AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Tu m'veux quoi toi? Suite ~ [PV Aiden]

MessageSujet: Tu m'veux quoi toi? Suite ~ [PV Aiden] Sam 31 Mai - 0:16
Finalement, sans réellement chercher à connaitre plus d’informations sur elle, j’en découvre un rayon en ouvrant simplement la bouche pour débiter des choses avec plus ou moins d’importance. Aiden a donc un jumeau qui a l’air de prendre une importance considérable dans sa vie. Il semble être la seule personne qui a de l’importance pour elle puisque c’est en pensant à lui qu’elle s’est canalisée en me frappant. Elle ne semble pas très affective envers les gens, enfin c’est vrai que je l’ai bien cherché aussi. Ensuite je sais qu’elle n’est pas plus polie que moi et elle a horreur des femmes pour une raison que j’ignore. Me dirigeant vers les bungalows, sa valise dans la main, j’essaye de trouver la raison de son malaise pour la gente féminine puis je décide de ne pas me prendre la tête avec ça. Si elle ne veut pas me le dire, je ne la forcerai pas car il y a forcément une bonne raison pour ne pas le dévoiler.

-Si tu veux savoir la raison pour laquelle, je déteste la gente féminine… C’est à cause de ma génitrice disons.

Elle lie dans mes pensées ou comment ça se passe ? Alors que j’avais décidé de laisser tomber cette histoire, la voilà qui se confie à moi très légèrement. Sa génitrice ? Sa mère aurait fait quelque chose de mal, d’impardonnable pour qu’elle en veuille à toutes les femmes de la terre ? Pourquoi m’a-t-elle dit cela ? Maintenant j’ai envie de savoir encore plus de chose sur cette phobie ! Mais je me vois très mal aborder ce sujet. Okay je fais preuve d’une directattitude assez choquante mais là ça m’a tout l’air d’un sujet tabou pour Aiden. Que s’est-il passé pour que tu détestes les femmes à ce point boussole cassée ? Je la regardais du coin de l’œil alors qu’elle me suivait sans dire un mot puis lorsque son regard se plongea dans le mien, je me préparai à être agressée de nouveau.

-Hum dis-moi… ils sont grands les bungalows ? Enfin, je veux dire, j’en ai un pour moi toute seule mais je suppose qu’il y a des colocations non ?

WTF ? C’est la première fois depuis le début de la rencontre qu’elle me parle « gentiment », ça fait bizarre. C’est louche, non ? Qu’est-ce qu’elle prépare ?! Elle compte me tuer c’est ça ?! Je ne réponds à son questionnement, je suis trop surprise de ne pas m’être faite agressé que je reste sans voix.

-Alors j'suis bungalow n°5...

Je la fixe un moment, silencieuse. Elle ne semble pas avoir d’idée de plan foireux dans la tête. Ses questions sur les bungalows étaient vraies alors, elle ne cherchait pas à me faire baisser ma garde ? Les bungalows…serait-ce la première fois qu’elle met les pieds dans un bungalow ? Je ne peux m’empêcher d’esquisser un léger rire. Je ne me moque pas attention, je trouve la situation drôle. Oui c’est ça, je trouve ça marrant qu’elle me pose des questions gentiment tout d’un coup alors que c’est moi qui engageais la conversation jusqu’à maintenant et que elle ne faisait  que me rembarrer ou me répondre cash pour que je la ferme à jamais. Je ne lui ferais aucune remarque sur ça, elle risquera de me foutre un poing en pleine poire et puis j’ai dit que les répliques à la cons c’étaient finies.

-Les bungalows sont plutôt grands oui. Tu as de la place pour un lit, un bureau et plusieurs armoires par personne. Si tu as demandé à être seule, il n’y a pas de raison que tu ais un invité surprise dans ton bungalow.

Je marque une courte pause lorsque j’aperçois enfin la silhouette des bungalows qui apparaissent petit à petit à chaque nouveau pas de fait. Je connais le plan de l’internat Kyrie sur le bout des doigts. Faire des plans de lieux c’est mon rayon, je m’y connais. Il est préférable de savoir où l’on met les pieds pour trouver les moindres petites failles des environs. Je suis loin d’être stupide, ne l’oubliez jamais, les apparences sont parfois trompeuses.

-Pour les chambres, on demande à chaque étudiant de choisir entre être seul, partager sa chambre avec une autre personne ou deux autres selon ses préférences. Les personnes sont choisies au hasard ou alors on peut remplir un formulaire pour être avec une personne que l’on préfère. Mais il faut savoir que les chambres ne sont pas mixtes pour éviter les débordements. Donc oui on peut être en collocation si on le souhaite.

