AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Messages : 23
Date d'inscription : 14/10/2014
Localisation : Dans un coin
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Les traces que les hommes laissent sont trop souvent des cicatrices.

MessageSujet: Les traces que les hommes laissent sont trop souvent des cicatrices. Mar 25 Nov - 20:41


Moins il y aura de peur, mieux cela vaudra. La peur fait de nous des lâches. La peur nous avilit.  
Encore une fois, tu t’étais fait avoir. Perséphone t’avais roulé. Mais, cela était de ta faute après tout. Pourquoi t’acharnais-tu à lui faire confiance ? Cette femme était vraiment cruelle. Elle t’avait enfermé dans un placard, alors que tu détestais ça. Alors que tu étais terrifiée, que tu hurlais, pleurais. La jouvencelle t’avait même frappé. Qu’est que tu lui avais fait ? Tu faisais de ton mieux pour lui paraître agréable… Tu lui payais à manger, tu lui faisais ses devoirs… Que lui fallait-il de plus ? Assisse en boule dans un coin, tu te maudissais de lui avoir encore fais confiance. Mais cela était dans ta nature.  Tu faisais confiance à n’importe qui. Pourquoi donc d’ailleurs ? Peut-être parce que tu te sentais seule… Va savoir. Tu ne supportais plus la pénombre, tu frappais en vain à la porte du placard, tu suppliais que l’on vienne te sortir de là. Cependant personne ne venait. Personne. Tu éclatas en sanglots à nouveau. Tu n’en pouvais plus de cette situation. Pourquoi te faisais-t-elle ça ?


Cela devait faire plus d’un quart d’heure que tu étais enfermée dans le sinistre placard du gymnase, à te morfondre. Tu avais beau crier personne ne venait. Pas même Raven… Ce garçon, il t’avait sauvé à de nombreuses reprises. Et, tu n’avais pas pu le remercier, tout ça à cause de ta stupide timidité ! Pourtant, tu n’avais rien contre le fait de te rapprocher de lui. Il semblait plutôt sympathique… Il n’était surement pas le genre de personne à rire des faiblesses d’autrui. Tu aurais tant voulu le remercier, lui dire que tu voulais apprendre à le connaître… Mais tu n’en avais pas la force.  Raven ne viendrait pas, tu en étais persuadée. Il t’en voulait surement de ne jamais lui avoir adressé un seul mot, un seul sourire. De toujours avoir pris tes jambes à ton cou. Qu’est que tu t’en voulais d’être aussi faible.


Alors que tu avais abandonné, par fatigue, de taper sur les murs, une lumière vive te sortit soudainement de ta torpeur. La lumière du jour… Tu avais l’impression que cela faisait une éternité que tu ne l’avais pas vue… Tu redressas lentement la tête, plongeant tes yeux bordés par des larmes dans ceux de ton sauveur :


- Ra…ven…


Cela devait être la première fois qu’il entendait ta voix… Tu tentas de te redresser, mais tu retombas immédiatement au sol… Il semblerait que tu te sois foulée la cheville en tombant…Cela faisait un mal de chien… Tu te mordis la lèvre, avant de baisser la tête :


- Tu… Tu me sauves tout le temps... Je… Je…


Tu seras les mains, avant de relever la tête. Tu fixas ton sauveur, droit dans les yeux. Tu te montrais courageuse, pour une fois.


- Merci…


Tu lui adressas l’un de tes rares sourires, Raven devrait se sentir honoré.


- Mais pourquoi… Pourquoi tu me sauves tout le temps… Je… Je suis tellement faible .. ! A cause de moi… Perséphone… s’en prend à toi… Je ne veux pas… Si tu veux m’aider… Tu n’en as pas fini… Je suis un cas désespéré Raven…


Ta voix était parsemée de sanglots, mais tu n’y pouvais rien. Tu n’arrivais pas à t’arrêter.


- Je ne veux pas que Perséphone s’en prenne à toi… Je ne veux pas… Cette fille… est un vrai démon..!


Tu t’avanças un peu vers Raven, tête baissée. Tu ne voulais pas qu’il te regarde, pas dans cet état. Tu lui tendis ta main, avant de la retirer, subitement :


- Tu ne devrais plus m’aider tu sais… Pour ton bien…


Tu essayas à nouveau de te relever, en vain. Tu retombas, en plein sur le pauvre Raven, qui n’avait rien demandé. Aussitôt, ton visage se teinta d’une couleur écarlate. Tu voulais partir en courant, t’excuser, mais ta cheville te faisait bien trop souffrir.


- Tu vois… Je ne t’attire que des ennuis… Haha…


CODE (coffee) MEI SUR APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 295
Date d'inscription : 03/02/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Les traces que les hommes laissent sont trop souvent des cicatrices.

MessageSujet: Re: Les traces que les hommes laissent sont trop souvent des cicatrices. Mar 13 Jan - 1:02
UP ?

Si votre RP est abandonné ou terminé merci de le signaler ici.
Si il n'y a pas de réponse sous une semaine, je le déplace dans les archives.
Ce sera à vous de m'envoyer un message si vous souhaitez le continuer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 410
Date d'inscription : 28/04/2014
Age : 21
Localisation : France.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Les traces que les hommes laissent sont trop souvent des cicatrices.

MessageSujet: Re: Les traces que les hommes laissent sont trop souvent des cicatrices. Mer 25 Mar - 17:11
Votre RP est placé sous archive étant donné que cela fait plus d'un mois qu'aucune réponse à été postée, pour le récupérer veuillez contacter un membre du staff.


Corpse²
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Les traces que les hommes laissent sont trop souvent des cicatrices.

MessageSujet: Re: Les traces que les hommes laissent sont trop souvent des cicatrices.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Siobhan | Les traces que les hommes laissent sont trop souvent des cicatrices
» Si tous les hommes sont pareil, il ne fallait pas tous les essayer (jordan)
» Ma team est trop bas level ?
» • Elle est pour MOI ! • [PV]
» parce que pete et vio sont trop awesome, ils ont pas besoin de titre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: .:Archives:. :: Rp's inachevés-