AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : Rue sombre.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Bonne nouvelle... [PV Angela]

MessageSujet: Bonne nouvelle... [PV Angela] Dim 1 Juin - 3:40
Je travaille du matin aujourd’hui, ouvrant simplement le bar pour les clients de journée qui ne souhaitent que passer un bon moment en compagnie de nos demoiselles qui ne sont présentes que pour cela. Les shows ne sont pas présents aujourd’hui, nous terminerons donc tous vers quinze heure pour fermer. C’est comme l’on pourrait dire, une journée repos pour nos dames. Ce qui n’est pas mal pour elles. C’est comme un mercredi pour les étudiants. Soit, je suis toujours chez moi, me préparant pour aller bosser, m’habillant de ma tenue de serveur assez classique et me voilà en route.

Depuis l’histoire avec Angela, quelque semaine se sont écoulés et nous ne nous sommes plus revus. J’ai toujours se pincement au cœur quand je franchis la porte du travail, mais d’un côté, je me dis que c’est pour mon bien. C’est après quelque minute de moto que j’y arrive et c’est avec le cœur serré que j’entre pour me mettre au boulot. Je n’arrive pas à l’oublier, je n’arrive pas à me dire que je dois abandonner, je n’y arrive pas et pourtant, je devrais, je le sens au fond de moi depuis qu’elle m’a écorchée le cœur en me disant dans les yeux qu’elle ne m’aimait pas. Comme j’aimerai oublier ces paroles et ce jour…

Point positif, le patron m’apprécie de plus en plus depuis que nous travaillons séparément, me laissant même une certaine liberté en ne me fliquant plus sur mes moindres gestes. Je me sens aussi un peu plus apaiser au travail, car, je ne me sens pas bouillir de l’intérieur pour quelconque homme aurait pu approcher Angela ou même la touchée devant moi. Tout cela est bel et bien fini et je peux enfin me concentrer sur mon travail. Je me suis même rapprocher des autres filles, étant devenu le serveur chouchou des filles, leur protecteur surtout. En ce moment, je parle justement avec l’une d’entre elle pendant sa pause cigarette en prenant la mienne également. Nous ^parlons de tout et de rien, nous évitons juste d’effleurer le sujet « Angela », car je vois bien qu’elle m’apprécie, mais surtout me respecte. Notre pause clope est terminée et nous retournons à nos tâches quotidiennes quand je vois entrer Alessandro.

« Eziooooooooo »
-Oui ?
« J’ai une bonne nouvelle, j’ai trouvé une fille sublime et j’aimerai vraiment te la présenter, toi, mon précieux ami ! »
-Ok !
« Soirée chez Gianni aujourd’hui, je compte sur ta présence et… Vient avec qui tu veux, ok ? »
-Ok…

Aller avec qui ? Je demanderais bien justement à Cindy de m’y accompagner. Vous savez, la fille de la pause clope… Je lui fais signe du doigt pour l’appeler et lui demande si elle veut m’accompagner à une soirée importante pour un ami à moi. La prévenant que ce sont beaucoup des cas… Dangereux qui y seront présent, mais qu’à mes côtés, elle ne risquera rien, espérant également qu’elle n’a pas peur des chiens, exactement de deux rottweiler. A ma grande surprise, elle accepte, me disant qu’elle n’en a pas peur et qu’elle a confiance en mes paroles, me murmurant à l’oreille « Mon chouchou protecteur ! ». Je grimace un peu au mot chouchou, mais bon, tant qu’elle accepte, c’est tout ce qu’il compte pour moi. Je lui dit d’être prête pour dix-huit heures.

Enfin seize heures, boulot fini, journée calme, que du bonheur. Je salue Cindy en lui disant à tout à l’heure avant de retourner chez moi pour me doucher et me préparer pour aller chez Gianni. Il a une villa près de la mer. Un coin et une vue agréable, sans parler du jardin immense pour ses chiens et surtout pour les soirées avec piscine… C’est après la douche que je m’habille bien, classique de ma vie de d’habitude. Pantalon noir, chemise gris clair avec col ouvert, ainsi que les chaussures noires qui vont avec.

Je vais chercher ma moto de sports, prenant deux casque dont un que j’enfile et l’autre que je mets dans un sac fin exprès pour tenir en mon dos. Il est 17h30 et je n’ai pas de temps à perdre pour aller chercher Cindy. Je roule un peu comme un fou afin d’arriver chez elle en un rien de temps. Je klaxonne devant et je la vois sortir, habiller d’une magnifique robe noir à dos nue, ses long cheveux châtain sont ondulés. Elle est vraiment jolie et ça change de la voir au naturel si je peux dire. J’ouvre ma visière, lui disant de grimper et de tirer de mon sac le casque. C’est après un instant que je la sens se tenir à moi d’une force, comme si elle ne voulait pas me perdre en cour de route, bien que logiquement, ce devrait être l’inverse…

La route est plus très longue, nous arrivons chez Gianni en quelque minutes et je m’arrête devant son garage comme à mon habitude, mais je le vois venir, ouvrir son garage et me dit de mettre ma bécane dedans pour faire place au voiture qui viendront. Ok ! C’est en marche arrière que je range ma moto, le montant sur sa béquille, laissant descendre Cindy avant de faire pareil, retirant mon casque, le posant sur une étagère, ainsi que celui que Cindy portait quand je vois que le garage se ferme. Bon, faut passer par la porte intérieure qui mène au salon dans ce cas ! Je regarde Cindy, lui faisant un signe de tête pour me suivre.

Nous voilà à l’intérieur et Alessandro ne m’a pas l’air encore arrivé. Gianni nous propose à boire, tout comme d’autres sont déjà servi pour les attendre. Je reste debout au comptoir de cuisine en compagnie de Cindy qui s’amuse à glisser sa main dans mes cheveux. Les chiens n’ont pas l’air d’être à l’intérieur. Voilà que j’en parle que je les vois lécher les vitres de la véranda. Ils garderont donc le jardin aujourd’hui. Les caresses que Cindy me fait, glissant sa main à l’arrière de ma nuque pour jouer avec mes cheveux me détente vraiment. Je la trouve vraiment douce et agréable. Je profite de sa tendresse en buvant ma bière.

Que font-ils dit donc, ils sont bien long à arriver…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 258
Date d'inscription : 21/01/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Bonne nouvelle... [PV Angela]