J’ai l’impression d’être une guide d’un musée, c’est assez plaisant comme métier. Non je rigole, faire la même visite tous les jours, ça doit être gavant. Mais pour le moment, je ne m’en plain pas puisque c’est la première fois que je fais ça depuis mon arrivé ici. Je continu mon chemin direction le bungalow or numéro 5 tout en poursuivant mon discours.

-Les bungalows sont divisés en plusieurs quartiers : le quartier or pour les filles, le quartier argent pour les garçons et le quartier diamant pour le personnel en particulier. Le couvre-feu est à 19h00, presque personne ne le respecte mais si on se fait pécho par un surveillant ou un prof on prend cher généralement. Hum…je pense que je t’ai dit le principal à savoir.

Nous voici enfin arrivées à la destination prévue. Le bungalow or numéro 5. Toujours le bagage en main, je me retourne vers elle pour lui dire un sourire sincère aux lèvres.

-Voilà mademoiselle boussole cassée, le bungalow or numéro 5 ! Normalement le strict nécessaire est présent à l’intérieur alors pas d’inquiétude à avoir si tu aurais oublié quelque chose. Ah oui c’est vrai, il n’y a pas de douche dedans. Donc si tu veux te faire propre, les douches non-mixtes sont à ta disposition un peu plus loin vers là-bas.

Je pointe du doigt le fameux bâtiment où se trouvent les douches à ma camarade de classe, histoire qu’elle s’en souvienne et qu’elle ne se perde pas en route pour aller se laver, ça serait con quand même. Puis sur un ton amical, je lui dis.

-T’as besoin d’aide pour emménager ou je te laisse tranquille ?

Je ne sais pas comment est l’intérieur de son bungalow. Enfin je sais quels meubles y sont installés mais est-ce que c’est propre ? Là est la question. Car si personne n’y a mis les pieds pendant un moment, la poussière a dû s’accumuler. Et si elle me demande de l’aider à ranger, ce n’est pas ma tasse de thé mais alors vraiment pas. Il suffit de regarder l’état de ma chambre pour s’en rendre compte. Je vis dans un bordel quotidien et ça me suffit amplement. Je n’ai jamais aimé ranger, j’ai toujours préféré la cuisine. Je ne peux pas être un cordon bleu et une pro de rangement en même temps, c’est juste impossible. Mais oui c’est ça Aria, essaye de te donner bonne conscience. Bref, de toute façon je ne m’attends pas à ce qu’elle m’accueil chez elle, j’opterai plus à ce qu’elle me demande de déguerpir au plus vite. Même si elle ne veut pas de mon aide, elle pourrait m’offrir un verre pour la générosité dont j’ai fait preuve, non ? Bon j’avoue j’ai trop soif alors je l’espère du fond du cœur. Mais il ne faut pas rêver, elle serait plus du genre à me laisser crever de soif, au lieu de me donner un verre d’eau vu que je suis une femme. Tant pis, je boirai un coup dans mes quartiers.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Tu m'veux quoi toi? Suite ~ [PV Aiden]

MessageSujet: Re: Tu m'veux quoi toi? Suite ~ [PV Aiden] Lun 2 Juin - 11:32
Mon côté lunatique avait encore frappé il faut croire. Car après lui avoir donné un méchant coup de poing, lui avoir parlé comme de la merde, j’avais finalement fini par me calmer et lui demander des trucs sur l’école. Tout ça sur un ton plutôt doux. Nous étions donc arrivés dans le quartier des bungalows. J’espère ainsi avoir mes réponses aux questions et surtout qu’elle puisse m’éclairer un peu sur le règlement qu’il s’y passe ici. Je sais juste que je dois faire attention aux surveillants, surtout quand le couvre-feu est dépassé mais ça. Comme dans toutes les écoles j’ai envie de dire. Fin bref.

-Les bungalows sont plutôt grands oui. Tu as de la place pour un lit, un bureau et plusieurs armoires par personne. Si tu as demandé à être seule, il n’y a pas de raison que tu ais un invité surprise dans ton bungalow.

