AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Messages : 295
Date d'inscription : 03/02/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ]

MessageSujet: C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ] Mar 18 Nov - 2:49

Reika William Ҩ Seth Adams
C'est 50-50, non négociable.



L'argent, le monde tourne autour de l'argent, chaque chose que l'on fait nécessite ces petits morceaux de papier dont la valeur est égale à la couleur qu'ils possèdent. Comment un papier pouvait-il prendre autant d'importance dans la vie de près de 7 milliards d'êtres humains ? Seth, lui, connaissait la raison pour laquelle ce truc était devenu aussi nécessaire. Les gens ne travaillent pas gratuitement, et pour obtenir des informations, il faut également une contribution, et généralement, celle-ci se tourne vers le domaine financier. Mais l'Américain avait besoin de tout ça, c'est ainsi qu'il savait qui il pourrait utiliser et qui il ne pourrait pas, c'était un peu comme son kit de survie.

Hélas, à l'instant présent, sa commencés à manquer pour le jeune homme. Ses parents ne lui fournissaient plus suffisamment de ressources pour qu'il puisse s'en sortir de manière convenable. Il avait l'impression que le nombre de délinquants ne faisait qu'accroître tandis que les chiffres sur son compte en banque pratiquaient la chute libre. Il fallait qu'il trouve un moyen de pouvoir concilier les deux en un temps restreint. La solution ? Celle à laquelle il a toujours eu recours, celle qui a toujours fait ses preuves et qui lui toujours rapporter : le vol.

Il avait trouvé son lieu, ce n'était pas dur de savoir où frapper dans un village tel que Kyrie. On lui avait toujours dit « Plus il y avait de monde, moins tu auras de chance d'être vu. » Cela avait réduit le champ des possibilités, deux endroits s'étaient donc présenter à lui, deux endroits où les gens ont l'habitude de dépenser. La Grande-surface et le Parc d'attraction. Il connaissait que trop bien les deux endroits, il savait que les risques de se faire attraper était plus grand dans un magasin qu'en plein air. Les vigiles, les caméras, et même les vendeurs, tous ces points n'étaient pas négligeables, surtout lorsque tu veux faire les choses vite.

C'est donc ainsi qu'il se retrouva au milieu de la foule dans le parc d'attractions. Maintenant, il lui fallait faire preuve de patience, mais surtout, il fallait qu'il observe pour trouver les bonnes cibles, et obtenir la meilleure opportunité. Le brun ne tarda pas à trouver le premier couillon qu'il faucherait, les gens ici étaient tellement dénués de sens qu'ils portaient leurs portefeuilles en évidence. Ce n'était que de l'appel au vol, appel auquel Seth répondrait avec un plaisir immense. Enfin, maintenant, il devait faire les choses bien. Tandis qu'il feignait de l'intérêt pour ce que faisait sa victime, il glissait doucement sa main vers la source de son bonheur futur. Une magnifique porte-feuille en cuir noir qui, il l'avait vu quelques minutes auparavant, comportait une certaine somme en son sein. Hélas, son affaire ne passera pas aussi bien qu'il l'avait prévu.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 214
Date d'inscription : 02/05/2014
Localisation : Près d'une assiette de cookie
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ]

MessageSujet: Re: C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ] Mer 19 Nov - 0:16




Premier mois, neuvième jour



Samedi, enfin un jour de pause dans cet internat de fous ! Quel bonheur de pouvoir souffler un peu en me disant que je ne vais pas passer une journée entière derrière un bureau à regarder par la fenêtre tout en ignorant le professeur. Enfin avoir du temps libre c’est bien chouette mais que faire à présent ? Car pour l’instant à part me balader dans les couloirs de l’internat je ne fais pas grand-chose. Mains dans les poches, regard rivé sur le sol, je me creuse la tête. Il fait beau aujourd’hui, je pourrais peut-être aller dehors ? En relevant la tête, je jette un œil par la fenêtre et une étrange structure au loin attire mon attention.


« Une grande roue ? »


Aussi bizarre que ça puisse paraître, je ne l’avais encore jamais vu pourtant je ne vois pas comment j’avais pu la manquer, on ne voit qu’elle d’ici ! S’il y a une grande roue c’est qu’il y a un parc d’attractions aux alentours. L’idée ne m’emballait pas tellement mais comme je n’avais rien de mieux à faire, pourquoi pas ? Sans plus attendre, je serre mon sac en bandoulière contre moi et pars rejoindre ce fameux parc. La grande roue me facilite grandement la tâche et je pus arriver en moins de 10 minutes. En effet c’était bien un parc d’attractions qui se trouvait devant moi. Comme quoi, la créatrice de Kyrie avait vraiment du fric à faire péter ! Enfin bon je ferai mieux de ne pas me plaindre, je vais l’utiliser son parc après tout.

Je pars donc tourner entre les différentes attractions : les gens rient, une odeur de barbe à papa flotte dans l’air et des cris s’échappent des attractions à fortes sensations. Un léger sourire se dessine sur mon visage, quelque part ça me rend nostalgique tout ça. J’y allais avec mes parents étant petite…Mes parents… Je lâche un soupir, autant ne pas y penser. D’ailleurs, un nouvel objet accapare mon attention de nouveau : il s’agit d’un épais porte-monnaie qui dépasse de manière taquine du sac d’un homme en face de moi. Si ça ce n’est pas de la provocation ! Oui, mes anciens instincts de fille des rues reprennent le dessus. Moi qui étais sans cesse en manque d’argent, le vol et la prostitution étaient mon quotidien alors pensez bien que ce portefeuille aurait déjà disparu depuis longtemps ! Mais là j’hésitais. Après tout j’étais nourrie et logée donc mes besoins n’étaient pas aussi conséquents et puis je devais bien me tenir pour sortir de Kyrie.

Si je me fais chopper, quelles en seront les conséquences ?... Rho puis zut ! Je n’ai jamais été prise et ce n’est pas 50 euros qui vont manquer à cet homme ! Sinon voilà ce que je fais : je prends l’argent et je redonne le reste à son propriétaire. Ça me donnera bonne conscience. Enfin… je crois ? Je dois faire vite, il est en train de repartir. Je marche juste derrière lui. Je veux utiliser la foule à mon avantage pour ne pas me faire prendre : il me faut quand même prendre la bourse, la vider et la remettre. J’essaye plusieurs fois de m’exécuter mais je n’y arrive pas, l’homme marche d’un pas irrégulier à cause de la foule devant lui et j’ai du mal à me caler sans éveiller les soupçons. Aller Reika, tu peux le faire ! Enfin, ma proie s’arrête sur un stand de tir à la carabine. Parfait ! Toute l’attention sera portée sur les ballons qui éclatent. Toujours derrière lui, je glisse ma main et attrape… Une autre main ?! Mais qu’est-ce que…

La fameuse main appartient à un jeune homme d’environ mon âge et mesurant quelques centimètres de moins que moi. Je le fixe interloquée. Ça ce n’était pas prévu. Que faire ? Je n’allais pas lâcher l’affaire après avoir pisté mon homme pendant plusieurs minutes quand même, ça serait trop bête. Je fixe le jeune chapardeur de mes yeux ciels. Pas question pour moi de lâcher l’affaire.


« J’étais là avant, c’est pour moi ! » lui murmurais-je


Reste à savoir s’il me laissera ou s’il voudra absolument insister.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 295
Date d'inscription : 03/02/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ]

MessageSujet: Re: C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ] Mer 19 Nov - 1:48

Reika William Ҩ Seth Adams
C'est 50-50, non négociable.



Il y était presque, il s'imaginait déjà la douce sensation du cuir sur ses doigts. L'odeur des billets, bien que l'on dit souvent que l'argent n'a pas d'odeur, lui, il trouvait que c'était le cas, cette odeur était des plus délicieuse. L'Américain devait faire attention de ne pas trop se presser contre sa victime, sinon l'échec était assuré, mais plus que quelques centimètres et l'objet de sa convoitise se trouvera dans ses mains. Encore un petit effort... Hein ?! On lui agrippe la main. De panique d'avoir été attraper, il tourne rapidement la tête vers la personne. Et... SURPRISE, ce n'est qu'une jeune femme. Aurait-elle eu la même idée que lui ? La question ne se posa pas, puisqu'elle lui murmura.

