AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Messages : 214
Date d'inscription : 02/05/2014
Localisation : Près d'une assiette de cookie
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Session de rattrapage mouvementée [Pv Mitsusane Hagane / Igor Kievsky]

MessageSujet: Session de rattrapage mouvementée [Pv Mitsusane Hagane / Igor Kievsky] Lun 5 Mai - 22:01
Jour second: Peu après 18h
Après avoir passé une heure d’écriture et deux heures de philosophie, le constat est sans appel : je hais l’école. Toutes ces heures d’inactivités ne sont pas pour moi. Mais heureusement la journée est finie, je vais pouvoir rentrer dans mon bungalow avec ma colocataire. Seulement quelque chose cloche, j’ai l’impression d’avoir oublié un élément. C’est le bout de papier dans mon sac qui me le rappelle, un simple morceau sur lequel était inscrit : Rattrapage de 18h à 19h en salle informatique.

"Monsieur Kievsky je vous déteste…"

Premier jour de classe et déjà un ennemi et qui de mieux qu’un membre du corps professoral ? Super! Pourquoi a t'il fallut que ce professeur d’informatique m’envoi en rattrapage ? Moi qui avais hâte de quitter les bancs de l’école pour la journée, on dirait que je vais devoir attendre encore un peu. J’essaye de me motiver en me disant que demain c’est le week end mais même : A quoi bon aller à ce genre de cours à 18h ?

Ça ne sert à rien et ça n’a aucun sens. Me plaindre ne servira à rien, je ne peux que m’y résoudre. Foutu corps enseignant ! De rage, je donne un coup de pied dans une poubelle dont le métal se tord légèrement sous mon pied. Tant pis si j’ai un avertissement pour dégradation de matériel, je dois évacuer ma colère.

« Calme Reika, c’est juste une heure de plus. Après tu es tranquille… »

Je peux passer l’heure à ta place si tu veux…

Mon sang ne fait qu’un tour et je hurle. Le petit groupe d’élève qui passait près de moi a sursauté et est partit en courant. Qu’importe, ils le savent que je suis une B-5, ils n'ont pas besoin d'en savoir plus. Je tombe à genoux en me prenant la tête.

« Il n’est pas question que tu sortes t’entends ?! Jamais ! »

Te voir dans cet état si pitoyable me fait mourir de rire.

« Crèves tout simplement… »

Je me relève en soupirant et repose ma tête entre mes mains. J’ai hâte de dormir. Seulement, ce n’est pas l’heure. A présent que je sais où est la salle d’informatique, je m’y dirige d’un pas lent. Et si je séchais cette heure ? Non ce n’est pas sérieux. J’ai dit que je serai une bonne élève et je compte m’y tenir. Je n’ai pas envie de foirer ma seconde chance. Je n’en aurai surement pas d’autre, pas avec tout ce que j’ai fait… Bon aller ça ne va pas être si terrible.

Une fois devant la porte je prends une profonde inspiration et profite une dernière fois de ce moment de paix. A l’intérieur seuls des ordinateurs et un professeur à l’odeur de tabac m’attend. L’évocation du souvenir d’une cigarette réveille en moi une envie soudain de fumer. Ça aussi je vais devoir le retarder… Je hais ce prof. Comme quelques heures plus tôt, je toque à la porte et me permet d’entrer.

« Bonsoir professeur Kievsky… » dis-je d’une voix mielleuse pour cacher mon ammertume.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Session de rattrapage mouvementée [Pv Mitsusane Hagane / Igor Kievsky]

MessageSujet: Re: Session de rattrapage mouvementée [Pv Mitsusane Hagane / Igor Kievsky] Mar 6 Mai - 10:56
Vendredi 9 Mai 2014, de 18h à 19.

C'était mon sixième jour dans cette école perdue dans un coin du sud de la France, j'avais eu avec joie les premiers courts que la nation française pouvait m'offrir, et je fus très déçu. Les cours vivants dans le respect me manquaient cruellement. Ici il n'y a avait que des délinquants, tel que moi certes, mais ils se croyaient tous supérieur les uns par rapport aux autres, comme cette Aria que j'avais rencontrée dimanche dernier, cette rencontre, la première dans l'internat me restera en mémoire un long moment. Quoi qu'il en soit les profs ne savaient que hurler, les élèves répliquaient plus fort jusqu'à ce que les grands mots sortent. « On t'envoie en tôle si jamais tu ne te calmes pas ! Tu as de la chance pauvre merde d'être encore libre ici ! » C'était doux à l'oreille, pourriture humaine, j'avais remis plusieurs garçons à la bonne place, beaucoup se moquaient de moi à cause de mon bandeau, ils me faisaient rire à me faire des doigts d'honneurs en se croyant invisible devant moi. Je prenais un malin plaisir à leur prendre au vol pour le tordre d'un simple geste. Cette semaine j'avais brisé trois doigts à cause de trois agressions verbales. Légitime défense, même si j'avoue être très peu tolérante avec les idiots de ce genre. Mais après tout peu-être que tout le corps enseignant et les élèves n'étaient pas comme ça. On verra bien, après une semaine je pourrai juger avec un peu de recul.

