà désolée pour le temps que j'ai pris à répondre >w<]
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Et la lumière fut ... [Pv Aria]

MessageSujet: Re: Et la lumière fut ... [Pv Aria] Mar 15 Avr - 23:53
Aliena avais eut sa vengeance, elle allais surement la maintenir un peu dans cette position avant de la relâcher. Une petite dizaine de minutes et après Aria serais très très gentille a chaque fois qu'elle verrais Aliena, enfin c'est ce que pense Aliena. La torture physique ne sert que a mettre en respect alors que la torture mental sert a asservir les faibles. Alors que Aliena pensait a toute les méthode de torture qu'elle connaissait Aria reprit la parole, mais sa voix avais changer, elle était plus douce, c'était assez étrange, Aliena avait fais sa gamine en jouant a œil pour œil, oreille pour oreille. Elle n'avait pas imaginer les conséquences de sa vengeance.

-Je..euh…tu..euh…touche pas à mon oreille…j’aime pas…

Aliena avait envie de rigoler et de lui dire que elle non plus n'aimait pas ça du tout mais elle ne rigola point. Elle était perturber par le fait que sa voix ai changer. Aria se mit a bouger mais Aliena avais pour habitude de maitriser les personnes peut conciliante, elle était paré a tout, le coup de boule, le coup dans les cotes ou bien même les coups de pieds, elle aurais encaisser sans relâcher sa prise. Aliena vit alors Aria rougir, Aliena était perdu, c'est vrais que elle avais eut peu de contact humain dans sa vie mais en un an elle avais rattraper toute sa jeunesse. Aliena se reprit que le rythme cardiaque de Aria changea, Aliena pouvais le ressortir. Aria dit alors d'un ton calme.

-Je ne veux pas te faire de mal...

Alors que Aria avais a peine finit sa phrase celle-ci tourna sa tête et posa pour commencer ses lèvres sur celle de Aliena. Aliena resserra son étreinte mais son visage était figer de peur, pas un mauvaise peur mais une peur quand même. Puis sans prévenir la langue de Aria entra dans la bouche de Aliena qui effrayer se laissa faire. Quand Aria se retira Aliena était toute rouge et toute raide au niveau du visage. Ce qui venait de se passer était étranger a Aliena. Cependant Aliena ne desserra pas l'étreinte qu'elle infligeait a Aria. Puis tout bas Aliena prononça quelque mots.

-... Premier baiser ...

Mais très vite la surprise et l'agréable sensation du baiser laissa place a la colère de Aliena qui remonta le bras de Aria un peu plus haut dans son dos, puis le bras de Aliena resserra alors fortement le cou de Aria. Aliena ne comprenait, pourquoi Aria avais fais ça? Pourquoi avais t-elle aimer? Aliena a l'aide de sa jambe ferma la porte d’accès a la pièce et elle la verrouilla grâce au loquet au bas de la porte. Elle pouvais remercier ses confrères de l'avoir former a cette éventualité, Aliena avait trouver idiot et inutile a l'époque. Aliena relâcha alors Aria en la posant violemment vers l'avant. Aliena face a la seul et unique porte de sortie se répétait dans sa tête que tuer ou torturer des innocents sans raison était interdit. Aliena posa alors son regards froids sur Aria avant de lui dire sur un ton menaçant.

-Pourquoi? Pourquoi tu m'a embrasser, je ... j'imaginais pas mon premier baiser comme ça. Pas de la part de Blondie dans une usine remplie de matériel datant de l'age du disque dur sur bande enregistreuse, putain!

Aliena pointa alors Aria du doigt mais elle ne pu rien dire de plus. Repenser au baiser la fit redevenir rouge. Sa colère ne faisait que cacher sa honte mais aussi le fais qu'elle ai aimer se baiser voler. Les yeux de Aliena se mit alors rependre un flux de liquide sur ses joues. Aliena était vacillante, c'était la première fois qu'elle était aussi faible depuis des années. Etait-ce l'attirance qu'elle commencer a avoir pour blondie qui la perturbais autant, ou alors était-ce seulement les nerfs qui lâchaient? Qui sais?