« J'étais là avant, c'est pour moi ! »

«  N'y penses même pas. »

Il la regarda, la commissure de ses lèvres s'éleva pour laisser apparaître un sourire. Alors elle avait la prétention de réclamer quelque chose qu'elle n'avait pas encore obtenu, qui de plus est un bien qui serait volé. Il riait intérieurement. Comme si Seth laisserait échapper une telle opportunité, qu'elle n'y pense même pas. Mais maintenant qu'elle s'était immiscée dans son plan, il fallait qu'il trouve une solution et vite. Ils ne pouvaient pas rester dans cette position éternellement, sinon, c'était la mort assurée. Son cerveau ne fit qu'un tour, puis les mouvements de la victime le pressait de plus en plus. S'il se retournait dans l'instant, il faudrait qu'il trouve quelque chose à dire. Merde. Il regarda dans les yeux bleus de la demoiselle, puis hocha la tête comme pour valider son idée, fallait qu'elle rentre dans le jeu. C'était la seule solution, mais pour cela, il devait la mettre sur le fait accomplit, qu'il ne lui laisse pas le choix. Il fallait qu'il lui laisse quand même un mot, quelque chose pour qu'elle comprenne ce qu'il s'apprêtait à faire.« Démerde-toi, mais rejoint moi sous la grande roue. Désolé pour ce plan, se dit-il dans la tête, avant de murmurer à la femme aux cheveux rouges.

« Démerde-toi, mais rejoint moi sous la grande roue. Et pas de coup fourré.»

Une fois qu'il lui eut glissé ces mots, d'un geste, il se débarrassa de la main de sa rivale pour inverser la situation et feindre le fait qu'il l'avait attraper la main dans le sac. Après tout, il fallait qu'il profite du fait qu'elle soit là pour qu'ils puissent s'en tirer tous les deux. Il faut dire qu'elle avait plus le physique de la profession comparer à lui. Il pouvait passer pour n'importe quel clampin ici, alors qu'elle avec ses cheveux rouges et son sac en bandoulière, on la penserait coupable sur le champ. L'autre se retourna enfin, Seth le regarda, tout en tenant la main de la jeune femme, il passerait pour le héros sur ce coup. Si l'homme savait. L'Américain prit la voix le plus héroïque emprunt d'un pointe de compassion de ce qui arrive à cette pauvre victime.

« Monsieur, j'ai pris cette demoiselle la main dans votre sac, vous devriez faire plus attention. »

Ah, si l'homme savait à quel point il venait de faire une grosse erreur en se retournant. Seth avait plus ou moins profiter de l'attention que l'homme portait à la voleuse pour lui subtiliser son bien et maintenant, il lâcha la main de la demoiselle et souleva, dans le dos de la victime, le portefeuille pour le montrer à la demoiselle. Il lui adressa alors un clin d'œil tandis qu'il se mit à courir, en se mêlant à la foule, dans la direction indiquée. Étrangement, il lui faisait confiance, elle trouverait comment s'en sortir. Mais une chose était sur, elle risquait de le haïr pour ce qu'il venait de faire. Ne lui restait plus qu'à ce qu'elle le retrouve.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 214
Date d'inscription : 02/05/2014
Localisation : Près d'une assiette de cookie
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ]

MessageSujet: Re: C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ] Jeu 20 Nov - 12:50



Le jeune brunet me fixe un moment avec cette surprise semblable à la mienne. Il faut dire que la situation est assez inhabituelle voire comique. Je sais bien que nous sommes sur une île remplie de délinquants mais combien y’avait-il de chance pour que le même jour, au même endroit, deux petits voleurs convoitent le même butin ? C’était peut-être amusant mais va falloir se décider rapidement quant à la suite des évènements. Si l’homme se retourne et nous voit, c’est fichu ! D’ailleurs, mon comparse improvisé commence à me sourire. Ça ne me dit rien qui vaille.


« N’y penses même pas. »


C’était prévisible après tout. Il ne voulait pas lâcher l’affaire et je pouvais aisément le comprendre… Pourtant va falloir trouver un moyen d’entente car je ne veux toujours pas abandonner. Rien qu’à voir la taille de portefeuille, on sait que le butin va être plus que juteux. Nous restons quelques secondes à nous toiser mutuellement. Lentement, ses lèvres bougent et laissent échapper un murmure à peine audible.


« Démerde-toi, mais rejoins moi sous la grande roue. Et pas de coup fourré.»


« Qu’est ce que… »


Pas le temps de finir, l’inconnu relâche ma main pour m’attraper le poignet. Pourquoi fait-il ça ? On va finir par se faire pincer si ça continue ! Mais c’est trop tard. L’homme se retourne en percevant l’agitation derrière son dos. Alors que je pensais qu’il était temps de fuir, l’adolescent brandit ma main en arborant une fausse expression outrée. Je crois que j’ai compris son stratagème à présent…


« Monsieur, j'ai pris cette demoiselle la main dans votre sac, vous devriez faire plus attention. »


Et bien sûr il a fallu que ce soit moi qui fasse la méchante ! Néanmoins je dois admettre qu’il s’est bien débrouillé. En effet, alors que notre victime focalisait son attention sur moi en prenant peu à peu une teinte rouge violacée due à sa colère, l’inconnu s’est glissé derrière lui et, d’un geste léger, lui a subtilisé le fameux porte-monnaie avant de le brandir sous mes yeux de manière triomphante. C’était gagné ! Enfin… C’était gagné pour lui, moi j’allais avoir de gros ennuis et à voir la mine de l’homme en face de moi j’allais passer un sale quart d’heure. Après m’avoir assuré ce fameux rendez-vous sous la roue avec un clin d’œil, le voleur reparti en courant me laissant seule dans mes embrouilles.


«Je… »


« Mademoiselle, venez avec moi. Je vous amène à la police. »


« Euh… Non merci ? »


Sans plus de cérémonie, je m’enfuis dans le sens opposé à la grande roue, je devais absolument le semer. Pourvu que le plan de mon compère ne soit pas du pipeau ! Il fallait partir de ce parc le plus vite possible et je n’allais pas poireauter ici des heures pour obtenir un butin illusoire avec lequel il s’était déjà tiré ! Malgré cela, j’avais envie de lui faire confiance. Même les criminels peuvent respecter leurs promesses. J’espère juste qu’il la respectera assez pour m’attendre…

Au bout de cinq minutes, j’avais semé l’homme dans la foule comme prévu. Il ne tardera pas à prévenir la sécurité du parc, j’allais devoir faire attention. Cachée derrière la baraque à frites, je vérifie que la voie est libre avant de jeter négligemment la capuche de mon sweet sur la tête pour cacher la rougeur de mes cheveux puis je pars rejoindre cette fameuse grande roue. Cette dernière n’est plus qu’à quelques mètres de moi à présent et je cherche nerveusement le garçon du regard. Enfin je le repère. Je m’avance prudemment.


« Même si c’était bien joué, je te déteste. » annonçais je en m’approchant.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 295
Date d'inscription : 03/02/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ]

MessageSujet: Re: C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ] Ven 21 Nov - 3:11

Reika William Ҩ Seth Adams
C'est 50-50, non négociable.



Il était parti, oui, parti avec le portefeuille en laissant la jeune femme. Maintenant, elle devait se débrouiller pour s'en sortir avec l'homme qui vient de se faire détrousser. Étrangement, il lui faisait confiance sur le fait qu'elle parviendrait à s'en sortir sans trop de problèmes. Après tout, quelques minutes avant, ils convoitaient la même chose, elle savait donc ce qu'elle faisait et par conséquent savait comment s'en sortir en cas d'échec. Mais, il ne put s'empêcher de lancer des regards derrière lui lorsqu'il se dirigeait vers la grande roue. Qu'est-ce qu'il se passerait si elle ne parvenait pas à se défaire de l'homme ? C'est vrai, il risquait aussi, elle avait vu son visage et savait plus ou moins où le trouver. Heureusement pour lui, il vu qu'elle se mis à courir dans le sens inverse de sa course à lui. La question était désormais, est-ce qu'elle viendra au point de rendez-vous ?