MessageSujet: Re: Bonne nouvelle... [PV Angela] Dim 1 Juin - 5:02
Des semaines et des mois, on passer depuis la dernière rencontre avec Ezio. Sans m'en rendre compte le temps à passer extrêmement vite, le boulot, les sorties et rencontre faite depuis ce jour mon changer les idées et moi-même ! En parlant de boulot aujourd'hui, je suis en congé et cela me fait un bien fou de ne plus travailler certain jour pouvant pleinement profité d'Alessandro, un jeune homme charmant que j'ai rencontré en rue par pur hasard ! Il m'a aidé a ramasser des papiers tomber et ma demander pour aller boire un verre et vice-versa nous avons appris à nous connaitre et voilà que depuis quelque mois nous somme ensemble. J'avais tellement besoin de tendresse et quelqu'un d'autre pour partager ma vie! Aujourd'hui, il m'a réveillé avec un petit-déjeuner au lit avant de me dire qu'il devait aller voir un pote a lui et son père au passage pour préparée une petite enfin plutôt une grande fête qui réuni la famille et des amis proche. Il m'en avait parlé la journée d'hier et m'a même acheter une robe pour cette occasion ! Depuis que nous sommes ensemble, il m'a présentée a son père et jamais à ses amis, je me suis toujours demander pourquoi! M'enfin, je vis bien sans eux donc bon passant vite au dessus de ça, j'ai continué ma vie avec lui sans problème. Ce matin, j'ai mangé avec délice le petit-déjeuner servi sur un plateau, café, croissant et aussi un petit mot de ça part aussi doux qu'il le soit ! Avec une rose rouge des plus jolie! Je me suis préparée d'un simple jeans et d'un chemisier blanc pour aller chez le coiffeur mon rendez-vous de neuf heure pour me faire une beauté et l'esthéticienne pour me rendre encore plus belle et bien sur il avait pris tous les rendez-vous, j'ai bien l'impression qu'il a peur que je ne soit pas apprécier de ses potes ? Vas comprendre. Je ne chercher pas plus loin et viens alors m'habiller vite fait avant de prendre un simple sac et sortir de la maison fermant la porte derrière moi. Vraiment contente de pouvoir revoir son père et de rencontrer ses amies! Je me demande comment vas ce passer cette soirée. Arrivée chez la coiffeuse, je lui demande alors de recouper les pointes et aussi onduler mes cheveux légèrement! Ce passage terminer, je m'en vais chez l'esthéticienne pour comencer à me relaxer et me faire maquiller d'un noir prononcer sans rouge à lèvres pour ne pas ressembler à un pot de peinture. Sortant de la mon portable sonne, un message de ça part pour me prévenir qu'il viendra me chercher dans la soirée et que je dois être prête! Le sourire aux lèvres, je lui réponds que je serais prête pour la soirée sans problème et s'il faut prendre quelque chose ? Bien sur comme à son habitude, il me dit que non. Enfin, j'avais du temps devant moi avant de rentrer, donc je suis passé dans quelque magasin d'accessoires et de chaussures pour enfin aller rendre visite a quelque amies.

L'heure passe et il était temps de rentrer chez moi pour m'apprêter. De retour, je me d'hésabille pour prendre une bonne douche en relevant mes cheveux pour ne pas les mouiller et ressortir de la avec un parfum de coco sur tout le corps! Comme j'aime cette odeur. Me regardant dans le miroir, je replace mes cheveux et me remaquille un peux pour enfin enfiler une robe rouge asser courte au niveau de mes fesses légèrement échancrer sur le coter gauche avec un fin collier et des chaussures à talons rien de bien particulier juste quelque chose d'élégant. Je ne vais pas non plus à un mariage ! Je range mon bordel et sort de la salle de bain, j'entends la voiture dehors se garer et la porte s'ouvrir! Le voilà de retour, souriant fière de moi. Je lui montre ma robe et celui-ci me sourit et vient m'embrasser tendrement avec un sexy comme murmure ! Il arrivera toujours à me faire rougir lui. Enfin, l'heure etait à partir donc passant par le salon pour l'attendre dans le divan pour qu'il puisse prendre une douche et se raser avant de revenir habiller d'un pantalon blanc et d'une chemise noir ouverte les cheveux bien coiffer et parfumer! Me relevant, souriante prenant mon sac au passage pour le suivre et entrer dans la voiture. Je n'oublie pas de mettre ma ceinture sinon monsieur me fais une crise et nous voilà partit ! La musique latino dans la voiture, ce qui me décontracte sur le trajet. On passe à une station pour remettre de l'essence et je lui rappel bien qu'on sera au retard, il ma sourit et ma sortit un il peuvent attendre non! Il ne changera pas. Après un petit moment sur a route nous voilà arriver devant la grande villa de son père juste en face de la plage, j'aime tellement cet endroit. Sortant de la voiture, je lui souris et passe par le jardin comme mon habitude et sachant bien que les deux gros molloses se trouvais la. J'entends déjà les aboiements et les bruits de pattes qui cours vers moi sais avec un grand sourire que je les caresse et leurs offres a tout deux un gros os pour mon bonjour en ce lieux. Remue leurs derrière ceux-ci recula et e laissa passer pour entrer dan la villa, je regarde un peu partout après Alessndro et le vois parler avec quelqu'un et vient près de lui s'entend alors son bras me prendre par la taille. Me présentant convenablement et allant par la suite bien sur dire bonjour à son père avec une grâce et délicatesse respectable et discutant alors un long moment avec lui. Alessandro m'appelle et je m'excuse auprès de son père pour le rejoindre.

« Je vais te présenter quelqu'un suis-moi. »

Je ne dis rien et le suis alors tout en disant bonsoir au personnes présente jusqu'au moment ou mon regard s'arrêta sur quelqu'un ! Ezio! Que fait-il ici et en plus accompagner de Cindy ? Tu ne m'étonne même pas quand on travaillais ensemble tu me parlais d'Ezio par-ci et Ezio par la. Enfin, mon souffle s'était quand même couper et mon coeur s'etait stopper net surtout qu'Alessendro s'arrêta juste devant lui. Je reprends alors mon souffle et reste calme et décide de m'avancer vers eux avec une certaine élégance comme à mon habitude étant danseuse. Ça en devient même une manière de m'avancer avec grâce! Enfin, je leur fais signe de tête.

« Ezioooo!! Je te présente Angela ma femme.. »

« Enchanter

Gardant un air froid et distance, Cindy m'avait remarquée et son regard avait changer pat surprise ? De toute façon, je m'en contre fou. Alessendro passa son bras autour de moi et je m'approche alors de lui tout en prenant un verre qui passait par là. Des serveurs se trouvaient ici avec des plateaux pour nous présenter des verres de vin ou alors de l'alcool un peu plus fort. J'en bue un tranquillement le temps qu'Ezio et mon homme parle ensemble! Un pote à lui m'appela pour discuter un moment, je m'excuse auprès des personnes pour aller discuter un moment. La chance me sourit, je pouvais respirer de ce moment troublant. Par contre Alessandro commença à parler le temps que je ne soit pas la.

« Alors ?! Comment tu la trouves ? Dis-moi ce que tu en penses et ne me mens pas!.. »

Il l'avait dit d'un ton de la rigolade tout en reluquant la Cindy et lui fais remarquer qu'elle est très charmante. Moi, comme à mon habitude et étant la petite nouvelle de la famille on m'appela a gauche et à droite, j'espère qu'Ezio ne feras pas de connerie! Je reviens près d'eux après quelque discutions m'excusant une nouvelle fois et sourit alors à Alessendro.

« Je suis désoler mon coeur, tes amis on vraiment envie de me parler ce soir

Je me suis mise à rire par contre lui parla un peu plus fort pour leurs dire que je suis à lui et qu'il ne faut pas toucher à la marchandise! Je lui fais alors la moue à entendre le mot marchandise, ce qui le fais bien rire en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : Rue sombre.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Bonne nouvelle... [PV Angela]

MessageSujet: Re: Bonne nouvelle... [PV Angela] Dim 1 Juin - 6:16
Tiens, les chiens ont vu quelque chose, vu les aboiements, c’est certainement lui qui est enfin arrivé. Je bois encore une gorgée dans ma bière en attendant qu’il passe la porte. Je le remarque faire le tour des ami(e)s, présentant sa compagne dont je vois à peine le visage ? La seule chose que je remarque, c’est la couleur de sa robe fortement courte. Bien son style de filles à ce gars ! D’un côté, son style me rappelle un peu Angela. Stop ! Non ! Il faut que j’arrête de penser à elle ! Je soupire un grand coups, m’appuyant sur le comptoir en baissant la tête et soupirant un grand coup que Cindy me demande si ça va, continuant ses caresses en laissant glisser ses doigts à revers de mes cheveux, poignant tendrement dedans pour les recoiffer vers le bas quand je finis par relever la tête, voyant Alessandro s’approché de nous accompagner de sa nouvelle compagne qui est… Angela ?! Mon cœur s’accélère en la voyant, mais j’essaye de garder mon visage neutre quand il s’arrête devant moi, heureux de me voir en hurlant mon nom et me disant qu’il me présente sa QUOI ? Sa femme ? Elle se contente de répondre enchanté alors que mes doigts se plantent sur le comptoir. C’est en bégayant légèrement et en détournant le regard que je lui réponds de même.

