AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 02/12/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Tu t'y retrouves ici ? [ PV Camille ]

MessageSujet: Tu t'y retrouves ici ? [ PV Camille ] Lun 15 Déc - 1:52

Tu t'y retrouves ici ?

Camille Swann & Niels Eilert

Aujourd'hui, il avait effectué un vol pour Marseille et emprunter le train menant à la petite île de Kyrie, pour la seconde fois. Son nouveau lieu de travail. En effet depuis sa démission du lycée de Copenhague, il avait posé sa candidature au sein de l'internat. Il ne s'attendait pas vraiment à une réponse positive, ni même à devoir passer un entretient d'embauche. Lors de sa première visite, il était arrivé un jour avant le rendez-vous avec la directrice de l'établissement, il avait donc eu le temps de visiter un peu le village, et découvrir son futur lieu de vie. Il avait même pu découvrir l'hospitalité des habitants puisqu'il avait dormi chez l'un d'eux. Étrangement, il ne semblait pas plus effrayer que cela à l'idée de vivre près d'un internat rempli de délinquants. Il est vrai qu'ils avaient des appréhensions et s'attendaient à ce que quelque chose arrive un jour, mais « la vie continue » lui avait dit l'aimable personne qui l'hébergé. Enfin l'entretient d'embauche, c'était bien déroulé, il avait même réussi à sortir des phrases en français malgré le fait qu'il ne l'a pas pratiqué depuis le l'université.

Bref, il se trouvait maintenant devant la gare avec ses valises. Il n'avait que le strict nécessaire, des vêtements, et quelques autres effets personnels. Il n'allait pas s'embêter avec plus de choses, il était ici pour pouvoir vivre une nouvelle vie après tout. Il devait donc se défaire de tous les sentiments, et toutes les désillusions qu'il avait eus à Copenhague. Il inspira profondément l'air de l'île avant d'arborer un grand sourire. Il lui fallait des à présent se rendre dans l'internat, prévenir de son arrivée. Heureusement, un bus traversait le village et se rendait directement à l'internat, il n'avait qu'à le prendre et le tour sera bon. Il entama donc son chemin vers l'arrêt de bus d'un pas assuré, bien que la fatigue guetter légèrement ses pas. Il avait presque 5h de voyage dans les pattes, ce n'était pas rien. Une fois à l'arrêt, il se posa sur le banc, sortant une cigarette afin d'être dans de bonne condition pour arriver à l'internat. S'il n'a pas sa dose de nicotine, il risquerait de ne pas tenir le coup pour la journée.

La fumée vint poser un voile devant ses yeux tandis qu'il observait les alentours. Les dernières cendres de sa cigarette menacer de tomber et le bus n'était toujours pas arrivé. Allait-il devoir faire le chemin à pied ? À cet instant, il espérait de tout cœur que ce ne soit pas le cas. Il avait beau être un homme en forme, l'avion ne pardonnait pas. Il se leva finalement, près à prendre sur lui pour parcourir le chemin vers l'internat. Mais comme si on l'avait entendu là-haut, le bus arriva. Il jeta sa cigarette au loin, et grimpa dans le bus. Durant le trajet, il manqua de s'endormir, le paysage qui défilait par la fenêtre et les bruits du moteur lui faisaient l'effet d'une berceuse. Sa volonté avait finalement réussi à reprendre le dessus et le sommeil s'éloigna bien rapidement comme s'il avait perdu une bataille. Le bus s'arrêta enfin devant le bâtiment qu'il avait visité quelques semaines auparavant. Visité était un bien grand mot, disons qu'il avait plutôt visité le hall d'entrée, et le bureau de la directrice.

Ses valises en main, il s'engouffra dans le hall d'entrée, puis se dirigea vers l'accueil. La personne s'occupant dans ce local lui fournit toutes les informations et les documents dont il avait besoin, ainsi que les clefs de son bungalow. Bungalow dont il ignorait complètement l'emplacement. Il n'avait même pas eu le temps de demander plus de renseignements à cette personne puisqu'un coup de fil urgent lui fit quitter son poste un moment. Il ne se laissa pas abattre, il entama tout de même les recherches, mais au bout d'un moment, la fatigue lui fit se résoudre à s'asseoir sur un banc au milieu de la cour principale. Une nouvelle cigarette au bord des lèvres. S'en sortira-t-il ? Ou restera-t-il assis sur son banc comme un idiot ?

