AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Messages : 57
Date d'inscription : 30/05/2014
Localisation : Dans son bureau avec une tasse de café.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Où elle est ma salle? {PV Basile Petit}

MessageSujet: Où elle est ma salle? {PV Basile Petit} Mar 24 Juin - 23:23




De l’impatience. Une grande impatience. Et peut-être un peu d’appréhension. Mais cela résumait bien mes sentiments du moment. J’avais déménagé sur Kyrie il y a de ça une semaine et depuis mon état d’esprit n’avait pas changé. Depuis le temps que je voulais exercer ce métier, toutes ces études pour enfin atteindre mon but : le poste d’éducateur n’attendait que moi à l’internat de l’île. Qu’est-ce que j’avais hâte ! J’avais dès à présent un logement, une carte de bus et mon premier jour d’éducateur qui m’attendaient. Après un petit quart d’heure de transport en commun, je découvre enfin mon lieu de travail. Il n’y avait pas à dire : c’était réellement une grande bâtisse.


« J’espère que je ne me perdrai pas… » Soupirais-je en descendant du véhicule, sacoche en main.


Je m’avance en faisant crisser le gravier sous mes pieds. J’ai l’impression que mon cœur bat la chamade et mon large sourire trahis bien mon humeur. En arrivant, plusieurs élèves me dévisagent et me pointent du doigt « C’est qui lui ? ». Je savais que chacun d’eux avaient intégré cette école à cause de leur passif plus ou moins trouble. Tant que je ne finis pas sous leur poing et leur lame, ça m’allait très bien.

Pour l’instant, je dois simplement trouver mon bureau, mon futur patron m'y attend pour signer les derniers papiers. Remontant mes lunettes sur le haut  de mon nez, je pénètre pour la première fois dans l’école. Comme je m’y attendais, l’endroit est immense. Le sol est tellement propre qu’il reflète la pièce et la poussière semble ne pas avoir sa place ici. Je reste un moment un peu ébahi en regardant partout autour de moi. On m’avait dit que l’établissement était récent mais je ne l’imaginais pas en si bon état au vu de ses fréquentations.

Peut-être que je devrais laisser mes préjugées de côté avec les cours théoriques ? Il est temps que je me forge mes propres principes. Ça serait plus juste vis-à-vis des élèves que j’allais côtoyer. Je n’avais pas le droit de les ranger dans des cases préconçues. Ils étaient tous différents après tout avec un passé et une personnalité qui leur étaient propre.


« Bon où est ce satané bureau ? »


Une fois l’admiration du lieu passé, je me dirige vers l’accueil afin de demander mon chemin. Il devait surement savoir non ? C’est leur boulot. Seulement, j’étais face à un problème de taille : la secrétaire de l’accueil avait décidé de se faire la malle me livrant à moi-même face à l’immensité de l’école. Comment j’allais faire à présent ?

Je balaye le hall du regard dans l’espoir de trouver un plan quelconque mais, malheureusement pour moi, rien. Super. Premier jour et déjà perdu. Je ne pouvais pas mieux commencer le job de mes rêves. Qu’allais-je faire maintenant ? Rester en chien de faïence ? Ça, pas question! Je devais arriver à l’heure et j’allais m’y tenir ! Je reprends ma sacoche à mes pieds et pars arpenter le hall dans l’espoir de trouver quelqu’un pour m’aider.





Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Où elle est ma salle? {PV Basile Petit}

MessageSujet: Re: Où elle est ma salle? {PV Basile Petit} Mer 25 Juin - 18:39
Ça faisait maintenant quelques jours que Basile était arrivé, deux ou trois, mais il n’avait pas encore eu le temps de faire le tour complet du pensionnat. Il avait vu, le hall, rapidement, ses appartements, et sa cuisine… Franchement, ce n’était pas grand-chose… Oui mais, mine de rien, il avait du travail… Lui qui avait toujours travaillé dans des restaurants se retrouvait un peu con à devoir faire un ou deux plats uniques pour nourrir une flopée de petites bouches de délinquants. C’est vrai que les quantités le perturbaient un peu, mais ses services étaient bien moins longs que ceux qu’il avait faits jusque-là. Merci l’emploi du temps des étudiants.