En même temps, que puis-je dire ? Il ne sait même pas que sa « femme » est mon ex. Je bois à nouveau dans ma bouteille la vidant cette fois, étant mal à l’aise de la voir se faire prendre le tour du bassin par Alessandro qui a un sourire jusqu’aux oreilles. Je peux comprendre son sourire après tout. Angela est une pure beauté et au moins, elle est tombée sur quelqu’un de pas jaloux pour un sous ! Je la vois s’approcher de nous alors que Cindy retire sa main de ma nuque, certainement embarrasser de l’évènement, pour se servir un verre qui passait sur plateau. Alessandro en profite pour me demander comment je la trouve, c’est en serrant les dents que je lui réponds.

-Charmante à première vue.

Il ne tarde pas à reluquer Cindy et me dire pareil pendant qu’Angela s’en va plus loin. Angela se faisait appeler par tout côté et un silence de ma part se fait ressentir. Par contre, Alessandro n’arrête pas de me parler d’elle, de leur rencontre, leur vie ensemble et tout ce dont je n’ai pas envie d’entendre, pas en ce moment en tout cas ! Voilà qu’Angela revient, s’excusant de s’éclipser par moment à cause des amis auprès d’Alessandro en l’appelant mon cœur. Oh putain ! Faut que je reste zen… Reste zen…. Ma nervosité commence à me faire trembler et Cindy m’attrape le bras pour m’éloigner une seconde en s’excusant de notre part, trouvant l’excuse que j’ai certainement besoin de me rafraichir après avoir trop bu, mais je me stoppe net quand je l’entends dire à haute voix qu’Angela lui appartient et qu’il est hors de question de toucher à la marchandise ? Je sers la mâchoire avant de retirer mon bras de l’emprise de la main de Cindy pour me planter devant Alessandro.

-Marchandise ? C’est comme ça que tu vois ta « femme » ? Je serais toi, je serais fier de voir ses hommes bavés face à une fille aussi canon qu’elle ! Puis ne vient pas faire ton genre parce que tu es le fils de Gianni, car sans lui tu ne serais rien !

Quelle grosse de merde ce mec ! Traité Angela de la sorte ! Il le prend comme il veut mes paroles, mais je m’en fou, elles sont justes et censés ! Nous étions presque front contre front que j’entends Gianni hurlé que cela cesse tout de suite, grondant son fils de mieux parler des femmes que nous respectons au plus haut point, lui demandant de s’excuser auprès d’elle de ces paroles bien vulgaire vu par la famille. Il finit par se tourner vers moi, le regard sévère et me dit de le suivre. Je regarde à nouveau Alessandro froidement avant de m’exécuter et de le suivre dans son bureau. Gianni me demande ce qu’il m’arrive et avec ma franchise, je lui dis tout ! Que c’est mon ex, que je l’aime toujours et que de la voir avec un mec pareil me rend malade. Il comprend mon mal être et me demande de rester le plus froid possible durant cette soirée, de profiter en gros ! Je ne peux refuser et qu’accepter sa volonté. Je m’incline et me retire de la pièce en allant retrouver Cindy, que je prends par la main pour la faire monter avec moi à l’étage où se trouve la salle de bain.

Je me rince plusieurs fois le visage pour essayer de me détendre un peu, me reculant pour m’asseoir sur le wc ou Cindy ne perd pas de temps pour venir à califourchon s’asseoir sur mes genoux, passant ses mains dans ma nuque pour continuer ses caresses. Je pose mon front contre sa poitrine un instant alors qu’elle me parle calmement pour me détendre et me faire reprendre contrôle de moi-même, me disant de l’oublier vu qu’elle ne s’y est pas privé. Ces mots me blaisent, mais elle n’a pas tort ! Je finis par l’enlacer au niveau de la taille pour la sentir contre moi, ce contact me manque… Je n’en ai pas eu depuis qu’Angela est partie de chez moi. Cindy relève ma tête, poussant son doigt sous mon menton pour m’embrasser, ce que je laisse faire et partage avec elle, un court moment avant de le rompre et de la retirer de mes genoux.

-Allons les rejoindre, profitons, puis rentrons !

Je lui attrape la main pour redescendre et me reprendre une bière, lui demandant si elle veut quelque chose pour la servir, mais sans m’en rendre compte, une trace de rouge à lèvre se fait voir légèrement au coin de mes lèvres. Ne le sachant pas, je porte ma bouteille ouverte à mes lèvres et en boit quelque gorgée avant de la tirer vers le jardin pour lui présenter les chiens. Passant à peine la porte, les chiens me saute dessus pour me réclamer des caresses, je leur murmure à l’oreille quelque parole en italien et ils vont alors saluer Cindy calmement. Peut-être arrivera-t-elle à me la faire oublier ? En tout cas, je me sens bien à ses côtés ! Je la regarde caresser les chiens, tout en buvant ma bière. Je ne veux plus penser à Angela, moins je la verrais, mieux je serais !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 258
Date d'inscription : 21/01/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Bonne nouvelle... [PV Angela]

MessageSujet: Re: Bonne nouvelle... [PV Angela] Dim 1 Juin - 7:02
La réactio d'Ezio ne métonne absolument pas d'un coter cela me fais rire, mais me gène en même temps voyant le monde autour de nous qui nous regarde comme des bêtes de foire! Les séparer ? Je risquerais de me retrouver dans le décor ou alors me faire envoyer chier! Autant qu'il règle leurs histoires entre hommes. J'entends par la suite le père d'Alessandro appeler Ezio dans son bureau, aie aie...je ne dit rien et regarde alors Alessandro qui s'incline devant moi pour s'excuser! Surprise, je le relève et lui souris alors tout en lui murmurant que ce n'est rien et que la prochaine fois il feras beaucoup plus attention à ses propos envers moi. L'embrassant tendrement avant de lui prendre une bière et la lui donner et me prendre un petit cocktail simple le temps qu'Ezio revienne ? Le cherchant du regard voyant qu'il emmène Cindy à l'étage ?! Que va-t-il faire avec celle-là. Mon esprit ce tourmente et mon cœur s'axélère! Je ne peux supporter ce genre de chose ! Je l'avais dit, nous deux sous le même toit ça n'ira jamais. Je prends alors la main d'Alessandro et viens me lover contre lui, il ne pouvait s'empêcher de sourire avant que son père l'appel dans son bureau pour lui aussi le réprimander d'avoir parlé de la sorte. Mais le tête a tete ne duras pas longtemps pour qu'il revienne vers moi pour me prendre par la main et m'emmener dans une autre pièce isolée de tout ce monde! Un style de petit salon, porte fermer, il me demande de m'installer sur un divan et de l'attendre. Regardant autour de moi pour visionner l'endroit ! Des livres et d'autres choses inérrésants, fasciner je me relève du divan pour regarder les livres de plus près ettonament les livres parle de la mafia de toute sorte et des armes aussi beaucoup sur les armes. J'entends la porte s'ouvrir et Alessandro me dit de venir près de lui qu'il à quelque chose à me montrer. M'approchant de lui curieuse, je regarde et il me montre une bouteille de vin rouge de la famille ! Contente, je vais chercher deux verres et les installes sur la petite table pour qu'il puisse les remplir et moi prendre mon verre pour en boire une petite gorgée et lui remarquer que ce vin est très bon. Ont s'installe sur le grand divan et commence alors à discuter de tout et de rien jusqu'au moment ou je lui pose la question fatal comme 'Pourquoi avoir autant de livre sur la mafia et les armes ?' Alessandro me regarda un moment, long moment surtout avant de soupirer et me dire toute la vérité sur sa famille qu'il m'avait cache depuis notre rencontre et me dit aussi qu'il ne voulait pas me faire de mal ou que j'attrape peur en le sachant.

