AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 18/09/2014
Localisation : Dans ton cul.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Les fantômes ? Cela n'existe pas ! [Terminé]

MessageSujet: Les fantômes ? Cela n'existe pas ! [Terminé] Mar 7 Oct - 20:54


LOOK EVERYONE THIS IS WHAT HATRED LOOKS LIKE WHAT IT DOES WHEN IT CATCHES A HOLD ON YOU IT'S EATING ME ALIVE & FEAR AND ANGER ONLY MAKE IT GROW FASTER
Tu t'ennuyais. Tu t'ennuyais à mourir. Tu n'avais rien à faire. Pas de livres à lire, ni de devoir à faire. En bref, c'était une journée banale, merdique même. Tu quittas ton lit avec peine, traînant les pieds jusqu'à la fenêtre. Le temps n'était pas si mauvais, c'était l’automne. Le temps était maussade, mais la température restait clémente. Tu avais entendus des rumeurs dernièrement, des rumeurs sur une maison délabrée, qui serait hantée. Tu avais envie de la visiter, pour te moquer de ces idiots trop craintifs. Franchement, le surnaturel, sa n'existait que dans les livres. Tu te dirigeas alors vers ton armoire, afin de troquer ton pyjama contre un pull, et une jupe. Tu n'oublias de mettre un collant, ainsi qu'une écharpe. Il faisait frisquet tout de même. Tu te rendis vers la soit-disant "maison hantée" d'un pas lent et désintéressé. Cela était juste une distraction, un moyen de trouver de nouveaux souffre-douleurs, tu n'étais pas franchement motivée pour visiter une simple demeure abandonnée.


L’extérieur n'était pas en si piteux état, même si les plantes n'étaient plus entretenues depuis des lustres. Mais, tu n'étais pas une admiratrice de la nature. Tu passas vite ton chemin, avant de pénétrer dans la maison. Tout de suite, cela était beaucoup moins propre. Les meubles semblaient dépérir, tandis q'une épaisse couche de poussière les recouvraient. Tu continuas d'avancer, tout en te retenant d'éternuer. D'ailleurs, tu aurais mieux fais de regarder devant toi, au lieu de fixer le plancher délabré. En effet, tu te cognas contre quelque chose, de visiblement humain, d'un ton froid, tu marmonnas :


- Tu peux pas faire gaffe quand tu marches, imbécile.



C'est toi qui était en faute, mais peu importe. Tu avais trop de fierté pour te l'avouer, trop de fierté pour t'excuser. Tu relevas la tête, fixant le pauvre étudiant d'un regard noir. Bizarre, on dirait Hadès. Mais, qu'est qu'il foutrait là ?! Il te détestait, il n'était sûrement pas venu te rendre visite. Tu reculas légèrement. Tu t'étais toujours instauré une distance entre toi et ton frère.


- Hadès... Qu'est que tu fous là ? Tu rends visite à Yuki ?



C'était l'explication la plus plausible, enfin pour toi :


- J'sais où est sa chambre, je peux te l'indiquer sans problème.



Oui, tu cherchais à fuir. Parce que tu avais trop peur de sa réaction, trop peur qu'il te rejette encore.


CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 04/10/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Les fantômes ? Cela n'existe pas ! [Terminé]

MessageSujet: Re: Les fantômes ? Cela n'existe pas ! [Terminé] Mar 7 Oct - 22:08


« Quand on danse avec la mort, c'est elle qui mène la danse. »
Qu'est-ce que tu faisais ici déjà ? Ah oui, comme d'habitude, tu es en train de jouer. Tu ne peux pas te séparer de ton portable Hadès . Puis franchement, pourquoi venir dans une vieille demeure délabrée ? Tu peux pas rester chez toi . Enfin bon...
Tu te dirigeas vers la sortie, c'est bien beau de s'amuser, mais tu peux pas te faire que ça. En voulant passer la porte, tu percutas quelque chose. Une humaine ? Effectivement, c'était ta sœur. Enfin... Et forcément, il fallut qu'elle commence à t'insulter. On ne va pas la changer après tout.

- Hadès... Qu'est que tu fous là . Tu rends visite à Yuki .
- Moi ? Je passais par la pourquoi ?

Tu pouvais pas lui dire que tu venais souvent ici jouer. Qui te dit qu'elle n'allait pas t'engueuler. Elle en serait capable.