[HRP: Pareil, désoler ^^]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Et la lumière fut ... [Pv Aria]

MessageSujet: Re: Et la lumière fut ... [Pv Aria] Ven 18 Avr - 23:56
Avouez que mon idée du baiser est quelque chose de très intelligemment trouvée pour lui faire lâcher prise. Je suis fière de mon coup, j’espérais qu’elle me laisse partir sans en venir au poing. Mon baiser langoureux une fois terminé, j’osai à peine la regarder dans les yeux car oui j’ai peur qu’elle me pète le bras. Je tiens à mon bras, comme à ma jambe, comme à chaque membres de mon corps d’ailleurs et en perdre un en cours de route serait regrettable, surtout que je ne compte pas la frapper même si cela se produisait. Pourquoi ? Je ne sais pas. Un sourcil se crispe lorsque je la sens resserrer son étreinte de plus en plus. Elle va me briser en deux, ça y est c’est la fin de ma vie ! Je ferme mes yeux pour éviter de voir mon bras partir en cacahuète, je me prépare au pire.

-... Premier baiser ...

Deux mots. Deux simples mots qui une fois assemblés prennent une importance capitale. Mon cœur rate un battement à l’entente de ces chuchotements. J’ouvre les yeux pour découvrir le visage d’Aliena aussi rouge qu’une tomate ce qui entraina la même réaction de mon côté. Aïe, que dois-je faire ? Que suis-je censée faire dans cette situation ? Je ne m’étais pas du tout préparer à cette éventualité de premier baiser. Faut-il que je m’excuse alors que j’ai apprécié ce moment ? Oui c’est parti d’un plan de secours pour qu’elle me lâche mais maintenant je ne suis même plus certaine de vouloir qu’elle le fasse… Alors que mes pensées commencent à devenir confuses, ma camarade me ramène très vite à la réalité en amplifiant l’étreinte sur mon cou et en me déboitant limite le bras. La vache, elle est balèze, je vais commencer à regretter de ne pas vouloir employer la violence si ça continu. Je ravale ma salive lorsque je la vois fermer la porte de la pièce. Elle va me butter et faire disparaitre mon corps !!! Pas de précipitation hâtive merde ! J’arrive plus à réfléchir correctement avec cette fille, c’est affreux ! Complétement désorientée, je sens mon corps se faire jeter violemment vers l’avant.

-Pourquoi? Pourquoi tu m'a embrasser, je ... j'imaginais pas mon premier baiser comme ça. Pas de la part de Blondie dans une usine remplie de matériel datant de l'age du disque dur sur bande enregistreuse, putain!

Lorsqu’elle prononce ces mots, je sens comme un poignard me transpercer le cœur. C’est son premier baiser et moi je lui vole comme ça, sans même véritablement la connaitre. Je ne pouvais pas le savoir, on est bien d’accord mais je sens tout de même la culpabilité me ronger. Je ne regrette pas de l’avoir embrasser car j’ai aimé le baiser et le nier ne sert à rien. Cependant savoir que c’est son tout premier me fait me sentir affreusement coupable d’un acte égoïste. C’est vrai ça, j’ai aimé cet échange mais quand est-il pour elle ? Alors que je me questionne sur son ressenti, mon cœur se resserre sur lui-même en voyant des larmes rouler sur les joues d’Aliena. Je viens de faire pleure une fille…j’ai envie de me tuer. J’ai envie de lui dire quelque chose mais quoi ? Je suis complétement perdue, c’est la première fois que ça m’arrive.

-Je...euh…tu…ne pleure pas…je t’en supplie…

Je sens ma gorge se nouer et bloquer le son de ma voix. J’ai horreur de voir les gens pleurer…des larmes commencent à perler, à couler le long de mes joues. Pourquoi il faut toujours que ça se passe comme ça quand je vois quelqu’un pleurer ? Je n’aime pas montrer mes faiblesses mais là c’est plutôt difficile de se cacher étant donné qu’elle garde la porte. Il faut que j’arrête de la regarder pour que mes larmes cessent de couler mais je n’arrive pas à décoller mon regard du sien. Qu’est-ce que je dois faire putain ? Ah et puis zut ! Je m’avance vers la belle d’un pas décidé, et sans même attendre son consentement, je la prends dans mes bras. J’attends un petit moment avant de prendre la parole d’un ton gêné.