Voilà que mon coeur prend encore un gros choc! Encore un mensonge, je me suis relevé du divan déposant mon verre sur a table et sortit sans dire un mot dans la pièce a coter tout en regardent tout ce monde et voyant bien que quelque chose clochait et pourtant je mis sent tellement bien! J'était chamboulée par la vérité. Ma vie ne tourne que sur le mensonge et la luxure! J'ai besoin d'air, je doit sortir d'ici. Je marche alors vers le jardin et entends alors les chiens aboyer content ? Me retournant pour regarder l'endroit et remarque Ezio et Cindy! J'ai vraiment pas besoin de ça pour le moment. Je continue d'avancer passant à coter d'eux leur fessant un signe de tête et...voilà qu'en regardant Ezio je remarque bien une trace de rouge a lèvre rouge bien frappant ? Me dit pas que, le temps qu'il soit monter en haut. Serrant les poings, les larmes commençaient a monter, mais j'ai réussis a me relâcher par la suite et commence alors à parler sèchement tout en restant froide.

« Alors ? Le petit temps passer en haut, vous à plus. J'espère Ezio que tu la bien sauter et j'espère que tu tes bien amuser! Crois-moi que s'y un jour tu dois savoir le nombre de mecs qui sont passés sur son corps. Elle à un joli minoi, mais derrière ce cache bien une peste!

Serre les dents sans trops le faire remarquer, je m'avance et frotte la trace a la commissure des lèvres d'Ezio. Je viens lui murmurer alors que le mensonge rode partout dans cette baraque et que maintenant, elle est convaincue que les hommes ne sont que des connards ! Me retournant alors vers la plage tout en passant une main dans mes cheveux pour essayer de me calmer ! Moi me calmer comment pourrais-je ? Impossible mon coeur viens d'être détruit une nouvelle fois à cause d'un homme. Je suis complètement stupide au point de me rabaisser à eux et me laisser avoir. Un des chiens m'avait suivi jusque la plage je m'etait installée sur un petit muret loin d'eux le temps de reprendre mes esprits et ne plus retenir les quelques larmes que j'arrivais encore a verser malgré cela. J'entend au loin Alessandro crier mon nom et il croit vraiment que je vais répondre! Son père l'appela et lui demande ce qu'il se passe ici et Alessandro lui expliquent la situation en quelques mots! Gianni me comprenait et commence alors a parler avec Alessandro et dire platement qu'il devait me laisser seul un moment pour que je puisse digérer la situation sachant lui-même qu'Ezio est mon ex et sa présence ne peut arranger les choses. Mais ça, il ne le dit pas a son fils et préfère se taire qu'empirer les choses. Alessandro exécuta les ordres donner et me laissa tranquille sans vraiment être lui-même a l'aise de me laisser seul.

En entendant, j'étais toujours sur la plage assise à coter du chien tout en le câlinant comme je pouvais. Je commence alors à lui dire qu'il a de la chance de ne pas vivre comme nous! Tout en souriant, enfin sourire! Un grand mot. Me relevant par la suite pour marcher a pied nu tenant mes chaussures en main pour marcher doucement le long du bord d'eau pour profiter de la brise et sécher mon visage. La chance que mon maquillage arrive a tenir à l'eau sinon, je serais belle maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : Rue sombre.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Bonne nouvelle... [PV Angela]

MessageSujet: Re: Bonne nouvelle... [PV Angela] Dim 1 Juin - 18:16
Je tenais me bière en main, regardant Cindy du coin de l’œil se faire lécher par les chiens qui eux, étaient bien heureux de se faire cajoler si je peux dire. Je bois une gorgée quand je vois Angela se planter devant nous. Etant accroupi, je remarque que ces poings se serrent et que son visage rougissait fortement. Je me redresse alors me demandant ce qu’il lui prend quand elle me dit d’une grande froideur, demandant si le petit temps passé en haut était bien ? Me demandant si je l’avais bien sauter et que je me suis bien amusé, ainsi que plein de choses encore. Attends ? Elle me fait une jalousie là ? Elle rajoute que Cindy se fait sauter, pas comme elle. S’approchant de moi pour frotter la commissure de mes lèvres. Qu’avais-je donc au coin des lèvres ? Je regarde Cindy et remarque son maquillage, ainsi que son rouge à lèvre. Merde ! Je comprends mieux maintenant. Elle me murmure que le mensonge plane dans cette maison et qu’à présent, elle est convaincue que tous les hommes sont des connards.

Je la regarde sans aller, hésitant de la suivre, mais si je la suis, je fais quoi ? Je dis quoi ? Tout est fichu entre nous ! Et que lui a t’il fait ? J’entends Alessandro crié son nom. Je m’approche de lui furieux quand je vois Gianni le calmer, lui demandant des explications. Et merde ! Voilà qu’elle sait à présent que son « homme » est comme moi. Je les regarde parler entre eux en restant à l’écart, voyant qu’il retourne à l’intérieur tous les deux. Alessandro tête baiser, vraiment mal dans sa peau. Je finis par regarder Cindy, lui disant d’un ton sec d’aller s’occuper des hommes présents à l’intérieur comme elle le souhaitait vu qu’elle appréciait certainement mieux son boulot qu’Angela ! Je lui dis aussi de ne pas me suivre, que j’aillais aller la retrouver pour lui parler et arranger les histoires comme je le pouvais. Bien que je lui mens un petit peu, histoire qu’elle raconte cela devant les autres pour les calmer.

Je regarde le mâle dominant des chiens qui fixent au loin en attendant sagement que sa femelle revienne quand je lui demande de chercher. Je le suis alors en courant pour aller retrouver Angela qui était partie avec la femelle. C’est ainsi qu’après quelque mètre de course que je la vois, marcher le long de la mer dans le sable au côté de la femelle. Le mâle ne tarde pas à aller la retrouver, tandis que moi je retire mes chaussures pour courir et me mettre à côté d’elle avant de lui barrer la route, remarquant les larmes sur son visage. Je sens mon cœur se serrer.

-Angela… Ne pleure pas s’il te plait… Même si je rage au fond de moi que toi sois avec lui, je ne peux m’empêcher de te dire que c’est tout de même quelqu’un de bien au fond. Un peu différent des gens que tu peux voir présent dans la pièce. Il a souvent tendance a épaté les gens maladroitement, mais hors leur présence, il est bien !


Je me retiens, restant figer un instant en reprenant légèrement mon souffle avant de craquer et de la prendre dans mes bras pour la réconforter comme je le pouvais. Enroulant mes bras à sa taille et blottissant ma tête eu creux de son cou, je ne peux m’empêcher de soupirer, me sentant bien, mais mal à la fois de se contact qui me manquait. Je retire ma tête du creux de son cou pour la regarder dans les yeux un instant, portant ma main au niveau de sa jouer pour frotter les larmes qui avaient coulés de chaque côté.

-Calme toi s’il te plait, car te voir comme ça me brise le cœur….