- J'sais où est sa chambre, je peux te l'indiquer sans problème.
- En aucun cas j'allais le voir. Je rentrais juste à l'internat.

Tu commenças à sortir de l'habitation. Tu espérais juste qu'elle ne te suive pas. Ce serait bien trop dur pour toi de rester froid avec elle. Mais après tout, ça faisait bien longtemps que tu ne l'avais pas vue.

- Bouarf. Tu veux aller manger quelque chose ?



CODE (coffee) MEI SUR APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 18/09/2014
Localisation : Dans ton cul.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Les fantômes ? Cela n'existe pas ! [Terminé]

MessageSujet: Re: Les fantômes ? Cela n'existe pas ! [Terminé] Mar 7 Oct - 22:24


LOOK EVERYONE THIS IS WHAT HATRED LOOKS LIKE WHAT IT DOES WHEN IT CATCHES A HOLD ON YOU IT'S EATING ME ALIVE & FEAR AND ANGER ONLY MAKE IT GROW FASTER
Hadès... Ton cher et tendre Hadès... Enfin, tu le revoyais... Il t'avait tellement manqué. Cependant, tu gardas toujours cette marge de sécurité que tu t'étais toi-même imposé. Mais, tu le quittas pas des yeux. Qu'est qu'ils étaient envoûtants les yeux d'Hadès, il n'avait pas changé, vraiment pas. Tu avais de t'approcher de plus prêt, de toucher son épaisse chevelure, frôler sa peau blême. Néanmoins, tu ne le dis pas. Tu avais bien trop peur de sa réaction, il allait te repousser c'est sûr. Il ne changeait pas Hadès, il était toujours fidèle à lui-même. Toujours aussi froid à ton égard, la distance qui vous séparait n'était pas bien grande, mais on aurait pensé que des milliers d"années lumières vous séparez.


Il semblait lui aussi avoir été admit ici... Mais pourquoi ? Qu'avait-il bien pu faire ? Tout cela t'intriguait, vraiment. Cependant, tu ne pouvais rien dire, peut-être avais tu peur de lui ? Il commença lentement à s'éloigner, comme tu t'y attendais. Tu ne quittas pas sa silhouette des yeux. Miraculeusement, Hadès se retourna, il te proposa même d'aller manger un morceau. Tu ne pus t'empêcher de sourire :


- Ouais, pourquoi pas.



Tu le rejoignais bien vite. Étrangement, tu en oublias presque la distance de sécurité que tu t'étais imposé. Vous n'aviez jamais eu de moments priviligiés comme cela :


- Qu'est que t'as foutu pour te retrouver ici ? T'as buté les parents ?



Tu plaisantais, bien sûr. Tu ne le pensais pas capable de tuer quelqu'un.


- On va bouffer où ? Perso', j'ai bien envie d'une pizza.



Tu marchas un peu plus vite, sans quitter ton frère des yeux. Tu te demandais pourquoi il y'avait tant de distance entre vous. Tu l'avais toujours admiré. Il était tout pour toi :


- Dit. Pourquoi y'a tant de distance entre nous ? On est pourtant frère et soeur. On devrait être proche. Moi, c'est ce que j'ai toujours voulu. Je t'ai toujours admiré Hadès, je voulais être comme toi. Rebelle.



Oups. Tu en avais trop dis, tu détournas le regard, les joues rougies par la honte.


- Moi je t'ai toujours beaucoup aimé, j'ai toujours voulu être proche de toi.


CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 04/10/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Les fantômes ? Cela n'existe pas ! [Terminé]

MessageSujet: Re: Les fantômes ? Cela n'existe pas ! [Terminé] Sam 11 Oct - 17:42


« Quand on danse avec la mort, c'est elle qui mène la danse. »


- Bouarf. Tu veux aller manger quelque chose .
- Ouais, pourquoi pas.

Bon, d'accord. Tu t'attendais pas vraiment à ce qu'elle te réponde ça. Du coup, tu étais plutôt gêné. Mais tu es resté égal à toi-même : froid avec elle. Puis tu ne savais pas comment engager la conversation avec la demoiselle. Heureusement, elle fut plus entreprenante que toi.

- Qu'est que tu as foutu pour te retrouver ici . Tu'as buté les parents ?
- Pourquoi les aurais-je tué ? Ça aurait été une perte de temps. Nan, j'ai commencé à voler... pour mes jeux.

