AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Messages : 295
Date d'inscription : 03/02/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Concours Halloween !

MessageSujet: Concours Halloween ! Sam 18 Oct - 21:25

Concours Halloween


A vos claviers !




--------------------------------------


Chers Membres ! ♥

Comme vous le savez Halloween arrive à grand pas. Fantômes, poupée tueuse , monstre et autre serial-killer seront également de la partie au sein du forum.

Grace à vous !

En effet, nous vous proposons d'écrire un récit d'épouvante mettant en scène votre propre personnage en tant qu'observateur, tueurs ou bien victime.

Pour participer, il vous suffit de me faire parvenir votre histoire via MP avant le 31 octobre.
Vous n'avez aucune restriction, pas de nombre de mots précis, présentation de votre choix. Tout ce que l'on vous demande, c'est de vous amusez ♥

Trois des histoires envoyées seront choisis par le staff et gagneront les lots suivant. Cependant, nous n'oublions pas les autres participants qui seront également récompensés !

1er lot : Place en tant que membre du mois +  300 kyries.
2ème lot : 250 kyries.
3 ème lot : 200 kyries.
Lot pour tous les participants : 100 kyries.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 295
Date d'inscription : 03/02/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Concours Halloween !

MessageSujet: Re: Concours Halloween ! Ven 24 Oct - 22:13

"Ce n'est pas fini..."



Putain putain putain putain putain putain putain.. Mais comment il en était arrivé la. Il voulait seulement aller sortir faire un tour et maintenant, voila Nance posé contre un mur, avec comme seul arme, un bout de verre brisé. Et l'impression qu'il joue sa vie à chaque instant. Le souffle court, haletant, stressé. Son coeur qui battait à rompre, au point qu'il en avait peur que ça l'entende. Que ça vienne.
Respirons. Tout va bien, c'est que des coïncidences, reprenons depuis le début.
__________________________

Sortis du bungalow vers 23h30 ou 23h45, Nance voulait sortir faire un tour, par manque de sommeil, tout en esquivant les gardiens. Merci à Aria qui lui avait appris les rondes ennemis proche d'un Tower Defense. Sauf que la, il n'y avait aucun gardien, aucun rond de lumières qui cherchait le coupable, aucun bruissement de feuilles d'un gardien caché. Rien. Haussant les épaules, Nance continua et voulut simplement passer par le trou secret dans le grillage. Sauf qu'il n'y était plus. Il avait été réparé ? Pourtant, il l'avait pris y a peu de temps.. Pour lui, c'était un simple détail, même s'il ne savait pas pourquoi le trou était  rebouché que maintenant.

Le vent fouettait légèrement, mais était aussi glacial qu'en hiver, comme la main du Diable qui venait se poser dans les muscles. Frissonnant à ce vent, Nance bifurqua pour aller directement à la grille de l'internat, mais à sa grande surprise, y avait aucun gardien. Pourtant, il y en avait toujours un de présent ici, au moins. Ils étaient tous saouls dans un coin ou quoi ? Ou alors y avait une fête d'Halloween ? Mais la, Nance avait un doute. Le genre de doute qui augmente ton rythme cardiaque de quelques chiffres, dont on veut oublier, mais qui persiste.
Posant une main sur la grille, elle était évidemment fermée à clef. Mais voulant la pousser, Nance se demandait s'il a toujours été aussi faible... ou si la grille a toujours été aussi lourde. Elle ne bougeait pas d'un pouce, pas un seul bruit émanait d'elle malgré le fait que le jeune homme d'un mètre 80, curieux, poussait de toutes ses forces dans tous les sens.

- Oh et puis fuck !

A peine sa parole jetée dans l'air, qu'un vent glacial le fouetta, suivi d'un étrange son, comme une horloge lointaine. Mais il fut trop bref pour être entendu. L'atmosphère qui y régnait ne le plaisait pas réellement, un silence trop grand, un vent trop froid..