Nous sommes proches l’un de l’autre, même trop proche, au point que j’ai du mal à me contenir de l’embrasser, mais je reste fort face à cette tentation, car après tout, je n’oublies pas ces paroles…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 258
Date d'inscription : 21/01/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Bonne nouvelle... [PV Angela]

MessageSujet: Re: Bonne nouvelle... [PV Angela] Dim 1 Juin - 19:29
Je ne suis qu'une idiote ! Pure idiote. Ne me rendre compte que maintenant que cet homme me mentait tout ce temps et moi aveugle ! J'étais tellement bien depuis ma rencontre avec lui que j'en est oublié tout le reste et voilà que ça me revient en pleine face comme des lames de rasoir ! Mon corps me fait tellement mal. Croisant les bras pour retenir d'autres larmes qui pourrais s'échapper, j'entends la femelle faire des petits bruits de contentement, regardant en sa direction je remarque le male arriver près d'elle et commencer à la câliner ! Je les trouve tellement adorables ces deux-là. Je ne remarque pas tout de suite la présence de quelqu'un ses seulement en continuant mon chemin que je sent ce parfum ! Ezio ! Que fait-il ici face à moi et Cindy alors ? Relevant ma tête pour le regarder sans prendre attention à ma tête, j'ai bien remarqué qu'il était inquiet pour moi et pourquoi cela ? Sachant toutes les paroles que j'ai pu lui dire avant de lui donner mes adieux. Je ne comprendrais jamais les hommes et leurs pensées si étranges ! On les repousses comme on peut et il continue à nous suivre. La détermination peut nous rendre fou ou nous donner peur parfois ! Pas une seconde ses écouler le temps qu'il me parle calmement, comment ne pas pleurer dans ce genre de situation ! Tu te souviens toi aussi le jour où tu m'as avoué tout ça. J'étais tellement chamboulé que je suis partie de la maison en pleurant ! J'étais 'détruite' ce jour-là. Tu devrais le savoir ! Pourquoi aussi me dis-tu tout cela, toi-même tu m'as déjà mise dans ce genre de chose. Tes vraiment un cas ! Détournant le regard pour ne pas le regarder en face honte de moi d'avoir pleuré une nouvelle fois alors que je me suis promise de ne plus le faire ! Je dois devenir une femme forte et pourtant l'inverse se produit.

Je regardais la mer quand je sent une pression se faire autour de ma taille que me fait-il ! Je le regarde dans les yeux encore remplis de larmes, sa chaleur m'enveloppa comme une couverture quand enroule le matin pour se réchauffer. Je ne devrais pas ressentir ce manque et je dois penser à Alessandro ! Je ne veux pas être encore le centre d'intérêt des drames qui risqueraient d'arriver. J'ignore ses attentions, mon cœur accélère tandis que mon esprit est perturbé par lui ! Aucun mots ne put sortir de ma bouche, je n'arrivais même pas à l'enlacer aussi pour me réconforter ! Je n'y arrive pas. Je ne peux pas faire ça, restant calme et perdue, le laissant faire tout en le regardant passer sa main sur mon visage pour retirer le reste de larmes qui avait coulé. Cette douceur et ce calme qui nous entoure me font du bien. Comment aurai-je pu imaginer ça ce passer en ce moment ? Moi qui suis venue ici rencontrer toutes ses personnes pour Alessandro. Son visage me semble trop proche et l'envie de l'embrasser, me procurer ses lèvres entre les miennes remonte à la surface. Son charisme qui 'm'entoure et cette force de protection ! Allessandro ne me fais pas ressentir ça, je ressens simplement de l'amusement et rien d'autre !

« Je...ne peut me calmer de cette manière. Mon cœur a déjà été brisé tellement de fois que je suis une femme tellement fragile !

Voilà que je m'ouvre à lui comme avant ! Je le regarde un long moment dans les yeux passant une main sur sa joue puits ses cheveux pour en terminer à sa nuque tout en la serrant de mes doigts frêles. Le poussant en ma direction collant mon front contre le siens et venir glisser mon visage doucement sur son visage et venir m'emparer de ses lèvres avec une telle douceur. Que m'arrive-t-il ? Je suis certaine que mon acte risquerait de tourner à miel, mais je réagi contre mon esprit et mon cœur prend place dans ce moment qui reste magique et tellement doux ! Ses lèvres m'avais manqué telle une sucrerie qu'on ne peut s'empêcher de déguster. Ma main se serras et mon corps se rapprocha contre lui prolongeant le baisser ! Il dura un moment avant de ce rompre aussi facilement quand la voix d'Alessanro ce fit entendre non loin de nous, je me suis reculer de son emprise celui-ci arriva vers nous et serra les poings près à donner un bon coup à Ezio ! Il me gueula dessus pour que je rentre dans la villa au pas de courses, mais je voyais bien que l'histoire risquerait de devenir pire ! J'ai essayé de lui parler et lui expliquer, mais en vain ! Le poing d'Alessandro se percuta sur le visage de Ezio et un autre arriva aussi vite, mais je me suis caler entre les deux hommes et j'ai reçus le poing contre ma cage thoracique ! Mon souffle ce coupas net, mon corps lâcha et tomba contre le sable fin. Mon torse marqua vite une marque rouge du au coup donner et mon esprit n'était plus là pour dire quoi que ce soit ! Alessandro paniquer se mis à genoux près de moi pour me mettre sur ceux-ci tout en essayant de me réveiller.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : Rue sombre.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Bonne nouvelle... [PV Angela]

MessageSujet: Re: Bonne nouvelle... [PV Angela] Dim 1 Juin - 20:35
Elle me répond qu’elle ne peut se calmer de cette manière, que son cœur a été brisé tellement de fois qu’elle en est devenue une femme fragile. Me regardant un long moment, je sens sa main sur ma joue, venant se glisser dans mes cheveux pour terminer sur ma nuque. Un frisson me parcourt alors que mon cœur bat la chamade. Bon dieu que sa douceur m’a manqué. Elle me perturbe tellement ! Je ferme les yeux en sentant sa tendresse sur ma peau, profitant de chaque caresse avant de sentir son front se coller au miens. Son souffle se fait lourd, mon corps tremble tellement je suis nerveux d’être si proche d’elle. Son visage vient se glisser contre le mien avant qu’elle ne s’empare de mes lèvres. Un boum énorme se fait au fond de ma poitrine.

Son corps vient se serrer contre le mien en prolongeant le baiser. Ma main se glisse timidement sur sa joue pour agripper l’arrière de sa nuque pour que nos lèvres restent sceller, mais nos lèvres finissent par se séparer quand nous entendons la voix d’Alessandro non loin de nous. Le temps qu’Angela se recule de moi, je le vois arriver en trompe, hurlant sur Angela pour qu’elle retourne à la villa quand je me ramasse un coup de poing au visage, avant de voir le deuxième arriver, mais Angela s’était mise entre nous, ramassant alors le coup au niveau de la poitrine. Mes yeux s’écarquillent, choquer par le choque quand je la vois tomber à terre.

Alessandro s’agenouille aussi vite, paniquer de ce qui lui arrivait quand j’hurle au chien d’aller chercher Gianni, leur maître au plus vite pour le ramener ici. Ces chiens sont vraiment intelligents, ils comprennent tout ! Je gardais mes nerfs à vifs le temps d’appeler au plus vite une ambulance, leur expliquant qu’une femme avait reçu un mauvais coup sur la poitrine et qu’elle était tombé, sans pus aucune réaction. Je donne vite l’adresse, disant que nous sommes sur la plage quand je raccroche, attrapant Alessandro par la gorge, le tirant des bras d’Angela pour lui mettre plusieurs coup de poings au visage, coups de boules, tout ce qui me venait à l’esprit tellement que j’étais énervé de son action.

Il aurait pu freiner son poing en voyant Angela s’interposer entre nous, mais non ! Il l’a étalé au sol avec sa force de brute ! Malgré ma colère, ma vision rouge, j’entends au loin des sirènes. Peut-être l’ambulance qui arrive et Gianni hurlé de m’arrêter. Voyant alors tous les hommes se jeter sur moi pour me retirer de la tête d’Alessandro. Je regarde d’un air des plus terrifiant vers Gianni qui me dit « Mais putain ! Tu veux le tuer ? ». Ouais, pourquoi pas ? Il a osé toucher Angela de ses sales mains !

Je vois les ambulanciers s’approchés rapidement avec des trousses de secours, c’est le cœur serré et les larmes me montant au visage que je leur dis de la sauvé, les suppliant d’y arriver. Le second médecin s’en va vers Alessandro qui est inerte à terre également, le visage défiguré. Ils s’empressent de les embraquer tous les deux, me disant que la demoiselle s’en sortira, ainsi que le défigurer. Merde alors ! J’aurais dû l’achever ! Je les regarde partir avec les deux personnes.