Bizarrement, tu n'as pas dit la fin de ta phrase très haut. En même temps, c'était un peu ridicule, il faut l'avouer. Avec un peu de chance, elle ne l'a pas entendu, ahah.
Bon, c'est bien beau d'inviter la demoiselle à manger. Mais où allais-tu l'emmener ? Chinois ? Italien ? Ou un vulgaire fast-food peut-être ?

- On va bouffer où ? Perso', j'ai bien envie d'une pizza.
- Oh, ouais. Pourquoi pas. Ca fait bien longtemps que j'en ai pas mangé

Encore une fois, Perséphone te sauva la mise. La jeune fille commença à marcher plus vite en te fixant. Qu'est-ce qu'elle te veut ? Est-elle en train de t'insulter dans sa tête ? Ce ne serait pas étonnant.

- Dit. Pourquoi ya tant de distances entre nous ? On est pourtant frère et soeur. On devrait être proche. Moi, c'est ce que j'ai toujours voulu. Je t'ai toujours admiré Hadès, je voulais être comme toi. Rebelle.
- Je ne suis pas un modèle à suivre. Tu n'avais pas besoin d'être comme moi. Puis certain frère et soeur ne sont pas proches, c'est comme ça.

En vérité, tu voulais être proche d'elle. Mais tu ne pouvais pas. Pour elle, tu anétais que son frère, rien d'autre.

- Moi je t'ai toujours beaucoup aimé, j'ai toujours voulu être proche de toi.

Hein ? Quoi ?.. Nan, tu as du mal à entendre. Mais au point où tu en es, quitte à passer pour un idiot ...

- Bouarf... Maintenant qu'on est là, autant passer un peu de temps ensemble. Je ne connais pas grand monde après tout.

Bordel, Hadès ? Qu'est-ce que tu fais ? Tu ne peux pas te rapprocher d'elle. Ce serait bien mal vue tout de même.

- BREF ! Tu connais une pizzeria dans le coin ? J'ai faim.

C'est ça, change de sujet. Abrutie.


[HS : Désolé, j'ai pas beaucoup d'idée pour faire avancer]





CODE (coffee) MEI SUR APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 18/09/2014
Localisation : Dans ton cul.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Les fantômes ? Cela n'existe pas ! [Terminé]

MessageSujet: Re: Les fantômes ? Cela n'existe pas ! [Terminé] Sam 11 Oct - 18:36


LOOK EVERYONE THIS IS WHAT HATRED LOOKS LIKE WHAT IT DOES WHEN IT CATCHES A HOLD ON YOU IT'S EATING ME ALIVE & FEAR AND ANGER ONLY MAKE IT GROW FASTER
Hadès était toujours fidèle à lui-même. Il ne changerait probablement pas. Pourtant, au fond de toi, tu espérais encore un peu. Tu te disais qu'un jour, vous vous rapprochez peut-être.  Même s'il ne ressentirait jamais la même chose que toi. Quoi, il avait volé pour des jeux ? Tu ne peux pus t'empêcher de rire.


- Tu t'es fais pincer ? Pas de chance. Moi, ça m'est jamais arrivé, encore heureuse. Tu joues ? A quels type de jeux ? Je suis une grande fan des Assassin's creed.



A vous voir ainsi, on aurait pu penser que vous étiez proches. Quelle ironie, tu continuas de marcher sans un mot. T'avais hâte de bouffer ta pizza, tu mourais de faim. Tu t'étais mise à te confesser, et tu avais un peu honte. Néanmoins tu attendis sa réponse, un air contrit sur le visage.


- Pourtant t'as toujours été mon modèle. Et tu le resteras.


Bon, il  suffisait. Tu en avais marre de cette situation. Tu attrapas les poignets de ton frère, avant de le plaquer contre le mur. Tu allais te montrer beaucoup plus entreprenante, sinon rien n'allait changer. On te le reprochait souvent d'ailleurs, mais peu importe :


- Ah ouais ? Tu mens. On est les seuls à être comme ça. J'ai bien observé les abrutis que je fréquentais. Et malgré les disputes, leurs relations étaient très fusionnelles. Alors, je te repose la question, qu'est que tu as contre moi ?