-Je ne voulais pas te faire de mal, je ne pensais pas que c’était ton premier baiser... je…je ne peux même pas m’excuser de l’avoir fait…parce que…parce que j’ai aimé ça. Je suis ne qu’une égoïste, tout le monde a le droit un premier baiser parfait et moi je t’ai volé le tien…

Alors que mon regard est face à la porte de sortie, mes larmes se mettent à couler de plus belle. Mais putain, je ne la vois même plus pleurer de face et je pleure quand même ?! Suis-je faible ? Je me sentirais vraiment coupable finalement ? Aurai-je peur de quelque chose ? Peur d’être rejetée par cette fille que je viens de rencontrer ? Malgré toutes ces interrogations, une image refait surface. Je me revois embrassant Aliena et la sensation que je ressentais à ce moment-là. Les battements de mon cœur reprennent de plus belle et mes joues commencent à me brûler. Dans quelle histoire je me suis encore embarquée ?
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Et la lumière fut ... [Pv Aria]

MessageSujet: Re: Et la lumière fut ... [Pv Aria] Sam 19 Avr - 1:29
Aliena arrivait pas a s'arrêter de pleurer, le problème c'est qu'elle voulait arrêter de pleurer. Aliena était entrainé a n'avoir aucun sentiment, ou du moins a pas les montrer. Mais la elle était perdue, complètement perdue.

-Je...euh…tu…ne pleure pas…je t’en supplie…

Aliena regardais alors Aria dans les yeux s'en pouvoir s’arrêter de pleurer quand celle-ci pleura a son tour. Heureusement que personne d'autre ne pouvais voir cette scène, ce serais vraiment pathétique. Aliena étais de plus en plus rouge et ne savais plus du tout ou se mettre quans tout a coups sans prévenir, Aria la prit dans ses bras. Aliena continuais de pleurer elle ne pouvais faire autrement mais elle resta figer, elle n'avait pas pour habitude de se retrouver dans les bras de quelqu'un. Elle ne bougea plus continuant de pleurer quand Aria lui dit sur un ton gêné.

-Je ne voulais pas te faire de mal, je ne pensais pas que c’était ton premier baiser... je…je ne peux même pas m’excuser de l’avoir fait…parce que…parce que j’ai aimé ça. Je suis ne qu’une égoïste, tout le monde a le droit un premier baiser parfait et moi je t’ai volé le tien…

Aliena était déjà rouge, mais avec la couleur vint la chaleur et le rythme cardiaque qui s'emballait. Aliena ne savait pas quoi dire, elle avait peur mais elle était heureuse malgré cette peur. Elle ne savait pas quoi dire, ni quoi faire, elle se sentait perdu. Elle décida alors de bouger ses bras et de prendre a son tour Aria dans ses bras. Aliena qui pleurais toujours finit par dire a Aria, de façon saccader a cause des reniflement dut aux larmes.

-Heu écoute ... je ... c'est pas ... grave, moi aussi j'ai ... bien aimé. Je ... veux dire que ça ... aurais pu être pire. Je ne ... sais pas comment ...  je ...

C'est alors que sans réfléchir Aliena embrassa a nouveau Aria, elle essaya alors de glisser la langue mais celle-ci tremblais de peur au moindre contact inconnu. Aliena ne savais pas ce qu'elle faisais, ni pourquoi. Elle caressa la joue humide de Aria en meme temps qu'elle essayait de faire de son second baiser, un moment ou elle aurait au moins pu réellement participer. Mais un fois de plus la peur et la surprise la bloquait.

[Hrp: Désoler c'est court! Me rattrape au prochain!]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Et la lumière fut ... [Pv Aria]

MessageSujet: Re: Et la lumière fut ... [Pv Aria] Sam 19 Avr - 20:05
Aliena est là, toujours dans mes bras alors que je n’arrive pas à m’arrêter de pleurer. Je suis vraiment pathétique. Allez reprend toi Aria, merde ! Malgré tous ces encouragements mentaux pour me reprendre en main, impossible de faire la dure ou de stopper mes pleures. Complétement déboussolée, je sens les bras de la belle entourer mon corps et ce geste accentue encore un peu plus le rouge sur mes joues qui commencent à se transformer en vrai four.

-Heu écoute ... je ... c'est pas ... grave, moi aussi j'ai ... bien aimé. Je ... veux dire que ça ... aurais pu être pire. Je ne ... sais pas comment ... je ...