Me débattant pour me défaire des bras des autres, je supplie Gianni d’ouvrir le garage pour que je puisse les suivre. Il me regarde froidement dans les yeux et me fait un signe de tête pour le suivre. Ce que je fais immédiatement, laissant Cindy de côtés. Je grimpe ma bécane pour rouler à toute vitesse vers l’hôpital, me garant à l’entrer et sautant de ma moto, j’hurle dans la salle d’attente que je suis là pour Angela Garcia. On me dit que je ne peux entrer maintenant, qu’il faut que j’attende que le médecin vienne me chercher, car ils sont en train de l’examiner. Merde ! Je chotte dans les sièges vides, les retournant en me tirant les cheveux avant d’aller devant pour me griller une cigarette, suppliant le seigneur de l’aider au maximum.

C’est en étant devant que je vois Gianni arrivé avec son chauffeur, il me regarde en s’approchant de moi et me disant qu’il comprend ma réaction, mais que je dois comprendre celle d’Alessandro aussi… Je peux le concevoir, mais je n’accepterai jamais le faite qu’il a osé exploser son poing sur le thorax d’Angela. C’est dans les yeux que je regarde Gianni, d’un air froid pour lui dire.

-Si je la perds, je buterais ton fils et je t’attendrais les bras ouverts pour recevoir mon châtiment !
« Qu’il en soit ainsi ! Et je connais ton honneur et le maintiens de tes paroles ! »

Je continuais ma cigarette en détournant le regard alors que Gianni, lui, pouvait aller rejoindre son fils qui a dû subir quelque point de sutures à l'arcade, ainsi que quelque plaie ouverte a soigner normalement avec de la crême cicatrisante. Il ne sent sortira pas aussi facilement!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 258
Date d'inscription : 21/01/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Bonne nouvelle... [PV Angela]

MessageSujet: Re: Bonne nouvelle... [PV Angela] Dim 1 Juin - 22:10
Ouvrant les yeux ne remarquant qu'une pièce blanche avec un autre lit sur mon coter gauche. J'en déduis que je suis à l'hôpital pour une certaine raisons ! Regardant une nouvelle fois autour de moi, une infirmière arrive près de moi et me demande s'y tout vas bien. Pourquoi me demander ça ? J'essaye de me redresser et une douleur ce fait ressentir sur mon thorax ! Mon souffle couper, je me recouche doucement et l'infirmière viens me mettre un coussin derrière mon dos et à ma tête pour que je sois mieux mise. Je regarde par la fenêtre depuis mon lit et me rappel alors la soirée plus tôt ! Combien de temps j'ai dormir ? Je le demande alors à l'infirmière et elle me répond que ça fais plus ou moins une heure et demi que je suis allonger dans ce lit d'hôpital. Je lui demande alors ou se trouve alors Ezio, elle me répond directement qu'il attend dans la salle d'attende, elle me prévient aussi qu'un certain Alessandro ce trouve dans une autre chambre légèrement amocher ! Mon cœur ses retourner dans ma poitrine et sans trop réfléchir me relevant et arrachant le Baxter pour ouvrir avec difficulté la porte l'infirmière à voulus m'aider, mais je les envoyer complètement péter et j'ai commencé à marcher le long du couloir en direction de la chambre d'Alessandro. J'entre et le remarque encore endormir dans un lit Gianni à coter de lui à attendre son réveille ! Je ne pus m'empêcher d'aller vers le lit pour le regarder sans vraiment d'émotion et regarder par la suite Gianni m'excusant que tout était de ma faute ! Que je n'aurais jamais dû me mettre entre eux. J'ai commencé à tomber en sanglot devant le lit d'Alessandro tout en tremblant ! Malgré le cœur de pierre de Gianni, celui-ci se releva de sa chaise pour m'aider à me relever et me prendre dans ses bras tout en passant une main dans mes cheveux. Il me disait qu'il était asser grand pour régler leurs problèmes ! Qu'il avait tout simplement un gros malentendu. On a commencé à discuter tranquillement tout en me remontant tout doucement le moral pour me remettre sur pied. Je lui suis demandé gentiment s'y il pouvait m'aider à aller dans la salle d'attende sachant que la douleur était toujours présente et me fessais un mal de chien. Il hocha la tête et me prend alors par la taille et moi passé mon bras autour de sa nuque pour commencer à marcher dans le couloir.

Nous voici dans le couloir en direction de la salle d'attende, l'infirmière qui se trouvait dans ma chambre ce ramena et commence alors un combat de parole pour me dire d'aller dans la chambre que j'ai besoin de repos bla bla ! Gianni lui demanda simplement et d'un ton beaucoup plus froid de partir et de s'occuper de son propre boulot ! Je n'ai pas relevé le mot. Arrivant dans la salle d'attende complètement arranger et chamboulée à cause d'Ezio ce qui ne m'étonne pas. Gianni me déposa sur une chaise et fais signe de tête à Ezio avant de repartir dans la chambre d'Alessandro. Il m'a fallu un long moment le temps de reprendre mes esprits pour lui dire quelque mot.

« Pardonne-moi ! Je ne suis qu'une idiote qui fourre son nez là où il ne faut et en plus de ça, je foire une soirée et en plus de cela tu vois le résultat...

Toussant un moment tout en retenant mon torse pour ne pas avoir mal. Je ne suis qu'une idiote pas vraie ? Bas, de toute façon tout reviens toujours à moi. Je le regarde tendrement et viens alors soupirer longuement. Me relevant pour aller m'installer cote à cote d'Ezio et déposer ma tête sur son épaule et venir ferme les yeux un moment avant de les rouvrir. Prenant la main d'Ezio dans la siennes tout en le caressant de son pouce.
« Calme toi, je suis vivante non et pas parmi les morts !

Je me suis mise à rire sur ma connerie avant de relever la tête pour appeler une infirmière et lui demander de me ramener dans ma chambre, celle-ci m'aide à me relever. Je regarde une dernière fois Ezio et lui dit alors d'un ton beaucoup plus froid.

« Par contre ! Ce que tu as fait à Alessandro ! Je n'accepte pas, tu aurais pu le tuer. Pour punition !

Elle s'approcha d'Ezio comme elle le peut avec une pointe de douleur et viens enfoncer sa tête au creux de sa nuque et venir le mord presque à sang avant de reculer et se lécher la lèvre tout en le regardant, elle fait signe à l'infirmière pour aller dans la chambre. Cela fais, m'installant dans le lit pour me recouvrir de la couette tout en regardant un point fixe dans la chambre en me remémorant la scène jusqu'au trou noir. Pardonne-moi ! Je suis faible et je le resterais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : Rue sombre.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Bonne nouvelle... [PV Angela]

MessageSujet: Re: Bonne nouvelle... [PV Angela] Dim 1 Juin - 23:23
Le temps passait, les heures même et je n’avais toujours pas de nouvelles d’Angela. Je voulais tellement savoir comment elle allait, si elle s’était réveillée de son coup mal placer, mais ces connards ne savent rien me dire, refusant de m’en dire plus vu que je ne suis pas de la famille d’Angela, ni son mari. Voilà, voilà que je suis en rogne contre tout ce monde de merde ! Je pète les plombs à ne rien savoir et je préfère alors faire griller mon paquet de cigarette dehors en attendant qu’on me dise quoi que ce soit. C’est bien après deux cigarettes, que je me décide à retourner à l’intérieur, m’installant sur une chaise, la tête baisser, soutenu par mes mains et tapotant des pieds nerveusement que j’entends enfin la porte s’ouvrir. Je relève la tête aussitôt, remarquant Angela au bras de Gianni qui la fait s’asseoir avant de me faire un signe de la tête et de repartir à l’intérieur. Certainement auprès de son batard de fils !