Tu allais pas le lâcher de si tôt, oh non. Tu allais l'avoir ta réponse, coûte que coûte. Tu plongeas tes yeux dans ceux d'Hadès. Si envoûtants , pensas tu, tout bas. Tu lui fis ce petit regard dont tu avais l'habitude de faire pour obtenir quelque chose. Ce regard implorant auquel personne ne pouvait résister. Tu étais douée pour jouer à ce petit jeu, mais Hadès allait sûrement y être insensible.


Bon, c'était un bon début. Il voulait passer du temps avec toi. Mais tu ne lâchas pas, tu voulais ta réponse :


- J'te lâcherais pas Hadès. Je te lâcherais pas avant d'avoir ma réponse. Je connais une pizzeria ouais. Et on ira pas avant que tu parles. Tant pis si j'dois mourir de faim.



Ton regard devint plus sévère :


- C'est fini. Je me voilerais plus la face, je ne ferais plus semblant de rien voir. Je t'ai jamais vu comme un frère. J'ai toujours voulu être plus que ça. C'est répugnant hein ? J'me demande si je suis pas folle parfois.



Voilà, c'était ton vrai visage. Celui que tu lui avais toujours caché. Les sentiments que tu avais refoulés durant une éternité. Qu'allais tu faire à présent, Hadès ? Fuir ?

CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 04/10/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Les fantômes ? Cela n'existe pas ! [Terminé]

MessageSujet: Re: Les fantômes ? Cela n'existe pas ! [Terminé] Sam 11 Oct - 19:22


« Quand on danse avec la mort, c'est elle qui mène la danse. »


La jeune fille semblait vouloir s'expliquer. Tu étais franchement dans la merde. Comment allais-tu résister à tes sentiments envers elle ?

- Je ne lâcherais pas Hadès. Je te lâcherais pas avant d'avoir ma réponse. Je connais une pizzeria ouais. Et on n'ira pas avant que tu parles. Tant pis si je dois mourir de faim.
- Genre toi, tu vas te laisser mourir de faim . Ce serait étonnant.

Tu essayas de jouer sur la carte de l'humour, mais la demoiselle semblait ne pas être en accord avec toi. Elle prit un air sévère qui, on dirait, t'effraya un peu.

- C'est fini. Je me voilerai plus la face, je ne ferais plus semblant de rien voir. Je t'ai jamais vu comme un frère. J'ai toujours voulu être plus que ça. C'est répugnant hein . Je e demande si je ne suis pas folle parfois.

Tu n'en pouvais plus. Tu l'as fait souffrir, autant que toi. S'en était assez. Cette comédie avait assez duré.

- De toute façon, on n'a jamais été liés par le sang. Je ne suis pas ton frère. Je ne suis rien pour toi

Tu te dégageas et commenças à t'en aller. Puis tu t’arrêtas net.

- J'ai été adopté par nos "parents". Et pour le bien de tout le monde, on ne devrait pas se revoir.

Tu pensais vraiment qu'il en était mieux ainsi . Tu es bien bizarre Hadès. Mais tu l'aimais bien trop pour lui faire du mal. Elle va t'oublier. Elle trouvera vraiment quelqu'un. C'est ce que tu pensais en tout cas.

- A la prochaine...



CODE (coffee) MEI SUR APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 18/09/2014
Localisation : Dans ton cul.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Les fantômes ? Cela n'existe pas ! [Terminé]

MessageSujet: Re: Les fantômes ? Cela n'existe pas ! [Terminé] Sam 11 Oct - 20:50


LOOK EVERYONE THIS IS WHAT HATRED LOOKS LIKE WHAT IT DOES WHEN IT CATCHES A HOLD ON YOU IT'S EATING ME ALIVE & FEAR AND ANGER ONLY MAKE IT GROW FASTER
Ah ouais ? Il pensait que tu ne pouvais pas te retenir de manger ? La bonne blague. Franchement, sa remarque ne t'amusais pas trop. Tu fronças les sourcils. Tu ne riais pas, oh non. Et là, c'est la révélation digne d'une série américaine. Genre. Genre, vous n'êtes pas liés par le sang. Mais, c'est génial ! Ouais, c'était peut-être bizarre de réagit comme cela, mais tu étais si heureuse. Vous pouviez être ensemble. Enfin... Ton amour pour Hadès n'était plus si répugnant.


