AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : Rue sombre.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Une seconde journée avec elle... [PV Aria]

MessageSujet: Une seconde journée avec elle... [PV Aria] Sam 3 Jan - 23:21
Voilà qu’elle me dit qu’elle me hait et que je suis un idiot. Quoi c’est tout ? Elle ne répond pas ? Ah ! Voilà que je sens un léger coup de point sur mon épaule. Je me mets alors à sourire, restant dans ma position à cause du sommeil qui m’envahit. Je baille un peu, gardant le sourire sur ce qu’il venait de se passer et voilà que je ne tilt même pas que je me suis endormi.

Aucun rêve dont je peux me souvenir au moment où la lumière extérieur vient me déranger. J’entre ouvre alors les yeux quand je remarque que j’ai la blonde dans mes bras, me sentant coller à elle, mais sur le moment, la vision un peu floue, je me demandais si Angela était venue me rejoindre pendant la nuit. Je blotti ma tête dans la nuque d’Aria en laisser mon bras l’enroulé pour la serrer contre moi sous le tee-shirt. Euh… Je palpe un peu le corps en ayant les yeux fermés et doucement je me dis que ce n’est pas le corps d’Angela ça… Je glisse ma main jusqu’au hanche quand je sens qu’il n’y a rien dessous. Mon cerveau fait alors tilt !

-Fuck ! La blonde !!!

Je me recule aussi vite, voyant que j’ai littéralement remonter son tee-shirt, découvrant l’un de ses seins. Bordel l’angoisse ! J’attrape mon côté de couette pour le balancer sur elle afin de cacher sa partie découverte avant de l’appeler.

-Réveille-toi ! Ho !!! Aria ! Debout et rhabille toi un minimum.

L’image de son corps me perturbe vraiment. Elle est vraiment jolie comme fille et elle a le don de me donner l’envie de rester près d’elle-même si d’un côté elle peut m’agacer au plus haut point. J’évite de la regarder, me levant du lit pour aller m’installer dans le salon totalement perturber. Je m’attrape une cigarette que j’allume directement pour essayer de me détendre un peu. Comment est-ce que j’arrive à rester aussi calme alors que j’ai un putain de canon dans mon lit, à moitié nue… Fume Ezio, fume, ça passera ! Je sens que quand elle sera debout, j’éviterai de la regarder au maximm…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Une seconde journée avec elle... [PV Aria]

MessageSujet: Re: Une seconde journée avec elle... [PV Aria] Dim 4 Jan - 0:23
Un rêve totalement dénué de sens, berce ma nuit qui passe à une vitesse folle. Je me rappelle d’un lion qui parle et de chevaliers combattants sur le dos des dragons. Je me rappelle aussi d’un voyage en montagne et d’ailleurs à ce moment-là, je me les pelais grave ! Mais allez savoir pourquoi, à un moment, je sentis une étreinte me réchauffer et me donner du courage pour graver la montagne. Bizarre puisque j’étais seule avec les flocons. Bref, un rêve totalement fantastique mais qui occupe toute ma nuit et une partie du matin. Les rayons du soleil qui illuminait la pièce, rendirent mon sommeil plus léger, à cet instant mon rêve devient flou. Une sensation bizarre m’envahit, je sens mes joues devenir rouges et sans m’en rendre vraiment compte, un gémissement sort d’entre mes lèvres. Je commençais à avoir un peu chaud mais une voix envahit soudain la pièce et me réveilla par la même occasion.

-Réveille-toi ! Ho !!! Aria ! Debout et rhabille toi un minimum.

J’ouvre doucement les yeux, voyant monsieur biscotto qui a l’air plutôt perturbé. Je le vois partir en direction du salon, je ne dis rien, me contentant de rester encore un moment au lit, prenant mon temps pour me lever. Je traine encore un peu au lit, réhabituant mes yeux à la lumière, puis je me remémore le dernier bout de phrase du brun, « rhabille toi un minimum »… Je soulève donc la couette pour me découvrir à moitié nue. Bon bah j’ai dû bouger pendant la nuit et je me suis retrouvée comme ça. Mais alors pourquoi monsieur biscotto m’a dit ça ? Il m’aurait vu dans cette tenue alors que la couette recouvrait mon corps ? Je tourne toutes ces questions dans ma tête, puis j’essaye de faire des liens... Ne me dites pas que… Je me lève immédiatement du lit pour me diriger en trombe vers le salon. Monsieur biscotto est confortablement installer sur son fauteuil, en train de se griller une cigarette. J’arque un sourcil, je serre les poings, puis je sors d’un ton énervé.

-Tu sais Ezio, tu en as du courage pour me faire subir ça…Donne-moi une seule bonne raison de te laisser la vie après cet affront !

J’étais toujours avec mon grand t-shirt, enfin le sien mais bref, je m’avance vers lui, prenant une orange qui se trouvait dans la panière de fruit sur la table basse. Je lui balance en plein dans la gueule, puis j’en profite pour le prendre par derrière, mon bras entourant son cou. Je viens lui chuchoter à l’oreille quelques mots, tout en resserrant l’étreinte.

-Cette prise ne te rappelle rien ?

En effet, c’était la même que j’avais fait le jour précédent, sauf que je serais son cou un peu moins fort qu’à présent.

-Qu’est-ce que tu as osé me faire exactement la nuit dernière, sale pervers ?!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : Rue sombre.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Une seconde journée avec elle... [PV Aria]

MessageSujet: Re: Une seconde journée avec elle... [PV Aria] Dim 4 Jan - 0:49
Un ton des plus énerver me fait sursauter, lâchant ma cigarette que je ramasse au plus vite pour ne pas faire de trace de brûlure sur le tapis du salon. Hein ? Du courage ? De quoi elle me parle ? Je replace ma cigarette au coin de mes lèvres sans la regarder quand soudain je me ramasse un projectile dans la face. Ça fait un mal de chien ! Elle m’a balancé un pavé ou quoi ? Ma cigarette est à nouveau tombé sur le tapis, mais je n’ai pas le temps de la ramassé quand je la sens sur mon dos, m’étranglant à nouveau comme la veille. Elle me demande si cette position me rappel quelque chose, mais je reste focaliser sur ma cigarette qui commence à abimer mon tapis. Je tapote le tapis avec mon pied nue rapidement pour l’écraser avant que tout prennent feu dans ma maison.

Je sentais bien que l’étranglement était plus léger que la nuit avant, c’est un peu grâce à cela que j’ai pu réussir à éteindre ma cigarette en tapotant du pied, mais après avoir vu que la flamme de ma cigarette était belle et bien éteinte, je l’entends me demander ce que je lui ai fait. Quoi ? Et voilà qu’elle me traite à nouveau de pervers ? Pour une fois que je ne cherche pas la nana plus loin que cela et que je la laisse tranquille, voilà que je me fais accuser à tort… J’attrape son bras pour essayer qu’elle déssert un peu au niveau de ma gorge, rougissant un peu en me rendant compte que je peux sentir la chaleur de ses cuisses sur mon bas du dos.

-Euh …. Rien… JE te le promets ! S’il te plait…. Va mettre une culotte bordel !

Je me secoue un grand coup, la faisant glisser devant moi alors que nos regards se croisent, je me sens rougir d’un coup et je détourne le regard directement. Vais-je lui dire la vérité ou non ? Cela évitera peut-être les tension entre nous dès le réveil.

-Tu as voulu me charrier un peu, te mettant à califourchon sur moi pour me dire que tu ne voulais pas mettre mon boxer parce qu’il était trop large. Malgré ton acte, je n’ai rien tenté de déplacer. J’ai juste retourné la situation un moment en te murmurant quelque parole avant que tu me dises que tu me détestes parce que je m’étais coucher à ma place en te tournant le dos. Enfin… Je pense que c’est pour ça que tu m’as détesté, j’en sais trop rien. Mmmmh…. Peux-tu descendre maintenant afin de mettre ta culotte ?

Je n’osais pas la regardé et je levais même ma tête pour regarder mon plafond afin d’éviter d’être tenté de baiser les yeux. Vu la position et l’embarras dans lequel elle me met, je n’ai pas envie de fauter, d’être attiré à l’enlacer ou autre. Merde ! Descend bordel !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Une seconde journée avec elle... [PV Aria]

MessageSujet: Re: Une seconde journée avec elle... [PV Aria] Dim 4 Jan - 1:23
Il essayait de desserrer l’étreinte autour de son cou en attrapant mon bras, mais je m’efforçais à maintenir ma force.

-Euh …. Rien… JE te le promets ! S’il te plait…. Va mettre une culotte bordel !

Mais…il est gêné ou je suis en train d’halluciner ?! Le voir dans cet état c’est tellement inattendu que je ne sais pas de tout comment réagir. Je relâche un peu l’étreinte sans m’en rendre compte, additionné par les gestes brusques du brun, je me retrouve rapidement face à lui. Je peux apercevoir des rougeurs sur ses joues avant qu’il ne détourne le regard. Qu’est-ce que… Je ne sais pas pourquoi, mais mes joues suivent le rythme des siennes.