Bref, aujourd’hui serait son petit jour de visite, entre deux services. Le pensionnat était relativement récent, et très bien tenu… Même bien mieux tenu que son lycée quand il était plus jeune… Ça l’étonnait un peu, pourtant, les élèves de son lycée n’étaient pas réputés pour être turbulents, et il y avait quand même du stylo sur les murs, de chewing-gums collés un peu partout, et des autocollants bidons sur le sol. Ici, rien de tout ça, c’était nickel. Il se doutait que ce n’était pas grâce à une équipe de nettoyage bionique, du coup, c’est juste que les pensionnaires étaient très respectueux des lieux… Alors que certains devaient être là pour dégradation des biens publics…
Il y a quelque chose d’illogique là-dedans… Ou alors les punitions étaient mémorables… Ou ils étaient bien trop occupés à faire des choses bien pires…

C’est en réfléchissant à la propreté des lieux que ses jambes le menèrent dans le hall. Il n’y avait pas grand monde, mais le regard de Basile fut attiré par un homme avec sa petite mallette. Ah, lui, ce n’était pas un pensionnaire. Et vu son air un peu pommé, il débarquait tout juste.

Basile s’approcha de lui avant de l’interpeller de la voix de stentor.

– Bonjour. Je peux t’aider ?

Il se doutait que ce jeune homme devait être assez dérouté par les lieux et l’absence d’indications. Ça avait été son cas l’avant-veille, et heureusement qu’une élève était venue à son secours, il serait sinon resté planté là un bon moment.
Quel était son rôle à ce jeune homme ? Un pion ? Un prof ?? Basile était curieux, il rencontrait, en quelques sortes, un collègue, peut-être une personne avait laquelle il serait agréable de boire un café de temps en temps, et de râler sur le monde qui les entoure… Enfin, ça, c’était le genre de Basile, peut-être pas celui de cet homme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 57
Date d'inscription : 30/05/2014
Localisation : Dans son bureau avec une tasse de café.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Où elle est ma salle? {PV Basile Petit}

MessageSujet: Re: Où elle est ma salle? {PV Basile Petit} Mer 25 Juin - 20:57




Je devais impérativement arriver à l’heure. Un coup d’oeil à la montre sur mon poignet gauche m’annonce qu’il me reste encore une heure. C’était mieux que rien mais, tout de même… Pourquoi rien ne se passe jamais comme prévu ? La loi de Murphy reste immuable... A croire que c’est le destin de chaque homme de subir « l’emmerdement maximum ». Néanmoins je devais positiver : j’avais bien assez de temps pour retrouver ma salle. Mais comment m’y prendre ? Il devait bien y avoir un secrétariat quelque part non ? Oui un secrétariat, quelle bonne idée ! Seulement…


« Je ne sais pas où il se trouve non plus… »


Bon, oublions le secrétariat. Je devais trouver un adulte : professeur, surveillant, agent d’entretien, … Qu’importe ! Il me fallait une personne en mesure de me renseigner.


« Bonjour, je peux t’aider ? »


Ces paroles me firent sortir de mes pensées en un sursaut. Hébété de ma réaction disproportionnée et irraisonnée, je me retourne vers mon interlocuteur à la voix grave. Je découvre face à moi un homme un peu plus grand que moi avec pour signe distinctif une épaisse barbe. Qui  pouvait-il bien être ? Un parent d’élève qui sortirait d’une convocation peut être ? Rha méchant Warren ! J’ai dit que j’arrêtais les préjugés ! Soudain, mon cerveau tilta et une lueur s’afficha alors dans mes yeux : Enfin un adulte ! Comme quoi, les prières ont tendance à s’exaucer mine de rien. Il suffisait de demander. Tout sourire, je prends la parole à mon tour pour m’adresser à, je l’espère, mon futur sauveur.