Une fois arriver à destination, il s'assit au sol. Il devait reprendre sa respiration et les forces perdues dans sa course avant qu'elle arrive. Il devait se montrer digne et ne pas donner de signe de faiblesse, qui sait ce qu'elle était. Une chose était sur, elle venait de Kyrie. A part les délinquants de l'institut, la délinquance dans l'île n'était pas haute et les vols et autre agression , ce n'était pas courant. Il devait l'avoir déjà vu, il était ici depuis plus longtemps que les trois-quarts des autres pensionnaires. Il connaissait tout le monde, au moins de vu, il lui fallait retrouver dans sa mémoire la moindre trace qui pourrait lui dire qui elle était. Il retrouvera bien à un moment, peut-être lui dira-t-elle son nom d'elle-même. S'appuyant sur l'une des barrières qui se trouvaient à proximité, il en profita pour extirper le butin de sa poche. Les choses sérieuses commençaient maintenant.

Lançant un regard autour de lui afin de vérifier qu'il ne voyait pas l'homme, ou même la jeune femme. Il ouvrit le portefeuille pour s'acquérir du contenu, de la ferraille, des cartes de fidélité et cartes bancaires, puis une photographie de deux gosses dans les bras de l'homme. Seth sourit légèrement, pas un sourire emprunt à la nostalgie ou même à un quelconque sentiment positif. Non, plus un sourire moqueur, comme s'il était fier d'avoir fait cela et qu'a présent, il nargué les gosses sur la photo. Il la remit bien vite à sa place, avant de continuer son inspection, et c'est là que les choses devenaient vraiment intéressantes. Plusieurs billets de sommes différentes trônaient entre les compartiments. C'était un beau petit butin qu'ils avaient attrapé là. Pourtant, il ne les sortit même pas pour les compter, il ferma même le porte-monnaie et le remit dans sa poche avant de se relever. Il s'épousseta et les bras croiser, il lança un regard circulaire. Elle ne devrait plus tarder.

Et effectivement, elle arriva peu de temps après cela, Seth lui sourit, il venait de partager une fuite après un délit, il pouvait bien lui sourire. Puis la phrase qu'elle lui sortit en arrivant le fit échapper un rire.

« Même si c'était bien joué, je te déteste. »

«  Je m'en suis douté à la minute même où j'ai agi. » Il ria de nouveau. «  Mais tu as réussi à t'en sortir sans trop de problèmes, et j'ai ce qu'on voulait. Je pense qu'on peut appeler ça du travail d'équipe. Non ? » Il sort alors le portefeuille de sa poche et le brandit devant la demoiselle. «  Et comme je suis quelqu'un de fair-play, je n'ai même pas compté combien il contenait. »

Il le tenait toujours dans sa main, fermement, au cas où elle tenterait un mouvement pour le prendre. Il ne lui faisait pas entièrement confiance non plus. Après tout, il ne se connaissait pas. Habituellement, il serait même parti sans prendre compte de la personne, ni même de si elle s'en sortait. Mais là, elle avait pris une part plutôt importante dans l'action, il devait bien lui rendre la pareille d'une manière ou d'une autre.

«  Maintenant, je te propose qu'on trouve un arrangement. Bien que ce ne fût pas prévu, on était deux dans le coup. Donc, il faut couper la poire en deux. » Il croise les bras de nouveau en la regardant, ce sourire un peu fier collé sur son visage.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 214
Date d'inscription : 02/05/2014
Localisation : Près d'une assiette de cookie
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ]

MessageSujet: Re: C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ] Sam 22 Nov - 0:13



Devant moi, le jeune homme se marre. Qu’il rigole s’il veut. Je le laisse se fendre la poire tout en m’asseyant à même le sol. J’avais couru dans tout le parc quand même et je dois avouer que je suis pas mal crevée à présent. Je devais sûrement avoir le teint assortit à ma chevelure. Mais bon, le jeu en valait la peine… du moins je crois. Je fixe du coin de l’œil le porte-monnaie dans les mains de mon partenaire. J’espère qu’il n’a pas piqué quelques billets en douce. Mon regard glisse jusqu’au visage du jeune homme. Était-il à Kyrie ? C’était fort probable. Pourtant je n’en avais aucun souvenir. Il faut dire que je n’étais là que depuis un mois et je n’étais pas tant sorti que ça. Avec Deadly qui pouvait surgir à tout moment, il valait mieux s’isoler.


«  Je m'en suis douté à la minute même où j'ai agi. Mais tu as réussi à t'en sortir sans trop de problèmes, et j'ai ce qu'on voulait. Je pense qu'on peut appeler ça du travail d'équipe. Non ? Et comme je suis quelqu'un de fair-play, je n'ai même pas compté combien il contenait. »


Le jeune homme était donc bien digne de confiance ? Allez savoir pourquoi, je le croyais sur parole. J’avais le pressentiment que je pouvais en tout cas. Je lâche un léger soupir de soulagement : c’était rassurant de me dire que je ne m’étais pas mise dans la merde pour rien finalement. Je plonge mon regard dans celui du jeune homme, un petit sourire au coin des lèvres.


« Travail d’équipe improvisé mais travail d’équipe quand même ouais. Merci de ne pas avoir fait le connard et de m’avoir abandonné en tout cas. » lui déclarais-je sincèrement


«  Maintenant, je te propose qu'on trouve un arrangement. Bien que ce ne fût pas prévu, on était deux dans le coup. Donc, il faut couper la poire en deux. »


« C’était prévu dès le moment où tu m’as impliqué dans ton plan tout à l’heure non ? Même si j’aurai préféré l’avoir pour moi toute seule, je suis d’avis de se partager équitablement l’argent. C’est ce qu’il me semble le plus honnête. »


C’était presque comique de parler d’honnêteté dans nos méfaits. Je m’approche doucement et lui prends l’objet de notre convoitise entre ses mains. Je dus forcer un peu. Je ne vois pas de quoi il avait peur, je n’avais plus assez de force pour le semer de toute façon, on était sûrement dans le même établissement, j’étais plutôt repérable avec mes cheveux et j’étais plutôt du genre juste : on devait partager. J’ouvre l’étui de cuir et en découvre le contenu. La photo de famille me chagrine un peu, je me promis de rendre le portemonnaie à son propriétaire après lui avoir pris ce dont j’avais besoin. En ouvrant le compartiment pour les billets, mon visage s’illumine. Il ne se trimballait pas avec des cacahuètes le mec ! Je sors aisément plusieurs billets de 5, 10, 20 et même 50 euros !


« Jackpot… » Murmurais-je en comptant


Les billets défilent sous mes doigts agiles. J’arrive rapidement à 115 euros pour chacun.  Sacré butin. Je tends la part de mon comparse avec un grand sourire. Même si j’aurais pu avoir le double, je n’étais pas mécontente d’avoir réuni  une telle somme. C’était beaucoup pour moi. Je dépose la petite liasse en sécurité au fond de mon sac et me retourne vers mon comparse.


« Tu t’appelles comment au fait ? Tu es de Kyrie non ? » Demandais-je pour entamer la discussion.


J’allais devoir repartir assez vite après ces civilités, je devais encore rendre le portefeuille à son propriétaire par n’importe quel moyen et surtout je devais retourner à Kyrie pour éviter de me faire attraper. Mais je pense que connaitre mon partenaire, surtout si je risquais de le recroiser, était important pour la suite. Qui sait, une sorte d’intuition.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 295
Date d'inscription : 03/02/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ]

MessageSujet: Re: C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ] Sam 22 Nov - 2:42

Reika William Ҩ Seth Adams
C'est 50-50, non négociable.



« C'était prévu dès le moment où tu m'as impliqué dans ton plan tout à l'heure non ? Même si j'aurais préféré l'avoir pour moi toute seule, je suis d'avis de se partager équitablement l'argent. C'est ce qu'il me semble le plus honnête. »

Lui dit-elle. Il est vrai qu'il avait pensé la même chose. Même si l'honnêteté n'était pas vraiment son fort, il pouvait bien lui faire ça. Après tout, si elle n'avait pas agi plus ou moins comme il le souhaitait, il se serait fait attraper aussi. Elle méritait donc ça part. Alors même s'il avait eu un peu de mal à lâcher l'objet, il finit par lui laisser, à contrecœur. Elle l'ouvrit à son tour pour en découvrir le contenu, contenu qu'il avait eu en avant-première. Il y avait un joli pactole à l'intérieur, alors il souriait, tandis qu'elle en comptait avidement les billets. Il est vrai qu'il n'avait pas pris connaissance de la somme qui s'y trouvait, la surprise sera entière, mais il n'était pas déçu. Et même s'il devait partager avec la demoiselle, ce qu'il empocherait ne serait pas négligeable. Peut-être pas suffisant pour l'usage qu'il allait en faire, mais il se débrouillerait pour en trouver plus, il l'avait toujours fait.