© Lady
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Tu t'y retrouves ici ? [ PV Camille ]

MessageSujet: Re: Tu t'y retrouves ici ? [ PV Camille ] Dim 21 Déc - 3:53

  • Loi de Murphy aka Loi de l'emmerdement maximum (LEM pour les intimes): Si quelque chose peut mal tourner, alors ça tournera mal.


  • Corollaire de LEM, dit Loi de Gumperson: La probabilité que quelque chose arrive est inversement proportionnelle à sa désirabilité.


  • Corollaire de la Loi de Gumperson, dit Loi du Cygne: Dans une cour de référentiel galiléen, tout ballon en mouvement est pour ma pomme.


Sucette au bec, car cygne au bec sucré il est, cygne au bec sucré il restera, il s'aventurait dans ce lieu hostile qu'est la cour principale. A cette heure, elle était peuplée de quelques monstres de classe B qui avait décidé de tuer le temps en organisant une partie de foot. Et Camille était obligé de les surveiller, quitte à devoir y laisser sa peau, pour pouvoir continuer à se payer des sucettes comme celle sus-mentionnée. Et une vie sans sucette goût cerise, délicieusement acidulée, ne valait pas la peine d'être vécue.
C'est donc avec un air plein de méfiance qu'il observait ces jeunes gens, respectant une nécessaire distance de sécurité. Fort heureusement, ils semblaient décider à mener cette partie dans les respects des règles et du fair-play et il n'aurait pas besoin de s'aventurer près d'eux pour faire régner l'ordre. De toute manière, il n'y connaissait rien au foot. Ce n'est pas faute d'avoir essayer pourtant, il avait eu maintes occasion de s'entraîner durant les cours d'EPS, car aux filles le volley et aux garçons la balle au pied. Ce qui était sans doute mieux ainsi, les rares fois où il en avait fait, du volley, ça c'était terminé avec une entorse au pouce. A chaque fois, oui monsieur. Mais il n'avait pas vraiment fait plus d'étincelle avec le football. Le moindre oiseau le distrayait sur le terrain. Dans les buts il partait du côté inverse car rien à faire, ses camarades tiraient comme des brutes. Et devoir écouter/retenir/appliquer des règles, dont il n'avait de toute manière rien à foutre, pour faire mumuse avec des cartons rouge et jaune en tant qu'arbitre était au-dessus de ses capacités.
Par conséquent, il entretenait avec le ballon blanc et noir une relation pour le moins... conflictuel. Cette fois, il ne le quitterait pas des yeux, il ne le quitterait pas des yeux, il ne le quitterait pas des yeux, est-ce qu'il y aurait du gâteau au chocolat en dessert aujourd'hui, ah non ne pas le quittait des yeux, ne pas le quitter des yeux, ça faisait longtemps qu'il n'en avait pas manger, la dernière fois c'était lors d'une balade au village, il en avait donné des miettes aux oiseaux, d'ailleurs il était joli celui
BAM
là.
Foutus oiseaux. Foutu ballon. Foutue LEM.

Sonné, Camille recula sous le choc, se frottant la joue. Côté positif, son nez ne saignait pas cette-fois-ci. Côté négatif, ça faisait quand même mal. Un garçon arriva en courant, moitié désolé moitié hilare pour récupérer la balle. Il bredouillait des excuses mais le brun lui fit signe qu'il ne lui en voulait pas, c'était la faute de Murphy et de ses multiples corollaires. Ce qui n'empêchait pas qu'il avait des points de lumière plein les yeux, c'était joli mais il irait bien s'asseoir le temps que ça se calme.
Sauf qu'il y avait déjà quelqu'un sur le banc.
Un inconnu.
Avec plein de valise.

Drôle d'endroit pour faire du camping.

Perplexe devant ce blond, il avait encore parler sans réfléchir, ou plutôt réfléchi à voix haute sans faire attention.
Allez le cerveau hop hop hop, on réflé... oui, désolé pour le ballon, moi aussi ça m'a chamboulé, mais là il faut travailler. Alors. Nouvel adulte. On devait recevoir un nouveau collègue aujourd'hui? Apparemment oui. Bon, qui est-ce qui est parti dernièrement en personnel.
Un professeur. Eurêka.
Il se souvint vaguement avoir un jour entendu quelqu'un quelque part dire que le remplaçant de Monsieur Lamb allait bientôt arriver. Aujourd'hui était bientôt. Il enseignait quoi Lamb déjà?

Vous êtes le nouveau prof de, euh... d'anglais? Monsieur...

Mais sa mémoire n'allait pas jusque là. Un jour, il apprendrait à se concentrer et sa vie deviendrait vraiment merveilleuse. En attendant... Oh, un oiseau!
Ne nous dispersons pas.