« Bonjour Monsieur. Oui j’ai absolument besoin de votre aide ! Je cherche quelqu’un pour me renseigner. Sauriez-vous où se trouve les bureaux des éducateurs s’il vous plait ? Impossible de savoir où ils se trouvent. » Déclarais-je avec mon léger accent anglais.


En attendant sa réponse je me mis à le détailler. L’inconnu était impossible à rater avec sa carrure imposante, comment avais-je pu ne pas le remarquer auparavant ? Je ferai peut être bien de vérifier la correction de mes lunettes… Au premier abord il semblait bien peu amical, mais à bien y regarder, ses cheveux hirsutes semblaient avoir un certain ordre et ses yeux bleus semblait doux. Je résumerais tout de même  le physique de l’inconnu par celui d’un homme bien viril mais sous ses airs de dur à cuire, j’avais incontestablement affaire à quelqu’un de vraiment gentil.

La preuve : il m’avait apostrophé pour m’offrir son aide alors que je n’avais encore rien demandé, si ça ce n'est pas de l'altruisme pur. Soudain, je me rendis compte que je m’étais peut être montré impoli. Je lui demandais un service alors qu’on ne se connaissait ni d’Adam ni d’Eve. Je passe alors ma sacoche dans ma main gauche et lui tends l’autre.


« Excusez-moi je ne me suis pas présenté. Je me prénomme Warren Connor, je suis le nouvel éducateur de l’établissement… Enfin si j’arrive à l’heure à cette fameuse salle… » Terminais-je la mine attristée.




Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Où elle est ma salle? {PV Basile Petit}

MessageSujet: Re: Où elle est ma salle? {PV Basile Petit} Ven 27 Juin - 20:37
Le jeune homme sursauta quand Basile lui proposa son aide, et bien qu’il n’eut en aucun cas l’envie de se moquer, le bond que le nouvel arrivant venait de faire le fit sourire. Il mit un certain temps à lui répondre, mais le grizzli patientait, relativement souriant, bien que son sourire soit rapidement absorbé par sa barbe.

Il cherchait donc le bureau des éducateurs ? Le seul problème, c’est que Basile était bien mal placé pour l’aider… Oui, a vrai dire, il ne pourrait que le ralentir… Quoi que…
Il avait passé un bon moment au secrétariat son premier jour, et on lui avait donné suffisamment de papiers pour qu’il en recouvre tous les murs de son bungalow. Les petites secrétaires pourraient peut-être lui indiquer le chemin.

– Je n’ai pas la moindre idée d’où est le bureau des éducateurs… Mais, je sais où est le secrétariat. Ça peut-put-être t’aider…

Basile se demandait comment on pouvait décider de devenir éducateur. D’un autre côté, lui, à part son fils, il n’était bon à rien avec les enfants ou les jeunes… Il faisait peur à la moitié, et l’autre moitié tentait de lui tenir tête pour se prouver je ne sais quoi. Pourtant, Basile, en prenant dans le sens du poil, ça passe tout seul.
Le jeune homme se présenta, et le cuistot se rendit compte qu’il avait été plutôt rustre en ne s’annonçant même pas avant de venir lui parler, mais il aurait l’occasion de se reprendre.

– Enchanté Warren. Je m’appelle Basile, et je suis cuisinier ici depuis hier seulement, du coup, je dois être aussi pommé que toi dans le pensionnat…

Lui avait eu la chance de tomber sur un élève qui s’était montrée charmante avec lui et lui avait servi de guide. D’ailleurs, ça l’avait étonné de se retrouver si bien accueillie par la pensionnaire d’un établissement pour délinquants. Et après s’être renseigné sur ce qu’elle lui avait dit, elle était dans la classe des délits les plus importants… Franchement, il était encore perplexe sur le jour de son arrivée.

