AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 02/12/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Il suffit de peu pour se souvenir [ PV Raphaël ]

MessageSujet: Il suffit de peu pour se souvenir [ PV Raphaël ] Mer 17 Déc - 3:58

Il suffit de peu pour se souvenir.

Raphaël StDenis & Niels Eilert

Une sonnerie retentis pour annoncer la fin des cours, et dans le cas présent, la fin de sa journée. Et bien heureusement d'ailleurs. Donner des cours, il avait l'habitude, il faisait ça depuis presque 4 ans. Mais les délinquants de cet établissement lui donner bien du fils à retordre. Lui qui finissait généralement ses journées avec assez d'énergie pour aller se faire un tennis, ne se sentait même pas capable de se rendre à son bungalow pour le moment. Peut-être était-ce dû aux changements qu'il avait vécu au cours de ces derniers jours, ces derniers mois ? Après tout, il avait tout de même divorcé, quitter son appartement, quitter son travail et il était venu travailler dans un pays autre que son pays natal. Il avait de quoi être un peu fatigué n'est-ce pas ? Enfin, avec le reste de motivation qui lui restait, il se dit qu'il pouvait bien se rendre à la grille d'entrée.

Fumer, voilà ce qu'il voulait, il en avait vraiment besoin sur l'instant. Surtout après un cours. La grille d'entrée était le seul endroit où il se sentait vraiment de fumer, puis les vieilles habitudes ont la vie dure. Au Danemark, il n'avait pas le droit de fumer dans l'enceinte du lycée, et même en extérieur, alors il avait pris l'habitude de sortir du lycée et de s'en éloigner un peu dès qu'il avait le temps. Depuis, c'était resté, et il ne se sentait pas à l'aise lorsqu'il fumer dans l'internat. Même le soir ou la nuit, s'il ressentait l'envie de nicotine montée, il sortait tout simplement. Peut importe l'heure et le temps.

Enfin, il traversa donc le bâtiment pour se rendre à l'extérieur. Une fois la porte franchis, il rajusta son écharpe et remonta légèrement le col de son trench. Le temps avait beau être clément à Kyrie, le vent, lui, ne pardonnait pas, et qui sais, avec la fatigue qu'il avait accumulée ces derniers jours, il n'était pas à l'abri d'attraper froid et de tomber malade. Là, ce serait la cerise sur le gâteau de la semaine pourrie. Il ne lui restait plus que quelques mètres a parcourir pour enfin arriver à destination. Une fois la grille franchit, il serait plus ou moins libre de faire ce qu'il voulait, bien qu'il pouvait déjà faire cela à l'intérieur.

Niels avait finalement atteint sa destination, il tâtonna alors rapidement sa veste pour en chercher l'objet convoité, une recherche qu'il aboutit en sortant son paquet de cigarettes de la poche intérieure. Comment un truc tout bête pouvait bien vous extraire le stress et la fatigue ? Bref, il en sortit une du paquet puis la porta à ses lèvres, et rebelote pour la recherche intensive d'un briquet. Après avoir tâtonner mainte fois, toutes les poches qu'il pouvait posséder, à savoir celle de son trench et de son pantalon, en passant bien entendu par la poche de sa chemise. Mini-crise cardiaque, l'objet était introuvable. Où pouvait-il avoir foutu son briquet ? Il reprit une nouvelle fois, sa recherche, des fois qu'il est mal cherché la première fois, ou bien que son briquet soit apparu comme par magie dans l'une de ses poches. Hélas non, il dut se résigner à ne pas pouvoir fumer ce soir. La cigarette pendante au bord des lèvres, une mine affligée prit alors place sur son visage.

© Lady
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Il suffit de peu pour se souvenir [ PV Raphaël ]

MessageSujet: Re: Il suffit de peu pour se souvenir [ PV Raphaël ] Jeu 18 Déc - 13:17





Il suffit de peu pour se souvenir


Feat Niels Eilert



Tapotant distraitement sa pile de feuilles sur son bureau, histoire d'égaliser les bords, Raphaël les rangea d'un même mouvement à l'intérieur de son trieur. Ce n'était que quelques documentations complémentaires à distribuer aux élèves désireux de se réorienter une fois leur séjour ici terminé, il s'en chargerait demain courant de journée.
Voilà une bonne chose de faite !
S'étirant, sentant les muscles de son dos claqués face à la pression exercée, il se prit à bailler bruyamment avant de se redresser et jeter un dernier coup d'oeil alentour, vérifier l'état de son bureau. Tout était en ordre, il ne lui restait plus qu'à fermer la porte à clef et à retourner vaquer à ses occupations personnelles.
Souriant de satisfaction, sa sacoche en main, il sortit de la pièce et enfonça sa clef dans la serrure, avant de la tourner. Deux fois.
D'un pas lent, nonchalant, il traversa les divers couloirs menant jusqu'à l'entrée principale de l'établissement et sorti.
Dehors, un vent frais lui fouetta le visage. Étant vêtu d'une simple chemise blanche et d'un pantalon de toile noire, autant dire que le jeune conseiller d'orientation avait déjà eu plus chaud ! Mais bon, il n'était pas vraiment du genre frileux, et il aimait bien mettre au défit son système immunitaire...
Posant sa main sur le renflement présent au niveau de sa cuisse droite, une poche, il en ressortit son paquet de clopes avant d'en disposer une entre ses lèvres entrouvertes. De l'autre poche, il sortit son zipo, allumant son bâtonnet incandescent en s'apprêtant à le ranger jusqu'à ce que son regard tombe sur un homme fouillant à l'intérieur de ses poches à la recherche d'un quelconque objet. Au vu de sa cigarette éteinte coincée entre ses lèvres, nul doute pour Raphaël que c'était un briquet que celui qu'il devina comme étant l'un de ses nouveaux collègues était en train de chercher désespérément. S'approchant silencieusement de lui, briquet en main, il lui alluma lui même sa clope avant de le regarder de plus près et lui faire un clin d'oeil.
Plutôt pas mal, le collègue. Il ne devait pas être beaucoup plus vieux que lui, le même âge à un ou deux ans près, il dirait. En tout cas, il avait encore tous ses cheveux, ce qui ne put empêcher le jeune conseiller de se mettre à imaginer ce que ça ferait de se coucher avec lui et de lui caresser le cuir chevelu... Ouais, décidément, Raphaël était un fétichiste des cheveux...
Souriant de toutes ses dents, sa cigarette toujours maintenue entres ses lèvres, il se positionna face à lui.
- Raphaël, conseiller d'orientation de ce bahut, enchanté ! Sourit-il, regardant de bas en haut l'homme se trouvant face à lui, sans pudeur aucune, avant de fixer avec un peu plus d'insistance son visage... Il lui rappelait quelqu'un, mais il ne parvenait à savoir qui... Tant pis... Ça lui reviendrait plus tard.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 02/12/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Il suffit de peu pour se souvenir [ PV Raphaël ]