Bonjour. Je m'appelle Camille Swann. Je suis surveillant. Bienvenu parmi nous.

Il balançait tout d'une voix monocorde, car c'est ainsi qu'il fallait faire quand on était poli. Dire bonjour. Se présenter. Il se demanda un instant s'il fallait aussi parler du temps, les gens aimaient bien parler du temps. Sauf qu'il n'avait jamais aimé le climat ici et que c'était chiant comme sujet de conversation. Heureusement, il y avait une solution numéro 2: quand on accueille une personne sur son nouveau lieu de travail, on lui parle de celui-ci.

Vous allez vous plaire ici. Ils sont gentils les gosses. Enfin la plupart. Et quand ils n'ont pas de ballon.

Le jeune homme se tut, ayant satisfait les bonnes manières. Quoique non, il n'avait pas demandé au blond s'il avait fait bon voyage. Mais il estimait s'en être bien tiré, il était content de lui.
Une odeur âcre lui arriva jusqu'aux narines, l'autre fumait. Il fronça légèrement le nez. Il préférait encore les étoiles. Puis son visage s'éclaira, pas beaucoup, comme s'il venait de trouver la solution à une énigme. Ce qui dans un sens, était le cas.

Vous êtes perdu c'est çà?


(HJ: Désolée du temps de réponse, j'espère que cela te convient :) )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 02/12/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Tu t'y retrouves ici ? [ PV Camille ]

MessageSujet: Re: Tu t'y retrouves ici ? [ PV Camille ] Dim 11 Jan - 0:06

Tu t'y retrouves ici ?

Camille Swann & Niels Eilert

Assis sur son banc depuis un moment déjà, Niels avait pris le temps d'observer les alentours. L'internat n'était vraiment pas mal, et le paysage qui se trouvait autour lui annonçait de futur footing intéressant. Les cris des jeunes hommes jouant au football sur le terrain proche résonnaient, et un des garçons cria un peu plus fort que les autres. Le danois tourna la tête pour comprendre ce qu'il se passait quand il vu un garçon ramasser le ballon. Face à lui se trouvais un autre homme d'à peu près la vingtaine. Celui-ci semblait un peu sonné, enfin, il retourna à sa cigarette et aux clefs qu'il tenait dans la main. Son observation fut bien vite interrompue lorsqu'une voix ce fit entendre. Tandis qu'il levait de nouveau le regard, il fut stoppé par le corps d'un homme, à vrai dire, le corps de l'homme sonné qu'il avait aperçu un petit moment auparavant.

« Vous êtes le nouveau prof de, euh... d'anglais? Monsieur... » Niels hocha positivement la tête. « Bonjour. Je m'appelle Camille Swann. Je suis surveillant. Bienvenu parmi nous. » Un nouveau silence s'impose entre les deux hommes. « Vous allez vous plaire ici. Ils sont gentils les gosses. Enfin la plupart. Et quand ils n'ont pas de ballon. »

« Enchanté, je suis Niels Eilert. » Glissa-t-il avec son accent, un sourire accroché sur son visage.

On peut dire que le sujet qui lui avait servi à engager la conversation n'était pas le meilleur qui soit, mais on peut dire que le Danois était plus que ravi de rencontrer un adulte lors de son premier jour. Il n'aurait sûrement pas su comment agir devant un de ces délinquants, du moins à l'instant. Il devra faire de son mieux pour ne pas se faire submerger par tous ces jeunes. Mais il avait encore un peu de temps avant de leur faire face durant un cours. Bref, l'autre reprit la parole, cette fois-ci, il pointait ce qui lui semblait être une évidence.

« Vous êtes perdu c'est çà ? »

En le regardant, le blond se souvint de sa cigarette, il prit l'initiative de l'éteindre avant de se lever pour la jeter. On lui avait toujours appris à ne pas fumer devant une personne sans lui avoir demandé l'autorisation auparavant. Alors ce n'était pas parce qu'il était arrivé sur l'île qu'il devait perdre ses habitudes. Enfin, en se levant il tendit tout de même la main à son interlocuteur comme le veulent les conventions sociales. L'autre avait été plus que poli envers lui, il se devait de faire de même. Enfin, il n'était pas encore à l'aise avec le français, bien qu'il se soit entraîné comme un forcené au cours des dernières semaines. Alors pour palier à cette gêne de sa manière de parler, il sourit avant de se contenter d'un « oui ». Bon après réflexion, ce n'était pas très malin de ne répondre que par oui. Il se tint alors droit devant son interlocuteur, encore un qu'il dépassait, s'éclaircissant la gorge, il frotta sa chevelure blonde.