Ce fut pendant une des heures de cours que je fus convoqué de 18h à 19h avec une autre élève de ma classe en cours de rattrapage, mais elle c'était une autre matière. J'avais récupéré mon papier et l'avais lu en relevant à peine mon bandeau sans laisser voir mes yeux. On y lisait « Mitsusane Hagane 18h en sale d'informatique pour un cours de rattrapage. » C'est bien gentil, mais c'est quoi « informatique ». Consciente que cette matière appartient sûrement au numérique je lève la main en prenant la parole une fois que j'y fus autorisée.


-Eh quoi consiste l'informatique Monsieur ? Dans le temple où je vivais nous n'avions pas à user tout ce qui relatif au numérique, de ce faist pouvez-vous m'informer de son utilisé pour me donner une idée ?

Le surveillant ainsi que le prof pensaient que je me foutais royalement d'eux, aussi je n'eus que deux heures de colle pour outrage, alors que mon prof c'était fais insulté de fils de pute deux minutes plus tôt. C'était risible, mon rire eut bien du mal à rester dans ma gorge. Un abrutit assis à côté de moi me lança quelques paroles, en tournant la tête je ne le vis pas, mais sentit que derrière lui il y avait celle avec qui avait aussi une heure de rattrapage. J'ignorai le jeune idiot jusqu'à ce qu'il essaie de retirer mon bandeau, la réponse fut sèche et violence. Deux doigts au niveau de la pomme d'Adam et le voilà au sol en train de suffoquer pendant au moins trois minutes. Le professeur m'observais et me lança.

-Hagane ! Quel est donc ce bordel !

-Je ne supporte pas le manque de respect, je lui ai juste appris qu'il ferait mieux de respecter son prochain au lieux de s'amuser à embêter quelqu'un avec des principes.

Totalement dérouté par mon calme et mes principes moraux il reprit son cours que je tentais de suivre en ignorant les plaintes de l'autre. À la fin du cours après avoir rangé mes affaires je demande à mon professeur la direction de salle d'informatique. Il me l'indique et je prends donc la route qui y mène, quand je sors de la salle je suis la seule. Ce qu'ils marchent vite pour sortir des cours, si seulement leur cerveau était aussi rapide.

Dans un sourire je commence donc à me diriger vers la salle d'un pas serein, j'esquive plusieurs groupes qui voulaient me bousculer pour violenter une aveugle, quelle déception quand ils virent que je pouvais totalement les anticiper. Ils sont finis à la pisse dans cet internat, c'est pas possible.


J'entends un cri devant moi, une agression ? Qu'importe, ce ne sont pas mes affaires, je poursuis ma route avant d'arriver devant la dite salle. Vérifiant que j'étais à la bonne salle je pose mes doigts sur les inscriptions en Bray et j'entre ensuite avant de diriger mon regard vers le bureau, bien que mes yeux soient voiler il n'y a pas trois cent conceptions de salle. Cette salle empeste la cigarette, le prof est donc un fumeur, à l'odeur ce ne sont pas des roulées, mais des clopes déjà « faites » je fais quelques pas avant d'incliner légèrement la tête.

-Mitsusane Hagane élève de A-4. J'espère ne pas être en retard pour le cours d'informatique.

Après cela je tourne le visage comme pour balader mon regard sur la salle, le lieu doit être rempli d'ordinateurs, je ne sais même pas à quoi ça ressemble, sinon que d'après les descriptions c'est plusieurs rectangles plus ou moins volumineux qui servent à travailler ? C'est abstrait quand même. Une seconde présence est face à moi, une jeune femme à en juger par le parfum et la silhouette que je semble entrevoir. La lumière régulière de la salle me laisse suggérer une chevelure rouge ou rousse, c'est courant en Occident on dirait. Quitte à avoir une idée autant la laisser jusqu'au bout.

-Tu es Reika William ? Enchantée. Laisses-moi t'avouer qu'une chevelure rouge comme la tienne n'est pas courante de là où je viens. Par contre c'est toi qui a hurlée il y a même pas deux minutes? En arrivant vers la salle j'ai perçu un cris, et comme tu es arrivée avant moi, peu-être est-ce toi?.