-Tu as voulu me charrier un peu, te mettant à califourchon sur moi pour me dire que tu ne voulais pas mettre mon boxer parce qu’il était trop large. Malgré ton acte, je n’ai rien tenté de déplacer. J’ai juste retourné la situation un moment en te murmurant quelque parole avant que tu me dises que tu me détestes parce que je m’étais coucher à ma place en te tournant le dos. Enfin… Je pense que c’est pour ça que tu m’as détesté, j’en sais trop rien. Mmmmh…. Peux-tu descendre maintenant afin de mettre ta culotte ?

-Et il ne s’est rien passée d’autre ?

J’étais un peu sceptique après son récit, surtout en voyant ses joues teintées en rouge. Mais que lui arrive-t-il ? Je secoue un peu la tête pour me remettre les idées en place, et donner à mes joues leur couleur d’origine.

-T’es sûre que ça va Ezio ? T’as l’air bizarre…Tu ne me caches rien, n’est-ce pas ?

Je me décide enfin à le lâcher complétement pour retomber pieds au sol. J’en suis sûre, il ne m’a pas tout dit et cette partie cachée commence à me mettre mal à l’aise… Je lui tourne donc le dos pour prendre la parole.

-J’aimerai bien remettre ma culotte, mais je ne sais pas où elle est…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : Rue sombre.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Une seconde journée avec elle... [PV Aria]

MessageSujet: Re: Une seconde journée avec elle... [PV Aria] Dim 4 Jan - 1:39
Après mon explication, elle me demande si rien d’autre ne s’est passé. Je secoue alors la tête vivement de gauche à droite pour lui confirmer que non, rien d’autre ne s’est passé, même si d’un côté, la tentation était vraiment au rendez-vous. Elle a l’air d’avoir besoin de se ressaisir un peu aussi, car je la sens se secouer rapidement avant de s’interroger sur moi. La regardant du coin de l’œil, je me remets aussitôt à regarder le plafond. Je n’arrive pas à retirer l’idée qu’elle soit sans culotte en plus du fait qu’hier soir, elle se retrouvait à califourchon sur moi … D’un autre côté, pensant à ce qu’il se passe en ce moment, je me demande d’où vient cette douceur d’un coup envers moi.

S’entends que son corps glisse contre moi pour avoir pied à terre, je la regarde de nouveaux en coin avant de me décider de regarder l’état de mon tapis en ramassant également ma cigarette écrasé comme pas possible. Jetant le mégot dans le cendrier en soupirant, je l’entends me parler à nouveau et je la regarde alors, remarquant qu’elle se met dos à moi, sans oser me regarder ? Ou serait ce simplement fait exprès ? Elle ne sait donc pas ou elle est… Me raclant la gorge en me redressant, je lui dis d’un ton des plus embarrasser et calme.

-Je vais aller voir à la salle de bain vu que tu l’as perdu au moment de ta douche. Prend toi une cigarette si tu veux…

Je m’en vais alors en direction de la salle de bain, retournant un peu les vêtements en pagaille à terre de nous deux, je finis par la trouver coincé dans son pantalon. Je comprends pourquoi elle ne la pas trouvé du coup. Je reviens à ses côtés, lui tendant sa culotte en regardant ailleurs qu’en sa direction jusqu’à ce que je ne la sente plus entre mes doigts, je finis alors par me rallumer une cigarette, qui, j’espère cette fois avoir le temps de la fumer !

-Veux… Veux-tu un café ?

Et merde ! Voilà qu’hier soir c’était mon ennemie limite et là, je lui propose un café, tant que j’y suis, je vais lui proposer de rester ici quelque temps, de bouffer avec moi et toute la clique ? Non, ce serait intenable pour moi de l’avoir à nouveau dans mon lit…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Une seconde journée avec elle... [PV Aria]

MessageSujet: Re: Une seconde journée avec elle... [PV Aria] Dim 4 Jan - 14:25
-Je vais aller voir à la salle de bain vu que tu l’as perdu au moment de ta douche. Prend toi une cigarette si tu veux…

Il semble aussi embarrassé que moi, voire plus. Toujours le dos tourné, j’attends qu’il parte dans la salle de bain avant de lâcher un soupir de soulagement. Aie aïe aïe, c’est quoi cette atmosphère qui commence à s’installer ici ?! Pourquoi je suis mal à l’aise maintenant ? Tsss, ça me soule ! Et puis depuis quand il me propose des cigarettes ? Depuis quand est-il gentil avec moi ? Je soupire une nouvelle fois, prenant une cigarette dans le paquet du brun, pour l’allumer et la fumer confortablement assise sur le canapé. Mais qu’est-ce que je fiche ici ? Ne faudrait-il pas mieux que je m’en aille ? Oui c’est ça, il faut que je parte d’ici, que je le remercie pour tout et…. Que le remercie ? Depuis quand je remercie les gens moi ?! Surtout que là ce n’est pas n’importe qui, c’est monsieur biscotto ! Je l’ai tellement fait chier et là je veux le remercier ? Raaah, je débloque complétement ! Le voilà qui revient, ma culotte à la main. Il me la tend en n’osant toujours pas me regarder. Le voir agir comme ça, c’est tellement bizarre. Toute la journée d’hier, on n’a fait que de s’en mettre plein la gueule, et là, il a l’air si gêné… Je recommence à rougir, ça commence vraiment à m’énerver ! Je reprends donc ma culotte pour l’enfiler tout de suite, et lâcher un peu gêné et d’une petite voix.

-Merci…

Je détourne une nouvelle fois le regard, recommençant à prendre des bouffées de nicotine, me remettant sr le canapé. Bon allez, après avoir fini ma clope, je me casse, c’est décidé !

-Veux… Veux-tu un café ?

-Oui pourquoi pas, avec un peu de sucre s’il te plait…

Non mais je suis conne ma parole ! Je dis que je dois me casser, et j’accepte son café… désespérant. Cette fois c’était à mon tour de regarder le plafond pour éviter son regard alors qu’il se dirige vers la cuisine. Lorsqu’il revient, je prends silencieusement mon café, plongeant maintenant mon regard dans la tasse, n’osant pas le regarder tant que mes joues n’ont pas retrouver leur couleur normale. Un blanc commençait à s’installer, et c’est au bout d’un moment de silence que je décide enfin à prendre la parole d’une voix calme.

-Il est bon le café…

Réplique de merde, j’aurai peut-être dû fermer ma gueule au lieu de sortir quelque chose d’aussi minable… Une deuxième tentative ?

-Ils sont confortables tes t-shirt…

Et rebelote ! Non mais ferme ta gueule Aria, ça va plus du tout ! Il me cache des choses, j’en suis sûre…mais pourquoi ? Toujours le regard dans ma tasse de café, je reprends la parole toujours calmement.

-Tu ne travailles pas ?

Je préférais changer complétement de sujet pour reprendre de l’assurance, parce que là ce n’est pas gagné. Et puis au moins, j’en apprendrais plus sur lui, et peut-être qu’il me dira enfin toute la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : Rue sombre.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Une seconde journée avec elle... [PV Aria]

MessageSujet: Re: Une seconde journée avec elle... [PV Aria] Dim 4 Jan - 15:00
Elle accepte un café avec toujours autant de douceur dans sa voix. Merde ! Soit la fille que j’ai rencontré bordel, mais non, au lieu de cela, tu joues la douceur et l’embarrasser avec moi. Comment vais-je réussir à remettre mes idées en place dans une situation pareil ? Je me dirige vers la cuisine, préparant alors deux café sucré au Senseo alors que pour le mien, je rajoute un peu de lait. Cela prend un peu de temps et un calme plat nage dans la pièce. Les cafés prêts, je les prends alors en ma dirigeant vers mon salon pour poser sa tasse sur la table basse, face à elle. Gardant le mien dans ma main, je m’installe sur mon deuxième divan afin d’être assez éloigner d’elle. Est-ce que j’essaye de l’éviter ? Je pense bien oui, car les filles qui me perturbent me dérange énormément au point que je ne sais plus quoi dire, plus trop quoi faire et c’est une situation fort désagréable pour moi.

Je commence à boire tranquillement mon café, sentant que j’ai oublié de mélanger le sucre qui niche dans le fond, je tourne alors ma cuillère pour que tout se mélange bien. La seconde gorgé, m’est plus appréciable. Et oui, je parle de café, je ne vais certainement pas parler d’elle alors que… Voilà qu’elle me complimente sur le café. Voilà ! Rebelote, je ne sais pas quoi dire, du moins, les paroles les plus facile n’arrivent pas à sortir de ma bouche comme une simple merci. Au tour de mon tee-shirt à présent. M’étonne pas qu’il lui soit confortable, vu la largueur du tissu, elle ne peut que se sentir bien dedans. JE détourne un peu le regard, scellant mes lèvres, les ouvrant seulement pour boire de nouvelle gorgée de mon café, je l’entends à nouveau me parler. Le travail ? Bon aller Ezio, répond lui au moins là-dessus non ? C’est en fixant ma tasse que je me met à lui répondre calmement.

-Si, mais pas aujourd’hui…

Quoi ? C’est tout ce que j’arrive à lui dire ? Putain, je ne me suis jamais senti comme cela avec une fille ! Il y a cette chose qu’elle dégage qui me perturbe de trop, faut que je me détende un peu. Oui ! Faut que je redevienne comme hier avec elle ! Je prends enfin mon courage à deux mains pour la regarder dans les yeux et c’est là, là ! Que je remarque les rougeur qui s’atténue lentement de son visage. Merde alors ! Voilà qu’elle est embarrassée tout comme moi. J’essaye malgré ça de gardé mon assurance pour la regarder dans les yeux pendant l’échange de dialogue.