«  Effectivement, je suis arrivé il y'a à peine 15 minutes et on m'as laissé me débrouiller pour trouver mon bungalow. »

À ce moment, il se sentait vraiment comme un gosse, incapable de retrouver son chemin seul. Alors forcement, ça le gêné un peu le presque trentenaire. Enfin, il fallait parfois mettre sa fierté de côté. Il se décida de tout de même à être un peu plus sympathique envers l'homme face à lui pour commencer, puis peut-être se remettre à la recherche de son bungalow un peu plus tard.

« Et j'ai jamais été très doué avec les plans. » Dit-il en laissant échapper un petit rire

© Lady


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Tu t'y retrouves ici ? [ PV Camille ]

MessageSujet: Re: Tu t'y retrouves ici ? [ PV Camille ] Dim 11 Jan - 1:52
Machinalement, Camille lui serra la main, une poignet vive et collante de sucre. Le nouveau professeur d'anglais était grand, bien plus que lui, ce qui l'obligeait à lever sa tête pour pouvoir le regarder dans les yeux. Cela lui l'impression d'être de retour à l'orphelinat, quand il voyait en tout les adultes des parents potentiels et qu'il les dévisageaient silencieusement. C'est peut-être pour çà qu'il n'avaient jamais été pris, qui voudrait d'un gamin flippant accro au sucre? Pas lui en tout cas, il ne voudrait pas avoir à partager ses réserves.
Perdu dans ses pensées, il loupa la moitié du blabla de l'homme et dut se raccrocher péniblement au reste. Il parlait de plans. Ah, le brun était en terrain connu.

Moi aussi je n'aime pas les plans. Et c'est réciproque. Il y a un léger problème de compréhension entre nous.

Camille était le genre de personnes à se perdre sur des trajets droits. Inutile de préciser que chez lui le sens de l'orientation avait autant d'existence que le c cédille de surf culture cinématographique delamorkitue. Il avait donc la plus grande compassion pour ce Niels Eilbert. Heureusement, lui savait où c'était. Il le lui annonça presque fièrement.

Tout le personnel dort au même endroit. On va être voisins.

Il tenta un petit sourire timide à ce moment-là, pour montrer qu'il en était content. Le surveillant aimait bien les gens, du moment qu'ils n'étaient pas très envahissants. Mais le professeur avait l'air gentil, bien plus que celui que l'autre. Avec sa grande taille et ses cheveux blonds éblouissants, il le trouvait même... lumineux. Oui voilà, lumineux, c'était le terme. Et Camille, si terne, appréciait les personnes lumineuses, même si il l'intimidait.
De nouveau, il se rendit compte qu'il s'était perdu dans le fil de sa pensée et il revint à l'instant présent, continuant où il voulait en venir. Il n'allait pas laisser ce compagnon de galère en orientation, çà non!

Je peux vous y conduire si vous vous voulez. J'ai ma pause à la fin de l'heure et je n'ai rien de prévu. Je crois... Après une rapide inspection de sa mémoire à courte terme, celle qui avait tendance à déconner, il put se montrer plus affirmatif.
Oui, je n'ai rien de prévu. Vous êtes un vrai anglais? Votre accent est bien meilleur que celui de Lamb, je veux dire que votre prédécesseur. C'était un vieux c..., euh, ronchon. Vous n'aurez aucun problème à le remplacer.

Le brun avait pris en grippe en type dès son premier jour de travail à l'institut. Un professeur de la vieille école, dénué de toute fantaisie. Ses cours étaient aussi arides qu'il était autoritaire et si Camille n'avait jamais ressenti une grande passion pour la langue de Shakespeare, un enseignant de ce genre lui aurait donner envie de bouter tout anglophone hors de France. Par conséquent, il ne le regrettait nullement tout comme les élèves de Lamb et il ne pouvait qu'apprécier le nouveau d'autant plus par comparaison.

Pour lui, sauter du coq à l'âne ainsi n'avait rien d'inhabituel, conséquence de toutes ses pensées qui lui traversait l'esprit au même instant. Bien que là, son flot de paroles plutôt important indiquait que la présence de Niels Eilert le mettait plutôt mal à l'aise. Rien à faire, il avait du mal à faire la causette avec des inconnus. Mâchouillant son bâton de sucette pour tromper sa nervosité, il attendit la décision du prof d'anglais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 02/12/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Tu t'y retrouves ici ? [ PV Camille ]

MessageSujet: Re: Tu t'y retrouves ici ? [ PV Camille ] Lun 12 Jan - 3:37

Tu t'y retrouves ici ?