Je n'avais pas une voix très enjouée, calme, posée, quoi qu'un peu froide, bon en même temps c'était pas une amie. Je tourne ensuite le visage vers le professeur avant de lancer.

-Monsieur, je ne sais pas si vous êtes au courant grâce à mon dossier, mais du temple ou je viens les moines n'utilisaient pas ce que vous occidentaux nommés « Numérique » je pense qu'il vous faudra plus qu'une heure pour m'apprendre les principes de cette nouvelle forme de communication et de travaille. J'espère que vous êtes aussi patient que je le suis.  Après tout pour un membre du corps pédagogique c'est une qualité minimale à avoir non ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 02/05/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Session de rattrapage mouvementée [Pv Mitsusane Hagane / Igor Kievsky]

MessageSujet: Re: Session de rattrapage mouvementée [Pv Mitsusane Hagane / Igor Kievsky] Mar 6 Mai - 15:34
Enfin 17H ... La cloche sonna, le fort bruit parvenait à mes oreilles comme une libération. La porte s'ouvrit, laissant déverser le flot d'élèves dans les couloirs et un courant d'air frais me rafraichissant le visage m'apaisa. Je vis mes derniers élèves sortir et je partis ouvrir les fenêtres afin de prendre un peu l'air frais. Je m'accoudais sur le rebord, j'étais enfin détendu, j'avais fini mes cours. J'allais allumer ma cigarette lorsque je me rendis compte que tous les ordinateurs n'étaient pas éteints, je remis donc mon briquet dans ma poche et partis éteindre le matériel allumé.

"Ces jeunes, quand apprendront-ils donc à se servir correctement d'un ordinateur" me dis-je en voyant un écran qui affichait des bouts de codes à intervalles réguliers tout en s'éteignant de temps à autre.

Cela me faisait penser à une élève que l'on m'avait collé en ratrapage, car elle n'avait jamais encore eue de contact avec ces machines. A ce propos, ma sensation de liberté s'envola aussitôt, j'avais envoyé la nouvelle Reika de B-5 en rattrapage avec l'autre nouvelle ce soir pour rentabiliser le temps et faire d'une pierre deux coups.

Je débranchais donc l'ordinateur défaillant et repartis à ma fenêtre où j'allumais enfin ma cigarette. Je n'ai pas l'habitude de fumer à la fenêtre d'une classe, mais bon, cela ne se remarquerait pas.

En regardant dehors je vis la plupart des élèves regagner leur bungalows, d'autres restaient simplement dehors discuter avec leurs camarades de classe. Plus loin je vis des gosses d'une quinzaine d'année se faire séparer par des gardes qui les emmenèrent, je suppose, à leur bungalows respectif. J'esquissais un sourire en voyant la scène. Je me rappelais alors de lorsque j'avais leur âge, un garçon calme et prudent, une fois j'ai dû me battre pour défendre l'un de mes copains de classe, l'agresseur faisant 40cm de plus que moi, n'a pas eu beaucoup de mal à me mettre à terre.
Mais ce temps est révolu, à présent me voilà coincé ici en tant que professeur, à donner des cours à des élèves qui, j'en suis sûr, n'en ont pour la plupart rien à faire. Franchement je m'en contente, j'aurai rêvé mieux, mais le destin en a choisit ainsi.

Je finis tranquillement ma cigarette en voyant les derniers bungalows se refermer par cette belle soirée. Le soleil couchant donnait une teinte rouge au ciel et je ne puis m'empêcher d'apprécier cet agréable moment.

Je me remis alors à mon bureau et sortis le classeur où est rangé mon papier de ratrapage:

Reika William et Mitsusane Hagane : : 18H-19H

Je levais alors la tête pour regarder l'horloge 17H55

Je décidais alors de faire un peu de rangement dans tous mes papiers. Le temps que je finisse de tout trier la sonnerie avait retenti pour annoncer la fin officielle des cours pour tout le monde.

"Bon, il me reste une heure, on va bien réussir à tirer quelque-chose de ces deux-là" dis-je en soupirant.

J'attendis quelques minutes le temps que mes deux délinquantes viennent se présenter à leur séance de rattrapage.

On toqua à la porte, puis Reika entra:

« Bonsoir professeur Kievsky... »

"Bonsoir" lui répondis-je, tout en restant assis là à l'observer.

"Bon, déjà elle, elle a pas l'air de trop mauvaise humeur c'est déjà ça" me dis-je dans un soupir de soulagement.

Puis, quelques secondes après, la deuxième entra, je regarda rapidement mon papier de rattrapage:

Mitsusane Hagane.