Elle a aimé ce baiser ? Mon rythme cardiaque fait des bonds, je reste sans voix après sa déclaration. Les battements de mon cœur s’accélèrent encore lorsqu’elle pose ses lèvres sur les miennes. Elle veut me tuer, je vais crever d’une crise cardiaque si ça continu ! Moi qui pensais qu’elle me détesterait, la voilà qui m’embrasse sans prévenir. Sa main qui caresse timidement ma joue fait frissonner mon corps alors que je sens sa langue tremblante qui veut approfondir le baiser. Elle a peur et ça peut se comprendre, tout ça c’est nouveau pour elle. L’expression qu’affiche son visage me fait craquer. Elle est trop mignonne, je ne veux pas la lâcher, je veux qu’elle reste dans mes bras encore un moment. Je ne lui veux aucun mal, j’aimerai qu’elle se sente en sécurité. Je pose mon front contre le sien, mon regard plongé dans le sien, je lui dis sincèrement et d’une voix douce.

-N’est pas peur. Ait confiance en toi et ne pense à rien.

Ma main droite vient caresser sa joue comme elle le faisait quelques minutes auparavant puis je dépose un baiser sur le front.

-Je te promets que je ne te ferai jamais de mal…

Pourquoi suis-je aussi gentille avec cette fille ? Vue la manière dont elle m’a parlé au tout début de la rencontre, elle mérite une droite en pleine poire. Mais étrangement je ne peux pas, c’est au-dessus de mes forces de m’imaginer la frapper. Depuis quand suis-je devenue aussi inoffensive ? Je ne sais même pas si je dois me mettre en colère contre moi-même, contre mon manque d’agressivité. Je le sais bien pourtant qu’l faut être forte pour ne pas se faire marcher dessus. Mon regard toujours noyé dans le sien, je suis attirée machinalement par elle et inconsciemment, je l’embrasse tout en douceur. Je décolle mes lèvres des siennes juste l’espace d’un instant pour caller quelques mots d’une voix gênée en évitant son regard, les joues toujours et encore entièrement rouges.

-Je suis désolée de te voler encore un baiser…

Mes lèvres rejoignent à nouveau les siennes, mon cœur s’emballe encore une fois et ma langue s’enroule autour de la sienne au rythme d’une musique imperceptible. Je lui ai dit de ne pas avoir peur mais je suis terrorisée en ce moment, même si je ne fais rien paraitre. Le sentiment que je commence à ressentir est peut-être l’un des plus beau qui existe, mais c’est aussi le plus ravageur et c’est cette deuxième facette que je crains le plus.


[HRP: T'inquiète pas, la longueur importe peu ;)]
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Et la lumière fut ... [Pv Aria]

MessageSujet: Re: Et la lumière fut ... [Pv Aria] Lun 21 Avr - 1:20
Aliena était tétaniser et pour elle ce qu'elle venait de faire était de la folie. Elle se retira regardant Aria. Le cœur d'Aliena lui faisait mal comme jamais auparavant. Non, impossible Aliena ne pouvait etre en train d'aimer, il fallait qu'elle se reprenne, elle aurait pu se mettre une baffe mais ça aurait parut un peu etrange. Puis la voix de Aria retentit.

-N’est pas peur. Ait confiance en toi et ne pense à rien.

Aliena ne bougea pas quand la main de Aria toucha sa joue, un frisson parcourut son corps. Aliena ne bougea pas les paroles de Aria résonnait dans sa tête. Il était impossible pour elle de ne penser a rien. Aliena avait peur et elle s'imaginait des mille et des cents dans sa tête.

-Je te promets que je ne te ferai jamais de mal…

Aliena avait un blocage sur cette phrase, tout se chamboulait dans sa tête. Aria ne voulait pas lui faire du mal, mais c'est plus Aliena qui ne voulait pas faire de mal a Aria. Aliena n'avait peu etre jamais tuer mais elle était entrainer a tuer, a se défendre. Mais avant qu'elle ne puisse parler pour avouer a Aria qu'elle était dangereuse Aria déposa un baiser sur ses lèvres avant de lui dire.

-Je suis désolée de te voler encore un baiser…

Aria embrassa Aliena qui se laissa faire, et quand celui-ci finit, Aliena ne pu cacher ce qu'elle ressentait, elle attrapa alors Aria par les épaules, les larmes reparut sur ses joues. La voix de Aliena était tremblante et un peu bafouillante. Mais il fallait que ça sorte, pourquoi elle ressentait ça alors qu'elle ne la connaissait pas il y a pas 20 minutes.