Et bien, et bien, en voilà une chose surprenante que j’apprends. Une grande chambre donc. Oui, je compare ça à une chambre. Ça fait moins de chichi qu’un bungalow mais bref. J’apprends donc que j’aurais certainement plusieurs armoires également. Et la chose me rassura ; je n’aurais pas d’invité surprise, tant mieux. Personne ne sait de quoi je suis capable quand je me transforme en démon de minuit. Mon jumeau en a d’ailleurs déjà fait l’expérience, une fois.

-Pour les chambres, on demande à chaque étudiant de choisir entre être seul, partager sa chambre avec une autre personne ou deux autres selon ses préférences. Les personnes sont choisies au hasard ou alors on peut remplir un formulaire pour être avec une personne que l’on préfère. Mais il faut savoir que les chambres ne sont pas mixtes pour éviter les débordements. Donc oui on peut être en collocation si on le souhaite.

Aria continua alors son explication ; oui je pense bien qu’il est préférable que les bungalows ne soient pas mixtes… Mais à présent, je comprends un peu le système des demandes de chambres et s’il veut donc être en colocation ou pas. Pour ma part, c’était d’entrée de jeu que je serais seule. Je déteste déjà la gente féminine, qu’est-ce que j’irais foutre avec une colocataire sérieusement ? La pauvre, je la plaindrais vraiment. Elle se prendrait mes foudres toute la journée et je doute même qu’elle aurait réussi à ressortir vivante de ma piaule. Regardant les alentours, je remarquais que les bungalows avaient tous la même couleur, à l’extérieur. Est-ce que c’est voulu ou ? La demoiselle m’en apporta la réponse tout de suite après m’être posée cette question.

-Les bungalows sont divisés en plusieurs quartiers : le quartier or pour les filles, le quartier argent pour les garçons et le quartier diamant pour le personnel en particulier. Le couvre-feu est à 19h00, presque personne ne le respecte mais si on se fait pécho par un surveillant ou un prof on prend cher généralement. Hum…je pense que je t’ai dit le principal à savoir.

Okay donc c’est tout à fait normal étant donné que nous, nous sommes le quartier Or. Le quartier des plus forts comme on dit. Bref, donc, les garçons c’est argent et le personnel, diamant. Hm, après m’avoir donné l’heure exacte du couvre feu et le fait qu’on peut prendre cher si on se fait chopper, me donne encore plus envie d’enfreindre les règles. Puis continuant de marcher, nous nous étions arrêtées devant le bungalow qui portait le numéro 5. Ah et bien, c’est donc le mien ça.

-Voilà mademoiselle boussole cassée, le bungalow or numéro 5 ! Normalement le strict nécessaire est présent à l’intérieur alors pas d’inquiétude à avoir si tu aurais oublié quelque chose. Ah oui c’est vrai, il n’y a pas de douche dedans. Donc si tu veux te faire propre, les douches non-mixtes sont à ta disposition un peu plus loin vers là-bas.

Attends, j’ai bien entendu… Erf, il va falloir que j’aille dans le bâtiment qu’elle vient de m’indiquer pour aller me doucher. Zut, on se croirait au camping là. Je l’avais laissé parler, je n’avais rien dis jusqu’alors et alors que je pensais que ce serait bon, et que je comptais la congédier gentiment pour une fois et ainsi prendre mes marques. Elle reprit la parole.

-T’as besoin d’aide pour emménager ou je te laisse tranquille ?

Me demandant si j’avais besoin d’aide… Halala, non je sais me débrouiller seule. Mais bon, on va dire que je ne suis pas une chienne non plus, donc je peux bien faire un petit effort pour que l’on s’entende à peu près bien. Et également la remercier de m’avoir amené jusque là. Même si je déteste être gentille ! La regardant, n’en oubliant pas que j’étais redevenue calme et gentille même face à une femme, je pris la parole d’un ton presque amical.

« Je te remercie mais pas besoin d’aide. Je n’ai pas grand-chose de toute manière. Et je prends note de toutes les informations que tu viens de me donner. Et arrête de m'appeler Boussole Cassée, je vais vraiment finir par garder ce surnom... »

Je ne suis pas bavarde non plus, faut pas m’en vouloir quoi. J’ouvris alors ma valise par la suite, une tonne de vêtements condensés et rangés sous un bordel nommés babioles en tout genre. Me souvenant d’un truc, j’allais voir si je n’avais rien à boire. Non pas que je commence à crever de soif non plus mais bon. Et là au grand bonheur, je vis deux bouteilles d’eau. Etant donné qu’Aria était toujours dans le coin, je pouvais bien être sympa et lui donner un truc à boire tout de même. Alors la regardant, je lui lançais une bouteille d’eau dessus.

