AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

" Invité "
avatar
Who am i !

Un film d'horreur ? feat. Aria. Empty

Un film d'horreur ? feat. Aria.

MessageSujet: Un film d'horreur ? feat. Aria. Un film d'horreur ? feat. Aria. EmptyVen 11 Juil - 22:28
Après son dernier message, j'ai verrouillé mon portable, l'ai jeter sur mon lit d'un geste souple. Je me suis alors dirigée vers la salle de bain, j'ai fais glisser le simple bout de ficelle que j'ai sur les fesses, j'ai fais couler l'eau, me suis glisser dessous et j'ai laisser couler l'eau sur mon dos. La tête baissée, les yeux fermée, je me suis savonnée, et j'ai lavé mes cheveux. J'ai ensuite enroulé ma serviette autour de mon corps, elle était trop petite, elle cachait a peine ce qui devait devait rester caché, m'en rendant compte je l'ai utilisé pour me sécher les cheveux et je l'ai laisser tombé a mes pieds, et je me suis avancé vers ma penderie j'ai pris un vieux T-shirt que j'avais volé a mon ex, un vieux machins super confortable à effigie du groupe Nirvana. J'ai mis la première culotte qui passait sous ma mains, et suis allé devant le miroir, me suis regardé, et j'ai mis un peu de mascara, histoire de ne pas être trop fade.

Je me suis chaussé de mes DocMartens, j'ai pris mon portable, et j'ai ouvert la conversation pour connaitre le numéro de bungalow de me rendez-vous, sauf qu'elle ne me l'avait pas dit, et je ne lui avais pas demandé. En clair je devais chercher pars moi même... Bien, allons nous amuser.

Je suis sortie, ma clé dans une main, mon portable dans l'autre, et des élastiques aux bras et mon film d'horreur préféré, un film d'horreur, L'Exorciste plus précisément. Après avoir sécurisé ma "maison", je suis allé dans le bungalow le plus proche, il y avait de la lumière, j'ai regardé par la fenêtre, deux filles "s'amusaient", deux jeune apprenties a ce que je vois, l'envie e leurs apprendre la vie et le bonheur me traversa l'esprit, mais après avoir vue leurs visage, je me reconcentré sur Aria et ses fesses. Le bungalow suivant était sans lumière, j'ai quand même regardé par la fenêtre histoire d'être sure. Une nana moche dormait paisiblement dans une position pour le moins particulière... J'ai vite détournée le regard son corps peu avantageux me dégouttait. Le même scenaroi pour le bungalow suivant mais une nana plus sexy voir carrément canon dormait dans une position malheureusement pour moi normal", on aurai dit un petit bébé en fait, enfin comme j'aime pas les bébés...

Le bungalow suivant est bien celui d'Aria, j'avais reconnue ses long cheveux blonds et son visage. Elle est belle. Je me suis postée devant la porte et j'ai toqué, une fois. Et j'ai attendue. J'avais beau être une sens gène pour certains, j'étais bien élevée, enfin non, mais j'avais quelque principes, dont celui de ne pas rentré dans une maison sans invitation, comme les vampires, sauf que j'y été pas contrainte. Enfin toujours est-il que j'ai patiemment attendue Aria, mon film a la mains, je ne savais pas si il lui plairait, mais bon, on verra. L'attente se prolongeant a plus de 5 secondes, ce qui fait plutôt long étant donné que je n'ai frappé qu'une fois et qu'en général ça interpelle les gens. Je me suis donc dis qu'elle n'avait peut-être pas entendue, ou qu'elle n'ouvrait pas aux inconnues, sachant qu'elle ne pouvait pas voir derrière les portes, enfin je crois.

- C'est moi.
Revenir en haut Aller en bas
Aria Mizako
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Un film d'horreur ? feat. Aria. Empty

Un film d'horreur ? feat. Aria.

MessageSujet: Re: Un film d'horreur ? feat. Aria. Un film d'horreur ? feat. Aria. EmptyMar 15 Juil - 16:15
Le soir s’était installé dans mon bungalow depuis un moment déjà. Ma tête enfouit dans l’oreiller, j’avais une flemme énorme et il n’était vraiment pas question que je me bouge. Me demandant quelle heure il était à présent, j’ouvris les yeux doucement, pour regarder le réveil posé sur la table de chevet. Il était 1h00 passé et je venais de proposer à Gwyneth de regarder un film. Mais qu’est-ce qu’il m’avait pris de lui proposer ça ? Cette fille est vraiment étrange et je crois que j’ai envie de la cerner un peu plus. Oui c’est vrai, elle est imprévisible comme meuf ! J’esquisse un léger rire avant de me lever, réveillant par la même occasion Yukiatsu.

-Désolée p’tite boule de poils, mais il va y avoir quelqu’un à la maison aujourd’hui.