MessageSujet: Re: Il suffit de peu pour se souvenir [ PV Raphaël ] Ven 19 Déc - 1:56

Il suffit de peu pour se souvenir.

Raphaël StDenis & Niels Eilert

Il était prêt, prêt à remettre sa cigarette dans son paquet et à faire demi-tour, se forcer à ingurgiter des doses astronomiques de café pour tenir, et commencer ses corrections avant de s’énerver sur des feuilles de papier. Mais c'était sans compter la petite flamme qui, a se moment-là, vint se placer au bout de la clope, clope qu'il avait garder entre ses lèvres. Il tira rapidement un latte pour la faire rougir avant de relever légèrement le visage pour voir celui de son « sauveur ». Se présenter alors devant ses yeux, un homme, qui faisait une demi-tête de moins que lui, tenant entre ses mains le « saint » zipo et celui-ci se permit même de lui faire un clin d’œil. Son attitude plutôt assuré extirpa un sourire au Danois. Il attrapa alors la cigarette entre ses doigts près à remercier son nouvel interlocuteur, mais l'autre se fit plus rapide.

«  Raphaël, conseiller d'orientation de ce bahut, enchanté ! »

«  Niels, professeur d'anglais » lui dit-il de son petit accent. « Et merci pour ça. » Dit-il en soulevant sa clope.

L'autre ne se faisait pas prier dans sa façon de regarder le Danois, il donnait l'impression de le scruter de haut en bas. Mais il finit par en venir au visage de Niels qu'il observa avec un peu plus insistance. Le blond eut un léger mouvement de recul avant de toussoter. Pas qu'il était gêné par la situation, mais lorsqu'une personne que tu venais à peine de rencontrer te regarde de la sorte tu as de quoi te sentir mal à l'aise. Étrangement les questions qui lui venait en tête était les plus idiotes. Il ne pensait pas de chose positive, non, la première chose qu'il demanda, avec un air un peu ahurit fut.

« Ai-je quelque chose sur le visage ? »

Comment passer pour un parfait idiot en moins de 5 minutes ? Il avait fait fort, lui qui était pourtant quelqu'un d'assuré et de pas gêné pour un sous, se trouver complètement désemparé. D'une mauvaise fois sans nom, il mit sa sur le coup de l'air français, et de l'ambiance que l'internat dégagé. Il ne voulait pas voir le fait qu'il avait été surpris par l'attitude du brun face à lui. Pour se reprendre, il tira une nouvelle latte sur son mégot avant de passer une main dans sa tignasse blonde afin d'en décoiffé une bonne partie. Il regarda de nouveau son interlocuteur, l'autre s'était permis de le dévisager, pourquoi ne pas en faire autant ? Le danois laissa alors parcourir ses yeux sur l'allure de ce fameux Raphaël, devant sa tenue fit monter des frissons le long du corps du blond. Comment, par un temps pareil, pouvait t’ont porter une tel tenue ? Enfin, il n'était pas là pour juger de tel ou tel façon de se vêtir. Il remonta sur le visage de celui-ci où il s'attarda un moment. Les traits de celui-ci, ses grands yeux noir, la toison brune qui encadré son visage. Il avait comme une impression de déjà-vu et pourtant, rien chez cet homme ne semblait engendrer un quelconque souvenir, peut-être son nom qui lui sonnait commun, mais des Raphaël il devait y en avoir dans le monde. Enfin, son interlocuteur avait quelque chose qui faisait légèrement tiquer le danois.

« Puis-je me permettre de vous demander d'où vous venez ? »

Pourquoi se sentait-il obliger d'utiliser un ton aussi solennel ? L'autre devait avoir son âge à quelque année prés et même s'il s'avérait être plus vieux ils étaient tous deux adulte et pouvait se parler comme tel. Mais il faut dire que le fait de voir en lui la réminiscence d'un moment lui faisait perdre un tant soit peu ses moyens. Il lui faudrait être un peu moins coincé la prochaine fois qu'il s'adressera à Raphaël, sinon il risquait de paraître pompeux.  