Je la vis renifler discrètement l'air de la salle.

"Elle a senti la cigarette, bon ok je ne fume plus en classe, je vais finir par me faire passer pour un toxico" pensais-je

Ensuite elle s'adressa à Reika qui venait à peine d'entrer et n'avait pas encore rejoint sa place:

-Tu es Reika William ? Enchantée. Laisse-moi t'avouer qu'une chevelure rouge comme la tienne n'est pas courante de là où je viens. Par contre c'est toi qui a hurlée il y a même pas deux minutes? En arrivant vers la salle j'ai perçu un cris, et comme tu es arrivée avant moi, peu-être est-ce toi?.

Elle se tourna ensuite vers moi qui observait toujours là scène en silence:

-Monsieur, je ne sais pas si vous êtes au courant grâce à mon dossier, mais du temple ou je viens les moines n'utilisaient pas ce que vous occidentaux nommés « Numérique » je pense qu'il vous faudra plus qu'une heure pour m'apprendre les principes de cette nouvelle forme de communication et de travaille. J'espère que vous êtes aussi patient que je le suis. Après tout pour un membre du corps pédagogique c'est une qualité minimale à avoir non ?

J'eus un petit moment d'hésitation en dévisageant la jeune femme, pourquoi avait elle ce bandeau sur la tête, puis me souvins de son dossier:

"Oui oui, en effet j'ai déjà pris connaissance de votre niveau dans le domaine" dis-je calmement, puis j'allais fermer la porte en rajoutant:

"Bon, maintenant que vous êtes là, asseyez vous chacune à un poste nous allons commencer, le post B6 ne fonctionne pas."

Puis en m'appuyant sur mon bureau je demanda à Mitsusane: "Excusez moi mais pourriez-vous enlever le bandeau de vos yeux, il vous serait ainsi "plus simple" de travailler"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 214
Date d'inscription : 02/05/2014
Localisation : Près d'une assiette de cookie
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Session de rattrapage mouvementée [Pv Mitsusane Hagane / Igor Kievsky]

MessageSujet: Re: Session de rattrapage mouvementée [Pv Mitsusane Hagane / Igor Kievsky] Mer 7 Mai - 3:01
Monsieur Kievsky se tenait à l’autre bout de la salle à son bureau et semblait absorbé par quelques papiers. Je rentre dans la salle est fait quelques pas. J’ai l’impression que l’odeur de tabac est plus forte que tout à l’heure mais qu’importe. Alors que j’allais répondre au prof, quelqu’un fit interruption dans mon dos. Un autre élève venant passer l’heure de rattrapage ? Je me retourne et là, c’est la surprise.

Il s’agissait d’une jeune femme d’à peu près ma taille au corps recouvert de tatouages tribaux. Elle avait pour particularité d’avoir de long cheveux de jais tressés et un étrange bandeau pour lui couvrir les yeux. Etait-ce une aveugle ? Je lance un regarde perplexe à monsieur Kievsky mais c’est la jeune femme qui prend la parole en premier.

« Tu es Reika William ? Enchantée. Laisse-moi t'avouer qu'une chevelure rouge comme la tienne n'est pas courante de là où je viens. Par contre c'est toi qui as hurlé il y a même pas deux minutes? En arrivant vers la salle j'ai perçu un cri, et comme tu es arrivée avant moi, peut-être est-ce toi? »

Il n’y a pas à dire, sa façon de parler et d’agir m’inspire un certain respect envers elle, allez savoir d’où il vient, peut-être de sa voix solennelle et distante ? Malgré tout je ne pouvais m’empêcher de rougir légèrement. Elle m’avait entendu crier. Je me sentais tellement stupide mais je ne pouvais rien y faire.

Deadly, cette double personnalité qui m’habite, est un parasite qui me torture encore un peu plus tous les jours. Ce sont ces moments de laisser aller total qui me permettent de garder une parcelle de contrôle. Qu’importe si les autres en sont témoins, moi ça m’apaise et c’est le principal si je ne veux réduire personne au rang de tas de chair informe.

« Oui c’était bien moi. Excuse-moi si je t’ai effrayé. » répondis-je tout simplement

« Monsieur, je ne sais pas si vous êtes au courant grâce à mon dossier, mais du temple ou je viens les moines n'utilisaient pas ce que vous occidentaux nommés « Numérique » je pense qu'il vous faudra plus qu'une heure pour m'apprendre les principes de cette nouvelle forme de communication et de travaille. J'espère que vous êtes aussi patient que je le suis. Après tout pour un membre du corps pédagogique c'est une qualité minimale à avoir non ? »

Alors elle venait de l’orient ? Et d’un temple si j’ai bien compris. Décidément elle était pleine de surprise. Je suis sure qu’elle doit être une pro des arts martiaux. C’est certes caricatural mais au vu de sa silhouette sportive, ce n’est pas impossible. Par prudence je décide d’éviter de l’énerver et de continuer de lui répondre poliment à l’avenir.