Finalement, elle lui tend la liasse qu'elle venait de faire, il la prit et en fit le compte. 115 euros donc, il devait y avoir 230 euros de base. Mais qui se balade avec 230 euros en petites coupures dans son porte-monnaie ? Ce mec n'était vraiment pas une lumière, surtout en connaissait l'existence de l'internat. Être doté d'une telle confiance en l'être humain, fallait le faire quand même. Enfin, tandis que Seth tergiversait intérieurement sur la stupidité de l'homme en question. La voix de la jeune femme aux cheveux rouges retentie dans ses oreilles.

« Tu t'appelles comment au fait ? Tu es de Kyrie non ? »

Il hésita un moment. Devait-il se méfier de la demoiselle ? Que se passerait-il s'il lui donnait cette information ? Il était méfiant, c'est vrai. Mais après réflexion, il se dit qu'il n'avait pas besoin de faire preuve d'autant de prudence. Elle avait participé à son méfait, ils s'étaient partagé le butin. On pouvait dire qu'elle était indirectement sa partenaire du jour. Qu'avait-il à perdre ? Plus rien. Il lui tendit alors ça main. En signe d'accord, de reconnaissance, mais aussi un réflexe lors d'un présentation. Et dans un sens, peut-être que ça scellera quelque chose entre eux.

« Je m'appelle Seth, et oui, je suis belle et bien de Kyrie, tout comme toi, je suppose. » Il sourit alors en coin « A qui ai-je l'honneur ? »

Il faisait preuve de politesse pour une fois, et sa manière de demande le prénom de la demoiselle faisait bien trop guindé qu'à son habitude, mais ça le faisait rire intérieurement. Il avait comme l'impression de rencontrer un futur collaborateur. C'était peut-être le cas. Qui sait ce que le futur leur réservait à ces deux-là. Enfin, il ne s'attarda pas sur les présentations il pointa du doigt le portefeuille que la demoiselle tenait encore dans sa main, curieux du sort de l'objet il demanda.

« Tu vas en faire quoi de ce truc-là maintenant ? Le mieux serait de le jeter, ça serait risqué de le remettre là où je l'ai pris. »




HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 214
Date d'inscription : 02/05/2014
Localisation : Près d'une assiette de cookie
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ]

MessageSujet: Re: C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ] Dim 23 Nov - 13:05




Un moment de mutisme s’imposa brièvement. Il ne voulait pas me répondre ? Encore une fois je ne comprends pas vraiment de quoi le jeune homme à peur. Peut-être était-il au courant de mon statut de B-5 ? Cela expliquerait sa méfiance et je pouvais comprendre. Qui voulait sympathiser avec une meurtrière qui n’avait même pas conscience de ses actes ? Pourtant il reprend vite la parole et me répond gentiment avec un sourire. Ma main vint serrer la sienne tendue vers moi dans une poignée amicale.


«  Je m'appelle Seth, et oui, je suis bel et bien de Kyrie, tout comme toi, je suppose.  A qui ai-je l'honneur ?»

Seth… Seth… Non ça ne me disait rien. Il va vraiment falloir que je sorte plus souvent de mon bungalow. J’eus une petite pensée pour Aria, cette délinquante insupportable que j’avais rencontrée il y a quelques jours dans la buanderie. Elle savait déjà mon nom, mon âge et mon crime. Une véritable petite stalkeuse ! Néanmoins je devais avouer que j’en voyais les avantages aujourd’hui. J’aurai bien aimé en savoir un peu plus  lui. Son air poli semblait presque forcé mais qu’importe, il voulait faire l’effort c’était parfaitement compréhensible qu’un délinquant ne soit pas en osmose avec les règles de bien séance et de savoir-vivre. Je lui souris à mon tour.


« Reika, Reika William. Je suis aussi de Kyrie. » confirmais-je

Les présentations étaient officiellement faites. Allez savoir si je le reverrai après notre rencontre. Pour l’instant je n’avais pas une mauvaise opinion du dissident et envisager de se revoir plus tard ne me dérangeait pas. Malgré cela, je ne devais pas trainer, j’avais encore ce porte-monnaie à rendre ! C’est d’ailleurs cet objet que Seth pointa perplexement avant de reprendre la parole.


«  Tu vas en faire quoi de ce truc-là maintenant ? Le mieux serait de le jeter, ça serait risqué de le remettre là où je l'ai pris.»


« J’y avais pensé mais je compte quand même le rendre. Je ne veux que son argent, pas lui pourrir la vie à affronter toutes les administrations pour refaire chacun de ses papiers et chacune de ses cartes. Puis s’il faut cette photo est importante pour lui… »


Je fixe cette dernière avec un brin de nostalgie et de mélancolie dans la voix. Sur l’image, il semblait si souriant entouré de ses enfants. Ça me ferait mal au cœur de la jeter. Moi sentimentale ? Oui je ne pouvais que le reconnaitre. Je referme l’étui de cuir et le glisse dans mon sac avec l’argent.


« Je vais le déposer aux objets trouvés en espérant que notre victime commune y passe. Après je retournerai surement à Kyrie. La sécurité doit être en train de patrouiller et je n’ai pas envie de me faire prendre… »


A ces mots, je réajuste ma capuche sur ma tignasse flamboyante avant de mettre les mains dans les poches de ma veste. Je dois avouer que je n’avais pas envie de planter le jeune homme ici. Il avait l’air d’être quelqu’un de débrouillard, vif, intelligent,… En somme, le genre de personne dont j’ai besoin d’être entourée. Et puis il ne m’avait pas l’air antipathique, au contraire. Ça pourrait être un allié de choix par la suite.


« Ça te dit de m’accompagner le temps de le déposer ? On rentrera ensemble à Kyrie comme ça. Après oui, je sais que ce n’est pas prudent de rester ensemble avec la sécurité qui rode mais… j’ai le goût du risque en ce moment. » Déclarais-je en riant presque, attendant la réponse du voleur en le fixant avec des yeux pétillants.






Hors-rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 295
Date d'inscription : 03/02/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ]

MessageSujet: Re: C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ] Mer 26 Nov - 4:39

Reika William Ҩ Seth Adams
C'est 50-50, non négociable.



Lorsqu'elle lui avait demandé son nom, il avait hésité, c'est vrai. Mais elle pas à un moment. À croire qu'elle n'avait pas peur d'un quelconque retournement, il est vrai que Seth n'aurait rien tenté, mais tout de même. Enfin, connaître son nom lui avait était utile à lui aussi. Son visage ne lui disait rien au début, mais Reika William, ça sonner dans ses oreilles. C'était une B-5, ils n'étaient pas nombreux, alors connaître leur nom était plutôt simple, surtout pour quelqu'un comme le brun qui raffole des informations sur les gens. Un frisson lui parcourut l'échine en repensant à ses actes, mais, il se reprit bien vite, elle ne lui paraissait pas hostile pour le moment, il n'avait donc pas de raison de s'inquiéter. Puis qui sait, cela pourrait lui être très utile de l'avoir à ses côtés, surtout s'ils se décidaient à rejouer la scène qu'ils ont faite il y a quelque instant de cela. Enfin, lui sourit un instant d'un sourire plutôt sincère, ceux-ci étaient rares. Leur échange reprit alors, puisque Seth lui avait demander ce qu'elle allât faire du portefeuille.

« J'y avais pensé mais je compte quand même le rendre. Je ne veux que son argent, pas lui pourrir la vie à affronter toutes les administrations pour refaire chacun de ses papiers et chacune de ses cartes. Puis s'il faut cette photo est importante pour lui... »

Reika semblait, malgré tout, avoir plus de cœur que lui. Elle venait de parler de cette photographie, celle que Seth avait vue avant elle et devant laquelle il avait rit. De plus, elle voulait lui épargner le côté administratif qu'il y avait à la suite d'un vol. Des voleurs comme elle, ça ne courrait pas les rues.