Camille Swann & Niels Eilert

Il ne connaissait que peu les habitudes des Français, surtout lorsqu'on rencontre un adulte. Il avait, autrefois, voyager en France en tant que correspondant, mais entre deux adolescents, la manière d'être est différente qu'entre deux adultes. Enfin, cela étant, il semblait avoir bien agit en lui tendant la main, puisque l'autre la prit avant de la serrer vivement. Sa main à lui en ressortait un peu collante du coup, mais tant pis, il ferait avec. Le blond qui était pourtant quelqu'un de très vivant et de pas gêner pour un sous se trouvait assez mal à l'aise, en grande partie dû au fait qu'il venait d'arriver, mais là n'était pas la question. Il se tenait droit devant l'autre et ne pipait mot, et lorsque l'autre répondit à ce qu'il venait de dire, Niels ne put que le remercier intérieurement d'avoir dit quelque chose.

« Moi aussi, je n'aime pas les plans. Et c'est réciproque. Il y a un léger problème de compréhension entre nous. » Puis l'autre continua presque fièrement. « Tout le personnel dort au même endroit. On va être voisins »

Niels sourit alors à son interlocuteur. Ainsi donc tout le personnel dormait au même endroit. Il savait qu'il allait avoir des colocataires, des adultes entre autres, mais il ignorait qu'il avait comme qui dirait, un quartier réservé au personnel. D'autant plus qu'il pensait que son rôle serait aussi celui de surveiller les élèves dans les quartiers. Mais son idée avait été vite supprimée lors de sa rencontre avec Camille qui s'était présenté comme surveillant. Bon, ce point le rassurer tout de même, il ne se voyait pas devoir jouer les gardiens de prison en plus de son travail de professeur. Comme ça, ça aurait été la galère assurée.

« Je peux vous y conduire si vous vous voulez. J'ai ma pause à la fin de l'heure et je n'ai rien de prévu. Je crois... » Un petit silence prit place « Oui, je n'ai rien de prévu. Vous êtes un vrai anglais? Votre accent est bien meilleur que celui de Lamb, je veux dire que votre prédécesseur. C'était un vieux c..., euh, ronchon. Vous n'aurez aucun problème à le remplacer. »

« Je vous en serez très reconnaissant si vous pouviez. » Dit-il ne sachant pas s'il lui été permis de tutoyer l'homme, puis il reprit ensuite pour répondre aux paroles de l'autre. « Pour ce qui est de ce Monsieur Lamb, je n'ai pas eu le plaisir de faire sa rencontre, de ce fait, je n'y porterais aucun jugement. »

À s'entendre parler Niels se sentait vieux et surtout, il ne se sentait pas lui-même. L'homme pourtant jovial et blagueur avait laissé place au professionnel. Ça ne lui plaisait vraiment pas d'avoir une telle attitude. Il fallait qu'il se rattrape, qu'il dise quelque chose pour que ses paroles ne semblent pas froides.

« Surtout ne retenez pas vos mots, je ne suis pas du genre à m'offusquer d'une insulte, tout le monde à sa bête noir. D'autant plus qu'avoir plus d'information sur lui m'aiderais à ne pas reproduire ses erreurs. » Glissa-t-il. «  Ah et non. Je ne suis pas Anglais, je suis Danois pour tout vous dire. Mon accent ressemble-t-il à celui d'un Anglais ? » Il frotta sa chevelure en souriant. « C'est avantageux pour une professeur d'Anglais. »


© Lady
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 410
Date d'inscription : 28/04/2014
Age : 20
Localisation : France.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Tu t'y retrouves ici ? [ PV Camille ]

MessageSujet: Re: Tu t'y retrouves ici ? [ PV Camille ] Mer 25 Mar - 17:10
Votre RP est placé sous archive étant donné que cela fait plus d'un mois qu'aucune réponse à été postée, pour le récupérer veuillez contacter un membre du staff.


Corpse²
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Tu t'y retrouves ici ? [ PV Camille ]

MessageSujet: Re: Tu t'y retrouves ici ? [ PV Camille ]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Camille Chalmers rejette le DNSCRP comme un instrument de politique Néo-libérale
» Camille Silvan [Pouffy]
» répartition camille
» Camille Kovenbourg [Abeille]
» Hasard - Jour 3 : Oups... [Genesis.Camille.Finnick]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: .:Archives:. :: Rp's inachevés-