-Je suis barman dans un club de strip-teaseuse. Avant je travaillais tous les soirs, mais une situation a fait que … Mes jours de travails sont réduit.

Et oui, voilà ce que ça fait de travailler avec son ex au même endroit, tout ça pour quoi ? Des couillonades ! J’y gagne rien à rester dans ce club débile ! Je ne peux même plus la voir et d’un côté, cela me permet d’essayer de passer à autre chose qu’elle. Je ne veux même plus y penser ! Je ne veux même pas en parler ! Voilà que je me braque, serrant la mâchoire pour lui dire une nouvelle fois.

-Mais évitons ce sujet. Et toi ? Tu travailles ?

Voilà que je commence à me détendre un peu, que j’ose à nouveau la regarder dans les yeux, mais mon timbre de voix reste doux envers elle. Me faut une clope ! J’ai pas eu le temps de gouter ma première clope avant qu’elle ne me saute dessus donc là m’en faut une ! Je pose ma tasse sur la table basse, me levant un peu pour attraper mon paquet de cigarettes, plaçant l’une d’elle entre mes lèvres, je l’allume pour tirer dessus avec un putain de bonheur qui me parcours. J’étais tellement embarrasser que je meurs de chaud, pourtant, je suis torse nue et rien ni fait, j’ai chaud !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Une seconde journée avec elle... [PV Aria]

MessageSujet: Re: Une seconde journée avec elle... [PV Aria] Dim 4 Jan - 16:05
Résumons la situation, je suis bois un café sur le canapé d’un mec que je connais depuis la veille. Et lui, il est sur un autre fauteuil, le plus éloigné du moi d’ailleurs… Mes joues sont rouges mais elles reprennent petit à petite leur couleur naturelle et je n’ose toujours pas regarder Ezio… Non mais ‘est quoi ce résumé de merde ?! Mais dans quelle histoire je me suis encore mise…

-Si, mais pas aujourd’hui…

Donc il avait un travail, je ne sais toujours pas quoi mais il en a un… Faut-il que je lui demande ce qu’il exerce comme profession ? Je décide alors de sortir mes yeux de ma tasse pour les poser sur monsieur biscotto, ce dernier qui venait de poser son regard dans le mien également. Je prie pour qu’il n’ait pas vu les rougeurs sur mes joues, mais à mon avis c’est mort…

-Je suis barman dans un club de strip-teaseuse. Avant je travaillais tous les soirs, mais une situation a fait que … Mes jours de travails sont réduit.

Un club à strip-teaseuse ? Bon ça va, il se fait plaisir ! Je commence à m’imaginer faire son travail et l’image ne me déplait pas du tout, ça serait même géniale de faire ça… Bon fini les idées malsaines ! La fin de sa phrase me trotte dans la tête, « mais une situation a fait que… »… Que s’est-il passé ? Ma curiosité m’incite à poser la question, mais en voyant la tête que tirait le brun, je m’en astreindrais. Même si ça m’énerve un peu qu’il me cache tant de choses, je ne poserais pas de questions là-dessus, pour le moment en tout cas.

-Mais évitons ce sujet. Et toi ? Tu travailles ?

Ce sujet à l’air complétement tabou et justement pour cette raison que j’ai tant envie de connaitre l’histoire. Je termine alors ma cigarette, que je viens éteindre dans le cendrier, avant de reprendre une gorgée de café et de répondre gentiment à sa question.

-Non, je ne travaille pas…

Et hop, voilà le même genre de réponse qu’il m’a donné tout à l’heure, retour l’envoyeur comme on dit. Ça y est, je le sens que je reprends du poil de la bête. Pour combien de temps ? Je n’en sais rien mais j’espère que ça va durer un certain temps ! Devrais-je lui parler de l’internat Kyrie ? Par pour le moment, il m’a laissé beaucoup trop d’interrogation sur lui pour que je lui parle de ça. D’ailleurs, les cours ont dû commencer depuis un moment déjà…tant pis, ça ne me fait ni chaud, ni froid de les rater. En parlant de température, il fait chaud ici, non ? Bref, il faut que je recommence à me comporter comme d’habitude avec lui, là je me suis beaucoup trop adoucie, ça ne va plus ! C’est en prenant un sourire provocateur que je lui dis les prochaines paroles.

-Tu m’as ramené ma culotte, tu aurais pu me ramener mon soutien-gorge aussi, non ? Et puis, je prendrais bien une bière aussi monsieur le barman, il fait plutôt chaud ici !

Oh oui, une bière me fera le plus grand bien. Je m'allonge sur le canapé, mon regard toujours plongé dans celui d'Ezio.

-Une bien fraiche de préférence !

J’essayais de prendre le ton provocateur qu’hier, mais on pouvait sentir que c’était différent. Peut-être plus calme ou plus doux ? Il va vraiment falloir que je me reprenne ! Bon, c’est déjà bien, au moins je peux le regarder dans les yeux à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : Rue sombre.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Une seconde journée avec elle... [PV Aria]

MessageSujet: Re: Une seconde journée avec elle... [PV Aria] Dim 4 Jan - 16:36
Je la regarde terminer sa cigarette, l’écrasant dans le cendrier quand elle finis par me répondre qu’elle ne travaille pas. Je ne tiens pas à relever le mot la dessus pour la juger, elle fait ce qu’elle veut, mais du coup, je me demande qu’elle âge elle a et si elle est alors étudiante ? Je remarque qu’elle redeviens doucement elle-même, celle que j’ai rencontré au début. Qu’est-ce que je disais ! Voilà qu’elle me taquine à nouveau et cela me fait sourire en coin. Elle a quand même un sacré culot vous ne trouvez pas ? Je continue de fumer ma cigarette en secoue un peu la tête, dépasser par les évènements quand je la vois s’allonger sur mon canapé en me demandant une bière des plus fraîche avec son ton provocateur à nouveau. Bon dieu, elle va me rendre fou ! Je me relève de ma place, tirant les dernière taf de ma cigarette avant de l’écraser et c’est sans la regarder que je lui répond d’une manière assez neutre.

-C’est ta culotte que tu m’as réclamer, pas ton soutard. Tu ne veux pas non plus que je te r’habille ? Parce que si c’est le cas, je t’avouerais que je ne suis pas très doué par habillé une fille. Je préfère faire l’inverse !

C’est dans un sourire provocateur que je la regarde alors en coin avant de me diriger vers la cuisine pour sortir de mon frigo deux bière en bouteille bien fraîche. J’attrape le décapsuleur pour les ouvrir rapidement avant de revenir vers le salon, tendant sa bouteille en la regardant.

-Voilà madame. J’espère que le service n’a pas été trop long et que la bière sera assez fraîche à votre gout !

Question fraicheur, il n’y avait pas de doute, je pouvais sentir des goute froide se balader sur le bout de mes doigt avant de tomber sur son tee-shirt. J’ai si chaud que cela ? Faut croire vu que je fais transpirer la bouteille. Je préfère la regarder dans les yeux, évitant de la regarder de tout son long, car sa position est franchement attirante. Elle me nargue vraiment, mais je ne sais pas pourquoi, je sens qu’il y a quelque chose de pas nette derrière. Tient, une question me traverse l’esprit !

-Tu es en couple ? Je me questionne là-dessus…

Une réponse positive ne m’étonnerait pas, vu son physique, je ne la vois pas du tout seule, mais vu son caractère… Là, on peut se poser des questions.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Une seconde journée avec elle... [PV Aria]

MessageSujet: Re: Une seconde journée avec elle... [PV Aria] Dim 4 Jan - 18:56
Il se lève, terminant rapidement sa clope. Oulala, qu’est-ce qu’il va me sortir ? Un truc pour me rembarrer vite fait bien fait, non ?

-C’est ta culotte que tu m’as réclamer, pas ton soutard. Tu ne veux pas non plus que je te r’habille ? Parce que si c’est le cas, je t’avouerais que je ne suis pas très doué par habillé une fille. Je préfère faire l’inverse !

Non mais c’est un gros pervers, j’hallucine ! C’est le genre de réplique que j’aurai pu sortir à n’importe qu’elle fille ! Je ne peux m’empêcher d’esquisser un petit rire, en le regardant toujours dans les yeux en mode « je ne suis nullement intimidée par ta perversité ». Il cherche à me provoquer, et il sait très bien comment y arriver. J’aime la provocation, mais parfois le jeu peut aller loin…

-Voilà madame. J’espère que le service n’a pas été trop long et que la bière sera assez fraîche à votre gout !

J’attrape la bouteille qu’il me tend avec un petit sourire lorsqu’il termine sa phrase de barman.

-C’est mademoiselle !

Oui, il faut bien que je trouve quelque chose à dire tout de même. Les gouttes qui tombent sur mon t-shirt sont le signe que la bière est bien fraiche, et surtout celui que monsieur biscotto a chaud lui aussi. Il pourrait me remercier pour la bonne idée de la bière fraiche, non ?