« Je vais le déposer aux objets trouvés en espérant que notre victime commune y passe. Après je retournerai sûrement à Kyrie. La sécurité doit être en train de patrouiller et je n'ai pas envie de me faire prendre... »

Cela ne faisait plus de doute pour lui, Reika était une fille bien, certes elle volait, certes elle avait dû faire des choses horribles vu l'endroit et la classe qu'elle fréquentait maintenant, mais elle était une fille bien pour sûr. Puis, elle avait raison, il ne lui fallait pas traîner ici plus longtemps, l'homme avait vu leur visage à tous les deux. Et, à part s'il n'était pas con, il avait u se rendre compte du subterfuge. Ils devaient donc être sur liste rouge tous les deux. Cela l'ennuyer légèrement, il aurait voulu profiter de l'endroit encore un peu, il n'était pas contre un peu plus d'argent. Mais il suffisait qu'il recroise le bonhomme et c'était fini pour lui. Il lança un regard à Reika qui réajuster sa capuche afin de cacher son visage. Il aurait bien profité d'elle un peu plus également, l'occasion était plutôt bonne pour essayer d'en savoir un peu plus sur elle.

« Ça te dit de m'accompagner le temps de le déposer ? On rentrera ensemble à Kyrie comme ça. Après oui, je sais que ce n'est pas prudent de rester ensemble avec la sécurité qui rode mais... j'ai le goût du risque en ce moment. »

L'Américain arqua les sourcils à ce qu'il venait d'entendre. C'est vrai qu'il y avait un risque à rester avec elle, mais finalement, il se rit du danger. Puis, il ne perdait rien au change, ce qu'il apprendra sur le chemin devait sûrement valoir le fait de prendre des risques. Et si jamais, ils venaient à croiser le chemin de la sécurité, ils pourraient peut-être trouver un nouveau stratagème. Seth rit alors de la proposition de Reika et tout en dissimulant son visage sous sa capuche à son tour, il lança à la jeune femme.

« Si tu te sens d'humeur, je prends le risque aussi. Après tout, je t'ai embarqué dans mon histoire sans ton accord, je peux bien faire ça pour me racheter. N'est-ce pas ? » Il commença à avancer et en passant près de Reika, il lui mit un coup d'épaule de manière joueuse. « Ça me coûte rien de faire un détour et surtout en bonne compagnie. » Il ria en disant cela, entamant la route menant aux objets trouver, les mains dans les poches. « Je nous trouve un peu suspects, la capuche sur le nez et les mains dans les poches, ils nous restent plus qu'à marcher vite et c'est griller pour nous. Mais ça rend la chose beaucoup plus drôle. »

Le chemin allait être un jeu pour lui, mais sans le moindre doute, ça allait également être une expérience enrichissante.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 214
Date d'inscription : 02/05/2014
Localisation : Près d'une assiette de cookie
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ]

MessageSujet: Re: C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ] Sam 6 Déc - 17:11



À ma demande, mon partenaire improvisé sembla perplexe. Il devait surement peser le pour et le contre. C’était normal car après tout, l’opération sera surement risquée. Pourtant je n’avais pas envie que notre victime ne retrouve jamais son portefeuille par ma faute : la culpabilité peut faire passer le plus grand des criminels pour un saint… Ça doit être les photos qui m’ont faite craquer. Seth sembla enfin décidé et se mit à rire avant de rabattre sa capuche sur son visage à son tour.


« Si tu te sens d'humeur, je prends le risque aussi.  Après tout, je t'ai embarqué dans mon histoire sans ton accord, je peux bien faire ça pour me racheter. N'est-ce pas ? Ça me coûte rien de faire un détour et surtout en bonne compagnie. »


Le jeune homme m’assène un coup d’épaule complice. En guise de réponse, je lui souris et presse un peu le pas pour le rattraper. C’est sûr que c’est plus agréable d’être accompagné et mon nouvel ami était des plus atypiques, ça ne pouvait être qu’amusant. Avais-je dit ami ? Je toise du coin de l’œil l’individu. Il avait choisi de rester avec moi mais aurait-il fait le même choix s’il avait su que je suis une B-5 ? Je détourne le regard. Je n’avais pas envie d’y penser.


«  Je nous trouve un peu suspects, la capuche sur le nez et les mains dans les poches, ils nous restent plus qu'à marcher vite et c'est griller pour nous. Mais ça rend la chose beaucoup plus drôle. »


« Hm… Tant qu’on ne brandit pas le porte-monnaie en l’air en gueulant fièrement « C’est moi qui l’ai volé ! » on ne devrait pas avoir trop de problèmes ; je marque une pause et souris en imaginant cette scène stupide avant de reprendre ; On n’est pas les seuls à porter une veste et on est sur une île remplie de délinquant. On n’est pas plus suspect qu’un autre pour le moment. Ça devrait passer. » Conclus-je en lui adressant un clin d’œil


Oui j’étais confiante. Il fallait bien ça pour continuer d’avancer sans paraître hésitante et donc un peu suspecte. Je vois bien les vigils patrouiller autour mais eux ne nous voient pas. Tant mieux ! Je me demande bien ce qu’est devenu l’homme de tout à l’heure ? Il doit surement attendre qu’on lui rende son bien, la mine attristée… Rha saleté culpabilité ! Je pensais m’être un peu plus endurcie que ça avec le temps.  L’accueil du parc d’attractions se dessine devant nous. Nous y étions presque. Plus qu’un dernier effort ! J’entraine mon comparse à presser un peu le pas.


« Plus qu’à le déposer et on se casse ! Finalement on a pu y arriver sans trop d’encombr… »


Je fus interrompu dans ma discussion. Je venais de me heurter contre un passant par mégarde. Arf quelle maladroite ! Je m’écarte derechef et m’apprête à m’excuser pour ma bêtise quand mon regard se porte sur les vêtements de l’homme en face de moi. Il s’agit d’un uniforme bleu marine parfaitement coupé auquel est accroché un insigne doré luisant. Oh non, ne me dites pas que…


« Attention où vous mettez les pieds ! Tant que je vous tiens, vous n’auriez pas aperçu deux individus suspects dans le parc ? Nous recherchons un jeune homme brun à la carrure frêle et une jeune fille aux cheveux rouges. » Nous demande innocemment le policier en face de nous.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 295
Date d'inscription : 03/02/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ]

MessageSujet: Re: C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ] Sam 6 Déc - 23:56

Reika William Ҩ Seth Adams
C'est 50-50, non négociable.



L'Américain avait déjà pris le chemin des « objets-trouvés » lorsque la jeune femme commença à marcher, elle le rattrapa bien vite et bien qu'il lui ai fait part, avec un certain amusement, du fait qu'ils semblaient suspect la demoiselle ne paraissait pas inquiète de ce fait.

« Hm... Tant qu'on ne brandit pas le porte-monnaie en l'air en gueulant fièrement, « C'est moi qui l'ai volé ! » On ne devrait pas avoir trop de problèmes. » Elle marque une pause, tandis qu'un sourire apparaît sur ses lèvres. « On n'est pas les seuls à porter une veste et on est sur une île remplie de délinquant. On n'est pas plus suspect qu'un autre pour le moment. Ça devrait passer. »

Seth rit légèrement à la première réflexion de Reika. Elle avait raison, ils n'étaient pas plus suspects que pouvais l'être tous les jeunes qui se trouvaient aux alentours. Tant qu'ils ne faisaient pas de faux pas, ils n'avaient rien à craindre. Et après tout, Seth n'était pas du genre à avoir peur de ce genre de chose, s'il avait été seul, il aurait sûrement continué sans se méfier des autres. Peut-être était-ce dût au fait que la jeune femme se trouvait avec lui ? Peut-être avait-il simplement peur qu'elle fasse quelque chose d'idiot ? Enfin, pour le moment, elle semblait sur d'elle, Seth n'avait pas de raison de douter d'elle. Ils avaient été honnêtes l'un envers l'autre, ils avaient réussi ensemble à se sortir d'un mauvais coup et de s'arranger par la suite. Il pouvait sûrement lui faire confiance, ça ne lui coûterait rien pour une fois. De plus, l'accueil du parc n'était plus très loin, il pouvait la voir à présent, une fois l'objet déposé, ils seraient plus en sécurité. Reika accéléra un peu le pas, et le brun la suivit de près.