-Je ... comment dire ... je ressent un truc que j'ai jamais ressentit. Et c'est plaisant, mais ... je suis dangereuse! Je suis ...

Les larmes coulaient de plus en plus vite, Aliena aurait dut se contenter du piratage, mais non elle avait torturer et blesser des personnes qui n'ont pour envie que de se venger. Mais en même temps sans ça elle ne serait pas la a ressentir cela ... que faire?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Et la lumière fut ... [Pv Aria]

MessageSujet: Re: Et la lumière fut ... [Pv Aria] Lun 21 Avr - 21:55
Je veux que ce baiser dure éternellement mais toute bonne chose à une fin. Une fois ce dernier terminé, je me sentais encore dans une petite bulle où les papillons volent entoure de moi et les oiseaux chantent sous un arc en ciel créé par un soleil resplendissant. Bref, vous voyez le truc mignon quoi, mais je fus très vite ramené à la réalité lorsque qu’elle attrapa mes épaules d’un geste brusque et que ses yeux se remirent à perler. J’ai fait quelque chose de mal c’est ça ? Mon dieu allez me chercher un flingue ! Pourquoi elle pleure ? A cause de moi ? Je commençais à flipper, à me poser des millions de questions puis elle stoppa mon envie de me pendre en prenant la parole.

-Je ... comment dire ... je ressent un truc que j'ai jamais ressentit. Et c'est plaisant, mais ... je suis dangereuse! Je suis ...

Elle pleure davantage après ses mots. Non, non ne pleure pas, pitié… Trop tard moi aussi je recommence à chialer comme une madeleine. Je crois que c’est la première fois que je pleure autant de toute ma vie. D’habitude quand quelqu’un pleure, je détourne le regard comme ça c’est réglé, je garde mon allure de dure à cuire mais là impossible de ne pas la regarder. Mais où est la corde sérieusement ?! Enfin je pense ça mais au fond je suis heureuse de ne pas la laisser indifférente, elle est tellement craquante avec sa petite voix et tout. Elle me dit être dangereuse mais je ne sais pas, je n’arrive pas à l’imaginer faire du mal aux gens. D’accord elle doit surement l’être puisqu’on ne se retrouve pas en classe A-4 pour un simple petit vol mais je m’en fous. Toujours les yeux remplis de larmes, je la regarde avec un petit sourire sincère tout en lui disant d’une voix sûre.

-On est dans une ville de fous. Tout le monde est dangereux ici, même moi, je ne le cache pas. Tu l’es surement aussi, je n’en doute pas, mais le danger ne m’a jamais vraiment fait peur. Je suis surement une personne stupide de balancer ça alors que je te connais à peine mais je n’ai pas peur de toi et je crois que je n’aurai jamais peur de toi.

Après ces mots, j’esquisse un petit rire. Ce que je viens de dire est tellement sincère mais tellement inconscient dans un même temps que s’en est drôle. Sincère dans le sens que chaque mots prononcés est une vérité qui m’est propre. Et inconscient dans le sens que la fille en face de moi n’était qu’une inconnue il y a à peine 20 minutes et qu’elle pourrait être une dangereuse psychopathe qui n’attend que le bon moment pour me planter un poignard dans le dos. Alala tu commences à te ramollir Aria. Petit soupir après cette pensée, je passe une main sur les joues d’Aliena pour cueillir les larmes qui y dégringolent.

-Ne pleure plus. Quoi que tu ais fait dans le passé, c’est du passé. Il faut vivre dans son temps, il faut vivre dans le présent. Je ne te demande pas t’oublier ton passé car c’est impossible mais ne te torture pas l’esprit avec, ça ne sert à rien.

Le passé…Je pense que chaque individu ici, à Kyrie, a un lourd passé qui le suit sans jamais le lâcher. Aussi petit délit soit-il, il est impossible de l’oublier car c’est la raison de notre venu en ces lieux. Chacun a ses raisons pour commettre un crime, elles peuvent être bonnes ou mauvaises mais je pense, j’en suis même certaine, il y aura toujours un bon côté dans chaque personne. Car tout dans ce monde a besoin d’un contraire, d’une autre moitié : les pleurs et les rires, la peine et la joie, la vie et la mort… Donc même si la personne en face de moi se considère comme dangereuse, il y a forcément une part de bonté qui ne demande qu’à faire surface.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Et la lumière fut ... [Pv Aria]

MessageSujet: Re: Et la lumière fut ... [Pv Aria] Mer 23 Avr - 1:17
Aliena ne voyait plus rien tellement sa vue était trouble a cause des larmes. Mais alors que Aliena se sentait plus mal que jamais la voix de Aria se fit entendre, Aria avais l'air sure d'elle. Aliena se sentait légèrement rassurer mais ne s’arrêta pas de pleurer pour autant.