-Tu es en couple ? Je me questionne là-dessus…

Le truc qui me parut bizarre sur l’instant, c’est pourquoi cette question ? Poser ce genre de question signifie pas mal de chose normalement... On dirait que j’ai encore du mal à bien cerner le brun. Je me contentai donc de boire une gorgée du breuvage frais, et de répondre à la question avec provocation.

-J’étais en couple, pourquoi cette question ?

Aliena a quitté l’internat Kyrie et je n’ai plus de nouvelle donc bon… Je continue de boire ma bière, avec mon petit sourire, toujours posée sur le canapé, regardant droit dans les yeux le tas de muscles sur pattes.

-Et toi ? T’es en couple avec une strip-teaseuse du bar où tu travailles ?

Oui, je n’ai toujours pas oublié l’histoire avec les strip-teaseuses, alors je les ai introduites dans ma question. Non, je ne suis pas une perverse…ou peut-être que si.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : Rue sombre.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Une seconde journée avec elle... [PV Aria]

MessageSujet: Re: Une seconde journée avec elle... [PV Aria] Dim 4 Jan - 19:14
Madame ou mademoiselle, c’est pareil ! Qu’est-ce que ça change hein ? Bref, elle me dit qu’elle était en couple et s’interroge sur le pourquoi de ma question. Je souris alors en buvant un coup dans ma bouteille sans rien lui dire. Son sourire reste également présent et nous ne nous quittons pas des yeux, buvant notre bière chacun de notre côté, voilà qu’elle ouvre à nouveau la discussion. Jolie ! La blonde a su poser la bonne question sur l’énigme que j’ai pu laisser juste avant. Seulement, une grimace s’affiche sur mon visage parce que je n’ai pas vraiment envie d’en parler, mais bon, allons-y, crevons l’abset de la question sinon elle ne va pas arrêter de me questionner là-dessus. Je le sens bien.

-Je l’ai été, mais plus pour le moment. Je suis célibataire pendant un long moment je pense.

Je commence alors à boire ma bouteille d’une traite pour me changer les idées ou plutôt tout effacer de cette discussion, mais elle est belle et bien présente. Merde ! M’en faut une deuxième ! Je me lève de mon canapé pour retourner au frigo, tape ma vidange sur le côté et m’en prend une autre que j’ouvre rapidement. Je retourne à ma place, m’affaissant tranquillement dans le canapé, je la fixe d’un regard sérieux, jouant un peu avec ma bouteille en la faisant tourné dans ma main. Il faut que je trouve une question parfaite, LA question qui me fera comprendre beaucoup de chose ! Que j’y pense… Elle ne m’a pas cherché plus cette nuit, serait-elle…

-Quel est ton attirance sexuelle ma belle ?

Un petit sourire en coin vient se placer un long moment en attendant sa réponse. Je pense que je ne vais pas être surpris sur la réponse, vu son caractère et sa façon de ne pas me draguer ou autre. J’opte bien sur le fait que madame aime les dames. Dans ce cas, on se comprendra un peu plus, d’un autre… Je vais garder ma pensée pour moi !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Une seconde journée avec elle... [PV Aria]

MessageSujet: Re: Une seconde journée avec elle... [PV Aria] Dim 4 Jan - 21:36
La grimace qu’affiche monsieur biscotto après ma question, me dit que j’ai touché juste. Il serait donc sorti avec une collègue de travail ? Ce n’est pas joli joli tout ça… Et si je continuais de le questionner sur ça, rien que pour le faire chier ! Ce n’est pas une bonne idée ça ? Mon sourire commence à s’accentuer.

-Je l’ai été, mais plus pour le moment. Je suis célibataire pendant un long moment je pense.

Le voilà qui boit la bouteille cul sec. J’en connais un qui n’a pas du tout, mais alors pas du tout envie de parler de ça… Je fais quoi alors ? J’évite le sujet ou… ? Le voyant partir vers le frigo pour s’en prendre une autre, je me dis qu’il est préférable de ne rien dire pour le moment. Si ça continue, il va finir toutes les bouteilles et je vais me retrouver sans rien ! Ce n’est pas mes bouteilles ? Et alors, j’ai soif moi aussi ! Il revint s’assoir sur le canapé en face, me regardant d’une drôle de façon, presque intimidante ou gênante. Que va-t-il me demander ?

-Quel est ton attirance sexuelle ma belle ?

Pourquoi il sourit de cette manière en me posant sa question ? Il est de plus en plus étrange celui-là ! Et puis c’est quoi ce « ma belle » à la fin de sa phrase. Toujours le sourire provocateur aux lèvres, je e décide enfin à lui répondre.

-Je n’aime que les femmes si c’est ça que tu veux savoir. Alors le « ma belle », tu peux te le garder.

Grand sourire pour clôturer ma phrase, je reprends une gorgée de ma bière, ne lâchant pas une seconde son regard.

-Et toi, tu préfères peloter les boules du haut ou du bas ?

Drôle de façon de demander si il préfère les femmes ou les hommes, mais c’est une façon comme une autre. J’aime faire dans l’originalité. Bien que la réponse me semblait déjà évidente, j'ai quand même pris la peine de la poser. Je peux m'attendre à tout avec monsieur biscotto maintenant, non ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : Rue sombre.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Une seconde journée avec elle... [PV Aria]

MessageSujet: Re: Une seconde journée avec elle... [PV Aria] Dim 4 Jan - 21:53
Bingo ! J’ai vu juste ! Me disait bien que son comportement envers moi me paraissait trop.. In différent ? Oui c’est bien cela. Dans le milieu ou je travail, je remarque bien les filles lesbiennes ou même hétéro. Simple, les lesbiennes grattent toujours une des filles pour faire un show alors que les hétéro gratte souvent les serveurs. C’est peut-être con, mais tellement évident… Le fait que je l’appel ma belle ne lui plait pas apparemment, pourtant c’est tout de même mieux que la blonde ou même morue vous ne trouvez pas ? Son sourire me déstabilise un peu. Que va-t-elle me sortir ? Je ne me prive pas de boire une gorgée de ma bière quand j’entends sa question. Je manque de m’étrangler en voulant rire, mais j’arrive à avaler en toussant un peu contre ma main.

-Et bien, j’aime les boules, mes celle du haut ! Désolé de te décevoir MA BELLE.

Un petit coup de taquinerie à nouveau, plutôt gentil de ma part je trouve, mais une chose m’intrigue à nouveau. Ne la lâchant pas du regard, je ne peux que me questionner sur son attirance sexuelle. Dans un soupire je me penche pour poser ma bière sur la table avant de la regarder à nouveau.

-Puis-je savoir pourquoi ce style de vie ? Une déception ou une réelle attirance depuis bas âge ?

Bah quoi, je suis un homme et c’est le genre de sujet ou énormément de questions peuvent bousculer le cerveau d’un mec. Bien que je ne lui demanderais jamais comment qu’elle s’y prend au lit, trouvant cela bien trop intime tout de même, mais pour le reste, ce qui peut toucher au question relation homme femme, là, j’ai des questions et pas qu’un peu.

-As-tu déjà essayer avec un homme pour confirmer ton penchant ?

Sans savoir, je pense bien que oui, car j’ai l’impression que madame devient bi quand elle a bu, du moins, à ce que j’ai vu cette nuit. A moins bien sure que je me trompe complètement. Seule une réponse de sa part pourra m’éclairer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Une seconde journée avec elle... [PV Aria]

MessageSujet: Re: Une seconde journée avec elle... [PV Aria] Dim 4 Jan - 22:26
Oula, j’ai failli tuer monsieur biscotto avec ma drôle de question. Il manque de s’étrangler avec sa boisson, ce qui me fit immédiatement rire à mon tour.

-Et bien, j’aime les boules, mes celle du haut ! Désolé de te décevoir MA BELLE.

Il essaye encore de me provoquer avec son petit surnom. Je fais genre de rien, le laissant poser une autre question qui semble l’intriguer vu comment il me fixe.

-Puis-je savoir pourquoi ce style de vie ? Une déception ou une réelle attirance depuis bas âge ?

C’est donc ça qui l’intrigue tant ?! Si c’est ce qu’il veut savoir, soit ! J’allais répondre à sa question, mais une troisième fit son apparition.

-As-tu déjà essayer avec un homme pour confirmer ton penchant ?

Tout à l’heure il ne lâchait que quelques mots, et maintenant, il me fait tout un interrogatoire. Monsieur est curieux apparemment.

-Eh bien c’est une attirance que j’ai. Pas de déception, de viole ou je ne sais quoi d’autre par un homme. Je suis déjà sortie avec des hommes d’ailleurs, mais je préfère les femmes, c’est comme ça.

Je n’allais pas continuer à épiloguer sur le sujet, ça pourrait partir en des discussions perverses ou chelous, alors je préfère m’arrêter là. Un sourire mesquin au visage, c’était à mon tour de poser des questions, que j’allais entremêler de taquineries en tout genre.

-Pourquoi tant de question sur moi Ezio ? Et surtout, pourquoi si soudainement ?

Je dépose ma bouteille de bière à peine finie sur la table, pour attraper le bas de mon t-shirt et faire mine de le soulever lentement.

-Serais-tu intéressé par le corps qui se cache en dessous de ce tissu ?