« Plus qu'à le déposer et on se casse ! Finalement on a pu y arriver sans trop d'encombr... »

Seth qui avait la tête baissée à ce moment la souleva d'un coup manquant de faire tomber sa capuche. Il se demanda pourquoi elle s'était arrête en plein milieu de sa phrase. Et on peut dire qu'il ne fut pas déçu de ce qui voyait. Surprise, c'était un flic ! Bordel Reika, tu fais chier. La jeune femme se tenait devant lui l'œil hagard. Elle non plus ne s'attendait pas à cette rencontre. Allez Reika excuse toi qu'on se casse ! La pressait-il du regard. Seth entreprit de faire un pas vers Reika lorsque le membre de force de l'ordre prit la parole, le faisant sursauter.

« Attention où vous mettez les pieds ! Tant que je vous tiens, vous n'auriez pas aperçu deux individus suspects dans le parc ? Nous recherchons un jeune homme brun à la carrure frêle et une jeune fille aux cheveux rouges. »

Et le policier les toisa du regard, il donnait l'impression d'être en train de sonder leur âme, s'ils restaient là, l'autre allait se rendre compte de quelque chose. Il fallait qu'ils bougent. L'Américain vint alors se poster derrière de sa compagne de fortune, il pose ses mains sur chacun des bras de la jeune femme, puis la pousse légèrement sur le côté. Puis il sourit légèrement au policier, tout en forçant son accent américain à reprendre le dessus.

« Non, on pas vu de personne comme ça. Nous ici pour visite l'island. Au revoir Mister. » Dit-il tout en poussant Reika a avancer devant lui.

Il priait intérieurement pour qu'ils soient passés plus ou moins inaperçu, par précaution, il jeta un coup d'œil derrière lui. Le policier ne les lâchait pas du regard. Il poussa alors Reika à presser encore le pas, il fallait qu'il échappe à sa vue, mais le destin avait vu les choses autrement puisqu'un autre policier passa près d'eux alors que la capuche de la jeune femme glissa, découvrant sa chevelure rouge. Tu ne pouvais pas faire une couleur plus discrète putain. Pensa-t-il.

« D'ici peu, on va avoir besoin de courir. »

Et il pensait pas si bien dire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 214
Date d'inscription : 02/05/2014
Localisation : Près d'une assiette de cookie
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ]

MessageSujet: Re: C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ] Jeu 18 Déc - 23:19



Si le karma existe, je devais en avoir un très mauvais pour tomber sur la mauvaise personne au mauvais moment.  Je me sens devenir un peu livide. Les regards de Seth se font pressant et me hurlaient de me casser le plus vite possible… Ce que je ferai très volontiers ! Sous ma capuche, j’aperçois l’officier nous jauger à tour de rôle. Il fallait vraiment partir d’ici et vite ! Afin de m’aider à m'enfuir avec lui, Seth se glisse derrière moi pour me pousser sur le côté. Je ne sais pas ce qu’il prévoyait de faire mais je lui faisais entièrement confiance. Je demeure muette et interdite pendant que mon comparse s’efforçait de faire passer notre présence pour ce qui semble être du tourisme.


« Non, on pas vu de personne comme ça. Nous ici pour visite l'island. Au revoir Mister. »


Je ne rajoute rien et commence à repartir à pas pressés avec lui. Pour l’instant, notre petite mise en scène improvisée a l’air de fonctionner seulement…


« Seth… Il n’y a pas de possibilité de tourisme ici. On y regroupe juste les délinquants, les fonctionnaires de l’internat et les habitants… » Relevais-je à voix basse un peu inquiète.


Cela dit, l’incohérence n’avait pas eu l’air d’alarmer le policier pour l’instant et tant mieux, je n’allais pas m’en plaindre en tout cas ! Nous devions profiter de cette faille pour se tailler vite fait. À mes côtés, le jeune homme se retourne discrètement pour vérifier notre situation mais je n’avais pas besoin d’avoir son compte-rendu, je sentais bien les regards perçant de l’homme dans nos dos. Qu’importe, je soupire un bon coup. Pour l’instant tout va bien, on va s’en sortir à présent. J’en suis sure !... Du moins jusqu’à ce que je bouscule un autre homme. Arf ce n’est pas vrai ! Ils font exprès de me rentrer dedans ou quoi ?! Légèrement agacée et surtout encore sur les nerfs à cause des derniers événements, je me retourne un peu violemment. J’aurai bien intimidé mon gêneur avec plaisir mais c’était sans compter sur deux petits détails : de un, il s’agissait encore d’un agent et de deux… Ma capuche venait de se rabattre. Ok Reika, là tu es VRAIMENT dans la merde…


« D'ici peu, on va avoir besoin de courir. »


« Si tu veux mon avis, on peut commencer dès maintenant… »


Sans attendre plus longtemps, je me mis à détaler dans le parc avec mon ami avant que les deux hommes n’aient le temps de réagir. Ils ne manquaient plus qu’on se fasse attraper ! Mais ça pas question ! Décidément, on ne peut pas dire que je sois bien chanceuse aujourd’hui. Rabattant ma capuche pour ne pas être un point rouge facilement repérable dans la foule, je me mets à réfléchir à cent à l’heure. Où pourrions-nous semer nos assaillants? Un lieu exigu et très fréquenté est ma première réponse. Avec Seth, nous avions l’avantage d’être fins et agiles, on devait pouvoir s’en sortir par rapport aux deux masses de muscles derrière nous. Nous pouvons aisément utiliser la masse de gens comme barrière humaine en nous faufilant entre les passants. Très vite, un fossé se creuse. Nous sommes hors de vue !


« C’est le moment de jouer à cache-cache ! »


Sans lui demander son avis, je saisis Seth par le col de son tee-shirt et le jette presque dans le photomaton vide sur notre côté. Je m’y engouffre à mon tour, tire l’affreux rideau rose bonbon et fais signe à Seth de ne pas bouger.


« On va rester ici quelques minutes puis on va se casser. Je veux bien rendre le porte-monnaie mais je ne veux pas y laisser ma peau non plus ! »


J’avais réussi à parler d’une traite mais je dois avouer que j’étais quand même bien essoufflée. Je m’adosse haletante contre la cabine et m’autorise une petite pause d’une minute. Après avoir jeté un petit regard furtif derrière le rideau en plastique et avoir constaté qu’il n’y avait rien, je me tourne vers mon acolyte. Je culpabilisais.


« Désolée c’était ma faute. J’ai visiblement perdu la main depuis le temps… »




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 295
Date d'inscription : 03/02/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ]

MessageSujet: Re: C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ] Ven 19 Déc - 23:07

Reika William Ҩ Seth Adams
C'est 50-50, non négociable.





Quand il pousse Reika hors de la vue du policier, elle lui glisse qu'il n'y avait pas de possibilités de tourisme sur l'île. Il était ici depuis suffisamment longtemps pour le savoir, mais ce fut la seule chose qui lui était venue en tête à ce moment. Et on peut dire que cela les avait sauvés temporairement puisque l'agent n'avait pas eu l'air de remarquer quelque chose de bizarre, du moins pas tout de suite, il semblait tout de même se douter d'un truc, il ne les avait pas quittés du regard pendant qu'ils s'éloignés tous les deux. Ils auraient pu s'en sortir sans trop de problèmes, mais s'était sans compter sur les événements suivants, une nouvelle bousculade et une capuche qui tombe.

« Si tu veux mon avis, on peut commencer dès maintenant... »

Lui dit-elle avant de commencer à courir, Seth la suivit de près. Ils ne pouvaient pas se permettre de se faire avoir, le risque était là et il ne devait pas les rattraper. Reika remis sa capuche par-dessus sa chevelure. Bonne initiative. Puis ils se rendent alors dans l'endroit le plus fréquenté du parc, celui qui leur laissait largement l'avantage sur les agents, après tout, Seth avait toujours été plus doué pour échapper au gens lorsqu'il avait moins de place, se faufiler entre tout le monde était une des choses dans laquelle il excellait. Et il faut dire qu'il n'était pas déçu de la performance de Reika, elle était assez agile. De ce fait, la poursuite avait été à leur avantage et les agents avaient plus au moins disparut de leurs champs de vision. Alors que Seth allait continuer tout droit, il entend la jeune femme lui dire, « C'est le moment de jouer à cache-cache ! » Avant de l'attraper par le col et le jeter dans le photomaton le plus proche. Il tombe alors à moitié sur le siège à l'intérieur tandis que la rousse entre à son tour dans le photomaton et en tire le rideau.