© Lady
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Il suffit de peu pour se souvenir [ PV Raphaël ]

MessageSujet: Re: Il suffit de peu pour se souvenir [ PV Raphaël ] Ven 19 Déc - 21:49





Il suffit de peu pour se souvenir


Feat Niels Eilert



L'homme se présenta également, dans un Français d'où apparaissait un léger accent dont l'origine n'était pas inconnue à Raphaël, bien que ce dernier ne parvînt pas à mettre le doigt sur le lieu ou le moment où il avait bien pu en entendre un semblable... Ce n'était pas vraiment de l'anglais, ni de l'Italien, rien de tous ça, c'était plus... Allemand ? Mais ce n'était pas ça non plus... Pas vraiment, en tout cas... Ça avait même une légère connotation Russe, il trouvait, mais bon...
Observant toujours son collègue d'un œil attentif, levant la tête afin de pouvoir distinguer avec plus de précision son visage (les désavantages de mesurer près de huit centimètres de moins que la moyenne des hommes en France...), le jeune homme aux cheveux bruns ébouriffés ne put s'empêcher de le trouver mignon. Bon, certes, à partir du moment où la personne n'était pas trop laide, il avait tendance à vite s'intéresser à elle (au moins jusqu'à ce qu'elle rejoigne son lit), mais tout de même... Sa masse de cheveux blonds lui plaisait bien, il avait bien envie de se coucher contre lui et de venir passer sa propre main entre ces fils dorés... Mais bon, ces pensées là, il les gardait pour plus tard, quand il serait en mode dragueur. Là, tout de suite, il se demandait toujours où il avait bien pu croiser cet homme d'à peu près son âge...
- Ai-je quelque chose sur le visage ? À ces mots, le conseiller d'orientation ne pu empêcher un sourire d'étirer ses lèvres. Il était tellement chou avec son petit accent et ses yeux où se reflétait une certaine innocence...
- Oui, un nez, des lèvres, des yeux, des sourcils et une magnifique touffe de cheveux. Ne put-il s'empêcher de répondre, souriant toujours, avant de lâcher un second clin d'œil à cet homme dont il ignorait les penchants, pas du tout flipper à l'idée de se prendre une veste. Raphaël avait toujours aimé charmer, qu'il ait ou non ses chances d'ailleurs.
À son tour, Niels se prit à observer son vis-à-vis, faisant s'étirer un peu plus le sourire de ce dernier. Non, décidément, cet étranger était vraiment trop craquant !
Prenant sa clope entre deux doigts, aspirant puis expirant un grand coup, il ne quittait toujours pas son interlocuteur des yeux.
Un si beau visage, il n'aurait pourtant pas dû l'oublier comme ça, non ?
Ok... Entre ses amants et les badauds croisés dans la rue, ça faisait beaucoup à se rappeler, mais tout de même... Certains visages marquent plus que d'autre, et celui-ci faisait partie de ceux qu'il serait difficile au jeune brun d'oublier.
Ce n'était déjà pas un ancien amant à lui, sinon, l'autre ne le regarderait pas de cette manière là...
- Puis-je me permettre de vous demander d'où vous venez ? E regardant dans les yeux, le menton levé, Raphaël ne parvenait à se détacher de son sempiternel sourire. Vraiment trop craquant !
- TU, et il insista bien sur le « tu », peux le faire, bien sûr ! Il tira une nouvelle taffe, avant de reprendre. Je suis un 100% français, mais je pense pas que te dire d'où je viens exactement te dirais quoi que ce soit... Tu es étranger toi, non ? Tu viens d'où ? Demanda t-il finalement, souriant toujours d'une manière légèrement charmeur. En tout cas, si tous les mecs sont aussi mignons que toi par là bas, je vais peut-être m'y installer. Il se redressa subitement, souriant à s'en décrocher la mâchoire, pas le moins du monde gêné ni inquiet.
Non, décidément, Raphaël n'avait pas froid aux yeux !
Tapotant du bout de son index sa cigarette, il regarda les cendres tomber au sol avant de reporter son attention sur celui qu'il ne parvenait à replacer dans sa mémoire.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 02/12/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Il suffit de peu pour se souvenir [ PV Raphaël ]

MessageSujet: Re: Il suffit de peu pour se souvenir [ PV Raphaël ] Sam 20 Déc - 3:36

Il suffit de peu pour se souvenir.

Raphaël StDenis & Niels Eilert

Lorsque le Danois avait posé la question de ce qu'il pouvait avoir sur le visage, la réponse attendue était bien loin de celle que lui avait offerte son interlocuteur. Il faut dire qu'il fallait avoir une étrange façon de voir les choses pour attendre une telle réponse. Alors lorsque celui-ci lui décrit brièvement son visage, Niels fut tout de même surpris et un peu flatté. L'autre avait fait preuve d'une telle assurance, il n'avait même pas réfléchi à ses paroles après coup. On peut dire qu'il n'était pas intimidé ou hésitant pour un sous. Et au fond, ce n'était pas pour déplaire au blond. Lui qui aimait les personnes qui ne prenait pas de gants, il était servi avec le brun. Enfin, Niels attendait désormais la réponse à la seconde question avec une certaine impatience. Le fait d'avoir cette impression de déjà-vu le tracasser vraiment. Avec une réponse précise, il aurait peut-être plus de facilité à se souvenir d'où et quand il avait bien pus voir cet individu. Il profita d'un court moment de silence pour rechercher dans sa mémoire. Il devait bien y avoir une raison pour qu'il se souvienne ou du moins qu'il a l'impression de se souvenir de lui. Finalement, l'autre reprit la parole.

« TU » insista-t-il « peux le faire, bien sûr ! » Il tira une nouvelle taffe, avant de reprendre. « Je suis un 100% français, mais je pense pas que te dire d'où je viens exactement te dirais quoi que ce soit... Tu es étranger toi, non ? Tu viens d'où ? » Demanda-t-il « En tout cas, si tous les mecs sont aussi mignons que toi par là-bas, je vais peut-être m'y installer. »

« Savoir précisément d'où tu viens peut m'être utile au contraire. » Glissa-t-il. « Tout à fait, je suis Danois. De Copenhague pour être exacte. »

Raphaël avait de l'audace, vraiment, et ça faisait rire Niels. Lui qui avait tendance à intimider les gens du haut de son mètre quatre-vingts et de son physique de Nordique, ça n'avait pas l'air d'être le cas pour le brun. Et étrangement, la seconde partie de ce qu'avait dit l'homme face à lui, lui fit vaguement se souvenir de ses conquêtes danoises. Un sourire creusa alors ses joues, il se décida à tirer une nouvelle latte sur la cigarette entamée, avant de poursuivre.