Le petit chaton se mit à bailler tout en s’étirant, puis il se dirigea vers son bol d’eau. Ça ne fait que quelque jour que j’ai recueilli ce petit chaton cependant, il est déjà habitué à tout le bungalow. Maintenant c’est chez lui et il a l’air plutôt heureux. Et puis c’est lui qui m’a suivi jusqu’ici. En y pensant, c’est lorsque j’ai rencontré Yuki que j’ai rencontré Gwyneth. Cette dernière ne semble pas beaucoup apprécier les chats d’ailleurs. Enfin pas celui-là en tout cas. La lumière qui annonçait que j’avais un nouveau sms attira mon attention. Prenant l’appareil en main, je consultais alors le nouveau message. Barbe à papa m’avait répondu positivement mais le « je préfère pratiquer » me resta en tête. J’espère que je ne me suis pas encore mise dans une galère dont j’ai le secret. Oui c’est vrai ça, j’ai le don pour m’embarquer dans des histoires pas possibles ! Disons que je ne m’ennuis pas comme ça.

Soupirant un grand coup, je me dirigeais vers le « coin cuisine » pour faire du pop-corn. Sortant un saladier où je mis les grains de maïs encore durs, je le recouvris d’un papier étirable où je fis quelques trous avec la fourchette. Et hop c’est parti, au micro-ondes ! Attendant patiemment la fin de la cuisson, je réfléchissais au film qu’on pourrait regarder. J’en ai vu pas mal des films, alors je ne sais pas du tout quoi choisir… Je pense que l’idéal, c’est de la laisser choisir elle, comme ça basta ! Et aussi, préfère-t-elle le pop-corn salé ou sucré ? Je lui demanderai quand elle sera là. Pour le moment, je vais les laisser nature. La sonnerie du micro-ondes, me tira de mes pensées. Sortant le sel et le sucre sur le comptoir, je déposai le saladier à proximité avant de retourner vers mon lit. Allumant mon ordi portable - car non, je n’ai pas de télé -, je le disposai sur le lit, de façon à ce qu’il soit au milieu de nous deux pour un bon visionnage du film.

Après plusieurs minutes, tout était plus ou moins installé, il ne manquait plus que Barbe à papa. J’espère qu’elle a mis quelque chose de plus chaud qu’un petit string. Moi j’étais avec un grand t-shirt blanc, gagné lors d’une compète de volley, m’arrivant à la moitié des cuisses, ainsi qu’une culotte. J’étais en pyjama quoi. Oh c’est bon, j’ai déjà fait l’effort de mettre quelque chose sur le dos ! Je soupirai à nouveau. Jetant un œil dans mon bungalow, je constatais que c’était un vrai bordel à l’intérieur. Des bouteilles qui ne sont pas que d’eau, jonchent le sol. Des vêtements mis en boule garnissent aussi le sol, agrémenté de papier en tout genre. Bon ça ne ressemble pas non plus à une déchèterie, qu’on se mette d’accord, mais c’est vraiment pas rangé quoi. Tant pis, ce n’est pas comme si je recevais le Président de la République ! Et puis même pour lui, je ne rangerai pas ma chambre.

Un miaulement retentit soudain dans la pièce. Regardant l’auteur de ce petit cri, je vis Yukiatsu devant la porte, me fixant avec attention.

-Elle est arrivée, c’est ça ?

Il me répondit avec un miaulement. Ce chaton est vraiment génial, c’est moi qui vous le dis ! Me dirigeant vers la porte, j’ouvris cette dernière pour apercevoir Barbe à papa. Depuis combien de temps attendait-elle ?

-Tu sais que tu aurais pu rentrer directement, la porte n’était pas fermée. La politesse n’est pas ton truc en plus si j’ai bien compris.

Je lui dis cela avec un sourire provocateur au visage. Je ne peux pas m’empêcher de chercher la merde. Lui faisant signe de rentrer dans la pièce, je fermai la porte derrière elle, me dirigeant vers le côté cuisine, la laissant vers la chambre. Arrivée devant le saladier rempli de maïs soufflés, je lui demandai en parlant assez fort pour qu’elle puisse m’entendre.

-Tu préfères pop-corn salé ou sucré, Barbe à papa ?

Attendant sa réponse, je repris la parole pour lui dire d’un ton amical.

-C’est quoi le DVD que t’as dans la main ?

En lui ouvrant la porte, j’avais cru reconnaitre le boitier d’un DVD, mais je n’ai pas eu le temps de voir de quel film il s’agissait. Oh et puis zut, elle peut mettre ce qu’elle veut, je ne suis pas du tout compliquée question film.

-Fais comme chez toi, y a l’ordi sur le lit, tu peux mettre ton DVD.
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
avatar
Who am i !

Un film d'horreur ? feat. Aria. Empty

Un film d'horreur ? feat. Aria.