Petit regard coquin avec un petit sourire provocateur, je lâche mon t-shirt pour reprendre ma bière.

-De toute façon, je te l’ai dit et je te le répète : tu me touches, je te crève les yeux !

Et pourtant, hier soir, il a osé poser ses sales pattes sur moi, et je ne l’ai pas encore tué pour ça. Et alors ?! Ça ne signifie rien ! Je continue de boire ma bière, boudant légèrement moi-même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : Rue sombre.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Une seconde journée avec elle... [PV Aria]

MessageSujet: Re: Une seconde journée avec elle... [PV Aria] Dim 4 Jan - 22:59
Contre toute attente, elle me retourne la question. Je souris alors en coin, lui disant que non, car de mon côté, le corps d’une femme est bien plus attirant que celui d’un homme. Sa réponse vient ensuite et je peux comprendre, cela dit, elle a essayé les hommes quand même. Bien que ça réponse ne bannisse pas les hommes de son point de vue, elle préfère juste les femmes aux hommes. Ne devrait-elle pas se considérer Bi dans ce cas ? et puis c’est son cul pas le mien ! Je rattrape ma bouteille pour en boire une gorgée quand je l’écoute me parler à nouveau m’offrant une lente vue sur sa culotte et le bas de son ventre. Je ne peux m’empêcher de regarder ce spectacle jusqu’à ce qu’elle me demande si je serais intéressé de voir le reste.

Je reste silencieux, sirotant ma bière en admirant la vue qui s’arrête d’un coup quand elle relâche le tee-shit pour reprendre sa bière. Et merde. Je l’ai peut-être vue seins nues dans la piscine hier, puis un sein ce matin aussi… Mais revoir tout ça, proposer par elle n’aurait pas été de refus. Ah voilà donc qu’elle se répète. Oui oui, je sais, si je touche elle me crève les yeux mais voyons…

-J’ai bien vu ça hier soir… Pourtant, je suis toujours là. Est-ce que je t’intriguerais ne fusque un minimum ?

Sourire taquin aux coins des lèvres, je me décide de me lever en posant ma bière sur la table en lui faisant face, sans la lâcher du regard froid et sérieux que je peux exprimer sur le moment, je viens rapidement l’enlacer de face, bloquant ses bras avec les miens. Cela permettra d’avoir moins de dégâts que des coups directe et je viens alors lui dire au creux de l’oreille d’un murmure des plus doux.

-Tu as de la chance que je respecte la femme, car hier, je pense que tu y serais passer… Ton corps m’attire tout comme tout le reste chez toi, mais voilà, tu es et restera donc lesbienne si j’ai bien compris…

Je posais bien ma joue contre la sienne, bouche bien devant son oreille, suivant ses mouvements pour éviter tout coup de boule improviser avant de la lâcher en me reculant rapidement, le sourire aux lèvres, voilà que je la nargue, la cherche aux plus au point, la testant un peu, je relance alors.

-Dommage que ce corps soit interdit pour moi, j’en aurais pris le plus grand soin.

Me mordant le coin de la lèvre en la regardant, je continue de sourire, le regard empli de désir cette fois. C’est vraiment dommage pour moi. Faut toujours que je tombe sur des lesbiennes….
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Une seconde journée avec elle... [PV Aria]

MessageSujet: Re: Une seconde journée avec elle... [PV Aria] Dim 4 Jan - 23:35
-J’ai bien vu ça hier soir… Pourtant, je suis toujours là. Est-ce que je t’intriguerais ne fusque un minimum ?

Je m’attendais à ce genre de réponse, la question aussi d’ailleurs. Je continuais de lui sourire de la même manière que la précédente pour répondre.

-Je t’ai dit que je n’aimais que les femmes…

Son sourire annonçait la couleur des futurs événements. Que va-t-il faire ? C’est quoi ce regard glacial ? Je l’observe sans bouger, attendant le moindre geste arriver. Il ne tarda pas à arriver, mon sieur biscotto m’entoura de ses bras, empêchant les miens de bouger, me laissant une nouvelle fois incapable de faire le moindre geste brusque. JE LE HAIIIIIIS !!!! Mon corps se figea nette en sentant ses lèvres près de mon point faible. Non mais il n’est pas sérieux ?! LAISSE MON OREILLE SALE PERVERS !!!! Mes joues prirent immédiatement la couleur rouge lorsqu’il murmura les premiers mots.

-Tu as de la chance que je respecte la femme, car hier, je pense que tu y serais passer… Ton corps m’attire tout comme tout le reste chez toi, mais voilà, tu es et restera donc lesbienne si j’ai bien compris…

Je me mordais la lèvre pour éviter de lâcher un gémissement. Pourquoi mes oreilles sont-elles aussi sensibles ?! Monde cruel !!!! Je me débattais comme je pouvais pour qu’il me lâche, mais rien à faire… Après un certain temps, il finit par me lâcher avec un sourire aux lèvres qui commençait à m’insupporter.

-Je…je… je te hais !!!!

Putain, je suis tellement déstabilisée que ma façon de parler et entre la gêne et la colère. Allez Aria, ressaisie toi putain !

-Dommage que ce corps soit interdit pour moi, j’en aurais pris le plus grand soin.

Je détourne rapidement le regard du sien, voyant sa façon de m’observer. Mes joues me brûlent, c’est une horreur ! A-t-il compris où était mon point faible ou non ? Je commence vraiment à me le demander ! A chaque fois il vient me souffler des mots dans l’oreille, et à chaque fois que je réagis de la même manière ! Il ne faut plus que je le laisse approcher de mon point faible…un bonnet serait-être la bonne solution ? J’aurai dû garder son boxer sur ma tête, ça m’aurait évité de rougir inutilement ! Mais qu’est-ce que je raconte, moi ?! C’est du grand n’importe quoi !!! Je n’arrive plus à penser correctement ! Je ne sais même pas quoi répondre…

-Tsss, imbécile…

Je me rassoie, n’osant plus du tout le regarder, reprenant ma bière dans la main. Une petite gorgée pour me détendre ? Ça n’a pas l’air de fonctionner, là, je suis plus que mal à l’aise. Je déteste quand les gens me voient dans cet état, c’est une horreur ! Je ne sais plus du tout quoi faire pour cacher mes joues, à part regarder ma bouteille que je sirote pour oublier mes joues rouges. Tient mais j’y pense, je peux peut-être faire passer mes joues rouges pour le résultat de l’alcool dans mon organisme… Putain mais il faut vraiment que j’arrête de penser quand je suis dans un état comme celui-là !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : Rue sombre.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Une seconde journée avec elle... [PV Aria]

MessageSujet: Re: Une seconde journée avec elle... [PV Aria] Lun 5 Jan - 0:01
Pendant mes paroles, je pouvais la sentir se débattre, mais je ne lâchais pas pour autant son corps contre le mien et au moment où je la lâche, je remarque ses joues bien rouge et ses paroles saccader ou elle me dit qu’elle me hais. Comme j’aime ça. Je pense avoir trouver un point sensible chez elle ? Serait-ce ses oreilles ? Je la regarde détourner le regard à mes dernières paroles, aussi rouge qu’une tomate, je ne peux m’empêcher de sourire. Ca y est ! Je l’ai déstabilisé au plus haut point t cela me réjouit ! Voilà une nouvelle insulte à mon égard. Cela dit, je ne vois pas les poings se dresser, ni atterrir en plein mon visage. Elle préfère plutôt se rassoir en regardant sa bouteille, buvant de temps en temps dedans sans oser me regarder.

-Eh bien, tu es plutôt mignonne quand tu rougis. Je pensais que je ne te ferais aucun effet, mais à ce que je vois, je pourrais peut-être m’être trompé sur ton compte ?

Je me rassoit à ma place, prenant ma bouteille en main en m’installant de manière à être bien à l’aise sans la lâcher du regard ? Je sirote ma bière calmement, souriant à chacune de ses réactions, des regards qu’elle évitent et tout le reste. Terminant ma bière, je me lève de ma place pour poser ma bouteille sur la table, venant alors prendre mon paquet de cigarette qui se trouve près d’elle, prenant gaffe qu’elle ne se retourne pas pour se venger. Au pire, si elle le fait, je sais comment la calmer vite fait maintenant !

Rien ne se passe et je prends alors une cigarette de mon paquet, m’installant cette fois un peu plus près d’elle pour bien la regarder. C’est fou comme elle est mignonne et comme à ses côtés, je peux oublier Angela. Je me sens bien auprès d’elle, mais malheureusement pour moi, elle a un penchant pour les femmes. Un petit sentiment de tristesse vient remplir mon cœur, mais je me dépêche de reprendre de l’avant en la taquinant encore un peu pour me changer les idées.

-Dit moi pourquoi se sont souvent les jolies filles qui sont inaccessibles ?

Je baisse la tête un instant, profitant de ma cigarette, me perdant un peu dans mes pensées pour la laisser un minimum respirer. C'est bien beau de jouer, mais là, le jeu se retourne un peu contre moi aussi... Et ça j'aime pas!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Une seconde journée avec elle... [PV Aria]

MessageSujet: Re: Une seconde journée avec elle... [PV Aria] Lun 5 Jan - 0:27
-Eh bien, tu es plutôt mignonne quand tu rougis. Je pensais que je ne te ferais aucun effet, mais à ce que je vois, je pourrais peut-être m’être trompé sur ton compte ?