« Il y en a beaucoup oui. » Il regarda alors Raphaël plus intensément. « Mais,personnellement, j'ai une préférence pour les bruns. Ils sont meilleurs amants à mon goût. »

Il avait arqué les sourcils en souriant en coin, l'autre l'avait plus ou moins poussé à dire une telle chose. Après tout, c'est lui qui faisait preuve d'effronterie. Puis, c'était surtout une phrase pour qu'il puisse se détendre un peu lui-même, et ça le faisait rire de sortir une telle chose alors qu'il commençait seulement à discuter avec son collègue. L'autre n'était pas gêné alors pourquoi il devrait l'être ? Ça rendrait peut-être les choses plus faciles, ça le sortirait un peu de son attitude de travail, et il pourrait enfin être un peu plus lui-même. Le Niels décomplexé et qui aime parler de tout. Enfin, maintenant qu'il avait sortir sa petite phrase, il aller enfin se lancer sur le sujet qui le préoccupé depuis qu'il avait vu le visage du conseiller. Il croisa alors ses bras sur sa poitrine, portant sa clope près de son visage pour en aspirer la fumée blanche. En la recrachant, il demande finalement.

« On ne se serait pas déjà croisés ? J'ai l'impression de te connaître, mais impossible de me souvenir d'où. »

Fallait qu'il la pose cette question. Sinon, ça le poursuivrait tout le reste de la journée, et il ne parviendrait pas à dormir tant qu'il n'y aurait pas répondu. Il fallait qu'il sache maintenant, c'était impératif. 


© Lady
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Il suffit de peu pour se souvenir [ PV Raphaël ]

MessageSujet: Re: Il suffit de peu pour se souvenir [ PV Raphaël ] Sam 20 Déc - 13:19





Il suffit de peu pour se souvenir


Feat Niels Eilert



Alors comme ça, Niels était Danois... Intéressant, ne put s'empêcher de penser Raph. Là aussi, le nom de la ville qu'il venait d'énoncer lui disait quelque chose, mais impossible de mettre le doigt dessus... C'était extrêmement frustrant de sentir qu'on approchait du but, sans pour autant pouvoir l'atteindre ! D'où, quand et surtout comment avait-il pu le rencontrer ?
Vu l'accent que se payait son collègue, nul doute qu'il avait grandi là-bas, il ne pouvait donc pas l'avoir connu dans ses primes années, non ? C'était étrange... Mais bon, ça lui reviendrait peut-être ce soir, dans son lit, quand il n'y penserait plus. C'était souvent comme ça...
- Il y en a beaucoup oui. Mais, personnellement, j'ai une préférence pour les bruns. Ils sont meilleurs amants à mon goût. Et là, le sourire qui n'avait toujours pas quitté le visage du brun s'élargit d'autant plus à ces mots. Bien que la probabilité que Niels ait simplement fait une faute de Français en parlant au masculin plutôt qu'au féminin n'était pas à exclure (après tous, ce n'était pas sa langue maternelle), le sourire et le regard que cet homme lui avait adressé en disant cela confortait Raphaël dans sa certitude que, si, il venait volontairement de répondre à ses provocations par une nouvelle. Et le jeune conseiller aimait ça !
Que ce soit une simple taquinerie venant d'un homme ouvert d'esprit, ou que son collègue soit réellement attiré par les hommes, il aimait cet état d'esprit consistant à ne pas s'offusquer des boutades et, au contraire, renchérir.
- Ça... Je ne peux qu'être d'accord avec toi. Clin d'oeil entendu, montrant toute la modestie que Raph ne détenait pas concernant ses propres performances au pieu. Mais bon... Les blonds sont les plus tendres ! Ils sont généralement tellement mignons qu'on a envie de les croquer tout cru ! Il sourit, non sans omettre de fixer son vis-à-vis dans le blanc des yeux, taquin. Aucune honte, aucune pudeur, rien... Raphaël était réellement un être désinhibé sans avoir besoin de boire une seule goutte d'alcool !
Tirant sur sa clope, il regarda quelques élèves passer, silencieusement
- On ne se serait pas déjà croisés ? J'ai l'impression de te connaître, mais impossible de me souvenir d'où.  Là, les sourcils du brun s'arquèrent. Ses yeux charbonneux s'assombrir d'autant plus alors qu'il s'était remis à réfléchir. Que lui pense avoir déjà vu Niels était une chose, il pouvait confondre, mais que ce dernier partage sa pensée... Non, décidément, il ne pouvait s'agir d'une erreur à ce stade !
Soudain, la mémoire lui revînt, fulgurante ! Il revit son grand frère, dix années au paravent, s'approcher de lui et montrer une silhouette du doigt
« C'est lui ton correspondant ? » Avait-il demandé. « Ouais... Il s'appelle Niels quelque chose... Il est Danois, je crois... » Avait répondu Raph, alors âgé de tout juste 17 ans. « Drôle de nom... » avait conclu son frère, avant de tendre sa main à la silhouette partie pour rester quelques jours en sa compagnie.
Cette dernière, déjà grande et débroussaillée, se dessinait lentement au travers du brouillard qui l'entourait. C'était bien lui ! Niels ! Avec dix ans de moins, mais il restait facilement reconnaissable. Déjà à cette époque, Raph l'avait trouvé pas mal, mais il était moins rentre dedans qu'aujourd'hui et, surtout, il lui semblait que cet homme était en couple à ce moment-là... La bouche ouverte, en mode poisson, il tendit le doigt vers lui et se mit à crier
- AHHHHHHHHHHHHHHHH ! Niels !!! Toi !! T'étais pas venu en France, y'a environs dix ans, pour un échange avec ta classe ?? Si, ça lui revenait, aucun doute. Sa famille était plutôt aisée, aussi n'avait-il pas été problématique pour ses parents d'accueillir un étranger venu visiter le pays dans le cadre d'un séjour linguistique. Une semaine, une semaine qu'ils avaient partagé la même piaule ! Voilà pourquoi sa tronche lui disait quelque chose ! Soulager, il se mit à rire d'un rire franc, libérateur. Ah ah ah, putain, je sais enfin d'où ta tête me vient ! T'as bien progressé, niveau français, en dix ans... J'avais le souvenir d'un accent plus prononcé encore, Ah ah...







Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 02/12/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Il suffit de peu pour se souvenir [ PV Raphaël ]

MessageSujet: Re: Il suffit de peu pour se souvenir [ PV Raphaël ] Dim 21 Déc - 23:45

Il suffit de peu pour se souvenir.

Raphaël StDenis & Niels Eilert

La réflexion qu'avait eue le brun après que le danois eut fait sa pseudo-révélation sur ses préférences le fit sourire. Les blonds plus tendres ? Peut-être, effectivement il était un homme plutôt attentionné et à l'écoute des envies de ses partenaires, mais cela venait surtout de son caractère. Puis il lui était déjà arrivé d'être un peu plus vorace au lit. La tendresse n'empêchait pas, du moins pas chez lui. Enfin, une nouvelle fois, son interlocuteur lui avait prouvé, tout comme le sourire qui avait suivi ses paroles, qu'audacieux était un adjectif qui lui allait comme un gant. Cependant lorsque Niels avait posé sa question, l'expression sur le visage de Raphaël changea radicalement, et c'est à ce moment que le Danois comprit que la même question trottée dans la tête des deux hommes. Alors ils avaient tous deux cette impression d'avoir déjà vu l'autre sans se souvenir de l'endroit. De même que cela le confortait dans le fait qu'il l'avait bien déjà vu quelque part. À le regarder comme cela, le brun semblait en pleine réflexion, avait-il un soupçon d'idée ? Quelque chose qui les guiderait ? C'est alors qu'il entrouvrit la bouche, sûrement dans l'expression de l'étonnement, qui sait, avant de se mettre à clamer.

« AHHHHHHHHHHHHHHHH ! Niels !!! Toi !! T'étais pas venu en France, y'a environs dix ans, pour un échange avec ta classe ?? »

C'est à cette déclaration du brun que la mémoire de Niels enclencha son processus pour revenir dix années en arrière. Son lycée qui avait un accord avec un lycée français donna la possibilité de faire un séjour linguistique en France. Une semaine à la découverte de la culture française. Le blond n'avait pas hésité un instant, il avait sauté sur l'occasion, lui qui rêvé de visiter le pays, c'était une aubaine. De ce fait, il avait effectivement participé à ce voyage, il s'était effectivement rendu chez un certain Raphaël et maintenant que les morceaux se recollaient, le visage de l'homme face à lui, lui apparaissait maintenant plus clairement et surtout avec 10 ans de moins. C'était donc pour cette raison qu'il avait cette impression de déjà-vu. Mais quelle était la probabilité qu'ils se retrouvent à travailler dans l'établissement et qu'ils se rencontrent devant ce même établissement dix ans après les faits. Il y avait de quoi avoir le vertige. Le Danois sourit alors à son interlocuteur, un sourire encore plus chaleureux que ceux qu'il lui avait offerts jusque-là.

« Ah ah ah, putain, je sais enfin d'où ta tête me vient ! T'as bien progressé, niveau français, en dix ans... J'avais le souvenir d'un accent plus prononcé encore, Ah ah... »

« Il faut dire que j'ai travaillé mon français pendant encore 5 ans après. » Rit-il à la réflexion de son interlocuteur. « En tout cas, tu n'as pas beaucoup changé en dix ans. » Dans un geste amical, il passa sa main sur la barbe de Raphaël. «  Il y a juste ça qui a poussé. »

Son geste pouvait peut-être surprendre le brun, mais Niels était très tactile et après tout, il connaissait la personne en face de lui. Certes, il ne l'avait pas vu depuis une décennie, mais cela ne changeait pas grand chose pour lui. Il avait vécu une semaine dans la même chambre que lui, ça n'était pas rien. Enfin, ça lui faisait tout de même une sensation assez étrange que de retrouver l'homme après tant d'années, après tout, c'était comme se prendre une grande claque dans la gueule par son passé et se manger dix années dans les dents, il y avait de quoi être surpris. Niels passe alors l'une de ses mains dans sa toison dorée, il est vrai qu'il avait du mal à y croire, mais la preuve était là. Un rire échappa de nouveau ses lèvres.

«  Waw... » Il tire sur sa cigarette un moment avant d'en faire tomber les cendres, laissant alors que la proche fin du tube. « Il va falloir me raconter un peu ces dix dernières années. »

Il était maintenant curieux de comment avait évoluer la vie de son ancien correspondant. Ce qu'il avait vécut et comment il en était arrivé là.


© Lady
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Il suffit de peu pour se souvenir [ PV Raphaël ]

MessageSujet: Re: Il suffit de peu pour se souvenir [ PV Raphaël ] Lun 22 Déc - 14:25