– Qu’est-ce qui t’as poussé à devenir éducateur ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 57
Date d'inscription : 30/05/2014
Localisation : Dans son bureau avec une tasse de café.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Où elle est ma salle? {PV Basile Petit}

MessageSujet: Re: Où elle est ma salle? {PV Basile Petit} Mar 1 Juil - 8:45




L’homme face à moi me sourit. J’eus du mal à déterminer si c’était un sourire amusé ou compréhensif. Surement compréhensif. Pourquoi se moquerait-il de moi ? Après lui avoir expliqué mon problème il sembla avoir la même idée : il fallait aller vers le secrétariat. Là-bas ils avaient les réponses, c’était certain. Au moins j’avais la chance d’avoir rencontré quelqu’un qui semblait être sur la même longueur d’onde que moi, ça me faisait plaisir.

Peu après, l’inconnu se présenta à son tour comme étant Basile, le nouveau chef cuisinier de l’établissement. Cela veut dire que l’ancien est parti. Je me demande bien pourquoi. J’espère qu’il ne s’était rien passé de grave et qu’il était juste parti à la retraite ou quelque chose comme ça. Pour être honnête je m’attendais encore à des histoires dues aux élèves. Pourquoi n’arrivais-je pas à m’enlever ces satanés préjugés de l'esprit?

Vivement que je rencontre personnellement ces étudiants afin que je me fasse ma propre opinion. L'amical géant barbu m’avoua par la suite que lui aussi venait tout juste d’arriver à son poste la veille. Si au moins il connaissait le secrétariat c’était déjà ça. Il faudra que je pense à y demander un plan, ça pourrait être utile par la suite…


« Qu’est-ce qui t’as poussé à devenir éducateur ? »


La question de mon interlocuteur me tira une nouvelle fois de mes réflexions. Je pensais trop décidément... Pourquoi je voulais être éducateur ? C’était étrange de me poser cette question alors que l’on vient à peine de se rencontrer. Était-il réellement intéressé par mon récit ou voulait-il tuer le temps jusqu’à notre arrivée au secrétariat ? Quelque chose me dit que Basile n’était pas ce genre de personne. J'étais certain que, s’il me demandait ça, ma « vocation » avait piqué sa curiosité. J’ai alors décidé de lui répondre honnêtement.


« C’est un long récit pas très palpitant mais si je devais le résumer, je dirai que le destin m’a mis sur cette voie : voir ces enfants désemparés face à leurs conditions de vie, les voir essayer de lutter sans s’en sortir… Ce n’était pas de la pitié que j’avais pour eux. Seulement quand j’ai vu ça, je me suis dit que je n’avais pas le droit de rester les bras croisés à les regarder. Je devais les aider du mieux que je le pouvais. Ils sont jeunes, ils ont toute la vie devant eux. Ils n’ont pas à la gâcher pour des conneries de jeunesse comme du vandalisme ou de la drogue. Je veux les remettre sur le bon chemin et leur montrer que la vie leur offre une chance de se reconstruire et qu’ils doivent la saisir. »


Réalisant soudain que mon monologue devenait rasoir, je me tus et détourna mon regard encore empreint de cette lueur qui en disait long. Mon métier me passionnait. C’était une évidence. Peut-être lui donnais-je une image trop idéaliste ? Pourtant il ne me semblait pas. Ma sœur me disait souvent que j’étais un « gamin bien naïf vivant dans un monde de Bisounours ». Après tout elle avait surement raison. Je devrais être un peu plus lucide.

Par réflexe, je réajuste mes lunettes puis décide de détourner la conversation. Mon bon samaritain devait surement avoir une histoire lui aussi. Je lui adresse alors un sourire et prends l’initiative de le tutoyer à mon tour.


