AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : In WONDERLAND.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Et si t'essayais d'être sympa, juste cette fois? [Pv Damon]

MessageSujet: Et si t'essayais d'être sympa, juste cette fois? [Pv Damon] Mar 8 Juil - 20:54
> Lundi, 7h40.



Sa fait maintenant quelques semaines que je suis ici. Dans cet internat. Les gens ont tous quelque chose à se reprocher, et pourtant la plus part d'entre eux parait jovial. Je ne comprends pas. Est-ce que quelqu'un les attend ? Est-ce qu'ils ont endroit où retourner ? Assise dans le noir le plus total, je songe. La seule source de lumière provient de mon téléphone qui éclaire mon visage. Mes yeux sont figeaient sur l'écran, des photos défilent sur celui-ci. Certaines me glacent le sang, d'autre me font sourire. La nostalgie revient encore et toujours à l'assaut. Quelques larmes coulent sur mes joues pâles. Un murmure puis un soupir. Je suis désolée, Idune. Mes pupilles se dirigent lentement vers le coin droit de l'écran. 7h50. Je vais être en retard, c'est sûr. Après quelques secondes de répit, je me lève en direction de la porte. Je prends mon téléphone, l'enfonçant dans la poche de mon pantalon. En marchant, je passe devant l'unique miroir de cette chambre, apercevant la rougeur de mes yeux, le maquillage qui avait coulé, et l'état général de mon visage, je soupire. Mes doigts glissent sur le bord de mes yeux pour essuyer le noir ayant dégouliné. J'attrape un élastique pour attacher mes cheveux rapidement sans vraiment me soucier de la beauté de ma coiffure. Je ne pris même pas la peine de mettre mes lentilles, aujourd'hui mes yeux resteront bleus.

Je sors après avoir attrapé mon sac au passage, la lumière agresse mes pupilles. Je ferme les yeux et râle légèrement. Puis je me dirige vers les salles de classe. Pendant mon incroyable expédition, je sens mon téléphone s'affolait dans ma poche, je m'arrête, et le sors. Un nouveau message ? D'un numéro que je n'ai pas enregistré de plus. J'ouvre le sms, je le lis et mon visage se ferme.

"Tout est ta faute."

Cette simple phrase. Bien sur, je pourrais faire comme ci, je ne comprenais pas, mais je comprends. Et c'est trop dur de supporter ça. Que fais-je répondre ? Rien. Si cette personne trouve cela amusant, alors qu'elle s'amuse. Je serre rageusement le cellulaire dans ma main tout en grimaçant. Relâchant la pression que j'exerce sur l'appareil quelques secondes après, je reprends ma marche. Puis, de nouveau, un sms. J'agis de la même façon que précédemment.

"Lève-toi, et marche."

Là, c'est trop. Je balance le mobile le long d'un mur, il frappe le mur et tombe, mais ne se déboîte pas. La batterie est toujours à sa place. Je me laisse glisser le long de la paroi qui était derrière moi. Le flot de larmes reprend, encore et toujours. Je murmure de multiples insultes dans ma langue natale. J'en peux plus. Je sanglote comme une enfant pendant plusieurs minutes, j'ai mal. Je veux fuir de cet internat, retrouver ma sœur. Mais où est-elle.. Sont-ils rentrés en Norvège ? Mon esprit construit un plan fou d'évasion alors que mes pleurs ne cessent pas. Dans ce silence religieux, ils résonnent. L'écho' de mes sanglots est brisé par un vibreur, encore. Je redresse la tête, fixant l'appareil. J'hésite, m'approchant à pas lent. Mais je finis par craquer.

"Pourquoi te lamentes-tu, Ryoko ? C'est trop tard à présent."

Je bloque directement l'objet sans vraiment avoir de réaction, j'en peux plus. Mes yeux me brûlent, ils sont rouges. Ne parlons pas du maquillage. Je range l'appareil dans ma poche, reprends mon sac et continue de marcher vers le cours de philo' qui m'attend. J'essuie a maintes et mainte reprise mes yeux, tout en marchant rapidement, de toute façon, je ne pourrais pas cacher mes larmes, alors a quoi bon. J'arrive enfin, la voix du prof' raisonne dans le couloir. Je souffle longuement puis me racle la gorge pour qu'elle soit le plus clair possible. Je frappe, l'enseignant me regarde d'un air étrange, entre interrogation et mécontentement.

"Mlle? Puis-je connaitre la cause de votre retard ?"

Question habituelle venant d'un prof' qui pense que son cours aura un quelconque intérêt. Je me force à sourire, plaçant ma main droite sur mon poignet gauche et cherchant les mots juste pour répondre sans me tromper de langue.

"Une panne de réveil. Et puis, je ne suis pas ancienne ici, alors je ne connais pas encore très bien l'établissement vous savez.."

Il va jamais gober ça. Je vais me faire déchirer..

"D'accord, allez vous asseoir. À côté de Mr. Walker."