« Tiens, je fais don de générosité. Après, que tu restes ou que tu retournes chez toi, je m’en fiche à vrai dire. Tant que tu ne me déranges pas pendant que je range mes affaires. »

Légèrement froide sur les bords mais ne dit-on pas que la nature revient au galop ? Et bien si. Et buvant une gorgée de ma bouteille, je me mis ensuite au travail pour ranger tout ça. Les vêtements furent rapidement rangés dans une armoire. Ensuite, j’avais des CDs qu’Alex m’avait passés, des photos de lui et moi, normal. Je l’aime mon jumeau, à en crever limite. Je suis quelqu’un de très maniaque et franchement, heureusement pour moi que je ne vis pas dans le désordre. Ça ne ferait qu’empirer mes accès de colère en fait. Disposant un cadre sur ma table de nuit, je mis les trois autres sur mon bureau et mes armoires. Puis je me retournais vers Aria.

« Je ne suis pas quelqu’un de très bavarde donc si tu veux rentrer, tu peux. Je ne te retiens absolument pas ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Tu m'veux quoi toi? Suite ~ [PV Aiden]

MessageSujet: Re: Tu m'veux quoi toi? Suite ~ [PV Aiden] Mer 4 Juin - 23:21
Attendant sa réponse, je regardais le ciel qui était aussi clair que mes yeux. Il fait vraiment beau aujourd’hui et la température n’est pas trop froide. C’est sûrement pour ça que j’ai aussi soif. Je soupire un instant, je tournais les talons pour aller me chercher à boire chez moi mais avant même que je ne bouge, la voix d’Aiden retentit. D’ailleurs, sa voix était presque amicale ? Je ne savais pas qu’elle pouvait prendre ce genre de tonalité.

-Je te remercie mais pas besoin d’aide. Je n’ai pas grand-chose de toute manière. Et je prends note de toutes les informations que tu viens de me donner. Et arrête de m'appeler Boussole Cassée, je vais vraiment finir par garder ce surnom...

Je souris à ses propos et je me retiens de rigoler. Pourquoi n’aime-t-elle pas ce surnom ? Il est très bien et correspond parfaitement au personnage. Je n’arrêterai pas de l’appeler comme ça, c’est certain. Pour moi c’est devenu son prénom limite et je ne compte pas le modifier. Elle va garder ce surnom pendant très longtemps, aussi longtemps que je reste en vie. Mais je ne préfère pas lui sortir ça, elle risquerait d’aller chercher la kalachnikov pour me faire un trou en plein milieu du front. Elle rentre sans plus tarder dans son bungalow et commence à déballer sa valise. Je la regarde sans un bruit puis je me dis qu’il serait peut-être mieux de m’en aller et la laisser ranger tout ça puisqu’elle n’a pas besoin de mon aide. Baillant librement, j’allais ouvrir la bouche pour lui dire au revoir quand soudain quelque chose arriva à toute vitesse vers moi. J’interceptai le projectile sans trop de mal et découvris une bouteille d’eau.

- Tiens, je fais don de générosité. Après, que tu restes ou que tu retournes chez toi, je m’en fiche à vrai dire. Tant que tu ne me déranges pas pendant que je range mes affaires.

-Euh…merci ?

Elle appelle ça de la générosité ? C’est la moindre des choses wesh ! Attends je l’accompagne jusqu’ici puis je lui explique bien gentiment tout ce qu’il y a à savoir sur le fonctionnement des bungalows alors c’est la moindre des choses de me donner à boire, non ? Je soupir un instant avant de me décider de rester, m’asseyant sur le lit silencieusement. Elle avait repris sa voix glaciale, je n’avais pourtant rien fait de mal. Ça doit être sa façon d’être. Je me demande ce qui a pu lui forger un tel caractère. La raison de son dégoût pour les femmes, sa mère aurait eu un impact sur la création du mur de glace qui a pris place au sein de son caractère ? Je bois une gorgée d’eau après cette nouvelle question qui m’intéresse.

Toujours sans un mot, j’observe boussole cassée qui range tout son bordel dans les étagères à disposition. CD, vêtements, photos, chaque objet avait une place qui lui était réservée. On dirait bien que boussole cassée est une maniaque de rangement. Si elle voyait ma chambre…elle aurait pété vite fait un câble. Lorsqu’elle déposa un cadre sur la table de chevet tout près de moi, mon attention se porta dessus.