-On est dans une ville de fous. Tout le monde est dangereux ici, même moi, je ne le cache pas. Tu l’es surement aussi, je n’en doute pas, mais le danger ne m’a jamais vraiment fait peur. Je suis surement une personne stupide de balancer ça alors que je te connais à peine mais je n’ai pas peur de toi et je crois que je n’aurai jamais peur de toi.

Aria eut un petit rire, Aliena elle continuait de pleurer sans réussir a s'arreter mais pourquoi, pourquoi avais t-elle fais toute ses choses? Aria avais l'air si sincère quand elle avais parler, mais Aliena ne savais pas quoi penser, elle ne pouvais pas arrêter d’être ... elle. L'illégalité c'est sa vie. Elle voulut parler mais le seul qui sortit de sa bouche était un sanglot énorme.

-Ne pleure plus. Quoi que tu ais fait dans le passé, c’est du passé. Il faut vivre dans son temps, il faut vivre dans le présent. Je ne te demande pas t’oublier ton passé car c’est impossible mais ne te torture pas l’esprit avec, ça ne sert à rien.

Aliena eut un rire nerveux, elle ne pouvais oublier son passé, c'était aussi son présent. Aliena respira alors un grand coup puis prit un air sérieux, elle devait avoir l'air sérieuse car ce qu'elle allais dire allait surement la refaire pleurer mais c'était très sérieux. Aliena se mit a penser que dire a Aria les chose abrupte allait peu être ne pas être bon. Sur cette pensé Aliena prit a nouveau Aria par les épaules et la regarda droit dans les yeux. Puis sur un ton très sérieux elle finit par dire.

-C'est impossible, je fais partit d'un groupe qui se bat pour un monde meilleur, alors certes on tue on torture on fait du trafic d'information, mais c'est pour le bien.

Aliena fixais toujours Aria dans les yeux et des larmes réapparurent, elle ne pouvais les contenir si longtemps. Il était presque sure que Aria allait fuir a présent, Aliena ne pouvais pas changer. Mais alors sans réfléchir Aliena se remit a parler, son cœur battait de plus en plus vite, il n'y avais presque plus de partie blanche sur son visage. Aliena se transformait en tomate et elle ne pouvais rien faire contre.

-Je peux pas te demander de nous rejoindre se serais égoïste, mais si je freine les tortures et la violence. Tu pourrais peu être me laisser une chance. Je suis nul, c'est nouveau pour moi, mais j'aime ça, et j'avais jamais ressentit ça avant ... je crois que c'est un coup de foudre ... l'amour!

Aliena n’arrêtait pas de passer le bas de sa robe sur son visage pour effacer les larmes. Puis alors qu'elle essuyais ses larmes, tout s’arrêta, elle regarda Aria, puis baissa la tête et vis sa culotte et ses jambes nues. Mais pourquoi elle mettait jamais de collant. A cette pensée si futile et absurde et a la situation qui semblais se répéter Aliena se mit a rire tout en sanglotant. Les larmes coulait bien plus vite et de plus en plus fort mais le bruit des rires couper de sanglot laisserais n'importe qui perplexe. Aliena ne savait ce qu'elle faisait pour était partit en vrille a ses yeux.

[HS: Désoler problème avec internet]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Et la lumière fut ... [Pv Aria]

MessageSujet: Re: Et la lumière fut ... [Pv Aria] Sam 26 Avr - 19:31
Je suis plongée dans mes souvenirs qui remontent à très longtemps. A trop parler du passé, me voilà qui commence à m’égarer là-bas. Je souris inconsciemment lorsqu’un bon souvenir remonte à la surface, un souvenir où toute la famille est réunie et que la joie est le seul sentiment présent à cette époque. Suis-je triste ? Non, je suis même heureuse d’être là. Si mes parents ne m’avaient pas envoyé ici, je ne l’aurai jamais rencontrée. Oui elle qui est debout devant moi à quelques centimètres seulement. Complétement perdu dans mes rêveries, je sens ses mains s’abattre sur mes épaules comme plus tôt auparavant. Je la fixe du regard, elle ne baisse pas les yeux, elle semble tellement sérieuse et déterminée à vouloir m’avouer quelque chose. Quelle est cette chose qui te tracasse à ce point Aliena ?