De quoi tu as peur ? D’une fille ? J’ai déjà tué plus dangereux qu’elle et toi aussi tu sais… Tu te rappelles de ce gars que tu as égorgé pour avoir de quoi manger ? Le pauvre, il n’avait même pas de quoi te payer un sandwich sur lui… Quelle mort regrettable.

Ferme là… Quand arrêteras-tu de parler bon sang ?!

C’est à ce moment-là que d’anciennes images des meurtres que j’ai pu faire apparaissent. Je commence à respirer un peu plus bruyamment. Ce n’est pas le moment de faire une crise… Reprends-toi Reika !

"Bon, maintenant que vous êtes là, asseyez vous chacune à un poste nous allons commencer, le post B6 ne fonctionne pas."

Les ordinateurs ! Concentres toi dessus. D’un pas lent, je prends le poste B5 et l’allume. Un coup d’œil discret à l’horloge m’annonce qu’il reste encore 50 minutes de cours. Pourvu que je tienne jusque-là, pitié… Pour parer à cela, j’essaye de penser à tout et n’importe quoi. C’est la discussion que je viens d’avoir avec la jeune femme qui me débloque.

« Désolée de te déranger mais comment connais tu mon nom alors que je ne connais pas le tiens ? »

Je me fais rapidement couper la parole par le prof qui couvre ma voix devenue trop faible.

"Excusez-moi mais pourriez-vous enlever le bandeau de vos yeux, il vous serait ainsi "plus simple" de travailler"

Enlevez le bandeau ? Mais alors...

« Tu n’es pas aveugle ? » lui demandais-je à nouveau de ma petite voix, surprise.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Session de rattrapage mouvementée [Pv Mitsusane Hagane / Igor Kievsky]

MessageSujet: Re: Session de rattrapage mouvementée [Pv Mitsusane Hagane / Igor Kievsky] Jeu 8 Mai - 23:00
Les présentations étant faites, la dure heure de la compréhension débutée. Le professeur d'informatique, c'est le nom de la matière, nous avez demandé de prendre place à un des poste, excepté le B6, il ne fonctionnait pas. Encore mieux, ces machines pouvaient parfois tomber en panne comme des voitures ? C'était bon à savoir me direz vous. Ça fonctionnait à l'aide d'un réseaux électrique, comme l'éclairage du temple, sauf que celui-ci n'était pas de première jeunesse et que donc il avait des problème surtout aux heures nuptiales quand il fallait assurer une sécurité visuelle dans certaines salles.

Je prend place au poste B4, à côté de là où c'est installé mademoiselle William, le poste B-4 donc, elle pourra sûrement me porter de l'aide si jamais j'en ai besoin, ce qui sera certainement le cas puisque je ne n'ai jamais touché à ce genre d'objets. Quand j'y repense Reika c'était excusée du cris qu'elle avait poussée et si jamais il m'avait effrayé, je n'avais pas répondu, je ne voulais pas la gêner ou enfoncer un peu plus le clou. Des gens qui cris sans raison c'est pas courant et vu que l'établissement admet des schizophrènes, se pourrait-il qu'elle en soit une ? Bref, c'était autre

Alors que je touche l'objet qui semble être un écran à la texture j'entends Reika me poser une question, d'où connaissais-je son nom ? C'était pas bête comme question compte tenue du fait que je ne l'avait jamais rencontrée et elle aussi. Je répondit donc sans détourner le visage.

-Ton nom et ton prénom étaient notés sur le papier que j'ai recu, ne remarquant que ta présence à part celle du professeur, j'en ai déduit que tu étais celle avec qui j'allais partager cette heure de rattrapage, même si pour moi on peut considérer cela comme une initiation.

Je me remets ensuite à l'exploration de cet instrument particulier avec mes mains pour définir sa forme précise et le reste, jusqu'à ce que la voix de mon professeur retentisse dans mes oreilles. Enlever mes bandeaux pour travailler ? C'est une exigence d'un professeur, et quelque par il serait plus pratique pour moi de m'adapter avec un œil libéré. Soit, je retire un de mes bandeaux, libérant l'oeil droit, qui me donne la vision sur Reika du coin de l'oeil, mon bandeau autour du coup et le second sur mon œil gauche je réponds.

-Comme vous voudrez professeur.