Il suffit de peu pour se souvenir


Feat Niels Eilert



Suite à sa question, Raphaël vit le regard de Niels s'illuminer de la même lueur qui l'habitait actuellement. Celle des souvenirs resurgissant du passé.
Il ne s'était pas trompé, c'était bien le même Niels qu'il y a dix ans.
Riant toujours de bon cœur, que partiellement remis de sa révélation, Raph se demandait quelle était la probabilité qu'ils se recroisent un jour, si loin du pays natal de Niels et de sa ville natale à lui... Sûrement plus proche de 0 que de 1 en tout cas... En tout cas, ça avait au moins le mérite de confirmer au jeune homme qu'ils avaient tous les deux le même âge, à quelque mois près...
- Il faut dire que j'ai travaillé mon français pendant encore 5 ans après. Les mâchoires douloureuses à forcé de sourire, le brun ne quittait pas son interlocuteur des yeux, comme s'il cherchait à retrouver dans ses traits tous ceux de son lui passé. Non, décidément, il n'avait pas changé ! Enfin... Sauf si l'on compte les quelques ridules ici et là, mais bon... Elles n'apparaissaient que lorsqu'il souriait un peu trop fortement. En tout cas, tu n'as pas beaucoup changé en dix ans.
- Je peux te retourner le compliment. Répondit-il, souriant toujours, avant de sentir la main de Niels se poser sur son menton.
- Il y a juste ça qui a poussé. Se retenant de répliquer une phrase du genre « Et c'est pas la seule partie de mon anatomie qui a poussé », Raphaël se contenta d'hausser les épaules d'un air amusé
- Faut bien que je trouve un moyen pour me distinguer des élèves, non ? Paraîtrait qu'imberbe je fais beaucoup plus jeune... Il avait dit ça sur le ton de la plaisanterie, mais ce n'était pas tout à fait faux. S'il se rasait, il pouvait passer pour un homme de 20 ans sans aucun souci, ce qui aurait pu être un peu problématique lorsque tu tentes de te faire respecter...
Dix ans... Ça faisait quand même un sacré paquet d'années... Plus d'un tiers de sa vie. Et pourtant, Raphaël se souvenait avec une certaine justesse des moments qu'ils avaient passés ensemble... En même temps, il avait été son premier et seul correspondant, alors... Cette semaine avait été une expérience qu'il avait gardée en mémoire même une décennie plus tard. De plus, Niels était venu chez lui dans la même période où Raph était en plein questionnement sur ses activités de petit vandale, quelques semaines après l'histoire avec la bombe artisanale qui l'avait fait douter... Il se souvenait donc très bien de cette période de sa vie et de tous les changements qu'elle avait comptée.Tirant sur sa clope, il ne quittait toujours pas son ancien corres des yeux.
- Waw... Il va falloir me raconter un peu ces dix dernières années.
- Oula ! Ne put s'empêcher de souffler le brun, amusé. Résumer dix ans, c'est chaud... Souriant, soufflant un léger nuage de fumée en direction du ciel, il se mit à réfléchir. Hum... Je pense que j'ai pas besoin de te préciser que j'ai réussi mes études, non ? Ne put-il s'empêcher de demander, taquin. Sinon, pas grand chose... J'ai quitté mes parents à 21 ans, dès que j'ai décroché mon premier boulot et que j'ai réussi à économiser de quoi vivre seul... J'ai eu quelques partenaires. Bon, un peu plus que quelque, mais il n'était pas sûr que sortir « J'ai eu une tonne de partenaires différents parce que j'ai pas l'envie de me poser » était quelque chose qui se disait aussi facilement. Même lorsqu'on avait pas honte de son mode de vie. Florent, mon frère, tu te souviens ? Bin lui, il travaille avec notre père... Il reprendra l'entreprise à sa mort... Je sais pas si tu te souviens mais papa est chef d'une entreprise de transports... Bref ! Il va bien papa et maman aussi. Enfin, si on peut dire ça de deux personnes qui passent leurs journées à s'ignorer... En fait, je sais pas trop quoi dire. Rit-il. Ma vie est pas spécialement passionnante à raconter, elle l'est plus à vivre ! Ajoutant un clin d'œil à ses dires, il tira une nouvelle taffe. Et toi ? N'hésite pas si t'as des questions hein.







Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 02/12/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Il suffit de peu pour se souvenir [ PV Raphaël ]

MessageSujet: Re: Il suffit de peu pour se souvenir [ PV Raphaël ] Mar 23 Déc - 1:27

Il suffit de peu pour se souvenir.

Raphaël StDenis & Niels Eilert

A sa remarque sur ses poils faciaux, Raphaël lui avait rétorqué en plaisantant que c'était nécessaire pour se démarquer des internes. Après tout il avait raison, il possédait encore des traits un peu enfantins malgré ses vingt-sept ans. Il avait bien de la chance de pouvoir se faire pousser la barbe, Niels ne parvenait à peine à un duvet digne de ce nom, alors une barbe n'en parlons pas, il avait même oublié l'idée de pouvoir en avoir une un jour. Ce n'est pas pour autant qu'il ne ressemblait pas à un adulte, bien que sa grande taille devait y être aussi pour quelque chose. Enfin, la question suivante était celle qui intéressait le blond. Savoir ce qu'avait vécut un homme qu'il n'avait pas vu depuis dix longues années et qui vit à des kilomètres et des kilomètre de chez lui pouvait vraiment être intéressant, savoir comment il avait évoluer, reprendre des nouvelles des membres de la famille qu'il avait rencontrer etc. Puis, il avait lui-même vécut certaines aventures durant ce laps de temps, qui sais ce qui pouvait lui être arrivé à lui. Niels tira alors la dernière latte de sa cigarette tout en regardant le brun face à lui.

« Oula ! Résumer dix ans, c'est chaud...» il se mit à réfléchir. « Hum... Je pense que j'ai pas besoin de te préciser que j'ai réussi mes études, non ?» Demanda-t-il, ce à quoi le blond acquiesça « Sinon, pas grand chose... J'ai quitté mes parents à 21 ans, dès que j'ai décroché mon premier boulot et que j'ai réussi à économiser de quoi vivre seul... J'ai eu quelques partenaires.» Niels hocha la tête. “ Florent, mon frère, tu te souviens ? Bin lui, il travaille avec notre père... Il reprendra l'entreprise à sa mort... Je sais pas si tu te souviens mais papa est chef d'une entreprise de transports... Bref ! Il va bien papa et maman aussi. En fait, je sais pas trop quoi dire.» Rit-il.« Ma vie est pas spécialement passionnante à raconter, elle l'est plus à vivre !» Ajoutant un clin d'œil à ses dires, il tira une nouvelle taffe. « Et toi ? N'hésite pas si t'as des questions hein.»