-C'est impossible, je fais partit d'un groupe qui se bat pour un monde meilleur, alors certes on tue on torture on fait du trafic d'information, mais c'est pour le bien.

Un groupe ? Tortures ? Meurtres ? Trafics ? Fait-elle parti d’une secte ou un truc du genre ?! Et après elle me sort que tout ça c’est pour le bien ?! Mais pour le bien de qui ?! C’est la foire aux questions dans ma tête, cette fille éveille à chaque minute qui passe, un peu plus de curiosité en moi. Elle est mystérieuse et intrigante, je veux en apprendre davantage sur elle. Ai-je peur après sa confession ? A vrai dire elle m’a surprise sur le coup mais non je n’ai pas peur d’elle, au contraire, je la trouve de plus en plus fascinante. Qui aurait cru que derrière ce joli minois se cachait une meurtrière ? Je voulais prendre la parole pour lui dire que ça ne fait rien qu’elle fasse parti d’un groupe illégal mais à l’apparition nouvelle, de larmes sur son visage, ma gorge se noua pour empêcher les quelques mots de sortir. Et c’est reparti pour chialer encore un coup. Je vais devenir aveugle à la force de pleurer ce n’est pas possible !

-Je peux pas te demander de nous rejoindre se serais égoïste, mais si je freine les tortures et la violence. Tu pourrais peu être me laisser une chance. Je suis nul, c'est nouveau pour moi, mais j'aime ça, et j'avais jamais ressentit ça avant ... je crois que c'est un coup de foudre ... l'amour!

Mon rythme cardiaque s’accélère à l’écoute de ces mots. Le visage d’Aliena entièrement rouge entraina le mien à suivre sa couleur. Elle est trop mignonne cette fille ! Alors que je me préparai à donner une réponse, je l’observe s’essuyer les yeux avec sa robe comme lorsqu’elle le faisait quand je lui avais léché l’oreille. La jolie petite culotte est de retour on dirait ! Je passe mes mains sur mes yeux pour retirer l’eau qui avait pris place, un petit sourire pervers au visage. Cette scène m’est familière, limite on a rembobiné la vidéo au début. Elle se met à rire, je la suis de bon cœur puis dans un élan inconscient, je la prends dans mes bras avant de lui chuchoter calmement à l’oreille.

-Je n’ai pas peur de toi, chacun a son sens de la justice. Tu prétends que tous tes délits commis ont été pour le bien, je te crois. D’accord, il y avait peut-être une meilleure façon de procéder mais je n’ai pas le droit de te juger puisque j’ai aussi commis des meurtres qui me semblent juste.

Pourquoi je lui avoue tout ça moi ? Et puis zut, de toute manière, pourquoi le cacher, elle finira bien par le découvrir un jour. Je n’ai pas envie de lui mentir et je ne m’en sens pas capable. Je passe une main dans ses cheveux avant de plonger mes yeux couleur océan dans ses magnifiques yeux. Prenant une grande bouffé d’air, je reprends la parole d’un ton gêné.

-Je…je ressens la même chose que toi…Je…je veux que tu restes à mes côtés un moment…Je…

Je n’arrive pas à finir ma phrase, ses yeux m’ont complétements ensorcelée. Je rapproche machinalement mon visage du sien puis dans l’élan mes lèvres rejoignent les siennes pour un baiser passionné approfondi par ma langue qui vient caresser la sienne. Mon cœur s’emballe à la sensation que je ressens en ce moment. Je veux la garder près de moi pour toujours. Mais est-ce que ça ne fait pas de moi une égoïste ? Oh diable l’égoïsme, je l’aime et puis c’est tout ! Une simple logique qui peut répondre à pas mal de question.

[HRP: T'inquiète pas no soucis :)]
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Et la lumière fut ... [Pv Aria]

MessageSujet: Re: Et la lumière fut ... [Pv Aria]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Obélisque de lumière
» [Quête] Une lumière dans les ténèbres
» aria origine
» "Il y a pas de lumière sans clarté, pas de beauté sans bonté" - Sara Ebstein
» [Porteuse de lumière]Akari

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: .:Archives:. :: Rp's inachevés-