Pourquoi ? Pourquoi est-ce qu'on s'acharne sur moi aujourd'hui. Damon, ce mec. Dans le fond, il ne semblait pas méchant. Mais il avait une façon de parler et d'agir que je ne pouvais pas supporter. Je sens que je vais passer une heure.. Mémorable. J'avance dans les rangs sans regarder quiconque, non, même Aria. Je n'ai pas envie de croiser son regard en étant dans un état si désastreux. Une fois près de Damon, je m'assois. Je pose mon sac contre le pied de la table, je jette un rapide coup d'œil à mon voisin de table. Je redoute sa première remarque, il ne pourra sûrement pas s'empêcher d'être désobligeant. Je fixe ensuite mon regard sur le prof', non, je ne l'écoute pas. Mon esprit cherche juste à fuir. Les regards des gens de ma classe me gênent comme jamais, j'ai l'impression qu'ils me détaillent tous. Putain, Ryoko, reprends-toi.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Et si t'essayais d'être sympa, juste cette fois? [Pv Damon]

MessageSujet: Re: Et si t'essayais d'être sympa, juste cette fois? [Pv Damon] Mar 8 Juil - 23:58
6h30. Réveil brutal après un putain de cauchemar. Je regardais quel jour on était depuis mon lit pour enfin comprendre qu'on était Lundi... Foutue semaine qui commence, j'en avais plus que marre de cet établissement, des mêmes connards que je voyais a longueur de journées et des cours dont j'ai dépassé le niveau depuis bien longtemps...
Me relevant doucement de mon lit, je me dirigeais vers la salle de bain afin de me passer un peu d'eau sur le visage pour mieux me réveiller.
Douche longue, puis petit déj' rapide tout en pensant a des conneries qui me traversaient l'esprit. Je regardais l'heure il était autour 7h40, fallait se préparer et y aller. Enfilant rapidos comme a mon habitude une veste noire avec des formes rouges dessus, un pantalon noir et des rangers tout en prenant mon vieux sac je me dirigeais vers la classe.

Tout en traînant mes pieds j'arrivais bientôt au bâtiment principal, autour de moi d'autres personnes se dirigeaient chacune vers leurs classes respectives. Les mains dans les poches j’avançais tranquillement vers notre salle de cours, une fois arrivé je n'étais pas dans les premiers mais j'arrivais tout de même a l'heure, je n'aimais pas être en retard.
Devant moi toujours les mêmes personnes, la plupart m'insupportais, je ne leur adressait pas la parole. Je me contentais de suivre les cours et de ne pas leur parler. Je m'arrangeais toujours à être solitaire sur une table afin qu'on me les brise pas. J'en avais trouvé une au fond de la classe et elle m'allait très bien.

Une quinzaine de minutes plus tard, le cours avait commencé, je me contentais de regarder par la fenêtre, étrangement cette fois-ci le ciel était gris et me démoralisait encore plus. Le cours quant a lui semblait avoir commencé depuis une éternité... Chacun s'occupait comme il le pouvait.
Quelques instants plus tard on toqua a la porte, une étudiante en retard, Ryoko, une nana que je connaissais pas vraiment mais je ne l'aimais pas non plus, je lui parlais pas et je m'en tapais d'elle. Je ne l'avais même pas regardé lorsqu'elle était rentrée je n'avais même pas pris la peine de la regarder. Je me contentais toujours de regarder par la fenêtre en attendant que l'heure passe.

Au bout d'un certain moment j'ai pu entendre mon nom, et Ryoko qui se dirigeait vers moi, putain elle allait s'asseoir a coté de moi sérieusement ça allait chier !
Cependant contre toute attente en regardant son visage, je voyais ses yeux tout rouges et une expression triste se diriger vers moi. Une fois assise elle tourna sa tête vers moi, je n'avais rien dis sur le coup, je l'avais fermé, étrangement j'avais pas envie de la rabaisser encore plus.
Petit a petit toute la classe se retournait vers nous pour l'observer, d'une part ça me faisait chier moi, et de l'autre si moi je rabaissais pas Ryoko, alors les autres n'avaient pas a le faire non plus.
Croisant mes bras et prenant un ton agressif en m'adressant a toute la classe.

"La prochaine ou le prochain qui se retourne vers notre direction je le fait saigner."

Un grand silence eut lieu, le professeur quant à lui fit semblant de rien entendre et poursuivit son cours. Le reste du cours fut long mais passa finalement assez vite. Vers la fin du cours j'ai parlé a Ryoko car je voulais savoir ce qu'il se passait.

"Une fois le cours terminé, t'as intérêt a rester et m'expliquer ce qui ne va pas, crois pas que ce que j'ai fais je l'ai fais pour toi tout à l'heure."