« Fallait le dire si tu voulais qu'on soit seul » Plaisanta le brun.

« On va rester ici quelques minutes puis on va se casser. Je veux bien rendre le porte-monnaie, mais je ne veux pas y laisser ma peau non plus ! »

Seth hocha positivement la tête alors que la demoiselle s'appuya sur le mur de la cabine. Il la regarde alors observer à l'extérieur par l'espace entre le rideau et le mur du fond de la cabine. Il ne peut empêcher un sourire de prendre place sur son visage. Leur petite fuite l'avait fait rire, et au fond, ça lui avait fait le plus grand bien. Quand était-ce la dernière fois qu'il avait eu une telle montée d'adrénaline ? Depuis qu'il était arrivé ici, il ne l'avait pas vraiment vécu, voler était d'une facilité consternante sur cette île et il ne comprenait vraiment pas comment certain des habitants n'était pas plus méfiant que cela. Ils vivaient tout de même sur une île avec je-ne-sais combien de délinquants, ce n'était pas rien. Enfin, il pensera à remercier Reika pour ça plus tard. Justement, la demoiselle se retourna vers Seth avant de lui sortir.

« Désolé, c'était ma faute. J'ai visiblement perdu la main depuis le temps... »

« Ah, ne t'en fait pas, ça reviendra avec le temps. Puis j'ai trouvé ça plutôt marrant. » Dit-il avec toujours le même sourire sur les lèvres.

Il finit par se lever du tabouret de la cabine pour laisser la place à Reika. Il avait beau être un délinquant, il n'en oubliait pas la galanterie non plus. De plus, elle l'avait plus ou moins sauvé en le faisant entrer dans le photomaton, il pouvait bien lui laisser la place pour qu'elle puisse se reposer un peu. Il se sentait tout de même mal de l'avoir fait autant courir en si peu de temps, elle avait dû échapper à la victime avant et maintenant aux agents. Il se colla à son tour contre le mur, puis en observa l'intérieur, glissant ses mains dans ses poches. En voyant l'écran devant eux, une petite idée lui trotta en tête. Il sortit les quelques pièces qui traînait dans sa poche et en approche une près de la fente pour la monnaie. Il tourna le visage vers la rousse un petit sourire taquin sur les lèvres.

« Envie d'immortaliser notre escapade ? » Il glissa plusieurs pièces à l'intérieur. « Finalement, je ne te laisse pas le choix. Ça me fera un souvenir. »

Il appuie alors sur l'écran afin qu'elle lance la prise de photographie, puis il posa ses deux mains sur les épaules de la demoiselle comme pour éviter qu'elle se défile. Le décompte se fit entendre tandis que Seth ne pouvait retenir un léger rire.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 214
Date d'inscription : 02/05/2014
Localisation : Près d'une assiette de cookie
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ]

MessageSujet: Re: C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ] Mer 7 Jan - 3:33



Décidément, le sort s’acharne. Je m’en veux tellement d’être si maladroite ! Je suis sure que Seth m’en veut à cause ça… Ca y est je culpabilise. Rha je suis nulle ! Il ne manquerait plus que l’on nous retrouve dans cette cabine bien étroite : ça sera la galère si on veut suivre. Reika, toi et tes idées de génie… D’ailleurs mon nouvel ami ne peut s’empêcher de faire un petit commentaire amusé.


« Fallait le dire si tu voulais qu'on soit seul »

“Bah voyons, Il ne manquerait plus que les poulets nous retrouve en train de copuler joyeusement! Quoique, tu n’es pas désagréable à regarder. J’aurai pu te faire un pri… “


Ma voix s’éteint au fur et à mesure de mes conneries. Moi qui voulait plaisanter avec lui, je me mets à lui dévoiler mon passé peu louable par mégarde. Décidément j'enchaine les boulettes. Si avec ça il n’a pas une mauvaise opinion de moi... Je peux toujours espérer qu’il n’ait pas entendu. J’avoue que je ne supporterai pas un énième regard empli de dégoût à mon égard. Surtout en ce moment où mes nerfs sont à vifs. Néanmoins je dois avouer que même si je suis stressée, l’adrénaline me fait du bien. Sous mes plus plates excuses quant à ma nullité digne d’une débutante, Seth essaye quand même de me rassurer.


« Ah, ne t'en fait pas, ça reviendra avec le temps. Puis j'ai trouvé ça plutôt marrant. »


Je lui souris en guise de réponse. Il n’était pas le seul à trouver ça marrant. Je dois bien avouer que c’est bien plus distrayant que de rester dans son bungalow à fixer son plafond. Contre toute attente, le jeune homme se leva du siège et me laissa la place. Un voleur galant en plus ? Je remercie cette délicatesse « Arsène Lupinesque » avant de m’avachir sur le tabouret. La course m’avait vraiment crevée et il faut dire que je n’avais pas beaucoup mangé ce matin alors sachant tout ce que j’ai cavalé depuis ma rencontre avec Seth, ça tenait de l’exploit de savoir que je n’avais toujours pas fait de crise d’hypoglycémie !

Une chose en entraînant une autre, mon comparse mit les mains dans les poches dans en sortir ce qui semble être de l’argent. Qu’est ce que… Il a entendu ce que j’ai dis tout à l’heure ? Et il veut me payer ?! Que… Ca y est j’angoisse. Il ne compte tout de même pas… Et là c’est le grand soulagement ! Il glisse plusieurs pièces dans le photomaton. Il voulait prendre une photo ? Maintenant ?


« Envie d'immortaliser notre escapade ? »


« Tu veux qu’on se photographie maintenant ? On t’a déjà dit que tu étais biza…»


« Finalement, je ne te laisse pas le choix. Ça me fera un souvenir. »


Et sans que j’ai le temps d’ajouter quoi que ce soit, Seth se place derrière moi en posant ses mains sur mes épaules en mode « T’es piégée, tu ne peux pas t’enfuir  » ! Un décompte s’affiche sur un petit écran devant nous. Le jeune homme s’abaisse un peu pour apparaître dans le cadre tout en affichant un immense sourire. Flash ! Voilà la photo est prise et je demeure un peu perdue.


« Euh… Je… Ok. »  


La photo est alors imprimée et ressort dans un cache à l’extérieur de la cabine. Je glisse une main derrière le rideau pour la saisir sans sortir.





Je ne peux retenir un petit sourire en la contemplant. L’air enjoué de Seth et mon expression « Souris comme tu peux et essayes de comprendre ce qu’il se passe après »… C’était comique. A mon tour je glisse quelques pièces de plus pour sortir un duplicata du cliché.


« Comme ça chacun son souvenir de cette journée inattendue. » Souriais-je en rangeant ma photo dans mon sac.


Un petit silence s’installe mais il est temps d’y aller. On n’allait pas rester dans ce photomaton à vie non plus. Je vérifie une dernière fois que la voie est libre avant de remettre ma capuche et d’entrainer Seth avec moi. Je sors alors l’objet de notre rencontre.


« On fait quoi de ce portefeuille ? Tu veux bien qu’on aille le ramener ou on lâche l’affaire ? »


Ça serait dommage de s’arrêter maintenant après toutes nos péripéties mais je comprendrais s’il refuse : c’est encore trop dangereux. Mais… N’avions-nous pas prouvé que nous étions de véritables têtes brulées après tout ça ?




[/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 295
Date d'inscription : 03/02/2014
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ]

MessageSujet: Re: C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ] Dim 11 Jan - 2:50

Reika William Ҩ Seth Adams
C'est 50-50, non négociable.