J'observe ensuite l'ordinateur, c'est donc juste ça ? Une boîte noire avec un écran ? Étrange dis donc.. il n'y a rien pour allumer ? À si, je trouve une irrégularité sur le bas de l'écran et j’appuie dessus, une faible lumière éclaire l'écran, mais rien ne se passe, je vois juste un message avec « En attente d'un signal », mais quel signal ? Je soupire longuement avant d'observer plus bas et il y avait une autre caisse noire, celle si clignotait de plusieurs lumière, en l'observant je trouvais un logo semblable à celui sur le bouton qui avait allumé l'écran. Par déduction j’appuie dessus et là tout s'allume. Il faut donc deux objets allumer pour faire fonctionner un ordinateur ? Sans l'un, l'autre deviens inutile ? Intéressant.

À nouveau la voix de Reika et une voix très surprise elle me demande si je ne suis pas aveugle, cette fois je daigne tourne le visage pour l'observer et là je trouve un magnifique visage, une chevelure d'une couleur particulière, ils étaient donc vraiment rouge. Ses yeux sont délicats et traduisent un sentiment étrange, comme s'il y avait deux regards différents. Ce n'est plus une impression, elle doit être vraiment schizophrène car jamais je n'ai perçu de double regard en une seule paire de yeux. Mon regard glisse sur ses lèvres pulpeuses et je réponds donc.

-Non Reika. Je suis loin d'être d'aveugle. Si j'ai les yeux bandés c'est afin d'échapper à la pourriture que représente une grande majeur partie des personnes présente ici. Je ne vise personne, qu'on se le dise. Je marque une pause avant de reprendre discrètement glissant à voix faible pour Reika. C'est moi où dans cette salle il y a une personne qu'il n'a pas d’apparence physique propre ?

Je l'avais regardé dans les yeux, fin pas Reika, mais son autre elle. Je voulais savoir si cette personne était un danger pour moi car les rumeurs sur ces schizophrènes ne sont pas bonnes. Puis j'observe l'écran d’accueil qui se dresse devant moi, une image avec des plaines et des nuages dans un ciel couleur bleu. Quelle... mocheté, une horrible représentation de la réalité. Je regarde Reika qui a une étrange chose dans la main, et ça fais bouger un petit icône sur l'écran, et quand elle presse sur un bouton ça fais un clic qui ouvre un tableau qui offre plusieurs options. C'était comme un dossier organisé du global au détail. Pas bête.

Je décide de faire de même et regardant l'écran, je vois un icône en forme d'image avec une petite légende sur laquelle j'arrive à lire « Guide pour débutant ». C'est gentil de la part de l'établissement de laisser un guide tutoriel pour les jeunes utilisateurs. Je clique dessus, une fois, pas suffisant, bon deux fois d'affilée et s’affiche une image qui me surprends et pas qu'un peu. Un visage horrifiant qui change du noir au blanc avec un cris terrifiant, il s'entend dans toute la classe pendant cinq seconde. Paniquée sans trouver comment fermer cette chose je prends un décision radicale.

Mon poing s'arme en arrière et fonce sur l'écran que je perfore, pas très résistant, mais au moins le cris s'arrête, mais l'écran et brisé avec l'impacte de mon poing. Je retire ce dernier et remarque qu'il saigne légèrement, pas résistant mais emmerdant comme écran. Je soupire avant de m'adresser à mon professeur.

-Je présume que c'est une mauvaise blague venant du dernier élève que vous avez vu sur ce poste ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 02/05/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Session de rattrapage mouvementée [Pv Mitsusane Hagane / Igor Kievsky]

MessageSujet: Re: Session de rattrapage mouvementée [Pv Mitsusane Hagane / Igor Kievsky] Ven 6 Juin - 20:55
Au moment où j'ai demandé à Mitsusane de retirer son bandeau lui recouvrant les yeux - car je n'imaginais même pas un cours d'informatique sans l'écran, autant conduire une voiture sans les volants et les pédales. - elle s'exécuta calmement:

-Comme vous voudrez professeur.

Puis je vis Reika se retourner en lui demandant:

« Tu n'es pas aveugle ? »

Cela me surpris: "J'aurais dû faire attention, si elle aurait vraiment été aveugle j'aurais été dans une belle situation moi" me dis-je

A la question de Reika, Mitsusane lui répondit doucement avec des mots qui ne correspondaient pas à ce calme apaisant:

-Non Reika. Je suis loin d'être d'aveugle. Si j'ai les yeux bandés c'est afin d'échapper à la pourriture que représente une grande majeur partie des personnes présente ici. Je ne vise personne, qu'on se le dise.

