AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Messages : 99
Date d'inscription : 21/09/2014
Localisation : Dans une sucreries... enfin, si ça existe!
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Ma venue chez Aria [PV le lapin en chocolat]

MessageSujet: Ma venue chez Aria [PV le lapin en chocolat] Dim 15 Fév - 22:58

~Chez Aria~
Feat. Aria



Suite au dernier texto d'Aria, je sort de ma chambre et me dirige vers les bungalows des filles. Il faisait assez sombre ; la nuit n'allait pas tarder à tomber.
Je me dirige sur le chemin caillouteux et tombe sur le bungalow que je cherchait.
J'hésitais à frapper ; je me demandais si entre-temps elle ne s'était pas endormi, ou n'étais pas sorti. Je prie donc mon courage à deux mains et je frappe.
Aucune réponse. J'attends une trentaine de secondes puis retente ma chance. Encore pas de réponses.
Je m'assoie donc sur les marches, jouant à un jeux pour faire passer le temps.

Je joue donc dix, puis vingt minutes. Quand je me rend compte qu'elle était sûrement sorti, pour aller faire sa lessive, peut-être, et bien la nuit avait piquée la place au jour.
Je voulais me servir de mon portable pour m'éclairer mais, le temps que j'avais passé dessus l'avait déchargé.
Je me dirige donc en aveugle dans l'obscurité quand tout à coup, je trébuche sur une marche. Je m'étale par terre.
À ce moment-là, quelqu'un arrive. Je ne vois pas qui c'est, une lumière m'aveugle.
Je me relève lentement tout en secouant mes habits. Le nouvel arrivant n'avait toujours pas bougé.

codage par langweilen sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 411
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : tout près de toi :)
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Ma venue chez Aria [PV le lapin en chocolat]

MessageSujet: Re: Ma venue chez Aria [PV le lapin en chocolat] Mar 3 Mar - 18:29
Après le dernier sms de Yuki, je balance mon téléphone sur le lit. Combien de temps va-t-il mettre pour venir jusqu’ici ? Surtout qu’il fait nuit et que les mecs n’ont pas le droit de venir dans les bungalows destinés aux filles… Un petit sourire se lit sur mon visage suite à cette réflexion purement mentale. J’espère qu’il ne va pas se faire avoir par un gardien ou un surveillant, quoique ça puisse être assez amusant. Bien entendu, je l’aiderai à sortir de ce pétrin si ça se produisait. Un peu d’adrénaline n’a jamais fait de mal à personne, n’est-ce pas ?

Les minutes filaient à une vitesse ahurissante. Le jeune garçon aux yeux émeraude n’était toujours pas là. Soit il s’est perdu, soit il marche super lentement ou soit, il s’est fait chopper par un garde. Bon allez, fini de rester dans mon bungalow, je vais aller le chercher pour en être bien sûre. Une clope en bouche, un briquet dans la main, je referme la porte du bungalow derrière moi, laissant les lumières à l’intérieur allumées, puis me voilà sur la route pour trouver Yuki.
Il faisait noir, je ne voyais plus du tout mes pieds, ni même l’endroit où je les posais. J’avais fini ma cigarette depuis un moment maintenant.

-Putain, mais où es-tu Yuki ?!

Je commençais à perdre patience. Normalement, ça devait être une petite soirée sympa, avec boisson et bonbons à gogo, mais là, ça s’est transformé en chasse au trésor. Je soupire, utilisant mon portable comme une lampe torche. Alors que tout espoir de retrouver Yuki s’en allait, un bruit net attira soudain mon attention. Qu’est-ce que…. Eclairant vers la fameuse intrigue, je découvris…Yuki allongé par terre, tel une crêpe. Un petit rire s’échappa d’entre mes lèvres, alors que je lui tendis la main pour le relever.

-Non mais sérieux, tu ne m’avais pas dit que tu voulais faire la soirée en compagnie des graviers !

Blague de merde, mais sur le coup, je n’avais pas trouvé mieux. Après avoir aidé le jeune homme à se relever, je l’emmène direct vers mon bungalow. Pas question de le perdre encore une fois. Une fois rentrés au bercail, je balance sur un ton amical.

-Fais comme chez toi !

Sortant les paquets de bonbons et de gâteau apéro du placard, je lance un sourire à Yuki avant de lâcher.

-C’est parti pour se péter le bide !
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Année 1991] Une nouvelle venue chez les Serpentards
» visite chez le gynéco
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!
» Civet de lapin aux épices

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Bungalows :: Quartier des bungalows or :: Bungalow 04-