Les réponses de Reika aux paroles du brun l'avaient plutôt fait rire, et par la même occasion, il avait appris de petites choses. Notamment qu'elle ne le trouvait pas désagréable, ce qui faisait monter son ego d'un cran, enfin, ce n'était pas la chose la plus importante qu'il a apprise. Il avait bien entendu les derniers mots de la phrase de Reika, bien qu'elle ait tenté de les cacher en baissant sa voix d'un ton. Il comprit bien vite que ce devait être quelque chose qu'elle avait fait dans le passé, vendre son corps. À vrai dire, cela lui importait peu, ce n'était pas le plus grand délit possible, et si elle savait le nombre de personnes dites « fréquentable » qui le font sans que ça se sache vraiment, elle n'aurait peut-être pas aussi honte. Enfin la preuve en est qu'il n'y prêtait pas grande attention, puisqu'il se trouvait toujours là avec elle. Bref, lorsque Seth sortit ses pièces de sa poche pour les mettre dans la fente de la machine, Reika lui demanda

« Tu veux qu'on se photographie maintenant ? On t'a déjà dit que tu étais biza...»

Après ses mots, il posa ses deux mains sur les épaules de la demoiselle. S'il était bizarre ? Sûrement, la plupart des gens n'auraient pas eu l'idée de prendre une photo alors que les deux jeunes gens étaient en fuite. Le risque était trop grand pour cela. Mais l'Américain ne pensait pas à ces détails et ça le faisait plutôt rire d'agir de cette façon, riant au nez et à la barbe des policiers à leur recherche. De ce fait, il regardait le décompte se faire, prit position aux côtés de la rousse, offrant son plus beau sourire attendant le fameux flash. Enfin le flash fait son apparition, la photo est prise, Seth observe la jeune femme qui semble décontenancée par ce qui vient de se passer. Il faut le dire, cela fit vivement rire le brun. L'air de ne pas savoir ce qu'elle faisait là coller au visage de la jeune femme, comme le sourire que Seth depuis le début de cette aventure.

Finalement, le fameux souvenir est imprimé et la demoiselle glisse sa main sous le rideau afin de l'atteindre, une fois qu'elle le tient entre ses mains, son visage s'illumine d'un léger sourire. Le brun prend la photo des mains de la demoiselle, il y jette un coup d'œil rapide, souriant du contraste entre leurs deux visages. Puis Reika glisse à son tour des pièces dans la fente de la machine, et Seth se remet à sa place initiale, le même sourire étirant ses lèvres. Une fois la photo prise, la demoiselle l'attrape et tout en la glissant dans son sac, elle lui dit.

« Comme ça chacun son souvenir de cette journée inattendue. »

« Elle aura se place dans le bungalow. » Lui glissa-t-il en souriant.

Puis, un silence vint prendre place entre les deux jeunes. Seth regarda rapidement l'heure indiquée sur son portable tandis que Reika vérifie si la voie et libre. Le brun eu, la réponse à une question qu'il n'avait même pas encore posée lorsque la demoiselle remit sa capuche. Il eut tout juste le temps de faire de même avant de se faire entraîner dehors, elle finit par sortir le fameux portefeuille.

« On fait quoi de ce portefeuille ? Tu veux bien qu'on aille le ramener ou on lâche l'affaire ? »

Seth regarda Reika un moment, pesant le pour et le contre. Ils avaient déjà risqué de se faire attraper en y allant, essayer de le refaire s'était se jeter dans la gueule du loup. Mais s'ils ne le faisaient pas la rousse s'en voudrait sûrement et Seth s'en voudrait lui, de faire ressentir ça à la jeune femme. L'Américain n'était pas compatissant envers les personnes qu'il dépouillé, mais pour ce qui était de ses acolytes, c'était autre chose, surtout ses acolytes féminins. Il croisa les bras sur sa poitrine. Ils étaient arrivés jusque-là, alors ils pouvaient bien retenter l'expérience, et si ça tourner mal, il laisserait tout simplement tombé. Ça ne lui coûtait rien de faire ça. Il décroisa les bras et glissa ses mains dans ses poches avant de souffler à Reika.

« On réessaie de le ramener et si ça foire, on leur jette dessus, ça nous fera une diversion. » Il prit le bras de Reika. « Allez, on y va. »

Ils reprirent de ce fait le chemin vers les « objets-trouvés » à leur risque et péril. Mais Seth avait tendance à ne pas lâcher l'affaire non plus, alors ça l'arranger bien dans un sens. Enfin, maintenant qu'ils étaient plus ou moins la cible d'une traque les choses seraient d'autant plus intéressantes et l'adrénaline serait de nouveau au rendez-vous. Que demander de plus ?



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 214
Date d'inscription : 02/05/2014
Localisation : Près d'une assiette de cookie
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ]

MessageSujet: Re: C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ] Mar 13 Jan - 17:33



Je ne pus retenir mon sourire lorsqu’il m’informa que la photo se retrouvera accrochée dans son bungalow. Je pensais faire exactement la même chose, je suis sure que ça donnera bien. Mon premier souvenir heureux depuis des lustres capturé pour toujours sur un bout de papier glacé… C’était précieux ! Mais bon, pas le temps de rêvasser. Il faut y aller ! Dès que nous reprenons place dans la foule et que je demande à Seth si nous reprenons nos plans initiaux ou si nous devions repartir, ce dernier se montre pensif et comme moi il semble peser le pour et le contre. C’était certes dangereux mais je voulais vraiment rendre ce porte-monnaie. Il soupira.


« On réessaie de le ramener et si ça foire, on leur jette dessus, ça nous fera une diversion. Allez, on y va. »


Une nouvelle fois, je souris à pleines dents et je le laisse me guider en me tenant le bras. Je suis vraiment heureuse qu’il concède à m’accompagner malgré le fait que la difficulté venait encore d’augmenter : maintenant tous les agents du parc étaient à nos trousses. Je suis certaine qu’ils ont déjà appelé l’internat pour avoir une liste des élèves absents aux cours et qui répondent à nos descriptions. Arf… Ca va barder… Mais pour le moment qu’importe ! Ca fait depuis bien longtemps que je ne m’étais pas autant amusée. Et je ne comptais pas tout stopper comme ça !

Nous arrivons enfin devant l’accueil. Il allait être temps de toucher notre but et de rendre l’objet de notre convoitise. Je lance un regard en coin à Seth tout en glissant le porte feuille dans ma poche. On ne pouvait pas y aller à deux, le personnel ferait directement le lien. Il allait falloir ruser… Sans le prévenir, j’entraîne mon comparse derrière le bâtiment à l’abris des regards et dans un geste qui pourrait être mal interprété, je retire nos vestes respectives. Elles étaient de couleur différente. Si nos têtes ne correspondent pas avec nos descriptions vestimentaires personnelles on avait plus de chances de passer inaperçu. J’enfile le vêtement subtilisé sans plus attendre.


« C’était mon idée donc j’y vais seule. Si y’a un pépin pars sans moi. Je suis une grande fille je m’en sortirai. Tu n’oublieras pas de me rendre ma veste. » déclarais en lançant un dernier clin avant de me diriger vers le bâtiment.


Sans attendre une quelconque réaction de sa part, je rabats une dernière fois la capuche pour cacher le rouge de mes cheveux. La réceptionniste était occupée à ranger quelques papiers. Je m’approche avec un sourire se voulant rassurant et lui tends le porte-monnaie en prétextant l’avoir trouvé dans une attraction et que par acte altruiste je suis venue le ramener. Heureusement la jeune femme ne se pose pas plus de questions et prends l’objet « disparu ». Je la salue et au moment de me retourner je sens une main appuyer sur mon épaule. J’avais pourtant dit à Seth de rester caché.


« Mais qu’est ce que… Oh… »


Ma voix s’éteint en voyant l’agent de tout à l’heure. Je deviens livide. Merde.






H-RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 410
Date d'inscription : 28/04/2014
Age : 20
Localisation : France.
Who am i !

Carte d'identité
Les relations:
Son crime:

C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ]

MessageSujet: Re: C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ] Mer 25 Mar - 17:13
Votre RP est placé sous archive étant donné que cela fait plus d'un mois qu'aucune réponse à été postée, pour le récupérer veuillez contacter un membre du staff.


Corpse²
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ]

MessageSujet: Re: C'est 50-50, non négociable [ PV Reika ]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» (m) le bourreau et cousin ♣ Felton (négociable) - Free
» [Elève - Armée de Dumbledore] Alix Parker (Avril Lavigne/Négociable) ~ 5e année Gryffondor
» Veranda willem's => By Dorian / Tous négociable (ou preque ^^)
» Victoria Justice (négociable) • Nina Chevalier • 25 ans
» PRIS ; K. Lorella Murphy (f) Eliza Dushku - négociable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: .:Archives:. :: Rp's inachevés-