-Je ne suis pas quelqu’un de très bavarde donc si tu veux rentrer, tu peux. Je ne te retiens absolument pas !

Je ne l’écoutais qu’à moitié. Je saisi le cadre qui venait d’être placé puis je le regardais avec attention. C’est donc lui son fameux jumeau ? Je souris en remarquant que les autres photos qu’elle avait disposées un peu partout dans la chambre étaient toute avec le même visage dessus : celui de son jumeau. Gardant mes yeux sur le cadre je pris enfin la parole, un sourire sincère aux lèvres.

-Tu as l’air de beaucoup apprécier ton frère…

Je m’arrête un instant dans mes propos. Aiden est à l’internat Kyrie mais son frère non. Je pense ça parce que s’il aurait été là, elle serait avec lui en ce moment, c’est certain. Elle doit tenir énormément à lui et être séparée de lui à dû lui faire un choc terrible. Ça doit être dur pour elle d’être loin de lui. Enfin bref, ça se trouve qu’il n’est pas aussi loin que ça alors il faut que j’arrête de me faire des films. Et puis je n’ai pas à me mêler de ça. Je dépose le cadre à sa place pour fixer désormais Aiden tout en reprenant la parole.

-Dit moi, qu’a tu fais pour te retrouver à l’internat Kyrie et surtout en classe A-4 ?

Oui c’est vrai ça, j’étais assez curieuse de savoir les délits qu’elle avait bien pu commettre pour arriver ici. Mais ce n’est pas la seule chose dont je veux connaitre la réponse. J’ai beaucoup d’interrogations qui me viennent à l’esprit à propos de cette fille. Je veux en apprendre plus sur elle-même si elle n’est pas du tout bavarde et encore moins quand ça la concerne j’imagine. Mais qui ne tente rien n’a rien n’est-ce pas ? Je laisse un léger blanc avant de me lancer.

-Tout à l’heure tu m’as dit que ta mère était responsable de ta phobie des femmes…que s’est-il passé ?

Je commence à me demander si je n’étais pas aller un peu loin dans les questions. C’est vrai quoi, si elle m’a juste parlé de sa mère tout à l’heure c’est qu’elle ne veut pas m’en dire plus. Avant qu’elle ne réponde à cette dernière question je lui dis d’un ton calme.

-Si tu n’as pas envie de répondre boussole cassée, ce n'est pas grave. Je comprends bien qu’il y a des sujets dont on n’a pas forcément envie d’aborder. Il y a des personnes qui aiment se confier, d’autre qui préfère garder enfoui au plus profond d’eux les souvenirs d’un passé plus ou moins sombre.

Je me laisse tomber à la renverse sur le lit. Dos sur le matelas, je fixe le plafond. Je me rends compte que j’ai souvent un moment en mode « philosophie de la vie » quand je parle. C’est devenu une habitude ce truc.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Tu m'veux quoi toi? Suite ~ [PV Aiden]

MessageSujet: Re: Tu m'veux quoi toi? Suite ~ [PV Aiden] Jeu 5 Juin - 14:08
Je terminais de ranger rapidement mes affaires afin de pouvoir me reposer tranquillement et surtout d’appeler mon frère, pour la seconde fois de la journée. Puis la voix d’Aria se fit entendre, tandis qu’elle avait un cadre de photo en sa possession.

-Tu as l’air de beaucoup apprécier ton frère…

Je soupirais ne disant rien mais je déteste que l’on touche mes affaires. Seul mon frère a le droit. M’enfin bref, elle constate cela ; effectivement, c’est toute ma vie si je puis dire. Mais je ne dis rien sur le moment. Terminant le rangement de mes toutes dernières affaires. A savoir le couteau que j’ai réussi à planquer dans mes affaires jusqu’à maintenant et deux seringues. Les deux seules qui me restaient. Je ne vais vraiment pas faire long feu avec ça moi…

Mais bon heureusement, que j’ai toujours mon paquet de cigarette. C’est déjà ça si je puis dire. Après avoir tout rangé correctement, je finis par jeter un œil sur Miss qui ne semblait pas vouloir bouger d’ici. Tss… en fait, j’aurais peut-être du la congédier un peu plus rapidement. Non, je ne supporte vraiment pas avoir quelqu’un du même sexe que moi dans la même pièce. Je n’ose même pas imaginer comment vont se passer les journées de cours. Oh certes, je vais bien sécher la plupart du temps, il ne faut pas rêver pour que j’y mette les pieds mais bon, je risque toutefois et ce, certainement souvent, de me prendre des heures de colles. Donc au final, il faudrait que je fasse acte de présence au moins une fois par semaine, et ce pour mon plus grand malheur.