- T'es sérieux ?



Il partait, non... Tu lui courras après, avant de lui prendre la main. Tu plongeas tes yeux dans les siens :


- Mais bordel, réponds ! Je te laisserais plus jamais fuir, je te laisserais pas partir !



Oh bordel. Tu venais de perdre tous tes moyens. Cela ne t'arrivait pas souvent. Tu jetas dans les bras d'Hadès :


- Me laisse pas...



CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 55
Date d'inscription : 04/10/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Les fantômes ? Cela n'existe pas ! [Terminé]

MessageSujet: Re: Les fantômes ? Cela n'existe pas ! [Terminé] Sam 11 Oct - 22:05


« Quand on danse avec la mort, c'est elle qui mène la danse. »


La jeune fille te pris la main. Elle semblait tellement heureuse. Comme si elle n'attendait que ça. Mais en même temps, elle attendait qu'une réponse de ta part.

- Mais bordel, réponds ! Je te laisserais plus jamais fuir, je te laisserais pas partir !

Elle était là. Dans tes bras. Et tu ne savais pas quoi faire. D'accord, elle n'était pas ta soeur, mais quand même. Votre relation était impossible. Puis tu ne l'avais jamais vu comme ça. Elle ne doit pas avoir toute sa tête tu te disais.

- Ne me laisse pas...
- Tu espères quoi . On n'a jamais été proche ! Tout ça, c'est impossible !

Et voilà, tu voulais pas que ça se finisse ainsi, mais tu n'avais pas le choix. Vos etes peut être pas liés par le sang, mais elle reste ta soeur. Tu ne peux faire autrement. Du moins, tu essayais de t'en convaincre.

- On ne doit plus se voir, c'est inutile. Tu en souffriras plus qu'autre chose.

Menteur, c'est toi qui en souffres. Tu ne veux pas la laisser seule. Elle ne le mérite pas. Mais tu as trop de fierté pour l'avouer. Tu es une ordure Hadès. Et tu t'en allas, comme ça, en la laissant. Tu ne la mérite vraiment pas.

- Tu dois vraiment m'oublier, on ne peux pas vivre ainsi Perséphone.



CODE (coffee) MEI SUR APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 18/09/2014
Localisation : Dans ton cul.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Les fantômes ? Cela n'existe pas ! [Terminé]

MessageSujet: Re: Les fantômes ? Cela n'existe pas ! [Terminé] Sam 11 Oct - 22:26


LOOK EVERYONE THIS IS WHAT HATRED LOOKS LIKE WHAT IT DOES WHEN IT CATCHES A HOLD ON YOU IT'S EATING ME ALIVE & FEAR AND ANGER ONLY MAKE IT GROW FASTER
Et voilà. Il te repoussait. Tu t'y attendais. Tu n'étais pas dupe. Tu le savais. Tu le savais qu'il te détestait. Bordel... Qu'est qu'il t'avait prit Perséphone ? Pourquoi ? Pourquoi tu avais parlé, pourquoi t'étais-tu confessé ? Tu souffrais maintenant. Tu ne pu t'empêcher d'éclater en sanglots. Tu étais fragile, mais tu l'avais toujours caché. Là, tu n'y arrivais pas. On dit toujours que le premier amour était celui qui nous prenait au tripes, qui nous faisait le plus souffrir. Et bien, c'était vrai.


- On peut se rapprocher... Au moins ça...



Ne part pas Hadès, ne part pas. Peut-être que vous ne serez jamais ensemble, mais au moins, tu voulais te rapprocher de lui.


- Mais c'est en partant que je vais souffrir !



Tu le regardas s'éloigner, non tout ça ne pouvait pas se finir ainsi. Tu ravalas tes sanglots :


- Tu peux partir, mais je n'abandonnerais pas. Je refuse que tout se finisse ainsi. Je ferais tout pour que l'on se rapproche tout. Et si tu oses sortir avec une autre, je la tuerais. Je lui pourrirais la vie.



CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Les fantômes ? Cela n'existe pas ! [Terminé]

MessageSujet: Re: Les fantômes ? Cela n'existe pas ! [Terminé]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Lis, lis, lis ! Cela rend intelligent, et cela donne des ailes ! [terminé!]
» Est-ce que Haldir existe? O_o
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: .:Archives:. :: Rp's terminés-