Marchant d'un pas vif, Nance se dirigea plutôt vers l'internat lui même, que vers son propre bungalow, la tension nerveuse étant dorénavant trop élevée pour y dormir. Mais pour y aller, le chemin y semblait plus sombre, ou alors les nuages peut-être ? Non, y avait aucun nuage, la lune ronde semblait le narguer en étalant ses rayons partout. D'ailleurs... comment avoir du vent sans nuages ? Nance n'eut le temps de faire son scientifique que deux choses se firent. Le bruit d'une grille pourtant impassible qu'on ouvre, puis quelques instants plus tard, une ombre apparut devant lui. Le genre d'ombre ou l'on discerne aucune couleur, à peine la forme. Et la, il ne savait pas quoi faire. Tourner le dos à ça ? Foncer dessus ? Passer à coté ? C'était humain au moins ? Le cœur de Nance accélérait au fur et à mesure que l'ombre bougeait. On aurait dit... un truc vaguement humain, mais pourquoi il faisait aussi sombre, y avait pas un pet de nuages, merde. Mais l'ombre disparut. Comme ça.

Et Nance ne savait pas quoi faire. Mais... mais ? Allant, sans réfléchir, il accéléra le pas et passa sans regarder l'endroit ou était l'ombre pour se diriger vers l'internat, c'était mort de rester dehors la, il était tout sauf tranquille. Putain, depuis quand il avait peur comme ça, c'est que des petits nuages, ou simplement une ombre d'un arbre ! Oui surement ça !

Sauf qu'elle réapparut devant lui, sur le coté du bâtiment. Clair et net, cette fois si, même forme humaine, clairement humaine cette fois, mais aucune couleur, Nance ne voyait même pas ses vêtements, ni ce qu'il portait. Il voulait ouvrir la bouche pour l'intercepter, se donner du courage, crier, hurler, mais cette présence semblait si... flippante. Comme si le Diable lui même avait la main sur ce truc sans couleur, c'était tout sauf possible. Même habillé de noir, on voyait les plis des vêtements ou je ne sais quoi.. Ici, rien. Et il redisparut en bougeant légèrement.

Mais d'ailleurs. L'ombre avait pas été derrière lui tout à l'heure ? Comme avait -elle pu aller aussi vite ici sans qu'il l'entende ? Non non non non non, on va arrêter l'imagination, Nance était suffisamment sur les nerfs la, pas besoin de se foutre le cœur en l'air tellement on se tue avec sa propre imagination.

La porte ! Putainnnnn la porte ! Elle était enfin laaaaa. Oh my god, Nance accéléra le pas, son jean frottant tellement il marchait vite à deux doigts de courir. Comme si courir ramenait cette "ombre". On est pas dans Slenderman putain. Ohhh merde, ne pas penser à Slenderman dans cette atmosphère.. Et à peine il fut en face de la porte qu'il aperçut deux choses. Déjà, il n'y avait aucune lumière. Bon, normal il était pas loin de minuit en fait, mais quelque chose avait bougé. Renforçant le cœur de Nance proche de l'arrêt cardiaque. C'est impossible que le truc ait pu venir à la porte aussi vite, alors que Nance avait eu les yeux rivés dessus.

- Merde merde merde, j'deviens fou !

La porte ouverte, Nance entra à la volée, sachant que c'était ouvert pour laisser l'accès à l'infirmerie. Mais le premier pas à l'intérieur, une fois la porte refermée, ne fut pas celui qu'il espérait. A savoir entendre du verre brisé. A ses pieds jongeaient plusieurs morceaux de verres comme si on avait brisé une fenêtre..  La porte était pourtant intact. La lumière de secours éclaira suffisamment pour montrer l'alarme incendie... enfin ce qu'il en restait. A moitié décroché de son socle, le verre de protection était brisé, sans compter qu'un smiley con régnait au dessus :  : )
La texture de ce dernier rappelait du sang, vu que ça avait légèrement coulé en dessous... Non non non. Putain d'élèves, c'était pas le moment de faire ce genre de conneries.

Marchant donc d'un pas vif, Nance n'aimait vraiment pas le silence qui y régnait, ni le bruit assourdissant que semblait faire ses propres pas à chaque foulée. Autant il appréciait le silence, mais la, c'en était trop pour sa tension.  Aussi tendu qu'un gosse, à cause de toute cette accumulation de doutes et de détails, évitant de regarder qu'il y avait des smileys rouges du genre : ) sur un mur et un sur le plafond, il se dirigea d'un pas vif vers la salle des gardiens. Il s'en foutait de se faire prendre et ne considérait pas les gardiens comme une sensation de sécurité, mais dans leur salle, y avait forcément quelque chose de semblable. Mais c'était fermé. Putain putain putain. La porte fermée, mais pourquoi .. Et c'est la que Nance l'entendit pour la première fois.

Des bruits de pas.