-Dit moi, qu’a tu fais pour te retrouver à l’internat Kyrie et surtout en classe A-4 ?

Oh elle m’a l’air bien curieuse dis donc. Bon okay, je veux bien lui répondre à cette question car à vrai dire j’suis à moitié fière de ce que j’ai fais. Y’a juste pour l’histoire de la drogue où là par contre, j’en veux réellement au monde entier mis à part ça… J’aurais tellement voulu mettre fin à leur existence une bonne fois pour toutes. Sincèrement… peut-être que je me sentirais mieux, peut-être éviterais-je de vouloir à tout prix pleins de victimes pour m’amuser un peu avec eux. Je n’en sais rien et finalement, je m’en fiche un peu.

-Tout à l’heure tu m’as dit que ta mère était responsable de ta phobie des femmes…que s’est-il passé ?

Euh… je suis vraiment obligée de répondre à ce genre de questions ? Non, bien sûr que non et d’ailleurs de quoi elle se mêle hein, franchement. J’ai envie de lui balancer à la gueule je ne sais quoi pour qu’elle arrête avec ses questions mais ma conscience appelé Alex m’en empêche. Je serre juste les poings, essayant de me calmer tandis que sa voix retentit encore une fois.

-Si tu n’as pas envie de répondre boussole cassée, ce n'est pas grave. Je comprends bien qu’il y a des sujets dont on n’a pas forcément envie d’aborder. Il y a des personnes qui aiment se confier, d’autre qui préfère garder enfoui au plus profond d’eux les souvenirs d’un passé plus ou moins sombre.

Voilà, au moins elle a compris. Je ne vais pas être obligée de lui donner un coup de poing et la faire déguerpir au plus vite. C’est déjà ça. Je veux oublier toute cette partie de mon enfance et encore aujourd’hui. Mais bien sûr, c’est quasi impossible. La cicatrice que j’ai sur le bras qui ne s’en ira jamais et au combien, je fais tout pour la cacher et ne plus la voir… Celle-ci ne fait que me souvenir de ce jour où j’aurais pu les tuer si Alex ne m’en avait pas empêché. Bon par contre, un truc me gêne, le fait qu’elle s’est à moitié couchée sur mon lit. Hé ho merde quoi ! Tss me fait chier. M’enfin, bref. Je m’assis à terre en face d’elle ne voulant pas être trop proche non plus puis je pris la parole, regardant la photo de mon frère et moi. Celle que j’avais posée sur ma table de nuit.

« Effectivement je l’aime beaucoup… C’est toute ma vie, je dirais également. »

Je ne disais rien de plus à propos de mon frère jumeau et de notre relation très fusionnelle que l’on a. Il me manque, c’est certain mais je sais également qu’il n’est pas si loin que ça non plus alors ça me réconforte un peu. Juste chiant, ça fait à peine une demi-journée et j’ai déjà besoin de lui. Besoin de sa présence et de ses bras… Mais je ne vais pas montrer cette faiblesse. Je ne vais pas donner le plaisir à Aria de voir cette petite faiblesse, alors je me contentais de répondre à la question du pourquoi je me suis retrouvée ici. Je me mis subitement à rire d’un rire plutôt amer à vrai dire.

« Ah pourquoi je me suis retrouvée ici hein… Une histoire de drogue déjà, mais ça je n’avais pas vu venir le coup. Et ensuite… »

Marquant une légère pause, je penchais la tête sur le côté avec un sourire des plus psychopathe avant de rajouter.

« J’ai volontairement tenté de tuer mes parents vois-tu. »

Je ne parlais pas de ma cicatrice au poignet, et c’est tout ce qu’elle aura comme informations. Je ne suis pas du genre à dévoiler ma vie entière non plus. Alors, restant limite froide, je lui crachais ces paroles par la suite.

« Et effectivement, tu ne sauras rien de plus car c’était très déplacé de me demander pourquoi je déteste autant les femmes et qui plus est à cause de ma génitrice. Maintenant, si tu le veux bien, j’aimerais me reposer. Seule. »

Voilà comment je pouvais passer d’un ton limite amical à un ton des plus désagréables. Je ne peux pas dire que ce soit du au fait que je sois lunatique, c’est juste que lorsque l’on me demande des trucs très privé et qui me font ressasser des mauvais souvenirs, j’agis sur la défensive et je me ferme totalement. Une sorte de protection, disons. Je me levais par la suite puis m’approchais de la porte de ma chambre, l’ouvrant en faisant un signe de la main pour l’inviter à se congédier.