Je n’ai même pas envie de répondre à sa provocation. Il m’énerve !!!! IL M’ENERVEEEEEE !!!! C’est quand même pas possible de rougir d’un rien !!! Juste parce que monsieur vient me chuchoter dans les oreilles, je me mets à rougir comme ça ?! Mais qu’on me coupe les oreilles putain ! Le tas de muscles fini par se rassoir en face de moi, me fixant comme jamais. Il a fini de me mettre mal à l’aise ?! Je vais lui exploser la tête !!!!! Je ne regarde que ma bouteille, essayant d’oublier l’autre andouille qui me fixe d’une façon affreusement gênante. Oui je rougis et alors ?! Le bruit de la bouteille sur la table basse, me fait penser qu’Ezio a fini sa seconde bière. Que va-t-il faire à présent ? Il prend une clope pour la fumer près de moi, en me regardant toujours de la même façon. Je vais le tuer, je le hais…

-Dit moi pourquoi se sont souvent les jolies filles qui sont inaccessibles ?

A la fin de sa question, je pouvais sentir une pointe de tristesse dans sa voix. C’est d’ailleurs à ce moment que je décide enfin à la regarder à nouveau. Tête basse, il semble parti dans un autre monde, tout en tirant sur sa cigarette. Bizarrement, je ressens comme de la peine…empathie à la con !!! Je lâche un léger soupir, sentant mes joues faire disparaitre le rouge petit à petit. Je rapproche ma main lentement du visage d’Ezio, puis je lui fous une bonne pichenette sur le front, histoire de lui remettre les idées en place.

-Hey du con, j’ai faim. Va me faire à manger, allez !

Je sais que je manque de tact, mais le voir comme ça, je n’aime pas, c’est tout. Limite je préfère quand il vient me souffler à l’oreille des mots pervers… Euh enfaite, oubliez ça ! Je termine cul sec, le peu de bière qu’il me reste, puis détournant toujours le regard, je reprends sur un ton calme.

-Une autre bière aussi !

J’aurai bien pu lui demander ça sur un ton sec et provocateur, mais je n’arrivais pas, allez savoir pourquoi. Un petit sourire aux lèvres, je repris d’une voix amical en le regardant cette fois dans les yeux, même si mes joues étaient encore légèrement rouges.

-Crois-moi, ce n’est pas les jolies filles qui manquent à Kyrie !

Non, il n’y a aucune pensée perverse qui me traverse l’esprit après cette phrase
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : Rue sombre.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Une seconde journée avec elle... [PV Aria]

MessageSujet: Re: Une seconde journée avec elle... [PV Aria] Lun 5 Jan - 1:01
Je sens soudainement une pichenette sur mon front, ce qui me fait lever la tête, un peu surprit je la regarde me dire qu’elle a faim et que je dois lui faire à bouffer ? Elle rigole là ? Après avoir fait le barman, voilà que je dois faire le cuisto ? Non ! Elle peut rêver. J’ai la flemme de sortir le petit déjeuner là maintenant ! Surtout pas après une bière . Elle termine sa bière avant de m’en réclamer une autre sur un ton calme. Bon allez ! Je vais un minimum me forcer à lui faire plaisir et puis, une autre bière pour moi n’est pas de refus non plus !

Je me lève de ma place, choppant les bouteilles vides sur la table pour aller les ranger, je chope alors une boite de kellogs au hasard, un bol avec une brique de lait fraichement ouverte, ainsi que la petite cuillère que je vais directement poser sur la table de salon avant de retourner en cuisine pour ouvrir de nouvelle bouteille de bières. Revenant au salon, je pose sa bouteille sur la table, m’asseyant à nouveau près d’elle quand je l’entends à nouveau me dire quelque chose.

Mon regard croise le sien durant ses paroles et je peux remarquer les légères rougeurs sur ses joues que j’ai pu lui infliger. Elle n’a pas tort dans ce qu’elle dit, mais les seules filles que j’ai eu la chance de rencontrer n’ont fait que me séduire pour cette maison luxueuse, les bécanes et voitures magnifiques que j’ai dans mon garage, bref, le luxe quoi ! Les autres… Ce sont les femmes d’ami etc… Et ça on y touche pas ! Ah oui ! Et les filles du travail, j’en ai connu le résultat et je ne veux plus m’aventurer dans ce genre de relation. Un homme jaloux comme moi ne peut se mettre avec une femme qui danse pour d’autre, voir plus. Je garde ma bière en main, buvant une bonne gorgée dessus avant de la regarder à nouveau avec une certaine sincérité dans le regard tout en restant des plus sérieux.

-Regarder une fille c’est bien, mais la connaitre un minimum c‘est mieux. Tu as été toi-même dès le début. Je ne connais pas le fond de ta pensée, mais ta personnalité et ton physique est très attirant. Tu restes naturel et surtout, tu arrives à m’arracher un sourire sur ce visage si froid, ce qui est très difficile normalement, mais tu y arrives en un claquement de doigt. Tu me perturbes, je dois bien l’avouer. Je peux te haïr tout comme tu peux me faire te désirer…

Je détourne le regard du sien, me perdant un peu dans mes pensées en regardant ma bouteille. Je bois à nouveau une gorgée, me rappelant d’un merci qu’elle m’avait dit la veille et je pense qu’aujourd’hui, c’est à moi de le faire ! Je repose mon regard sur elle et j’affiche un rapide sourire en coin avant de poser ma bière pour glisser ma main à l’arrière de sa nuque pour la rapprocher de moi pour lui déposer un rapide baiser sur la joue avant de lui murmurer.

-Merci, grâce à toi, je me rends compte que je peux très bien être attirer par quelqu’un d’autre que mon ex…

Oui tu ne rêves pas, je sis une brute, mais au fond très tendre avec les demoiselles, du moins, dans ce genre de situation…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Une seconde journée avec elle... [PV Aria]

MessageSujet: Re: Une seconde journée avec elle... [PV Aria] Lun 5 Jan - 22:30
Le petit déjeuner était désormais sur la table face à moi. Du lait et des céréales ? Ça fait longtemps que je ne n’ai pas mangé ça le matin, d’habitude c’est du pain grillé et de la brioche. Mais bon, je ne me plaindrais pas puisque c’est bon ça aussi. Surtout qu’il m’apporte la bière peu après. Que demander de plus sérieusement ? Malgré tout mon enthousiasme sur le petit déjeuner devant moi, je trouve monsieur biscotto bien trop gentil et serviable en ce moment… Qu’est-ce qu’il manigance encore celui-là ?! Son regard revient plonger dans le mien, mais cette fois, la provocation n’est plus au rendez-vous.

-Regarder une fille c’est bien, mais la connaitre un minimum c‘est mieux. Tu as été toi-même dès le début. Je ne connais pas le fond de ta pensée, mais ta personnalité et ton physique est très attirant. Tu restes naturel et surtout, tu arrives à m’arracher un sourire sur ce visage si froid, ce qui est très difficile normalement, mais tu y arrives en un claquement de doigt. Tu me perturbes, je dois bien l’avouer. Je peux te haïr tout comme tu peux me faire te désirer…

Tout semblait tellement sincère, son regard, son timbre de voix, ses paroles… Tous ses mots ne seraient que vérité ? Je ne suis pas habituée à tant de compliments d’un coup, surtout venant de sa part, c’est tellement inattendu ? Depuis la nuit dernière, les actions d’Ezio sont toutes imprévisibles, c’est perturbant, vraiment trop… Je détourne le regard, déstabilisée par la situation présente. Concentre-toi sur ta bière Aria, et seulement sur ça ! Oublie ce brun musclé à tes côtés et tout ira bien. Avec un peu plus d’attention de ma part, j’aurai pu éviter la prochaine action de se produire. Une main vient se poser délicatement sur ma nuque, et avant même que je capte ce qu’il m’arrive, les lèvres d’Ezio viennent déposer un doux baiser sur ma joue.

-Merci, grâce à toi, je me rends compte que je peux très bien être attirer par quelqu’un d’autre que mon ex…

Euh… qu’est-ce que… Mais WTF ?! Il me fait quoi là ?! Il se la joue à la beau gosse romantique ?! Le pire c’est que je rougis encore putain !!!! Quand arrêtera-t-il de venir me chuchoter à l’oreille de cette façon, hein ?! Raaaah, j’en ai marre !!!! Dans un élan de confusion mentale, je lui fous un coup de boule. Et oui, je suis comme ça. Quand je n’arrive pas à penser correctement ou que je suis gênée, bah je fais un peu n’importe quoi enfaite.

-Ça, c’est parce que tu t’approches bien trop près de moi…et de mes oreilles surtout...

Je passe ma main sur mon front, comme si ça pouvait apaiser la douleur. Putain, je n’y suis pas allée molo sur ce coup ! Et mes joues là ?! Elles ne peuvent pas arrêter de rougir ?! J’attrape ma bière, énervée, puis je commence à boire plus de la moitié de la bouteille comme si c’était du petit lait. Je la repose de suite sur la table, regardant le plafond pour changer.