MessageSujet: Re: Un film d'horreur ? feat. Aria. Un film d'horreur ? feat. Aria. EmptyJeu 17 Juil - 21:46
Toujours en train de patienté je commençais à me demandé si je ne m'étais pas trompé de bungalow, je m’apprêtais à revérifié, lorsque la porte s'ouvrit sur Aria, une Aria visiblement très motivé, en même temps c'était compréhensif quand on voyait l'heure ! Tout le monde ne peut pas tenir jusqu'à 01:00 du mat comme si il était 16h... Elle était "habillé" avec un big T-shirt blanc, et... c'est tout, OK, pyjama alors. Elle me dit que j'aurai pue rentré directement, remarquant que la politesse n'était pas mon fort, ce qui m'agaça, ok j'étais pas la fille la plus polie de monde, mais de la à pensé que je rentrerai chez quelqu'un comme ça, sans frappé, c'était mal me connaitre, bizarrement il y avait des choses que je ne me permettais pas, et que je ne supportais pas, comme ça par exemple.

- J'ai des principes. Ai-je dis froidement, je voyais déjà les remarques venir, je suis anglaise je te rappel, j'ai des manières et je suis bizarrement "bien élevé". Ai-je dis avec des guillemets. T'as pas remarqué mon accent ?

Elle me demanda ensuite si je préférais les popo-corns sucrés ou salés.

- Sucrés, mais fais chauffer le su- Nan je vais le faire. Je voulais lui expliqué, mais je me suis rappelé que je ne savais pas expliqué clairement mais pensées aux gens, j'ai donc pris les choses en mains.
Je suis rentré dans la pièce, elle m'avais e toute façon invité a enté, et m'avais dit de mettre mon DVD dans son ordi, pas de télé, tiens, j'ai juste jeté la boite sur son lit, à côté de l'ordi, et me suis dirigé vers la partie cuisine, on avait tous le même modèle de bungalow, donc je savais où c'était. Sur le plant de travail, se trouvait le bocal avec les pops-corns, ils sentaient bon ! Le petit chats m'avait suivit, mais était vite retourné vers sa nouvelle maîtresse, elle l'a ramené, pas possible, il avait un nom ce truc ? Je l'ai fixé un moment, il restait mignon, pouilleux, mais mignon, pas autant que Lostey, mais mignon, pendant cet échange de regard passionnant entre cette boule poiles et moi, je me suis mise à recherché dans ma réserve de nom pour animaux, un nom qui lui irait bien, mais rien ne venue a pars Le pouilleux, si je sortais ça a Aria, elle allait mal le prendre et j'avais faim, pas le temps pour les prise de bec, je me suis donc retourné avec désintérêt vers la nourriture. Le sucre était devant moi, j'ai ouvert un placard, et suis directement tombé sur une petite casserole, y en avait pas des masses. Je l'ai mise sur le feu, et j'ai versé un peu de sucre dans la casserole, j'ai touché le bocal, il était encore un peu chaud, donc ça irai, le sucre fondait un peu, j'ai attendue qu'il le soit complètement et j'ai mis un peu d'eau dedans, comme ça il ne durcirai pas, et éteint le feu, le temps qu'il refroidisse je me suis lavé les mains, puis j'ai versé le caramel dans les pops-corns, et j'ai mélangé avec les mains. J'avais fait ça mécaniquement, on le faisait tout le temps avec mon père, je connaissais la technique par cœur, et j'adorais faire ça, quand j'ai fini, j'ai apporté les bol sur le lit et j'ai mis le film.

- C'est un film d'horreur, je sais pas si tu aimes, mais bon, j'ai pris le premier qui venait. Et tu vas voir les pops-corns sont super, c'est une vielle recette de famille. Ai-je dis en la regardant, fière de lui faire découvrir cette merveille.

Je ne savais pas ce qu'elle avait fait pendant que je m'occupais des pops-corns, quand je fais a mangé, même de simple pops-corns, rien ne pouvais me détourné de ce que je faisais, même un contact physique, un peu comme une transe.
Revenir en haut Aller en bas
Aria Mizako
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Un film d'horreur ? feat. Aria. Empty

Un film d'horreur ? feat. Aria.

MessageSujet: Re: Un film d'horreur ? feat. Aria. Un film d'horreur ? feat. Aria. EmptyVen 18 Juil - 17:13
Sans vraiment poser des questions sur elle, j’ai appris quelques informations supplémentaires sur la fameuse barbe à papa. Elle était donc anglaise et se disait « bien élevée ». M’ouais, j’ai des doutes sur le terme bien élevée moi. Disons juste qu’elle a certain principe de bonne manière. Pour ce qui est de sa nationalité, c’est vrai qu’elle avait un accent assez prononcé en plus. Mais je n’avais pas vraiment fait attention dans le passé. Ensuite, mademoiselle me dit qu’elle préfère le pop-corn sucré. Apparemment nous avons les mêmes goûts, ou en tout cas sur les pop-corn. Ils ont toujours été meilleurs sucré que salé. Mettre du sel sur ces gâteries est un véritable gâchis. Bien entendu, chacun ses goûts.