« Et toi ? Comment es-tu devenu chef cuisinier ici ? »





Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Où elle est ma salle? {PV Basile Petit}

MessageSujet: Re: Où elle est ma salle? {PV Basile Petit} Dim 6 Juil - 12:23
Warren semblait être ce genre d’homme qui réfléchit beaucoup, voir trop, tout le temps… Tout le contraire de Basile, mais il devait bien apprendre à connaitre ses collègues non ? Et puis, il était vraiment curieux de savoir ce qui l’avait poussé à travailler ici. Il avait hâte qu’il sorte de ses pensées pour lui raconter son histoire.

Le sourire du cuistot se perdu dans sa barbe quand l’éducateur prit la parole. Il le regardé, assez concentré, tentant de comprendre les motivations du jeune homme. Il semblait bien idéaliste. Basile était plutôt d’accord avec le fait de laisser une seconde chance aux petits vandales légèrement drogués, mais il ne semblait pas faire de différence pour les meurtriers ou violeurs… Mais il semblait ne pas y avoir pensé, ou alors, il faisait fis de ça…
Basile ne posa pas le doigt là-dessus, il préférait le voir idéaliste pour le moment, on verrait bien comment il évoluerait. En tous cas, Basile, depuis hier, n’avait pas eu de problème, et c’était fait accueillir comme un roi par une mignonette petit pensionnaire.

Warren lui retourna sa question. Tient, il avait justement dut y répondre pour Aria la vieille. Sa réponse ne serait surement pas aussi satisfaisante qu’elle le devrait. Lui n’avait pas la noble vocation de rendre le monde meilleure pour une minorité dans le besoin.

Avant de lui répondre, il fit un geste de main, invitant Warren à le suivre sur le chemin du secrétariat. Autant marcher pendant qu’ils faisaient connaissance.

– Mes raisons ne sont pas aussi nobles que les tiennes. J’avais un bon poste dans un grand restaurant, mais suite à mon divorce, j’ai quitté la région pour m’éloigner de mon ex-femme qui faisait la compta dans ce resto. Alors qu’il parlait, il passait sa main sur son visage, gratouillant sa barbe. Je suis descendu sur Marseille, j’ai trouvé un boulot dans un resto de plage. Je faisais des grillades toute la journée, ça me plaisait pas. Une de mes frangines m’a parlé du pensionnat, et j’ai postulé.

Voilà, son histoire semblait bien banale à côté des motivations de Warren. D’ailleurs, le temps qu’il lui raconte cela, ils étaient arrivés devant le secrétariat. Basile le lui montra de la main.

– On y est. Si ça te dérange pas, je vais t’attendre. J’aimerais visiter le pensionnat, si tu arrives à leur soutirer un plan, ça serait pratique.

Le ton de sa voix semblait sans appel, mais c’était son côté ours naturel. S’il refusait, Basile s’en irait pas vexé le moins du monde. Le problème, c’est qu’il n’avait jamais le ton qu’il fallait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 57
Date d'inscription : 30/05/2014
Localisation : Dans son bureau avec une tasse de café.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Où elle est ma salle? {PV Basile Petit}

MessageSujet: Re: Où elle est ma salle? {PV Basile Petit} Lun 7 Juil - 18:24



Marchant aux côtés de mon comparse, il me compta son histoire comme demandé. Je ne lâchais pas un seul de ces mots, subjugué par ses paroles et par sa facilité à aborder sa vie personnelle aux gens qu’il venait à peine de rencontrer. Je venais certes de faire pareil néanmoins,  mais j’avais bien l’air stupide avec mes envies et mes rêves absurdes en comparaison. Je le savais que j’aurai du me taire.Très rapidement, nous arrivâmes face au secrétariat mettant ainsi fin à mon malaise et me permettant de retrouver mes priorités : c’est-à-dire un plan de l’école !