-T’es vraiment un imbécile Ezio, tu le sais…

Putain de joues de merde !!! Je me lève soudainement du fauteuil pour me diriger vers la salle de bain, évitant de croiser le regard d’Ezio. Arrivée là-bas, je jette un coup d’œil dans le miroir. Deux choses me sautent aux yeux : mon front un peu rouge et mes joues rouges. Je lâche un grand soupir avant de retourner dans le salon, et reprendre ma place pour remplir mon bol de céréales et de lait. Je ne lâchais plus un mot, ne sachant plus quoi dire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : Rue sombre.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Une seconde journée avec elle... [PV Aria]

MessageSujet: Re: Une seconde journée avec elle... [PV Aria] Jeu 8 Jan - 18:44
J’ai à peine le temps de soupirer à la fin de mes paroles que je reçois un énorme coup de boule en plein mon arcade. Mon œil se referme fortement à la douleur alors que j’entends ses paroles. Merde, son oreille serait donc un point semble ? Je me recule, gardant mon œil fermé le plus possible tellement ça me lance. Ma main vient automatiquement se poser sur mon arcade. Aïe ! Je retire ma main aussitôt, regardant ma paume en sang. Eh merde… Elle ne m’a pas loupé. Elle m’a bien éclaté l’arcade, mais vu ce qu’elle a dit, je l’ai bien mérité… Je soupire longuement, la regardant de mon œil ouvert boire sa bière avant de regarder le plafond en me rappelant que je suis un imbécile, me demandant si je le sais.

Je reste sans dire un mot, me rendant complètement compte que cette fois j’ai été loin avec elle. Je ne veux même pas me venger, je ne veux même plus la regarder. Et merde ! Au moment où je voulais me lever pour aller soigner cette plaie qui commence à gouter sur mon pantalon. Voilà qu’elle se lève. Je vais donc attendre sagement, je n’ai pas le choix de laisser couler tout ce sang sur mon pantalon alors. Heureusement pour moi que c’est le côté qui s’est ouvert, car rester comme ça avec du sang dans l’œil, ça ne m’aurait pas très plu ! La revoilà ! Je la regarde s’installer pour se servir le petit déjeuné.

-Bon appétit !

Je me lève de ma place, gardant ma main appuyer sur mon arcade le temps de mon déplacement jusqu’à la salle de bain pour éviter de foutre mon sang partout, mais ce n’est pas facile. L’arcade, ça pisse toujours le sang pour une petite entaille, un peu comme le doigt… Là je ne sais pas si c’est petit ou grand, devant le miroir je pourrais mieux voir cela.

Arrivant dans la salle de bain, j’attrape directement un gant de toilette, j’ouvre ma pharmacie, faisant tomber tout son contenu dans l’évier pour trouver les fines languettes qui remplacent les points de sutures afin d’améliorer la guérison et la cicatrisation. Bon ! Regardons ça maintenant ! Ouf, pas joli du tout et elle m’a même magnifiquement bien ouverte… J’ai pas le choix ! Faut que j’appelle mon pote pour qu’il me referme cela avec des points, les languettes ne seront pas suffisantes.

Gant de toilette sur ma plaie pour essayer d’arrêter le saignement, je m’en vais chercher mon téléphone dans le salon rapidement avant de retourner à la salle de bain pour lui téléphoner. Il répond et me dit qu’il arrive avec tout très vite. Plus vite il sera là, plus vite il pourra recoudre, mais s’il traine, sa gonflera de trop et je me retrouverais avec de la colle sur la plaie… Pff, j’espère qu’il sera rapide ! Je presse toujours mon arcade pour ne pas enfler pendant des minutes de douleurs interminable, jusqu’à ce qu’enfin j’entends qu’on sonne chez moi. Je viens alors hurler à la porte de salle de bain.

-Ouvre Aria s’il te plait et dit lui d’aller dans la salle de bain !

Bon ! Il est temps pour moi de me préparer. J’attrape quelque anti douleur que j’avale en croquant dessus. Je suis prêt ! Sort l’aiguille et finissons-en avec ça !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Une seconde journée avec elle... [PV Aria]

MessageSujet: Re: Une seconde journée avec elle... [PV Aria] Mar 13 Jan - 16:01
-Bon appétit !

Je le regarde du coin de l’œil avant qu’il ne se lève. Je lui ai bousillé l’arcade avec mon coup de boule, ça pisse le sang….Bien fait pour lui ! Il n’avait qu’à pas me faire un baiser sur la joue, je l’avais prévenu pourtant, et plusieurs fois en plus ! Mais alors pourquoi je m’en veux de l’avoir blessé ? Tsss, ce n’est pas le moment d’avoir de la pitié, et surtout pas pour lui ! Oui je suis énervée. Enervée d’avoir les joues rouges, énervée de lui avoir foutu un coup de boule qui lui a ouvert l’arcade, énervée d’avoir le front rouge à cause du coup, énervée de sa façon d’agir avec moi, énervée d’être énervée…. Raaaaah ça me soule, il me soule !!!!

Je noie ma colère dans le lait et les céréales, me demandant ce que fait monsieur biscotto. Je soupire un grand coup, avant de reprendre une cuillérée de céréales alors que le brun refait surface dans le salon. Je me retourne pour l’observer. Un gant de toilette imbibé de sang sur l’arcade, je l’aurai bien aidé à arrêter me saignement, mais je suis loin d’être médecin. Un énième soupire s’échappe d’entre mes lèvres en le voyant repartir dans la salle de bain, le téléphone à la main. Il va sûrement appeler une infirmière ou je ne sais quoi… Et ça n’a pas manqué, quelques longues minutes plus tard, la sonnerie retentie suivit de la voix du brun.

-Ouvre Aria s’il te plait et dit lui d’aller dans la salle de bain !

Je ne dis rien, je me lève simplement pour me diriger vers la porte que je ne tarde à ouvrir.

-Il est dans la salle de bain.

Une voix plutôt froide, je suis énervée, il ne faut pas l’oublier. Pas de bonjour, que dalle, les bonnes manières n'ont jamais été mon fort de toute façon. Je regarde la personne en face de moi dans les yeux, sans vraiment la regarder…enfin je me comprends. Le mec aurait pu avoir une tête de psychopathe, je ne l’aurai pas remarqué. Bref, je suis le mec jusqu’à la salle de bain, pour découvrir Ezio bourré à l’antidouleur vu la boite présente sur le coin du lavabo. Aïe, ce qui va suivre ne va pas être joli joli. L’inconnu sort l’aiguille qu’il a pris le soin de stériliser auparavant, et commence à recoudre l’arcade du tas de muscles. Dans un premier temps, je regarde la scène sans grimace, puis je finis par retourner dans le salon pour terminer mon p’tit dej. J’y suis quand même allée fort avec Ezio, il est quand même en train de se faire recoudre l’arcade par ma faute… Je devrais peut-être m’excuser… Non, ce n’est pas mon genre de présenter mes excuses, alors jamais !

Attrapant mon paquet de clope, je mets une dans ma bouche avant de me diriger vers la fenêtre que j’ouvre histoire de prendre un peu l’air. Allumant ma cigarette, je prends une première bouffée de nicotine que libère dehors, observant ce qu’il y a à observer de ce point de vu que nous offre cette fenêtre. Un léger courant d’air me fit frissonner, me rappelant la tenue dans laquelle je suis encore vêtue. J’ai ouvert la porte à un inconnu, habillée comme ça ? J’esquisse un petit rire. Je m’en bats les couilles, de toute façon, je ne le connais pas et puis osef. D’ailleurs, je me demande si Ezio a fini son opération…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : Rue sombre.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Une seconde journée avec elle... [PV Aria]

MessageSujet: Re: Une seconde journée avec elle... [PV Aria] Jeu 22 Jan - 16:31
Je vois mon pote arrivé et s’installer devant moi avec tout son matériel. Un long soupire s’échappe de ma bouche quand je lui dit qu’il peut y aller directement. Je me sens assez dans le coaltar pour ne même plus faire attention à ce qu’il fait. Juste un spray froid vient me faire sursauter, sentant que ça me picote un peu avant d’avoir l’impression que mon arcade s’endort. C’est parti ! C’et après quelque minutes de silence qu’il me dit que c’est fini, tamponnant doucement mon arcade pour retirer le sang avant de me mettre une compresse pour garder tout au propre. Ma seul réaction sur le moment c’est que la compresse gêne ma vue ! Je ne vois déjà pas très clair, mais alors là, c’est pire ! Je finis par me relever, tapant sur l’épaule de mon ami pour le remercier avant de me diriger vers le salon ou je m’affale dans le divan sans rien dire, étant à moitié droguer par la d’ose d’anti douleur que j’ai pris. A moitié conscient, j’entends mon ami parler à Aria.

-Il va certainement comater un moment, vu les trace au sol et ta présence, je suppose que c’est toi la coupable de son arcade, enfin… Essaye de ne pas trop l’amocher, il est dur avec lui-même, mais n’est pas forcément méchant.

Pss, connard ! Un soupire agacé m’échappe avant de lui dire d’un ton sec « Ciao ! » en me tournant un peu dans le divan pour me mettre dos à eux. Pourquoi il vient lui dire ça celui-là hein ? Il ne sait pas laisser ma mauvaise apparence tranquille ? Une suite de ses paroles reprennent ma demi attention.