Sur le moment je suis resté bouché bée, je ne savais qu'en penser, faisait-elle allusion à moi ? Mais pourquoi tant de haine ... je me dis que la majeure partie des gens présentes ici, soit dans le groupe de: Moi, Reika et Mitsusane elle-même. Il ne pouvait s'agir que de moi et de Reika.

Cela me vexa un peu. Je pris un air blazé:

"Bon ... ça commence bien cette soirée, je ne la connais pas, elle ne me connais pas, mais elle ne m'aime pas déjà dès l'entrée ... Bien bien ! Tout celas est fantastique, je sens que nous allons bien nous amuser cette séance !" me dis-je en soupirant.

Mitsusane repris alors la parole:

C'est moi où dans cette salle il y a une personne qu'il n'a pas d'apparence physique propre ?

Je ne compris pas ce qu'elle voulut dire, ce devait être un de ses trucs de moine.

Elles s'installèrent aux postes, l'une à coté de l'autre. Mitsusane mit du temps à trouver le bouton de démarrage, cela me fit sourire. Mais je ne garda pas longtemps ce sourire car je savais qu'une différence de niveau existait entre nous et que j'étais là pour éduquer et non pour me comparer aux autres.

Je fis le tour de mon bureau pour me mettre à la fenêtre et jeter un regard dehors. J'entendais toujours les petits clics du clavier, j'ai tourné la tête voir où elles en étaient, je vis Mitsusane regarder Reika faire et suivre le mouvement. En me retournant j'eus un petit sourire. La cour était vide, le soleil couchant, et les derniers élèves se baladaient encore entre leurs Bungalows.

"Bon il va maintenant falloir que ..." Commençais-je à me dire quand j'entendis un énorme bruit venant de je ne sais-je où me fit sursauter et j'ai alors instantanément pivoté sur 180° en regardant dans la direction des filles. Je vis Mitsu, son écran, mais mon regard revint sur Mitsu et son poing qui s'amorçait.

"non" dis-je dans le vide

Et son poing rentra dans l'écran en le transperçant comme une lance transpercerait un parpaing.

Le bruit s'arrêta net, et tout mouvement dans la salle également. Je me suis alors lentement étalé la main sur la totale superficie de mon visage. Avant de l'enlever pour retrouver la vue.

J'aperçus Mitsu se retourner:

-Je présume que c'est une mauvaise blague venant du dernier élève que vous avez vu sur ce poste ?

"Ne fais rien, calme toi et agis de manière réfléchie" me dis-je

"Surement, " il est vrai que je n'ai pas été très attentif aux bêtises qu'auraient pu faire mes élèves aujourd'hui "prenez donc le poste à côté si vous voulez bien" lui répondis-je.

Je me suis ensuite approché des deux élèves. Pendant que Mitsusane démarrait son ordinateur je vis Reika travailler sur ses codes qu'elle n'avait pas fini la dernière séance

"C'est bien" me dis-je.

Je suis alors reparti vers mon bureau chercher les feuilles d'exercices que j'avais prévues pour Reika après mon dernier cours avec elle.

"Là ! Là ! Là elle aura de quoi bosser" me dis-je en sortant un paquet de dix feuilles d'exercices que j'ai ensuite posé au bout de la rangée d'ordinateurs sur laquelle se trouvait les deux élèves.

J'ai ensuite attiré l'attention de Reika et en posant l'index sur le paquet de feuilles je lui dis:

"Quand tu auras fini, voilà de quoi t'amuser" lui dis-je en souriant "Tu vas enfin avoir quelque-chose à ton niveau"

Puis je dis à Mitsu:

"Si tu as des questions n'hésite pas à me les poser, je vois que tu as plus-ou-moins compris le principe de base du fonctionnement de l'ordinateur, mais je pense qu'étant ta première approche avec la machine tu auras besoin d'aide", je vis alors qu'elle s'apprêtait à rentrer dans le dossier tuto.

"non non va pas là-dedans, je vais t'imprimer rapidement une feuille recensant les différentes commandes de l'ordinateurs. On va commencer d'abord par là, ce sera seulement après avoir appris à te servir du ton poste que tu iras faire du code" lui dis-je calmement en partant rapidement faire deux trois manips' sur mon ordinateur et faire sortir une feuille de l'imprimante que j'ai ensuite passé à Mitsusane.