Comme un con, il avait mélangé ces bruits de pas au sien, donc il les avait pas entendu, mais la, il était arrêté devant la porte de la salle de surveillance et les bruits continuèrent. Un gardien ? Un élève paumé ? Putain, faites que ça soit quelqu'un quoi. Les bruits résonnèrent étrangement fort, comme la fin d'un couloir qui résonnaient en écho. La porte en face menant au couloir n°2 semblait l'origine des pas, mais Nance n'en n'était pas sur... A vrai dire, il était sur de rien la. Et évidemment, c'était des putains de portes qui possédaient comme ouverture de fenêtre un truc rikiki et flouté. S'approchant doucement, il se sentait incapable d'aller jusqu'à la porte, mais au moins s'en approcher pour se convaincre que ça allait pas le surprendre.

Et il apparut derrière l'une des fenêtres de la porte.

Une ombre, une tête humaine qui le regardait, mais aucun détail possible à cause de l'effet de la fenêtre. Au même moment, la porte à droite claqua, comme quelqu'un qui tente de l'ouvrir et se la bouffe en pleine poire. Merde merde merde c'est quoi ce délire ! Tournant la tête vers celle du couloir, il remarqua que l'ombre avait disparu et que la fenêtre était à moitié crade. Sauf que la porte continuait à claquer et la poignée à s'enclencher. Prenant alors le premier truc qui vient, c'est à dire le bout de verre au sol à l'entrée, Nance s'approcha légèrement, collé au mur et préféra attendre. Il sentait son pouls dans son cou tellement son cœur envoyait du sang dans tout le corps à une tension cardiaque proche du million.

___________

Et donc le voila à attendre que cette porte s'ouvre, comme s'il allait attendre des heures.
D'un coup, cette dernière s'ouvrit et ...

PUTAIN DE BORDEL c'est un putain d'élève.

Fut la première pensée que Nance, à deux doigts de faire l'arrêt cardiaque tellement son cœur passa de 190 à 50 de tension.
Sauf que ce fut de courte durée. L'élève était complètement terrorisé, Nance le connaissait pas, mais bon il connaissait pas grand monde après. Taille moyenne, cheveux bruns, visage banale, si ce n'est déformé par la peur, tout allait bien ! Et il était trop petit pour être l'autre ombre.

- Hey, ça va ?

Oui bien sur ça va, il a l'air d'avoir autant de sueurs froides que Nance, mais tout baigne, abruti. Mais bon, d'un coté, Nance et la logique, c'était pas son fort surtout maintenant. Accroché au bras de Nance, il se contenta de secouer la tête de bas en haut, puis de gauche à droite. Ok, toi t'es HS niveau pensée. Soutenant l'élève qui semblait être une présence rassurante, quoi de mieux que d'être effrayé à deux plutôt que seul, Nance avançait vers l'autre porte, celle où l'ombre était apparut. Et la, la tension remontait. Parce que le truc "crade" sur la fenêtre de la porte, c'était pas un truc crade, mais la marque d'une main glissante, dont la couleur rouge laissait deviner l'origine du truc.
Sans avoir le temps de flipper, l'élève tira Nance comme pour lui dire de se barrer, mais au lieu de le tirer vers la sortie, il lui montra la porte du doigt, d'où il venait. WTF ? il est terrorisé et il veut aller dans l'autre sens ?

Mais le spectacle qui régnait derrière la porte que l'élève avait ouverte, était tout sauf fun. Y avait du sang partout. Des giclées sur les casiers, sur les murs, des mares au sol, jusqu'au plafond. Proche du spectacle de F.E.A.R.2. dans l'école. La tension de Nance remonta d'un trait, l'élève semblait étonnant lourd, comme un fardeau qui le tirait vers le bas. Mais ils n'eurent le temps de faire quoique ce soit, des bruits se firent dehors, le genre menaçant. Des pas que Nance n'avait jamais entendu, le genre qu'on traine au sol sur le gravier parce qu'on est lent et une ombre sur la porte de sortie se pointa, faisant trembler la porte, légèrement différente de celle que Nance avait vu.

Merde.