« On y est. Si ça te dérange pas, je vais t’attendre. J’aimerais visiter le pensionnat, si tu arrives à leur soutirer un plan, ça serait pratique. »  M’interpella Basile d’un air grave.


Intérieurement, cela me fit sourire. Il y avait de quoi rire avec son décalage entre ses airs abrupts et sa personnalité altruiste. Ça avait surement dut créer plusieurs situations de quiproquo dans le passé où il aurait involontairement intimidé son interlocuteur. Pour ma part il n’en était rien, j’en savais assez pour savoir que ce n’était pas quelqu’un dont il fallait se protéger ou autre. J’avais un grand sentiment d’empathie pour cet homme qui m’était encore inconnu il y a peu mais son aide m’avait été tellement précieuse que je me vois mal le détester.


« Pas de soucis. Si tu le veux bien, je souhaiterai faire cette visite avec toi après mon entretien aux bureaux des éducateurs. Il faut absolument que je prenne mes marques ici. »


C’est en lui adressant un dernier sourire, un signe amical de la main et une promesse de retrouvailles prochaines que je le quitte en poussant la porte la lourde porte de teck qui arborait fièrement une plaque dorée sur laquelle était inscrite « Secrétariat ». Au moins, j’étais sûr de ne pas me tromper.  La fameuse salle d’administration possédait un parquet luisant sur lequel les chaussures à talons des nombreuses femmes travaillant ici se répondaient dans un brouhaha très vite pénible. C’est presque timidement que je m’engage dans un couloir menant aux différents bureaux du secrétariat. En passant devant une salle, une femme de la conta’ m’interpelle.

Je me présente alors gentiment à elle et lui explique que, non, je ne suis pas un parent d’élève perdu. Je suis un éducateur perdu ! La femme m’adresse alors un sourire amusé avant de me confier à son collègue. Ce dernier m’indiqua enfin ma salle tant convoitée et fut assez aimable pour me donner deux plans du bâtiment. Je repars reconnaissant et la boule de stresse dans mon ventre s’envole.


« Tiens Basile, j’ai réussi à avoir un plan pour toi. Je serai donc ici ; lui dis-je en désignant le bureau des éducateurs ; je te rejoindrai après mon  entretien si tu le veux bien. Je te propose de se retrouver de nouveau dans le hall pour ne pas se perdre dès le début ou alors à la cafétéria si je tarde pour le repas. Mais je serai là dans une ou deux heures, je suppose… »


En parlant d’heure, je jette un rapide coup d’œil à ma montre et me mords la lèvre. Je suis officiellement en retard. Pour la première bonne impression c’est loupé, rha ! Comme on dit, ça craint… Je ne devais pas perdre plus de temps. Pour être sur de ne pas perdre Basile, je lui glisse ma carte de visite avec mon numéro dessus. Il pourra toujours m’appeler pour que l’on puisse se retrouver après coup au moins.


« Je dois y aller, à plus tard ! »


Un air paniqué affiché sur le visage et une mince pellicule de sueur sur le front enlèvent le peu de confiance retrouvée que je venais d’acquérir. Je saisis fermement ma sacoche et commence à piquer un sprint vers ma salle de rendez-vous.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 410
Date d'inscription : 28/04/2014
Age : 20
Localisation : France.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Où elle est ma salle? {PV Basile Petit}

MessageSujet: Re: Où elle est ma salle? {PV Basile Petit} Lun 18 Aoû - 15:34
UP ?

Si votre RP est abandonné ou terminé merci de le renseigner ici.
Si il n'y a pas de réponse dans une semaine, je le déplace dans les archives.
Ce sera à vous de m'envoyer un message si vous souhaitez le continuer.

Merci
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Où elle est ma salle? {PV Basile Petit}

MessageSujet: Re: Où elle est ma salle? {PV Basile Petit}
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Chambre à disposition
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Salle des Professeurs
» Petit oubli en salle...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: .:Archives:. :: Rp's inachevés-