« Sympa pour ton aide maintenant Tchuss. »



[HRP : et voilà o/ Bon, là par contre Aiden ayant bien cassé Aria, je crois que ça annonce l'issue de notre rp ?]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Tu m'veux quoi toi? Suite ~ [PV Aiden]

MessageSujet: Re: Tu m'veux quoi toi? Suite ~ [PV Aiden] Mar 10 Juin - 14:44
Un silence s’installa dans la pièce après mes dires. Avoir évoquée sa mère est un point sensible de sa vie. J’en suis certaine maintenant, elle n’a pas répondu à ma question et l’atmosphère a littéralement changé à la suite du sujet abordé. Il faut vraiment que j’apprenne à me la fermer parfois. Avais-je eu tort de parler de sa génitrice ? Je commençais à me dire que le silence allait durer éternellement dans ce bungalow mais finalement elle se décida à prendre la parole.

-Effectivement je l’aime beaucoup… C’est toute ma vie, je dirais également.

Je relevai la tête pour l’apercevoir. Elle était assise en tailleur sur le sol, son regard porté sur la photo que j’avais pris un peu plus tôt. Son frère est toute sa vie... Puisqu’il n’est pas là, elle doit se sentir seule et veut sûrement le revoir le plus rapidement possible. C’est comme le pilier de sa vie. Mais si ce dernier s’effondre, qu’arrivera-t-il pour Aiden ? Un rire flippant sorti de la bouche de boussole cassée.

-Ah pourquoi je me suis retrouvée ici hein… Une histoire de drogue déjà, mais ça je n’avais pas vu venir le coup. Et ensuite…

La drogue, ce n’est qu’un délit minime. Elle ne peut pas se retrouver en A-4 avec juste de petites histoires de drogue. C’est impossible. Je me redresse sur le lit pour m’assoir. Mon regard est plongé dans le sien, je l’écoute sans un bruit. L’expression qu’elle affichait avait complétement changé. Désormais, elle ressemblait à ces tarés sortis tout droit d’un asile psychiatrique. Malgré ça, je ne baissai pas les yeux, je restais neutre face à son attitude terrifiante.

-J’ai volontairement tenté de tuer mes parents vois-tu.

Je me doutais d’une révélation comme celle-ci. Vu comment elle réagissait lorsque j’ai abordé le sujet « maman », ça ne m’aurait pas étonné qu’elle l’ait tuée. Par contre je pensais qu’elle n’avait rien contre son père. Elle en voudrait à ses deux parents ?

-Et effectivement, tu ne sauras rien de plus car c’était très déplacé de me demander pourquoi je déteste autant les femmes et qui plus est à cause de ma génitrice. Maintenant, si tu le veux bien, j’aimerais me reposer. Seule.

Elle est redevenue froide et ne m’en dira pas plus sur elle. Peu importe combien je serais insistante, elle ne parlera plus de son passé. Elle préfère le cacher au fond d’elle et ne plus le faire ressurgir. Est-ce que l’aurais blessé en essayant de lui faire ressasser son passé ? Je soupir un moment. Cette fille n’est pas du genre à dévoiler sa vie. Elle est renfermée sur elle-même et ne se confiera à personne. Enfin personne à part son frère j’imagine. Aiden s’est forgée une carapace en béton armé. Mais il n’y a-t-il aucune faille à cette défense ? Je souris un bref instant. Une carapace…je connais bien ça. On a beau se construire la plus dure des protections, il y aura toujours un endroit qui sera plus fragile que le autres. Chaque personne a une faiblesse et il suffit de tomber dessus pour briser le mur en mille morceaux. Je me lève de ma place pour me diriger vers la sortie où elle m’attendait depuis quelques secondes maintenant.

-Sympa pour ton aide maintenant Tchuss.

J’avance vers la porte sans expression particulière au visage. Je m’arrête de profil, au niveau de ma camarade pour prendre la parole sur un ton posé et sincère.

-Ne reste pas renfermer sur toi-même. Je ne sais pas combien de temps tu vas rester à l’internat mais ton frère n’est pas là. La solitude peut-être pesante alors ne sombre pas l’intérieur. C’est toujours plus sympathique d’être entouré d’amis fidèles que d’être seul, penses-y.