-Tu n’as rien, alors dis-toi qu’au fond c’est qu’il t’apprécie, voir plus…

J’écarquille les yeux aussitôt en me levant du divan d’un bond, tenant à moitié debout, je lui hurle de sortir d’ici avant que je ne l’éclate sur place. Il ose me sourire en coin avant de s’en aller en me disant en italien qu’un peu de vérité ne peut pas faire de mal. Stronzo !! (Mot utilisé pour traiter la personne de merde).J’attrape la première chose que je trouve sur la table pour la lui balancer, s’explosant contre la porte, il a eu de la chance et un bon réflexe de sortir aussi vite. Merde ! Voilà que j’ai la tête qui tourne ! Je me tiens un peu le front avant de me remettre dans le divan, me laissant tomber comme une merde en m’affalant en position assise, j’ai décidé de rester silencieux, repensant à ce qu’il lui a dit. Pff, j’espère qu’elle ne va pas me questionner là-dessus maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Une seconde journée avec elle... [PV Aria]

MessageSujet: Re: Une seconde journée avec elle... [PV Aria] Sam 31 Jan - 16:00
La cendre de ma clope se mêle au vent, la fin est proche. Quelques secondes après, la dose de nicotine est terminée, je pose cette dernière dans le cendrier sur la table basse, avant de refermer la fenêtre. Un bruit commence à se faire derrière, monsieur biscotto et son docteur venaient de prendre place dans le salon. Le brun s’affala sur le canapé, me faisant comprendre que le médoc l’a complétement blasé. Je ne pu m’empêcher d’esquisser un petit rire en voyant l’état dans lequel il était. Je ne suis pas sadique, juste que c’est assez inhabituel de le voir comme ça.

-Il va certainement comater un moment, vu les trace au sol et ta présence, je suppose que c’est toi la coupable de son arcade, enfin… Essaye de ne pas trop l’amocher, il est dur avec lui-même, mais n’est pas forcément méchant.

Le docteur improvisé semblait avoir vu juste. J’étais bien la responsable de l’état désastreux d’Ezio, mais il l’avait cherché ! Ça lui pendait au nez depuis toute la journée d’hier déjà, alors il n’y a rien d’étonnant qu’un coup aussi violent soit parti. Je sais qu’il n’ait pas si méchant qu’il veut le faire croire, mais bon, je n’aime pas qu’on me mette mal à l’aise. Pourquoi je sens soudainement la culpabilité me ronger ?! Tssss, fait chier ! Le brun nous tourne désormais le dos, alors qu’il vient de balancer un « ciao » au soit disant médecin. Il a l’air un peu de mauvaise humeur celui-là… Monsieur n’aime pas qu’on insinue qu’il a le cœur sur la main ? Un petit rire s’échappe d’entre mes lèvres, me faisant oublier le coup de boule que je lui ai foutu un peu plus tôt.

-Tu n’as rien, alors dis-toi qu’au fond c’est qu’il t’apprécie, voir plus…

Mon rire se stoppa net, laissant sur mon visage une expression interrogative. Là, je crois que le docteur a ouvert sa gueule un peu trop grande, monsieur biscotto se met dans une colère noire et chasse le médecin de l’appartement. Waw, il ne faut pas le pousser à bout le brun, quand il se met en colère, mieux vaut ne pas être son adversaire ! La porte une fois claquée, le silence reprend le dessus dans la pièce. Ezio, assis sur le canapé, n’a pas l’air de vouloir parler de ce qu’il vient de se passer. Je le regarde fixement, me posant une tonne de question sur les derniers mots du médecin inconnu. « Au fond c’est qu’il t’apprécie… », bah moi aussi je l’apprécie, même si je ne lui dirais sûrement jamais. Ce n’est pas à cause de ces mots qu’Ezio a réagi comme ça, c’est à cause de… M’approchant lentement d’Ezio, je viens mettre mon front contre le sien, plongeant à présent mon regard dans le sien.

-Dit moi monsieur biscotto, qu’est-ce que le docteur a voulu dire par « voir plus » ?

Je ne savais pas s’il répondrait à cette question, alors j’enchainai directement.

-Et aussi, c’est vrai que tu m’apprécies ? Même après m’avoir supportée aussi longtemps ?

Un petit sourire animait mes lèvres alors que je me redressais pour partir direction la cuisine, me demandant encore quelle était la vérité. Qu’est-ce qu’Ezio pensait réellement de moi ? Il m’a déjà dit que j’étais attirante physiquement, etc, mais je reste sceptique sur ses propos. Lâchant un soupir, j’ouvre les placards pour trouver une poêle, que je mets sur le feu avec une noisette de beurre que j’’avais sorti du frigo. Sortant des œufs du frigo ainsi que du jambon et de l’emmental rapé, je décide de faire une omelette jambon fromage. C’est rapide, c’est bon, et faire la cuisine m’aide à mettre mes idées au clair. Sel, poivre, une fois le plat terminé, je mets le tout dans une assiette, les couverts dans la main, j’apporte l’omelette dans le salon, tendant le plat à Ezio.

-Tiens, disons que c’est pour me faire pardonner du coup de boule…

Je le regarde une nouvelle fois fixement avant de sortir, un sourire provocateur aux lèvres.

-En y réfléchissant bien, ton ami avait raison, tu n’es pas si méchant que ça… Tu m’as gentiment emmené chez Gianni, tu m’as enlevé mon maillot de bain puis tu as voulu me le redonner juste après, tu m’as emmenée voir les étoiles, tu m’as même laissée dormir chez toi… Tu es comme un bisounours finalement mais alors pourquoi essayes tu de faire aux gens, que tu fais partie des méchants ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : Rue sombre.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Une seconde journée avec elle... [PV Aria]

MessageSujet: Re: Une seconde journée avec elle... [PV Aria] Sam 31 Jan - 18:26
Quoi ? Elle me fait quoi là ? Je la regarde, posant son front contre le mien ce qui me permet de regarder au plus profond de son regard, ma gorge devient rapidement sèche alors qu’elle me pose une question, je reste silencieux, évitant son regard en tournant la tête rapidement. Merde ! Ne me fait pas une approche pareil alors que je suis à moitié drogué… Voilà qu’une autre question vient rapidement suivre la première, mais je ne réponds toujours pas. Merde, ce connard me fou dans une mauvaise position … Je ne compte pas du tout lui apporter de réponses ces questions ! J’ai été assez démonstratif dans mes gestes pour le lui faire comprendre qu’au fond de moi elle m’attires réellement, mais son coup de boule m’a bien fait comprendre que je fonce vers un mur, autant garder tout cela pour moi !

Elle se retire de moi pour se diriger vers ma cuisine. Que va-t-elle faire ? Je soupire en fermant les yeux, ne supportant pas le tournis que les médocs me donnent. Je peux entendre chaque détail qu’elle pouvait faire dans ma cuisine. Premier bruit, une poêle ? Elle compte faire la cuisine ? Elle a certainement faim. Je la laisse faire sans rien dire jusqu’à ce que je sens sa présence devant moi et l’odeur d’omelette me monter aux nez, ce qi me fait ouvrir les yeux. Elle a préparé ça pour moi ? Vu ce qu’elle me dit, faut croire. Ça me touche, mais j’hésite à prendre l’assiette. Je la regarde d’un air interrogative jusqu’à ce que je remarque son sourire provocateur et les paroles qu’y suivent… Non ! C’est trop ! Je repousse son assiette pour lui faire comprendre que je refuse son plat.

-Je ne suis pas méchant avec toi pour une raison simple, je ne suis pas méchant avec les femmes ! Je n’essaye pas non plus de faire croire aux gens que je fais partie des méchants. Méfie-toi des apparence, je ne suis pas si gentil que ça ! Si tu veux tout savoir, j’ai fait de la taule, je veux juste pas y retourner, voilà pourquoi je suis si calme, mais mon passé me suit et les gens savent qui je suis, d’où vient mon titre de méchant dans l’histoire. Ne cherche pas à savoir, j’essaye moi-même d’oublier ce détail de ma vie !

Voilà, je suis en rogne, j’ai l’estomac noué ce qui m’empêcherait de manger ce qu’elle m’a préparé. Je me redresse du divan un peu trop rapidement, me donnant le tournis. Posant ma main sur mon front en fermant les yeux pour que ça se calme, je finis par attraper mon paquet de cigarettes pour m’en allumer une. C’est dur de tenir le coup avec ce tournis désagréable, mais merde, arrête avec les questions ! Contente toi simplement de reste sans réponse !

-L’intention est gentil, mais tu m’as coupé l’appétit !

Pourquoi ai-je du me sentir attirer par cette fille ? Merde ! Elle aime les femmes ! Je suis vraiment trop con d’y avoir cru et surtout d’avoir essayé…
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Une seconde journée avec elle... [PV Aria]

MessageSujet: Re: Une seconde journée avec elle... [PV Aria]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» la terre tourne, et tu tournes avec elle
» Sur une barque ... seul ... avec elle ...
» Eden « Traite une femme comme une reine et elle te traitera comme un roi. Traite une femme comme un jeu, et elle te montrera comment on joue. »
» Signer avec le Diable...
» ARIA → l'humanité souffre et je souffre avec elle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Centre-ville :: Habitations :: Maison de Ezio Ancheza .-