Je me contiens de bouger, jusqu’à ce que Gianni ne soit plus sur mon champ de vision, écoutant en même temps les excuses d’Angela. Non ! Ce n’est pas de sa faute ! Je l’entend tousser un moment en se tenant le torse et voilà, je panique, me relevant de ma chaise d’un bon pour vouloir aller près d’elle quand je la vois se lever pour venir vers moi, s’installant sur la chaise à côté de la mienne. Je me rassois alors, sentant sa tête se poser sur mon épaule tendrement. Mes doigts étaient entrelacé, je n’osais même pas la toucher pour ne pas lui faire mal de ses mains bagarreuses, gardant les trace de sang de son tendre « homme » de con, mais elle glisse sa main vers la mienne, me la prenant pour faire un mouvement de caresses sur le dos de celle-ci.

Mon cœur bat la chamade, mais est blessé en même temps. Que faire ? Dois-je retirer ma main ? Tout cela s’est passé à cause du faite que j’ai été la rejoindre, m’approchant d’elle dangereusement. Je suis nerveux et elle doit le sentir avec ma main moite contre la sienne. Elle me dit de me calmer, qu’après tout elle était vivante et non morte. Je fronce les sourcils en entendant ses paroles, avec une pointe de tristesse dans mes yeux ; Pas parce que je ne pourrais pas tuer le fils, mais plutôt parce que je suis soulagé qu’elle soit entière. Je l’entends rire avant d’appeler l’infirmière pour la ramener dans sa chambre. Quoi ? Je vais rester là, seul comme un con ?

Je regarde l’infirmière l’aider à se relever, la faisant me lâcher la main, elle se tourne vers moi, me grondant et me disant que je mérite une punition. Je reste silencieux et dit oui de la tête, sentant alors ses dents se planter dans la peau de mon cou fortement, comme si elle allait m’arracher la peau du cou. Je laisse échapper un bruit de douleur entre mes dents avant de la regarder se lécher les lèvres et de  s’éloigner à nouveau. Partant cette fois dans sa chambre sans se retourner, ni même m’inviter à la suivre. Je soupire longuement, me disant également qu’elle m’a bien faite mal et je pose mes doigts là ou elle m’a mordu, tâtant simplement en grimaçant, sentant que c’est mouillé, je regarde alors mes doigts avec un peu de sang. Après tout, je l’ai mérité…

Je me relève de ma place pour aller la rejoindre, envoyant chier le mec de l’accueil s'il ne me laisse pas entrer. Il m'ouvre alors la porte et je vois l’infirmière qui était venu la chercher. Je lui demande alors ou se trouve la demoiselle qu'elle a accompagné dans sa chambre et elle me donne le numéro. Je me précipite directement pour y aller, toquant à la porte avant d'entré et de venir m'asseoir au côté du lit d'Angela, tenant sa main avec mes deux mains et posant mon front contre le dos de mes mains.

-Je suis désolé, mais quand je t'ai vu tomber à terre, j'ai appelé l'ambulance aussi vite et je n'ai pu m'empêcher de lui bondir dessus. J'ai même juré à Gianni que si je te perdais, je le tuerai avant de me donner à Gianni pour qu'il le venge. Tu ne peux pas comprendre la douleur que j'ai eu au fond de mon cœur...

Je retire mon front du dos de mes mains pour la regarder, me relevant de ma chaise pour venir lui déposer un tendre baiser sur le front et lui murmurant que je suis soulager en posant mon front contre le sien, ma main se logeant contre sa joue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 258
Date d'inscription : 21/01/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Bonne nouvelle... [PV Angela]

MessageSujet: Re: Bonne nouvelle... [PV Angela] Dim 8 Juin - 19:20
Fixant le ciel tout en réfléchissant à ma réaction de tout à l'heure ! Pourquoi avoir réagi de cette manière surtout qu'Ezio et moi sommes logiquement séparés. Encore une fois, je lui dis de m'oublier et je reviens à la charge par pure jalousie ! Je suis une fille ingrate. Je n'arrive pas à l'oublier ni même le voir avec une autre fille que moi ! Je ne pouvais m'empêcher de réfléchir avant de me faire interrompre par un bruit sourd venant de la porte, je n'ai même pas eu le temps de dire quoi que ce soit qu'il rentre et s'installe près du lit pour commencer à me parler. Bougeant légèrement ma main pour mieux l'a placer et ne pas avoir mal, sa chaleur l'enveloppe ce qui me réchauffe un peux après tous ces choc endurer. Pourquoi être désoler pour une faute qui reste la mienne et non la sienne, je n'aurais tout simplement pas dû m'interposer entre eux et les laisser arranger les choses comme j'aurais dû faire. Je les écouter jusqu'au bout pour ne pas l'interrompre et aussi entendre ce qu'il voulait me dire, la seule chose qui m'interpella était avec Gianni ! Pourquoi avoir fait ça ! Je ne veux pas le voir perdre la vie pour une histoire si petite et simple. Parfois, il m'arrive de ne pas le comprendre dans ses réactions excessives ! Mais il est comme ça et je ne pourrais jamais le changer. Le laissant faire et levant les yeux pour plonger les miens dans les siens tout en passant ma main dans sa chevelure. Un sourire s'afficha tendrement.

« Je ne veux pas te voir perdre la vie pour ce genre de chose ! La seule façon dont tu dois perdre la vie ses en protégeant quelqu'un ou tout simplement par vieillesse.

La douleur se dissipa petite à petite grâce à sa présence pouvant ainsi respirer tranquillement sans me faire mal ! Fermant mon regard un instant pour les rouvrir et venir lui murmurer à son oreille qu'il ne faut pas avoir peur ! J'ai tellement vécu qu'un simple coup de poing ne me fera pas partir de sitôt ! Je dois encore régler mes comptes avec l'autre et surtout sur le faite qu'il m'avait menti sur la famille ! Même, si maintenant, je mis suis habituer et que l'endroit me plaisait bien en dehors des trafics et surtout des crimes ! La seule chose que j'ai peur ses qu'il met les pieds encore une fois dedans et risquer sa petite personne pour des futilités pareilles ! Sachant qu'en travaillant d'arrache-pied tu arrives à avoir la moitié de ce qu'ils ont eu en trafiquants ! Je ne pouvais m'empêcher de passer ma main encore et encore dans ses cheveux si doux et agréables ! De le sentir près de moi être si proche et sentir une protection autour de moi. Frottant mon nez contre le sien avant de rire et venir alors sans réfléchir m'emparer de ses lèvres tout en resserrent l'étreinte envers moi et profiter un maximum de lui. Ce n'était pas un baiser pour le chercher ou monter dans les grands chevaux, justes un baiser tendre et légèrement sucré ce qui rappel la première fois qu'on c'était embrasser. Je me rappel tellement de cette sensation comme si c'était hier ! Quelque chose d'inoubliable et ce frisson qui parcourt notre corps comme deux adolescents ! Je me suis arrêté un moment pour lui sourire et le laisser s'échapper un moment pour lui dire.

« J'aimerais...

La porte s'ouvris à ce moment-là et je n'ai pas pu continuer ma phrase, une infirmière étais rentré demandant à Ezio de sortir un moment qu'elle devait me parler et aussi regarder ma tension enfin des trucs d'infirmière. Celui-ci sorti et elle commença alors à s'asseoir près de moi et commencer à me poser des questions, si je n'étais pas une femme battue et si je n'avais pas de gros problèmes avec ces personnes la, enfin tout un bordel quoi ! Je ne pouvais m'empêcher de la regarder et lui expliquer ce qui c'étais passer et que non, je ne suis pas une femme battue et que même si je l'étais je pourrais me défendre bla bla...Puits, elle prend ma tension et regarde pour mettre une pommade contre le bleu sur mon thorax et sortir de la chambre en me souriant et prévenir Ezio qu'il pouvait rentrer ! Je le regarde tendrement et ne lui dit rien de plus avant que Gianni revient me voir par après et me demander si tout allais bien et si ma blessure ne me fessais pas mal ! Je lui réponds d'un hochement de tête que tout vas bien et qu'il n'avait pas besoin de s'inquiéter pour si peu ! Il ne souriait pas, mais l'avait dit alors que j'étais une femme forte et qu'il était fière et content de voir comme ça ! Après ses quelque mots, il sorti de la chambre nous laissant seul pour partir de l'hôpital sachant aussi qu'Alessandro devait rester ici pendant au moins une bonne petite semaine. Regardant de nouveaux Ezio.