Je poursuis alors mes pas jusqu’à sortir complétement du bungalow. Grand sourire aux lèvres, je me retourne pour fixer la silhouette d’Aiden et lui dire d’une voix joyeuse, lui montrant un soutien-gorge ainsi que la petite culotte assortie.

-Merci pour le cadeau boussole cassée ! Très jolis sous-vêtements !

Je lui fis un clin d’œil avant de reprendre la route. Il fallait bien que je fasse un truc pervers avant de partir histoire de détendre un peu l’atmosphère pesante qui régnait dans cette chambre. Oulala, la prochaine fois que je croise Aiden, j’ai intérêt d’avoir un bouclier sur moi… C’est quand que je lui ai volé cet ensemble ? Je suis une experte pour voler, ne l’oubliez pas.


[HRP: Je m'excuse pour le temps de réponse, j'ai eu une semaine hyper chargée QwQ Donc, le rp est bien terminé, tu peux répondre aux actions d'Aria si tu le souhaites ou bien on en finit là, c'est toi qui voit ;p Il faudra qu'on réfléchisse à un lien pour nos persos qui pourra évoluer si on fait d'autres rps bien entendu ^^]
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Tu m'veux quoi toi? Suite ~ [PV Aiden]

MessageSujet: Re: Tu m'veux quoi toi? Suite ~ [PV Aiden] Jeu 12 Juin - 14:43
Je regardais la miss qui s’était arrêtée à mon niveau, soit juste avant la porte de mon bungalow. Que voulait-elle encore… Suis-je donc qu’un élément de foire pour elle ou quoi ?

-Ne reste pas renfermer sur toi-même. Je ne sais pas combien de temps tu vas rester à l’internat mais ton frère n’est pas là. La solitude peut-être pesante alors ne sombre pas l’intérieur. C’est toujours plus sympathique d’être entouré d’amis fidèles que d’être seul, penses-y.

Ouais ouais… à vrai dire, je m’en fiche un peu de ses paroles. Mon frère… lui est dans la ville. Je sais que je peux le voir quand je le veux – et encore – mais je m’en fiche. Pour l’instant, je ne veux pas me mêler aux autres. Et là, Aria se retourne pour me faire face et voyant son grand sourire, quelque chose me dit qu’il y a quelque chose de pas net derrière. Et là… le choc complet ! Je vois un de mes ensembles de sous-vêtements dans ses mains. Que… quand elle l’a prit cette sale p**e ?!

-Merci pour le cadeau boussole cassée ! Très jolis sous-vêtements !

Gonflant les joues, les poings resserrés… je n’avais qu’une envie, lui foutre son clin d’œil là où je pense. Mais malheureusement, elle ne me laissa pas le temps d’intervenir, se cassant rapidos.

"MES SOUS VETEMENTS SALE P**E ?!"

Si elle croit que ça va se passer comme ça. La prochaine fois que je la vois, je la tue. Et là imaginez le degré de colère que je peux bien avoir au fond de moi. Fin non, l’est remonté en surface mais bref imaginez bien à quel degré ma colère est.

Et bien, c’est simple, je suis sortie de ma chambre et je suis allée taper dans le mur du bâtiment des douches. Au moins, lui il est solide et tiendra certainement mieux que si je tapais dans les murs de mon bungalow. Et tout en tapant le mur comme une malade jusqu’à m’exploser les phalanges, j’ai commencé à l’insulter de tous les noms. Mes doigts en palpitaient et je pensais à toutes sortes de tortures que je pourrais lui affliger. Je la verrais bien avec des traces de coutures sur le visage. Rien que pour déformer sa petite gueule d’ange pas net tiens.

Je n’ai pu me calmer réellement que dans la fin de journée, avec un appel de mon jumeau pour savoir comment c’était passé ma première journée. Je m’en sors plutôt bien à part que je n’ai plus de mains pendant un moment mais bon…



FINI
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Tu m'veux quoi toi? Suite ~ [PV Aiden]

MessageSujet: Re: Tu m'veux quoi toi? Suite ~ [PV Aiden]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» • Tu veux quoi au juste ?
» Mais tu me veux quoi toi? [Pv Ueshii]
» sa veut dire quoi le onze montrealais quand on parle de impact
» Je ne veux plus jamais te parler !(Pv Digouuu)
» Heureuse de te connaître, tu veux être ma soeur de coeur ? {Emma}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: .:Archives:. :: Rp's terminés-