Ni une ni deux, les deux s'engouffrèrent dans le couloir sanglant, c'était fou mais instinctif. Le cerveau était déconnecté et ils étaient à deux doigts de gueuler dans le couloir en courant, en évitant de regarder tout ce liquide rougeâtre couler partout. Un gong d'horloge se faisait entendre. Minuit ? Mais .. depuis quand on a une horloge mécanique dans l'internat ? Oh my god. Nance sentait que son cœur allait rompre et l'élève à coté de lui était à deux doigts de la névrose. Chaque gong semblait augmenter l'arrêt cardiaque que le jeune homme allait faire tellement ils étaient sous pression.

- Putain c'était quoi ça ?
- j'en sais rien, il me poursuit depuis tout à l'heure !

Super, lui, il est la depuis un moment. Bifurquant et ralentissant le pas, Nance tentait de ramener ses esprits. Zen. C'était un être humain. On était à Halloween. Y avait forcément un lien. Quelque chose qui semblait lié au fait que ça soit trop beau pour être vrai. C'était trop beau... *tilt*
Mais... Si c'était ça, oh mon dieu, il allait se pendre.

- Viens.

Sans laisser le temps à l'autre de se reprendre, Nance continua le chemin et chercha une grande salle. Le genre self ou salle de réception. La cantine semblait plus prometteur. Mais un bruit assourdissant se fit derrière eux, comme quelqu'un qui claque les casiers. Putain putain putain, sans même y réfléchir, Nance bifurqua et arriva devant la porte du self, qu'il ouvrit en grand.

- TADAAAAAAAM !

La lumière éblouit ses yeux, d'un coup, l'empêchant de réaliser sur le coup, ce qu'il se passait. Dès que ses yeux s'habituèrent à la lumière ambiante, des banderoles oranges, des sourires, des p'tits cons d'élèves contents, un seul professeur. Putain. Le souffle haletant. Le cœur qui dansa la samba de pouvoir enfin se calmer. Fiouuu les rires fusèrent, les phrases allaient par-ci par là et d'après ce que Nance comprit, ils étaient les 4e et 5e à s'être fais avoir. Le couloir ensanglanté, le "méchant" qui secouait la porte de sortie, l'horloge mécanique dans les hauts parleurs, les bruits des casiers claqués, bref, tout était de leur faute.

Ce souffle.

Mais.. l'autre élève semblait mal au point. Et Nance n'eut le temps d'aller lui dire que c'était fun que l'élève lui choppa le bras et lui murmura.

- Ce n'est pas ça. Ce n'est pas fini.

Interloqué, Nance se doutait que cet élève, qui avait apparemment subis la farce plus longtemps que les autres. Mais bon, c'était fini... c'était...
Des détails interloquèrent Nance et ce dernier interpella le prof' qui semblait régner sur la farce, en demandant :


- Punaise, c'était quand même bien fais, vous faites chier. Entre le coup des gardiens disparus, la grille fermée à fond, l'ombre bizarre dehors et tout ça !
Vu la tête que tirait le prof' qui semblait rire et annoncer aux autres que la farce était monté à la tête de Nance :

- J'ai disposé les gardiens, il en reste un qui garde, mais à l'extérieur. T'as dut le louper. Par contre, notre farce d'halloween est que dans l'internat, personne dehors. Tu as vraiment flippé !
- ... Et le smiley sur l'alarme incendie cassée ?
- Quoi ? il y a eu des dégradations ?
- La personne dans le couloir n°2 ?
- le couloir n°2 est fermé, pour préparer à cette farce.
- Mais...

La, il le sentait mal. Si le couloir, l'horloge mécanique, les bruits de casiers, la dernière ombre de la porte de sortie, qui avait d'ailleurs secoué la porte, comparée à l'autre était ces farceurs en mousse..
Qui était la première ombre dans les ténèbres de l'allée d'entrée, l'auteur des smileys rouges, l'alarme incendie cassée et la main du couloir n°2 ?

Et les lumières s'éteignirent.

Quelques chuchotements et rires se firent entendre, persuadés que ce n'était qu'une blague. Mais un truc s'effondra à coté de Nance, suffisamment lourd pour l'écraser s'il avait pas esquivé instinctivement. Et fuck, la perte de lumière l'avait quasi rendu aveugle, c'était quoi c'te blague à lui balancer un coussin aussi lourd qu'un parpaing... La lumière de la lune filtrait légèrement une fenêtre et un silence macabre régnait. Un silence mortel. Nance sentit quelque chose couler sur son pied et même qu'il pataugeait dedans..Mais il n'eut le temps de faire quoique ce soit. La lumière de la lune éclaira un bout du mur sur lequel se tenait le dessin du destin des élèves ici : un sourire ensanglanté.