"Voilà pour vous"

Le travail donné, content de moi, je me suis assis sur la table derrière les filles en regardant leur avancée et à disposition de Mitsusane au cas où.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 214
Date d'inscription : 02/05/2014
Localisation : Près d'une assiette de cookie
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Session de rattrapage mouvementée [Pv Mitsusane Hagane / Igor Kievsky]

MessageSujet: Re: Session de rattrapage mouvementée [Pv Mitsusane Hagane / Igor Kievsky] Mar 8 Juil - 14:35
« Non Reika. Je suis loin d'être d'aveugle. Si j'ai les yeux bandés c'est afin d'échapper à la pourriture que représente une grande majeure partie des personnes présente ici. Je ne vise personne, qu'on se le dise. »

Il n’y avait pas à dire, c’était réellement une drôle de raison. Je ne pouvais m’empêcher d’essayer d’imaginer ce qu’elle avait bien pu vivre pour déclarer ainsi ce genre de chose. Elle avait surement du passer par des épreuves pas faciles. Soudain, la jeune femme se pencha vers moi et vint me glisser quelques mots à l’oreille

« C'est moi où dans cette salle il y a une personne qu'il n'a pas d’apparence physique propre ? »

De quoi voulait-elle bien parler ? Un fantôme ? Elle allait me faire peur avec ses histoires à moins qu’il ne s’agisse de… Non impossible, elle ne pouvait pas le savoir. Je ne vois pas comment elle pouvait être au courant pour l’existence de Deadly. Pourtant son regard me jaugeant de haut en bas ne mentait pas. Elle avait réussi à voir aussi facilement en moi ? A moins qu’elle n’ait frouillé dans mon dossier… Là elle me faisait vraiment peur.

« Euh… je… Et si on obéissait au prof ? Allez, au boulot. » déclarais-je d’un ton faussement enjoué avant d’allumer mon poste et de river mon regard sur l’écran.

Je remarque alors que ma camarade ne sait vraiment pas se servir de l’informatique. Discrètement, j’effectue les démarches à faire lentement pour lui laisser le temps d’apprendre et de me copier. Pour l’instant elle s’en sortait bien. C’était super pour elle mais je ne devais pas perdre mon objectif de vue : apprendre le codage par cœur, quelque soit sa forme. Je commence à reprendre mon travail donné plus tôt dans la journée quand soudain un cri déchira le silence de la classe.

Un bref coup d’œil à l’écran de Mitsusane m’informe que son origine était un screamer de mauvais goût installé sur son poste. Le clou final du spectacle fût quand ma voisine serra le point et frappa l’écran, le perçant aussi facilement qu’une fine couche de verre le mettant ainsi définitivement chaos.

« Je présume que c'est une mauvaise blague venant du dernier élève que vous avez vu sur ce poste ? »

Je lance un léger regard horrifié à Monsieur Kievsky qui était en train de cacher son air désespéré d’une main. Comme je le comprends…

« Surement. Prenez donc le poste à côté si vous voulez bien. »

Pendant que la jeune moine change de place, mon regard reste bloqué sur l’écran. Elle… Elle a littéralement passé son point à travers, et avec une telle facilité en plus! Un énorme trou décore désormais l’écran en morceau. Ce fut finalement notre professeur qui me tira de mon état abasourdi en me tendant une épaisse pile de papier. Je la saisis, perplexe.

"Quand tu auras fini, voilà de quoi t'amuser.  Tu vas enfin avoir quelque-chose à ton niveau" m’annonça t’il souriant.

Alors qu’il part donner ses instructions à Hulk, je parcours rapidement les feuilles d’exercices en diagonales. Il ne s'est pas fichu de moi… C’était quoi tous ces codes inconnus ?! J’avais compris le message… Je l’ennuyais et il voulait que je me taise durant toute l’heure. Très bien qu’il en soit ainsi. Déterminée, je repars sur mon poste et commence à bosser sur mes codes en silence. Il restait 30 bonnes minutes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 410
Date d'inscription : 28/04/2014
Age : 21
Localisation : France.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Session de rattrapage mouvementée [Pv Mitsusane Hagane / Igor Kievsky]

MessageSujet: Re: Session de rattrapage mouvementée [Pv Mitsusane Hagane / Igor Kievsky] Lun 18 Aoû - 15:33
UP ?

Si votre RP est abandonné ou terminé merci de le renseigner ici.
Si il n'y a pas de réponse dans une semaine, je le déplace dans les archives.
Ce sera à vous de m'envoyer un message si vous souhaitez le continuer.

Merci
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Session de rattrapage mouvementée [Pv Mitsusane Hagane / Igor Kievsky]

MessageSujet: Re: Session de rattrapage mouvementée [Pv Mitsusane Hagane / Igor Kievsky]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Session time out...
» Arrivée mouvementée et compagnie inattendue
» Retrouvailles légèrement mouvementé...
» [Libre] Une promenade mouvementée !
» Un après-midi ... Mouvementé ? [PV Zaza]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: .:Archives:. :: Rp's inachevés-