Naturellement que je l'avais fais pour éviter les regards sur elle, mais j'avais ma fierté a garder et je voulais pas commencer a propager une réputation de protecteur, après toutes les conneries que j'avais fais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 49
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : In WONDERLAND.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Et si t'essayais d'être sympa, juste cette fois? [Pv Damon]

MessageSujet: Re: Et si t'essayais d'être sympa, juste cette fois? [Pv Damon] Mer 9 Juil - 22:14
L'enseignant continuait de baratiner les élèves qui pour certains l'écouter sans broncher. Les mots qu'il assemblait pour former des phrases étaient plus que dérisoire. Je ne l'écoutais pas vraiment. Mes yeux étaient fixés sur lui dans l'espoir de faire disparaître les regards des autres, leurs murmures insultants et blessants. Mais bien sur, j'étais une nouvelle fois dans le faux. La méchanceté humaine n'a donc aucune limite? Une migraine vint frapper ma tête. Mes yeux se plissèrent avant que mes mains viennent se poser sur mes tempes. Les yeux rivaient sur la table, j'ai cette envie incontrôlable de sortir d'ici. Je fouillai au fond de moi pour trouver le courage de me lever quand soudain.

"La prochaine ou le prochain qui se retourne vers notre direction, je le fais saigner."

Damon ? Je relève le regard dans sa direction. Sans vraiment comprendre, je sens les regards fuir à une vitesse incroyable. Puis plus rien, même les murmures avaient cessé. Les minutes continuaient de passer, pour moi, c'était lent. Trop lent. J'avais besoin d'air, besoin de souffler, de fumer. Le prof' continuait encore et encore de déblatérer. J'avais sorti une feuille, je gribouillais des trucs qui ne ressemblaient à rien. J'écrivais des phrases en Norvégien, je récitais une chanson dans ma tête, essayant par tous les moyens de sortir de cette salle. Physiquement, j'étais là. Mais mentalement, c'était autre chose.

En étant concentrée sur ma récitation, je n'entendais plus rien. Le silence, enfin, un peu de calme. Mes yeux se ferment, cela soulage mes pupilles irritaient par les larmes. Mon esprit avait enfin trouvé un peu de repos, cette sensation me manquait tellement.

"Une fois le cours terminé, t'a intérêt à rester et m'expliquer ce qui ne va pas, ne crois pas que ce que j'ai fait je l'ai fais pour toi tout à l'heure."

Mes yeux s'ouvrent presque brutalement. En quoi est-ce que ça peut le concerner ? Qu'est-ce qu'il veut ? Que je me confie ? Je n'ai vraiment pas envie. Mais c'est Damon, il ne lâchera pas l'affaire. Il serait même surement prêt à me cogner pour que je parle. Je le fixe avec une expression d'incompréhension totale, quelle idiote. Je voulais tenir tête à ce mec, mais maintenant qu'il m'a vu dans cet état, c'est foutu. Il nie et dit que ce n'est pas pour moi, mais je sais que tu n'es pas si mauvais, Damon. Tu as fait un effort, j'en ferais un.

"Ma vie t'intéresse maintenant ? Je te raconterai tout si tu le veux vraiment. Et concernant ce qui c'est passé en début de cours, je sais que ce n'est pas pour moi que tu l'as fait. Ne t'en fais pas, ta réputation ne serra pas entacher par ma faute."

Les dernières minutes passent, la cloche retentit. Dans un mouvement de précipitation, je prends mon sac et sors de la salle. Je ne vais pas fausser compagnie à Damon, je me suis juste mis un peu à l'écart en l'attendant. Ma main s'enfonce dans ma poche, pour en sortir mon téléphone. J'hésite longuement avant de taper le code de sécurité. Je vois les icônes s'affolaient, un mms, 2 sms, un appel manqué, rien qu'ça? Et comme par hasard, toujours ce même numéro. Je ne peux pas prendre le risque de fondre en larmes devant Damon. Cet enfoiré d'inconnu attendra. J'inspire profondément, tournant la tête vers la porte de la salle. Serrant ce maudit téléphone dans ma main. Dépêche-toi, Damon. Ma souffrance ne peut attendre aussi longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 410
Date d'inscription : 28/04/2014
Age : 20
Localisation : France.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Et si t'essayais d'être sympa, juste cette fois? [Pv Damon]

MessageSujet: Re: Et si t'essayais d'être sympa, juste cette fois? [Pv Damon] Lun 18 Aoû - 15:33
UP ?

Si votre RP est abandonné ou terminé merci de le renseigner ici.
Si il n'y a pas de réponse dans une semaine, je le déplace dans les archives.
Ce sera à vous de m'envoyer un message si vous souhaitez le continuer.

Merci
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Et si t'essayais d'être sympa, juste cette fois? [Pv Damon]

MessageSujet: Re: Et si t'essayais d'être sympa, juste cette fois? [Pv Damon]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une p'tite vidéo sympa sur le Shako...
» [Tutoriel] Une gourde sympa à faire.
» ptite video sympa
» Un calendrier de bureau sympa et gratuit
» sympa la collègue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: .:Archives:. :: Rp's inachevés-