Et les portes du self se refermèrent.




codage par Corpse²
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 295
Date d'inscription : 03/02/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Concours Halloween !

MessageSujet: Re: Concours Halloween ! Sam 25 Oct - 21:00
Je n'arrivais pas à dormir. Je me lève donc de mon lit et pars faire un tour dans la nuit. Il faisait un peu froid mais ce n’était pas vraiment grave car tant qu'il ne pleut pas, ça me va... J'aurais dû fermer ma gueule... Il se met à pleuvoir. Pas de petites gouttelettes. Mais une grosse pluie s'abat sur moi. Je cours vers le premier bâtiment que j’aperçois. Bien sûr, c'est l'usine désaffectée. Super ! Maintenant j'me croirait dans un film d'horreur... Il manque plus qu'un fantôme.

Là, encore, j'aurais dû me taire. La porte claque derrière moi dans un bruissement qui ficherait les chocottes à n'importe qui. Je n'ai pas peur facilement mais là, j'avoue que certains de mes poils se sont hérissés. En plus, j'entends un ricanement. On aurait dit une petite fille. Enfin, on aurait pas dit. C'est une petite fille ! Elle se tient devant moi, le tête penchée en avant. Elle relève tout doucement cette dernière. Elle me regarde de ses yeux blancs et vide. Elle me fait un sourire. M'enfin, on aurait dit un sourire. Elle n'a plus sa mâchoire inférieure. Un filet de sang mélangée à de la bave dégouline de sa bouche. Les lumières se mettent à clignoter puis s’éteignent d'un coup. L’atmosphère devient de plus en plus pressante. Je m'avance lentement. Priant pour éviter la gamine qui devait se tenir à un ou deux mètres de moi. Puis les lumières se rallument. La fille n’était plus là. Il ne restait qu'un bout de tissu ensanglantée à sa place. Je suis comme attiré par ce tissu. Je le prend dans mes mains et un bout de papier en tombe. Je le lit : « Le prochain sera toi ». Je reste choqué devant ces mots. Je serais le prochain à quoi ? Je me le demande mais je n'ai pas trop envie de le savoir. Je me dirige vers la porte. Je tourne la poignée. La porte ne s'ouvre pas. C'est comme si elle était fermée à clef. Sauf que, il n'y a même pas de serrure...

Je me retourne et m'approche de la première porte que j’aperçois. Si l'entrée est bloquée, autant chercher une autre sortie. Je ne vais pas attendre là à me tourner les pouces. Cette porte n'est pas verrouillée. Je la pousse précautionneusement. Il fait noir dans la pièce. Je m'avance et essaye de trouver l'interrupteur. Putain, c'est dans ces moment là qu'on regrette de ne pas avoir de lampe ! Par chance, je trouve assez vite l'interrupteur. J'actionne ce dernier. La lampe grésille et s'allume lentement. Une lueur blafarde éclaire la salle. Salle qui est meublée d'une chaise. Juste une chaise. Les murs sont noirs et quelques taches de sang s'y trouve. Je ne vois que le dossier de la chaise. Je m'avance lentement pour voir si quelqu'un est assis. Personne. Rien. Je m'avance donc vers l'autre porte quand quelque chose m'attrape. Je me retourne. Toujours rien. Je ressens de nouveau quelque chose au niveau de mon cou. Cette fois, je tourne lentement la tête. Je vois une main. Posée au niveau de ma nuque. Je me retourne pour voir à qui elle appartient. C'est à la jeune fille de tout à l'heure. Je reste comme ça à la regarder. Je ne bouge pas. Elle non plus. On se fixe pendant quelques secondes et là, elle se décide à bouger. J'essaye de l’éviter mais elle m'attrape. Je sens ses doigts fins sur mon coup se resserrer lentement. Je m'endors petit à petit. Puis plus rien. Du noir. C'est tout ce que je voyais. Noir.

La porte d'entrée se rouvre, attendant la prochaine victime...


Par Yuki Klein
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Concours Halloween !

MessageSujet: Re: Concours Halloween ! Aujourd'hui à 23:33
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Let's go for Halloween ! [tous invités à participer !]
» Halloween event !!!
» L'event d'halloween sur FR
» UN AMI D'UN SOIR (conte pour Halloween)
» Automne, Halloween, sécheresse.. ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: .:Archives:. :: Divers-