Le sucre en main, je m’apprêtais à remplir le saladier mais elle me coupa dans mon élan et prit les choses en mains. Elle m’avait demandé de la laisser faire, et bien soit. Yukiatsu était venu se frotter contre mes jambes mais regard était tourné vers cette gamine aux cheveux roses qui se croyait chez elle. Se servant dans mes placards pour y sortir une casserole qu’elle déposa direct sur le feu, je me doutais de ce qu’elle entreprenait de faire. Je la regarde, sans bruit, faire son caramel avec brio. Elle sait y faire, ça c’est clair. Mine de rien, faire un caramel parfait est très difficile. Il ne doit pas être no trop liquide, ni trop dure, car sa consistance change son goût, et ce n’est pas simple de verser du caramel dure sur pop-corn. Bref, un sourire apparut sur mon visage en voyant la concentration dont elle faisait preuve, pour confectionner son caramel. Elle semble apprécier la cuisine, une future membre pour mon club de cuisine ? Oui ça pourrait le faire. Bien garder cette idée en tête.
Le pop-corn était prêt et on ne tarda pas à s’installer sur le lit. Le film inséré dans l’ordi, barbe à papa prit la parole.

-C'est un film d'horreur, je sais pas si tu aimes, mais bon, j'ai pris le premier qui venait. Et tu vas voir les pops-corns sont super, c'est une vielle recette de famille.

Elle semblait heureuse et rempli de ferté après ses mots. J’esquissai un rire en la voyant comme ça. C’est exactement moi lorsque je fais un plat réussi. Je pris alors deux trois pop-corn que je portais directement dans ma bouche, histoire de goûter la fameuse recette familiale. Après les avoir avalés, je restai silencieuse un instant, avant de plonger mon regard dans celui de ma camarade.

-Ils sont excellents !

J’étais sincère dans mes propos. Je sais que ce ne sont que des pop-corn mais je pense qu’elle sait s’y faire en cuisine. Réfléchissant un instant, tout en la regardant, je repris la parole d’un ton calme, le sourire aux lèvres.

-Depuis que je t’ai vu faire ton caramel, je me dis que tu sais te débrouiller en cuisine. Enfin, peut-être que je me trompe, mais…ça te dirait de rejoindre le club de cuisine ?

Je ne savais pas du tout comment elle allait réagir face à cette question. Peu importe sa réponse je respecterai sa décision.

-En ce qui concerne les films d’horreurs, j’aime bien en regarder de temps en temps, alors ça me va.

Reportant mon regard sur l’écran de l’ordi portable, je visionnais le film sans vraiment le visionner. Enfaite, je repensais aux sms qu’elle m’avait envoyés plus tôt. « …il y a quelque chose chez moi qui fait que je brise le cœur des personne que j’ose aimer. », de quoi pouvait-elle bien parler ? Mes yeux reviennent se poser sur barbe à papa. La regardant avec attention, je me disais que ça ne devait pas être quelque chose de physique. Elle est belle et je ne parle pas que de sa poitrine. Bref, pas de pensées perverses ! Détournant le regard, je viens de nouveau me concentrer sur le film. L’exorciste…c’est censé faire peur ? Un film sur les pigeons fait bien plus peur que ça !
Revenir en haut Aller en bas
Allie C. Skydink
Messages : 410
Date d'inscription : 28/04/2014
Age : 22
Localisation : France.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Un film d'horreur ? feat. Aria. Empty

Un film d'horreur ? feat. Aria.

MessageSujet: Re: Un film d'horreur ? feat. Aria. Un film d'horreur ? feat. Aria. EmptySam 30 Aoû - 15:22
UP ?

Si votre RP est abandonné ou terminé merci de le renseigner ici.
Si il n'y a pas de réponse dans une semaine, je le déplace dans les archives.
Ce sera à vous de m'envoyer un message si vous souhaitez le continuer.

Merci
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Un film d'horreur ? feat. Aria. Empty

Un film d'horreur ? feat. Aria.

MessageSujet: Re: Un film d'horreur ? feat. Aria. Un film d'horreur ? feat. Aria. Empty
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le meillleur film d'horreur
» As' ❧ Si un soir vous vous sentez seul, metter un film d'horreur normalement 30 minutes après vous allez vous sentir moins seul
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Un film : Appaloosa. Une éthique : Emerson.
» Film sur Ayrton Senna

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Un film d'horreur ? feat. Aria. 7qyl :: .:Archives:. :: Rp's inachevés-