Niels avait accordé une attention toute particulière au récit de son ancien correspondant. Ce qu’il lui avait dit était bien entendu condensé, mais on pouvait y trouver l’essentiel. Les détails de sa vie intimes de le regardait pas et à ce qu’il avait compris, le brun n’avait personne en ce moment. Donc la question ne se posait pas. Quoi que ? Puis que pouvait-il bien dire de plus que cela. Dix ans d’une vie ne se résumé pas aussi facilement mais aller dans le détails prendrait des heures, à conditions de se souvenir de tout. Bref, le blond frotta sa joue un moment avant de prendre la parole.

« Oh, tu sais, j’ai obtenu mon diplôme. Puis j’ai quitté mes parents pour m’installer chez moi et être plus près du lycée dans lequel j’avais trouvé du travail. Je me suis marié avec la fille avec qui je sortait depuis la seconde.» Dit-il dans un souffle. « Et on est resté ensemble presque 4 ans après ça.» Il frotta sa nuque, sa lui faisait drôle de parler de cela à nouveau. « On as divorcé, alors je lui ai tout laissé, je suis retourné chez mes parents. Comme un looser.» Rit-il « Ensuite, j’ai poser ma candidature ici pour changer un peu d’atmosphère, et me voilà. »

Que pouvait-il dire d’autre sur sa vie. Pour le moment il ne se voyait pas entrer dans les détails des raisons de son divorce. Si l’autre lui pose des questions il y répondrait sûrement, mais il ne se voyait pas en parler de lui-même. De même qu’il avait volontairement omis les informations un peu plus intime. Il ne faut pas oublier qu’il se revoyait pour la première fois depuis 10 ans. Même s’il avait fait une allusion sur ce sujet auparavant.

« Mais, tu as raison, c’est mieux à vivre qu’a raconter.» Sourit-il. « Et dit-moi. Tu as eu quelques partenaires mais, est-ce que tu t'es casé ?»


© Lady
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Il suffit de peu pour se souvenir [ PV Raphaël ]

MessageSujet: Re: Il suffit de peu pour se souvenir [ PV Raphaël ] Mar 23 Déc - 16:14






Il suffit de peu pour se souvenir


Feat Niels Eilert



Toute ouïe, Raphaël écoutait le résumer des dix dernières années de vie de son ancien correspondant, ne pouvant empêcher une moue compatissante de déformer ses traits à l'entende du récent divorce de ce dernier.
Lui qui n'était jamais parvenu à rester plus de quelques mois avec une seule personne avait un certain respect pour ceux qui réussissaient à bâtir quelque chose de stable sur long terme, surtout quand cela se faisait avec une personne rencontrée lors de leurs années d'études...
Niels, à parement, l'avait connu à ses 15 ans. C'était donc déjà avec elle qu'il était lorsqu'il était venu passer sa semaine en France, et avec elle aussi qu'il avait passé plus d'un tiers de sa vie...
Pour le brun qui enchaînait les conquêtes, penser rester avec la première (ou l'une des premières) personne avec qui on avait découvert nos corps était impensable. Il y avait forcément une curiosité et des regrets qui allaient naître passer un certain âge, non ? C'était d'ailleurs peut-être la raison de leur séparation... À dire vrai, Raph n'en avait aucune idée, mais il se voyait mal le lui demander à peine 10 minutes après leurs retrouvailles.
Surtout que, bon, ils ne s'étaient parlé qu'une semaine en face à face, plus quelque courriers avant et après, et ce n'était pas comme s'ils avaient été les meilleurs amis du monde à une époque plus ou moins lointaine...
Le conseiller d'orientation se souvenait s'être entendu avec, avoir bien rigoler, mais ça n'allait pas plus loin que ça... Preuve en ait, ils ne s'étaient pas recontactés depuis une décennie.
Ne quittant pas son ancien correspondant et nouveau collègue des yeux, il tira une dernière fois sur sa clope avant de la jeter au sol et l'écraser du bout de son pied. Se baissant doucement il la ramassa avant de la jeter dans la poubelle la plus proche et souffler en direction de Niels.
Il était vraiment pas mal, qu'importe comment on pouvait le regarder...
- Mais, tu as raison, c'est mieux à vivre qu'a raconter. Conclu t-il finalement, souriant en direction du brun avant de le questionner plus en avant. Et dit-moi. Tu as eu quelques partenaires mais, est-ce que tu t'es casé ?
Haussant un sourcil, un sourire amusé naissant à la commissure de ses lèvres, Raphaël se mit à brasser l'air de sa main droite d'un air des plus désinvolte.
- Alors là, du tout ! Ne put-il s'empêcher de pouffer, pas sûr que ce qu'il dise ait un quelconque essor comique, mais ne pouvant s'en empêcher. Contrairement à toi, j'ai un mal fou à m'imaginer enchaîner à une seule personne. Je suis bien trop immature pour ça ! Haussant les épaules, il sourit d'un air espiègle. Ouais, je sais, c'est triste à 27 ans, mais bon... Tu te souviens d'Alex ? Mon meilleur ami... Bin lui, je suis toujours en contacte avec, et on essaie de se voir au moins une fois par semaine ! ... Comme quoi, je suis plus fidèle en amitié qu'en amour... 15 ans que ça dure entre nous ! Conclu t-il finalement, un sourire plus sincère étirant désormais ses traits.
Alex et lui, c'était toute une histoire ! Que ce soit les parents de Raph ou ceux d'Alex, aucun des deux couples ne voyaient leur fils cessé de parler à l'autre. Ils en étaient même venus à sympathiser entre eux, à force d'avoir eux à amener l'un chez l'autre lors de leurs primes années d'amitié...
Alex, c'était son pote de délire, de connerie, mais aussi de confidence. Il avait été le premier à qui Raph avait fait part de son attirance pour les hommes, et celui qui l'avait toujours plus soutenue que ce soit dans la joie comme le malheur et les bonnes actions comme les mauvaises...
Le brun aimait son ami plus qu'il n'avait jamais aimé personne, pas même celle avec qui il était resté le plus longtemps, mais jamais ils n'avaient couché ensemble... Non, cet amour qu'ils se portaient l'un l'autre était certes d'une force incontestable, mais il n'avait rien à voir avec l'amour tel qu'on l'entend dans le sens commun... Ils étaient justes, chacun pour l'autre, un soutien inébranlable.
Souriant toujours à l'attention de Niels, Raphaël se lança soudain
- Dit... T'as finis ta journée non ? Ca te dis d'aller discuter plus en détail autour d'un verre ? Profiter de notre majorité maintenant bien entamée. Nouveau clin d'oeil et petit sourire en coin.







Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 02/12/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Il suffit de peu pour se souvenir [ PV Raphaël ]

MessageSujet: Re: Il suffit de peu pour se souvenir [ PV Raphaël ] Mar 6 Jan - 1:34

Il suffit de peu pour se souvenir.

Raphaël StDenis & Niels Eilert

Oui, cela l'intéressait vraiment de savoir si Raphaël s'était marié. Il n'avait pas eu le souvenir de le voir avec quelqu'un il yns, mais en ce laps de temps, tout un tas de choses avait pu se passer, tout un tas de choses .. Et le mariage ne faisait pas exception. Puis, s'il n'était pas marié, ça n'était que du positif pour lui. Il faut dire les choses comme elles sont, Raphaël était devenu un homme attirant, il devait déjà l'être il y a dix ans de cela, mais maintenant le Danois le voyait avec un œil neuf, ou du moins, avec un intérêt différent. Mais encore une fois, il digressait. Bref, la réaction du brun fit sourire Niels. Cette manière de secouer sa main en disait long sur les mots qui allaient suivre.

«  Alors là, du tout ! » Pouffa-t-il. « Contrairement à toi, j'ai un mal fou à m'imaginer enchaîner à une seule personne. Je suis bien trop immature pour ça ! » Il haussa les épaules en souriant « Ouais, je sais, c'est triste à 27 ans, mais bon... Tu te souviens d'Alex ? Mon meilleur ami... Bin lui, je suis toujours en contacte avec, et on essaie de se voir au moins une fois par semaine ! ... Comme quoi, je suis plus fidèle en amitié qu'en amour... 15 ans que ça dure entre nous ! »

Alors donc, il n'était pas du genre à rester avec la même personne. Niels se trouvait actuellement dans cet état d'esprit. Peut-être était-ce temporaire, mais il le comprenait tout de même. Enfin, il se souvenait effectivement, bien que vaguement, du fameux Alex. Hélas, trop peu pour se rappeler d'un quelconque jugement qu'il avait pus faire durant son séjour. On se souvient plus facilement des acteurs majeurs de sa vie, plus difficilement des acteurs secondaires, mais pour ce qui était des figurants... Déjà, Raphaël se trouvait être qu'un vague souvenir jusqu'à aujourd'hui, alors son meilleur ami, c'était encore pire. Mais, là n'était pas la question. L'autre disait être plus fidèle en amitié qu'en amour, dans un sens, ça s'avérait être un très bon point, cela prouvait qu'en tant qu'ami, on peut lui faire confiance. Il avait aussi des amis de longues dates, des gens avec qui il était resté en contacte bien après des années, mais on ne pouvait pas dire que sa relation avec eux et la relation que devait entretenir Raphaël et son ami Alex était la même. Du moins, c'est ce qu'il ressentait en entendant les mots de son interlocuteur. D'ailleurs, l'autre le fit redescendre sur terre lorsqu'il lança.

« Dit... T'as finis ta journée non ? Ca te dis d'aller discuter plus en détail autour d'un verre ? Profiter de notre majorité maintenant bien entamée. »

Les mots étaient accompagnés d'un clin d'œil ainsi que d'un sourire en coin. Une telle proposition ne pouvait être refusée, et une bonne bière ne serait pas de refus non plus, surtout après une dure journée. Puis, qui sais ce qu'on pouvait apprendre de plus une fois griser par quelques verres d'un alcool quelconque. Puis les bars sont les endroits où les langues se délient plus vite. Niels rajusta son trench et sourit à son tour à l'homme face à lui.

« Un verre et une discussion entre hommes, ça ne se refuse pas. » Rit-il « Mais, laisse-moi quelques minutes pour passer au bungalow et mettre quelque chose de plus confortable » Dit-il, tout en lançant un coup d'œil à son pantalon à pinces avant de donner une légère tape sur l'épaule de son collègue.

Il est vrai que ses vêtements n'étaient pas les plus adapter. Ou il ne fallait vraiment pas avoir peur de l'état des lieux, de son propre état futurs ou même l'état de son partenaire de boisson. Qui sais de quelle manière et dans quel état ils pourraient bien revenir à l'internat. Même la modération pouvait être aux abonnés absents avec des adultes.


© Lady



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
" Invité "
Who am i !

Il suffit de peu pour se souvenir [ PV Raphaël ]

MessageSujet: Re: Il suffit de peu pour se souvenir [ PV Raphaël ] Mer 7 Jan - 16:31
Suite ici
: >
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Il suffit de peu pour se souvenir [ PV Raphaël ]

MessageSujet: Re: Il suffit de peu pour se souvenir [ PV Raphaël ]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» quelques imageries pour ce souvenir......
» Elias | Il ne suffit pas d'exister, il faut vivre.
» A ma fille disparue...
» lucifer † je ne bois pas pour oublier, je bois pour me souvenir
» Ecrire pour le souvenir (Demande Fermée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: .:Archives:. :: Rp's terminés-