« Pardon, nous avons été coupé deux fois ! » Je lui souris et continue alors « Je voulais te dire que...j'aimerais tester une nouvelle fois avec toi, malgré le chagrin que je t'es donné, malgré les épreuves que tu as du vivre en me voyant avec d'autres hommes...J'aimerais essayer de nouveau et partir à zero ! Faire une nouvelle vie avec toi. Peut-être que sa iras et que mes pensée seront fausse ! Maintenant à toi de voir, je m'attends pas à une réponse positive... »

Mon cœur allait sortir de ma poitrine et partir loin de cet endroit pour se cacher. Je me demande ce qu'il va répondre et de toute manière si cela casse une nouvelle fois entre nous, je l'oublierai et je passerais a autre chose ! Je ne veux pas le faire courir encore après moi et le rendre fou ou même le faire souffrir !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Date d'inscription : 08/03/2014
Localisation : Rue sombre.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Bonne nouvelle... [PV Angela]

MessageSujet: Re: Bonne nouvelle... [PV Angela] Ven 13 Juin - 3:40
C’est en sentant sa main dans mes cheveux que je l’entends dire qu’elle ne veuille pas que je parte d’une tel manière, mais plutôt en protégeant celle que j’aime ou encore prit par le cour de vie normal, ajoutant au creux de mon oreille qu’un simple coup n’est rien comparé à son vécu… Je ne sais pas quoi dire sur ça, mais je refuse qu’elle en connaisse d’avantage auprès de moi ! Même si elle disait cela pour me rassurer, cela ne m’aidait pas vraiment. Malgré mon angoisse, ses caresses continuelles me détendaient un peu. Son nez vient se poser sur le miens, me rendant troubler un instant d’être si proche d’elle, mais au contact de ses lèvres, je ne peux m’empêcher de suivre se baiser qui m’avait tant manqué. Je ne peux même pas m’empêcher de porter ma main, légèrement tremblante à sa joue pour sentir sa peau avant qu’elle ne me dise une phrase, interrompu par l’infirmière, me demandant de sortir.

Je soupire et m’exécute aussitôt, fermant la porte derrière moi pour aller m’appuyer contre le mur en face pour attendre que je puisse retourner à ses côtés, mais dans ma tête tout devenait brouiller, flou, incompréhensible même. Il venait de se passer quoi là ? J’ai toujours tout fait pour la récupérer et elle m’a toujours repoussé à sa manière, mais ici, avec le choc, que dois-je en penser ? L’infirmière me fait sortir de mes questions intérieures et je retourne alors près d’Angela, m’asseyant, mais gardant cette fois une distance tellement j’étais troublé par son geste. Était-ce sincère ou non ? Gianni fini par franchir la porte, me regardant un instant avant de regarder Angela, la questionnant sur son état. Je reste silencieux pendant ce temps, entremêlant mes doigts, les uns aux autres en regardant vers le vide pendant leur courte discussion.

J’entends pour finir Angela me parler une fois Gianni parti, s’excusant auprès de moi que notre discussion ai été coupé deux fois, me souriant et terminant alors sa phrase. La suite me laisse sans voix, je ressens un douce chaleur envahir mon cœur, mais d’un côté je me sens mal. Malgré que j’ai défiguré Alessandro, je ne peux pas oublier qu’elle est devenue sienne depuis un moment et je ne peux pas m’immiscer dans leur vie, même si cela m’énerve au plus haut point, mais avec tout cela, il reste tout de même de la famille et la famille chez nous, c’est sacré ! On ne trahi pas la famille, surtout question cœur… Elle attend une réponse de ma part, mais sait très bien qu’elle ne doit pas s’attendre à une bonne nouvelle non plus, mais comment le lui expliquer ?

-Tu sais que je ne t’ai jamais oublié, que je ne t’oublierais jamais, car au fond de moi je t’aime énormément, mais seulement… Je ne peux trahir la famille et ça tu dois bien t’en rendre compte. Notre relation ne peut donc pas reprendre tant que tu restes avec Alessandro… Je ne sais pas quoi te dire d’autre, je suis désolé pour toi, ainsi que pour moi…

Je me sentais mal après ces paroles, le cœur déchiré, détruit comme jamais. Je venais de refuser de retourner avec la femme que j’aime par pur loyauté si l’on peut dire à la famille. J’ai la tête en feu, le cœur qui me fait mal au point où je n’ai pu la regardé dans les yeux pour lui dire tout cela, mais je pense que j’ai bien fais. Il est temps pour moi de me retirer, me changer les idées pour ne pas la voir pleurer ou autre… Je me relève de ma chaise, essayant de garder le regard neutre et froid avant de m’approcher d’elle pour lui déposer un baiser sur le front, collant mes lèvres comme si je ne voulais pas que nous soyons séparés à nouveau, avant de les détacher, me reculer en tournant les talons , le cœur serré, car d’une manière, c’est comme si je venais de lui donner un baiser d’adieu…

Je sors de la pièce, me forçant à ne pas l’entendre pour ne pas faire demi-tour et ainsi pouvoir me détacher d’elle au plus vite. Bon dieu que je l’aime, mais pour pouvoir garder son sourire graver dans ma tête et dans mon cœur, il faut bien que je sacrifie cette amour qui m’est cher. En sortant de la chambre, je quitte l’hôpital, m’allumant une cigarette rapidement quand  je vois Gianni s’en grillé une également. C’est la tête baisé que je lui dis.

-Je m’arrache le cœur d’un amour pour le bonheur de ton fils. J’espère que je peux lui faire confiance et que tu en seras fier ! Je viendrais toujours voir la famiglia, mais s’il te plait, prévoit moi d’abord s’ils seront là, car je ne peux pas supporter de les voir ensemble. Ton fils est fort, il s’en remettra, physiquement ! Mais le cœur lui, ne se répare jamais. Disons qu’à présent nous sommes quitte Gianni. Arrivederci !

Je reprends ma route, marchant vers nulle part pour m’éloigner au maximum quand je vois ma moto sur le côté. Je me tourne vers Gianni qui me sourit en me lançant mon trousseau de clefs et me disant qu’il a ramené la fille qui m’accompagnait chez elle. C’est en rattrapant le trousseau que je lui fais un signe de tête pour le remercier avant de reprendre ainsi la route, une route qui me mènera je ne sais pas encore trop ou, mais je verrais bien….
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 410
Date d'inscription : 28/04/2014
Age : 21
Localisation : France.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

Bonne nouvelle... [PV Angela]

MessageSujet: Re: Bonne nouvelle... [PV Angela] Dim 20 Juil - 0:05
UP ?

Si votre RP est abandonné ou terminé merci de le renseigner ici.

Merci
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Bonne nouvelle... [PV Angela]

MessageSujet: Re: Bonne nouvelle... [PV Angela]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une bonne nouvelle peut en cacher une autre ►Alex & Flo◄
» Réouverture du marché de fer à PAP: une bonne nouvelle en ce triste anniversaire
» BONNE NOUVELLE ! 21 JANVIER 09 RETOUR D'ARISTIDE EN HAITI !
» Bonne nouvelle mais pas pour tout de suite!
» Bonne nouvelle et changement de forum !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: .:Archives:. :: Rp's inachevés-